La notion de Dieu dans l'Islam

Le
a
Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utilisés pour se référer à Dieu et dans certains cas, à d'autres
divinités. Ce n'est pas le cas pour Allah. En effet, Allah est le nom
spécifique du Seul Vrai Dieu. Rien d'autre ne peut s'appeler Allah. Ce
nom n'a ni pluriel ni genre. Ceci démontre son caractère unique,
notamment lorsqu'on le compare avec le mot "dieu", qui peut s'exprimer
au pluriel - des dieux - ou au féminin - déesse -. Il convient à noter
qu'Allah est le nom qui désigne dieu en araméen, qui était la langue
de Jésus, et qui s'apparente à l'arabe.

Le seul vrai Dieu est un reflet de la seule notion que l'Islam associe
à Dieu. Pour un musulman, Allah est Le Tout-Puissant, Créateur et
Soutien de l'univers: Il ne ressemble à rien et rien ne peut lui
ressembler. Le prophète Mohammad (PBSL) fut questionné par ses
contemporains à propos d'Allah; la réponse lui fut dictée par Dieu Lu=
i-
même sous la forme d'une courte sourate du Coran qui considérée comme
l'essence même de l'unité monothéiste. Cette sourate dit: "Au nom
d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Dis: ‹Il est Allah, Unique.
2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
4. Et nul n'est égal à Lui›. " (Sourate 112, versets 1-4).

Certains non-musulmans prétendent que le Dieu de l'Islam est un Dieu
sévère et cruel, exigeant d'être pleinement obéi. Ils prétendent =
qu'Il
n'est pas tendre ni bienveillant. Rien n'est plus faux que cette
affirmation. En fait, il suffit de savoir que chacune des 114 sourates
du Coran, à une exception près, commencent par le verset suivant: "Au
nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux". Le
Prophète Mohammad (PBSL) a dit que: "Dieu est plus tendre et plus
bienveillant qu'une mère envers son fils bien-aimé".

Cependant, Dieu est également Juste. C'est pourquoi les méchants et
les pécheurs doivent avoir leur part du châtiment, et les vertueux se
verront accorder Ses dons et Sa grâce. En fait, la clémence comme
attribut divin se manifeste pleinement dans l'attribut de la Justice.
Ceux qui souffrent tout au long de leur vie pour l'amour de Dieu et
ceux qui oppriment et exploitent les autres doivent-ils recevoir le
même traitement de la part de leur Seigneur?

S'attendre à un traitement semblable reviendrait à nier la
responsabilité de l'homme dans la vie future et, de ce fait, nier
toute incitation à mener une vie morale et vertueuse en ce monde. les
versets coraniques ci-dessous sont clairs et sans ambiguïté à cet
égard: "Les pieux auront auprès de leur Seigneur les Jardins du
délice. Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des
criminels? Qu'avez-vous? Comment jugez-vous?" (Sourate 68, versets
34-36).

L'Islam rejette toute représentation de Dieu sous une forme humaine
quelle qu'elle soit, pouvant avantager certains individus ou certaines
nations, sur la bas de la richesse, du pouvoir ou de la race, Il a
créé tous les êtres humains égaux. Ils peuvent cependant se disting=
uer
eux-mêmes et gagner Sa grâce uniquement par la vertu et la piété.

La notion qui veut que Dieu se repose le septième jour, que Dieu ait
combattu un de Ses soldats, que Dieu ait une attitude de conspiration
et d'envie à l'égard de l'humanité, ou que Dieu soit incarné dans un
être humain, quel qu'il soit, est considérée comme un blasphème du
point de vue de l'Islam.

L'utilisation exclusive du nom d'Allah pour désigner Dieu reflète
l'accent mis par l'Islam sur la pureté de la croyance en Dieu, ce qui
constitue l'essence du message de tous les envoyés de Dieu.
C'est pour cela que l'Islam considère le fait d'associer une divinité
ou une personnalité quelconque à Dieu comme un péché mortel que Dieu
ne pourrait jamais pardonner, même s'Il peut pardonner tous les autres
péchés.

