nnimap / articles inexistants dans INBOX

Le
fledain
Bonjour,

J'utilise la méthode NNIMAP depuis quelques semaines, et je me rends
compte que mon newsrc.eld contient des articles dans INBOX qui
n'existent plus.
Si je vais consulter mon inbox avec Horde par exemple (webmail), j'ai
200 mails environ.
Si je regarde le nombre de mails dans INBOX avec Gnus : 350.

Ces emails sont pour la plupart des emails déplacés vers d'autres
groupes.

Je ne sais pas comment demander à Emacs de "raffraichir" la liste des
emails.

Une idée ?

Merci par avance.

Fred
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Nicolas KOWALSKI
Le #21771261
writes:

Bonjour,



Bonjour,

J'utilise la méthode NNIMAP depuis quelques semaines, et je me rends
compte que mon newsrc.eld contient des articles dans INBOX qui
n'existent plus.
Si je vais consulter mon inbox avec Horde par exemple (webmail), j'ai
200 mails environ.
Si je regarde le nombre de mails dans INBOX avec Gnus : 350.

Ces emails sont pour la plupart des emails déplacés vers d'autres
groupes.



J'ai constaté la même chose, surtout lorsque les déplacements des
messages se font à partir d'un autre MUA. Gnus ne retrouve plus ses
"petits".

Il me fait parfois aussi la même chose lors d'un 'B m <groupe>'. C'est
pourquoi je privilégie la suite 'B c <groupe>' puis 'B DEL' sur les
articles que je veux absolument déplacer. Heureusement que ce n'est
pas fréquent dans mon cas, car presque tout est trié à l'arrivée des
messages.


Je ne sais pas comment demander à Emacs de "raffraichir" la liste des
emails.



Il y a certainement une méthode propre (que je connais pas), mais dans
mon cas je me désinscris de INBOX, flingue le cache
~/News/agent/nnimap/<qqchose>/INBOX/, vire la ligne concernant INBOX
dans ~/News/agent/nnimap/<qqchose>/agent.lib/local, puis me réinscris
à la boite. C'est lourd. :-(


Je serais donc moi aussi preneur d'une solution propre...

--
Nicolas
Publicité
Poster une réponse
Anonyme