Le Créateur doit avoir une nature différente de celles des choses
qu'Il a créées, car s'Il était de même nature que celles-ci, Il ser=
ait
d'essence temporelle, et donc Lui-même créé par quelqu'un d'autre. Il
s'en suit qu'Il n'a point d'égal. Si le Créateur n'est pas d'essence
temporelle, il faut alors qu'Il soit éternel. Mais, s'Il est éternel
Il n'a pu être engendré par aucun principe, et si rien n'a présidé =
à
sa venue, rien en dehors de Lui n'est à l'origine de son existence, ce
qui signifie qu'Il est son propre principe. Et si la continuité de son
existence ne dépend de rien en dehors de Lui, cette existence ne peut
avoir aucune limite. Le Créateur est ainsi éternel et perpétuel:
"C'est Lui Le Premier et Le Dernier" (Sourate 57, verset 3)
Il se suffit à Lui-même. Et subsiste par Lui-même, ou bien pour
employer le terme coranique, Il est "Al-Qayyoum". Le Créateur ne crée
pas uniquement dans le sens de faire que les choses soient, mais Il
les protège également et les enlève à la vie temporelle, et Il est =
la
cause ultime de tout ce qui leur advient.
"Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est
Garant. Il détient les clefs des cieux et de la terre" (Sourate 39,
versets 62-63)
"Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à
Allah qui connaît son gîte et son dépôt" (Sourate 11, verset 6)

Pas de spéculation théologique: ce qui intéresse le musulman c'est la
science de l'unicité de Dieu (le Tawhid) et des attributs de Dieu,
mais jamais Sa Nature. Le croyant ne se pose pas de questions sur
l'essence de Dieu, comment un être fini peut-il appréhender l'infini?
Le croyant par contre recherche, reconnaît, et rend grâce aux
attributs de Dieu, à Ses bienfaits et à Sa manifestation dans sa vie
et autour de lui.
L'essence de Dieu nous est inconnue, celui qui s'évertue dans une
recherche sur cette voie, s'enferme forcément dans une pensée
spéculative pavée de postulats; et le dogmatisme est étranger au
concept de Dieu en Islam.
Cette recherche est vaine depuis que l'Homme existe!

Les attributs de Dieu

Si le Créateur est éternel et perpétuel, ses attributs doivent être,
eux aussi, éternels et perpétuels. Il ne doit perdre aucun de Ses
attributs, ni en acquérir d'autres. C'est ainsi que Ses attributs sont
absolus.

Peut-il exister plus d'un Créateur avec de tels attributs? Peut-il y
avoir, par exemple, deux Créateurs d'une puissance absolue?

Il suffit d'un moment de réflexion pour se rendre compte que cela
n'est guère possible. Le Coran résume cet argument comme suit: "Allah
ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec
Lui; sinon, chaque divinité s'en irait avec ce qu'elle a créé, et
certains seraient supérieurs aux autres" (Sourate 23, verset 91)
"S'il y avait dans le ciel et la terre des divinités autres qu'Allah,
tous deux seraient certes dans le désordre" (Sourate 21, verset 22)

L'unicité de Dieu

Le Coran nous rappelle que tous les dieux prétendus tels sont de faux
dieux.
Aux adorateurs des objets fabriqués par l'homme, il est demandé:
"Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez, alors que c'est Allah qui
vous a créé, vous et ce que vous fabriquez?" (Sourate 37, versets
95-96)

"Dis: "Qui est le Seigneur des cieux et de la terre? "
Dis: "Allah".
Dis: "Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent
pour eux-mêmes ni bien ni mal?"
Dis: "Sont-ils égaux, l'aveugle et celui qui voit? Ou sont-elles
égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des
associés qui créent comme Sa création au point que les deux créatio=
ns
se soient confondues à eux?
Dis: "Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui L'Unique, Le
Dominateur suprême"" (Sourate 13, verset 16)

L'attitude d'un croyant

Pour être musulman, c'est à dire pour se soumettre à Dieu, il est
nécessaire de croire à l'unicité de Dieu, en ce sens qu'Il est le seul
Créateur, Sauveur, Nourricier, etc. Cependant cette croyance, appelée
plus tard " Tawhid Arrouboubbiyyah ", n'est guère suffisante. Nombreux
étaient les idolâtres qui savaient et croyaient que seul le Dieu
suprême pouvait être tout cela. Ceci ne suffisait pourtant pas à faire
d'eux des musulmans. A l'expression " Tawhid Arrouboubbiyyah ", il
faudrait ajouter celle qui dit " Tawhid Al-oulouhiyah ", c'est à dire
que Dieu seul mérite qu'on Lui rende un culte, il faut par conséquent
s'abstenir de vénérer toute autre chose ou tout autre être.

Une fois acquise cette connaissance de l'existence d'un seul, vrai
Dieu, l'homme doit maintenir (constamment) sa confiance en Lui, et
doit éviter tout ce qui l'entraînerait à nier la vérité.

Du moment que la foi est entrée dans le cœur d'une personne, elle va
créer certains états d'esprits qui auront pour résultat certains
actes. Si l'on considère comme un tout ces états d'esprit et ces
actes, cela va constituer une preuve de la véritable foi. Le prophète
a dit: "La foi est ce qui demeure fermement dans le cœur et qui est
prouvé par les actes".
D'ailleurs, ces états d'esprit sont le sentiment de gratitude envers
Dieu, ce qui pourrait être considéré comme l'essence du culte "
Al-'ibada ".

Le sentiment de gratitude est si important, qu'un non-croyant est
appelé "Kafir ", ce qui veut dire: "celui qui nie la vérité" et aussi:
"celui qui n'est pas reconnaissant".

Le croyant aime Dieu, et Lui est reconnaissant de toutes les bontés
qu'Il lui a prodiguées.
Cependant, étant conscient du fait que ses bonnes actions, qu'elles
soient mentales ou physiques sont loin de pouvoir se comparer aux
faveurs de Dieu, il sera toujours anxieux de savoir si Dieu le punira
ici, sur terre, ou dans l'au-delà. Par conséquent il va Le craindre,
se soumettre à Lui et Le servir en toute humilité. Il n'est pas
possible de se maintenir dans une telle attitude sans avoir,
pratiquement sans cesse, la pensée de Dieu présente à l'esprit. La
pensée de Dieu constitue ainsi la véritable force de la foi qui, sans
cela, dépérirait et s'évanouirait.

Le Coran essaie de faire ressortir ce sentiment de gratitude par la
répétition fréquente des attributs divins. Un grand nombre de ces
attributs apparaissent dans les versets ci-dessous:

" C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, Le Connaisseur de
l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, Le Tout Miséricordieux,
Le Très Miséricordieux.
C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui; Le Souverain, Le Pur,
L'Apaisant, Le Rassurant, Le Prédominant, Le Tout Puissant, Le
Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils
Lui associent.
C'est Lui Allah, Le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute
chose, Le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans
les cieux et la terre Le glorifie. C'est Lui Le Puissant, Le
Sage" (Sourate 59, versets 22-24)

"Allah! Point de divinité à part Lui, Le Vivant, Celui qui subsiste
par lui-même. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut
intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé =
et
leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son
Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune
peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand" (Sourate 2, verset 255)

"Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un
enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et
sur la terre et Allah suffit comme protecteur"
(Sourate 4, verset 171)

Pour de plus amples informations sur l'Islam, veuillez consulter
http://www.islam-guide.com/fr/
http://www.geocities.com/abomo7ammad/iman.html
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jpw
Le #3462721
"a"
Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utilisés pour se référer à Dieu et dans certains cas, à d'autres
divinités. Ce n'est pas le cas pour Allah. En effet, Allah est le nom
spécifique du Seul Vrai Dieu. Rien d'autre ne peut s'appeler Allah. Ce
nom n'a ni pluriel ni genre. Ceci démontre son caractère unique,
notamment lorsqu'on le compare avec le mot "dieu", qui peut s'exprimer
au pluriel - des dieux - ou au féminin - déesse -. Il convient à noter
qu'Allah est le nom qui désigne dieu en araméen, qui était la langue
de Jésus, et qui s'apparente à l'arabe.

Le seul vrai Dieu est un reflet de la seule notion que l'Islam associe
à Dieu. Pour un musulman, Allah est Le Tout-Puissant, Créateur et
Soutien de l'univers: Il ne ressemble à rien et rien ne peut lui
ressembler. Le prophète Mohammad (PBSL) fut questionné par ses
contemporains à propos d'Allah; la réponse lui fut dictée par Dieu Lui-
même sous la forme d'une courte sourate du Coran qui considérée comme
l'essence même de l'unité monothéiste. Cette sourate dit: "Au nom
d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Dis: ‹Il est Allah, Unique.
2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
4. Et nul n'est égal à Lui›. " (Sourate 112, versets 1-4).

Certains non-musulmans prétendent que le Dieu de l'Islam est un Dieu
sévère et cruel, exigeant d'être pleinement obéi. Ils prétendent qu'Il
n'est pas tendre ni bienveillant. Rien n'est plus faux que cette
affirmation. En fait, il suffit de savoir que chacune des 114 sourates
du Coran, à une exception près, commencent par le verset suivant: "Au
nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux". Le
Prophète Mohammad (PBSL) a dit que: "Dieu est plus tendre et plus
bienveillant qu'une mère envers son fils bien-aimé".

Cependant, Dieu est également Juste. C'est pourquoi les méchants et
les pécheurs doivent avoir leur part du châtiment, et les vertueux se
verront accorder Ses dons et Sa grâce. En fait, la clémence comme
attribut divin se manifeste pleinement dans l'attribut de la Justice.
Ceux qui souffrent tout au long de leur vie pour l'amour de Dieu et
ceux qui oppriment et exploitent les autres doivent-ils recevoir le
même traitement de la part de leur Seigneur?

S'attendre à un traitement semblable reviendrait à nier la
responsabilité de l'homme dans la vie future et, de ce fait, nier
toute incitation à mener une vie morale et vertueuse en ce monde. les
versets coraniques ci-dessous sont clairs et sans ambiguïté à cet
égard: "Les pieux auront auprès de leur Seigneur les Jardins du
délice. Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des
criminels? Qu'avez-vous? Comment jugez-vous?" (Sourate 68, versets
34-36).

L'Islam rejette toute représentation de Dieu sous une forme humaine
quelle qu'elle soit, pouvant avantager certains individus ou certaines
nations, sur la bas de la richesse, du pouvoir ou de la race, Il a
créé tous les êtres humains égaux. Ils peuvent cependant se distinguer
eux-mêmes et gagner Sa grâce uniquement par la vertu et la piété.

La notion qui veut que Dieu se repose le septième jour, que Dieu ait
combattu un de Ses soldats, que Dieu ait une attitude de conspiration
et d'envie à l'égard de l'humanité, ou que Dieu soit incarné dans un
être humain, quel qu'il soit, est considérée comme un blasphème du
point de vue de l'Islam.

L'utilisation exclusive du nom d'Allah pour désigner Dieu reflète
l'accent mis par l'Islam sur la pureté de la croyance en Dieu, ce qui
constitue l'essence du message de tous les envoyés de Dieu.
C'est pour cela que l'Islam considère le fait d'associer une divinité
ou une personnalité quelconque à Dieu comme un péché mortel que Dieu
ne pourrait jamais pardonner, même s'Il peut pardonner tous les autres
péchés.

Le Créateur doit avoir une nature différente de celles des choses
qu'Il a créées, car s'Il était de même nature que celles-ci, Il serait
d'essence temporelle, et donc Lui-même créé par quelqu'un d'autre. Il
s'en suit qu'Il n'a point d'égal. Si le Créateur n'est pas d'essence
temporelle, il faut alors qu'Il soit éternel. Mais, s'Il est éternel
Il n'a pu être engendré par aucun principe, et si rien n'a présidé à
sa venue, rien en dehors de Lui n'est à l'origine de son existence, ce
qui signifie qu'Il est son propre principe. Et si la continuité de son
existence ne dépend de rien en dehors de Lui, cette existence ne peut
avoir aucune limite. Le Créateur est ainsi éternel et perpétuel:
"C'est Lui Le Premier et Le Dernier" (Sourate 57, verset 3)
Il se suffit à Lui-même. Et subsiste par Lui-même, ou bien pour
employer le terme coranique, Il est "Al-Qayyoum". Le Créateur ne crée
pas uniquement dans le sens de faire que les choses soient, mais Il
les protège également et les enlève à la vie temporelle, et Il est la
cause ultime de tout ce qui leur advient.
"Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est
Garant. Il détient les clefs des cieux et de la terre" (Sourate 39,
versets 62-63)
"Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à
Allah qui connaît son gîte et son dépôt" (Sourate 11, verset 6)

Pas de spéculation théologique: ce qui intéresse le musulman c'est la
science de l'unicité de Dieu (le Tawhid) et des attributs de Dieu,
mais jamais Sa Nature. Le croyant ne se pose pas de questions sur
l'essence de Dieu, comment un être fini peut-il appréhender l'infini?
Le croyant par contre recherche, reconnaît, et rend grâce aux
attributs de Dieu, à Ses bienfaits et à Sa manifestation dans sa vie
et autour de lui.
L'essence de Dieu nous est inconnue, celui qui s'évertue dans une
recherche sur cette voie, s'enferme forcément dans une pensée
spéculative pavée de postulats; et le dogmatisme est étranger au
concept de Dieu en Islam.
Cette recherche est vaine depuis que l'Homme existe!

Les attributs de Dieu

Si le Créateur est éternel et perpétuel, ses attributs doivent être,
eux aussi, éternels et perpétuels. Il ne doit perdre aucun de Ses
attributs, ni en acquérir d'autres. C'est ainsi que Ses attributs sont
absolus.

Peut-il exister plus d'un Créateur avec de tels attributs? Peut-il y
avoir, par exemple, deux Créateurs d'une puissance absolue?

Il suffit d'un moment de réflexion pour se rendre compte que cela
n'est guère possible. Le Coran résume cet argument comme suit: "Allah
ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec
Lui; sinon, chaque divinité s'en irait avec ce qu'elle a créé, et
certains seraient supérieurs aux autres" (Sourate 23, verset 91)
"S'il y avait dans le ciel et la terre des divinités autres qu'Allah,
tous deux seraient certes dans le désordre" (Sourate 21, verset 22)

L'unicité de Dieu

Le Coran nous rappelle que tous les dieux prétendus tels sont de faux
dieux.
Aux adorateurs des objets fabriqués par l'homme, il est demandé:
"Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez, alors que c'est Allah qui
vous a créé, vous et ce que vous fabriquez?" (Sourate 37, versets
95-96)

"Dis: "Qui est le Seigneur des cieux et de la terre? "
Dis: "Allah".
Dis: "Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent
pour eux-mêmes ni bien ni mal?"
Dis: "Sont-ils égaux, l'aveugle et celui qui voit? Ou sont-elles
égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des
associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations
se soient confondues à eux?
Dis: "Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui L'Unique, Le
Dominateur suprême"" (Sourate 13, verset 16)

L'attitude d'un croyant

Pour être musulman, c'est à dire pour se soumettre à Dieu, il est
nécessaire de croire à l'unicité de Dieu, en ce sens qu'Il est le seul
Créateur, Sauveur, Nourricier, etc. Cependant cette croyance, appelée
plus tard " Tawhid Arrouboubbiyyah ", n'est guère suffisante. Nombreux
étaient les idolâtres qui savaient et croyaient que seul le Dieu
suprême pouvait être tout cela. Ceci ne suffisait pourtant pas à faire
d'eux des musulmans. A l'expression " Tawhid Arrouboubbiyyah ", il
faudrait ajouter celle qui dit " Tawhid Al-oulouhiyah ", c'est à dire
que Dieu seul mérite qu'on Lui rende un culte, il faut par conséquent
s'abstenir de vénérer toute autre chose ou tout autre être.

Une fois acquise cette connaissance de l'existence d'un seul, vrai
Dieu, l'homme doit maintenir (constamment) sa confiance en Lui, et
doit éviter tout ce qui l'entraînerait à nier la vérité.

Du moment que la foi est entrée dans le cœur d'une personne, elle va
créer certains états d'esprits qui auront pour résultat certains
actes. Si l'on considère comme un tout ces états d'esprit et ces
actes, cela va constituer une preuve de la véritable foi. Le prophète
a dit: "La foi est ce qui demeure fermement dans le cœur et qui est
prouvé par les actes".
D'ailleurs, ces états d'esprit sont le sentiment de gratitude envers
Dieu, ce qui pourrait être considéré comme l'essence du culte "
Al-'ibada ".

Le sentiment de gratitude est si important, qu'un non-croyant est
appelé "Kafir ", ce qui veut dire: "celui qui nie la vérité" et aussi:
"celui qui n'est pas reconnaissant".

Le croyant aime Dieu, et Lui est reconnaissant de toutes les bontés
qu'Il lui a prodiguées.
Cependant, étant conscient du fait que ses bonnes actions, qu'elles
soient mentales ou physiques sont loin de pouvoir se comparer aux
faveurs de Dieu, il sera toujours anxieux de savoir si Dieu le punira
ici, sur terre, ou dans l'au-delà. Par conséquent il va Le craindre,
se soumettre à Lui et Le servir en toute humilité. Il n'est pas
possible de se maintenir dans une telle attitude sans avoir,
pratiquement sans cesse, la pensée de Dieu présente à l'esprit. La
pensée de Dieu constitue ainsi la véritable force de la foi qui, sans
cela, dépérirait et s'évanouirait.

Le Coran essaie de faire ressortir ce sentiment de gratitude par la
répétition fréquente des attributs divins. Un grand nombre de ces
attributs apparaissent dans les versets ci-dessous:

" C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, Le Connaisseur de
l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, Le Tout Miséricordieux,
Le Très Miséricordieux.
C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui; Le Souverain, Le Pur,
L'Apaisant, Le Rassurant, Le Prédominant, Le Tout Puissant, Le
Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils
Lui associent.
C'est Lui Allah, Le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute
chose, Le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans
les cieux et la terre Le glorifie. C'est Lui Le Puissant, Le
Sage" (Sourate 59, versets 22-24)

"Allah! Point de divinité à part Lui, Le Vivant, Celui qui subsiste
par lui-même. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut
intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et
leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son
Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune
peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand" (Sourate 2, verset 255)

"Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un
enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et
sur la terre et Allah suffit comme protecteur"
(Sourate 4, verset 171)

Pour de plus amples informations sur l'Islam, veuillez consulter
http://www.islam-guide.com/fr/
http://www.geocities.com/abomo7ammad/iman.html

oh je vais répondre j'aime bien ces fils à la con

jpw
L'Aquitain
Le #3462331
jpw wrote:
oh je vais répondre j'aime bien ces fils à la con


Question con, elle aussi :
En quoi une religion quelle qu'elle soit peut avoir un quelconque rapport
avec ce que nous venons chercher ici??
Et en quoi retranscrire la totalité de ces elucubrations peut avoir un
intérêt même mineur ?

--
L'Aquitain réfractaire à toute forme d'obscurantisme ...

beblarez
Le #3462321
Nous sommes sur un site photo. Si c'est une erreur, je pardonne. Si c'est
volontaire, je condamne cette atteinte à la vie privée de tous et à la
liberté de penser.Que celà ne revienne pas.

"jpw" 47307997$0$30917$

"a"
Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utilisés pour se référer à Dieu et dans certains cas, à d'autres
divinités. Ce n'est pas le cas pour Allah. En effet, Allah est le nom
spécifique du Seul Vrai Dieu. Rien d'autre ne peut s'appeler Allah. Ce
nom n'a ni pluriel ni genre. Ceci démontre son caractère unique,
notamment lorsqu'on le compare avec le mot "dieu", qui peut s'exprimer
au pluriel - des dieux - ou au féminin - déesse -. Il convient à noter
qu'Allah est le nom qui désigne dieu en araméen, qui était la langue
de Jésus, et qui s'apparente à l'arabe.

Le seul vrai Dieu est un reflet de la seule notion que l'Islam associe
à Dieu. Pour un musulman, Allah est Le Tout-Puissant, Créateur et
Soutien de l'univers: Il ne ressemble à rien et rien ne peut lui
ressembler. Le prophète Mohammad (PBSL) fut questionné par ses
contemporains à propos d'Allah; la réponse lui fut dictée par Dieu Lui-
même sous la forme d'une courte sourate du Coran qui considérée comme
l'essence même de l'unité monothéiste. Cette sourate dit: "Au nom
d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Dis: > 2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
4. Et nul n'est égal à Lui>. " (Sourate 112, versets 1-4).

Certains non-musulmans prétendent que le Dieu de l'Islam est un Dieu
sévère et cruel, exigeant d'être pleinement obéi. Ils prétendent qu'Il
n'est pas tendre ni bienveillant. Rien n'est plus faux que cette
affirmation. En fait, il suffit de savoir que chacune des 114 sourates
du Coran, à une exception près, commencent par le verset suivant: "Au
nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux". Le
Prophète Mohammad (PBSL) a dit que: "Dieu est plus tendre et plus
bienveillant qu'une mère envers son fils bien-aimé".

Cependant, Dieu est également Juste. C'est pourquoi les méchants et
les pécheurs doivent avoir leur part du châtiment, et les vertueux se
verront accorder Ses dons et Sa grâce. En fait, la clémence comme
attribut divin se manifeste pleinement dans l'attribut de la Justice.
Ceux qui souffrent tout au long de leur vie pour l'amour de Dieu et
ceux qui oppriment et exploitent les autres doivent-ils recevoir le
même traitement de la part de leur Seigneur?

S'attendre à un traitement semblable reviendrait à nier la
responsabilité de l'homme dans la vie future et, de ce fait, nier
toute incitation à mener une vie morale et vertueuse en ce monde. les
versets coraniques ci-dessous sont clairs et sans ambiguïté à cet
égard: "Les pieux auront auprès de leur Seigneur les Jardins du
délice. Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des
criminels? Qu'avez-vous? Comment jugez-vous?" (Sourate 68, versets
34-36).

L'Islam rejette toute représentation de Dieu sous une forme humaine
quelle qu'elle soit, pouvant avantager certains individus ou certaines
nations, sur la bas de la richesse, du pouvoir ou de la race, Il a
créé tous les êtres humains égaux. Ils peuvent cependant se distinguer
eux-mêmes et gagner Sa grâce uniquement par la vertu et la piété.

La notion qui veut que Dieu se repose le septième jour, que Dieu ait
combattu un de Ses soldats, que Dieu ait une attitude de conspiration
et d'envie à l'égard de l'humanité, ou que Dieu soit incarné dans un
être humain, quel qu'il soit, est considérée comme un blasphème du
point de vue de l'Islam.

L'utilisation exclusive du nom d'Allah pour désigner Dieu reflète
l'accent mis par l'Islam sur la pureté de la croyance en Dieu, ce qui
constitue l'essence du message de tous les envoyés de Dieu.
C'est pour cela que l'Islam considère le fait d'associer une divinité
ou une personnalité quelconque à Dieu comme un péché mortel que Dieu
ne pourrait jamais pardonner, même s'Il peut pardonner tous les autres
péchés.

Le Créateur doit avoir une nature différente de celles des choses
qu'Il a créées, car s'Il était de même nature que celles-ci, Il serait
d'essence temporelle, et donc Lui-même créé par quelqu'un d'autre. Il
s'en suit qu'Il n'a point d'égal. Si le Créateur n'est pas d'essence
temporelle, il faut alors qu'Il soit éternel. Mais, s'Il est éternel
Il n'a pu être engendré par aucun principe, et si rien n'a présidé à
sa venue, rien en dehors de Lui n'est à l'origine de son existence, ce
qui signifie qu'Il est son propre principe. Et si la continuité de son
existence ne dépend de rien en dehors de Lui, cette existence ne peut
avoir aucune limite. Le Créateur est ainsi éternel et perpétuel:
"C'est Lui Le Premier et Le Dernier" (Sourate 57, verset 3)
Il se suffit à Lui-même. Et subsiste par Lui-même, ou bien pour
employer le terme coranique, Il est "Al-Qayyoum". Le Créateur ne crée
pas uniquement dans le sens de faire que les choses soient, mais Il
les protège également et les enlève à la vie temporelle, et Il est la
cause ultime de tout ce qui leur advient.
"Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est
Garant. Il détient les clefs des cieux et de la terre" (Sourate 39,
versets 62-63)
"Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à
Allah qui connaît son gîte et son dépôt" (Sourate 11, verset 6)

Pas de spéculation théologique: ce qui intéresse le musulman c'est la
science de l'unicité de Dieu (le Tawhid) et des attributs de Dieu,
mais jamais Sa Nature. Le croyant ne se pose pas de questions sur
l'essence de Dieu, comment un être fini peut-il appréhender l'infini?
Le croyant par contre recherche, reconnaît, et rend grâce aux
attributs de Dieu, à Ses bienfaits et à Sa manifestation dans sa vie
et autour de lui.
L'essence de Dieu nous est inconnue, celui qui s'évertue dans une
recherche sur cette voie, s'enferme forcément dans une pensée
spéculative pavée de postulats; et le dogmatisme est étranger au
concept de Dieu en Islam.
Cette recherche est vaine depuis que l'Homme existe!

Les attributs de Dieu

Si le Créateur est éternel et perpétuel, ses attributs doivent être,
eux aussi, éternels et perpétuels. Il ne doit perdre aucun de Ses
attributs, ni en acquérir d'autres. C'est ainsi que Ses attributs sont
absolus.

Peut-il exister plus d'un Créateur avec de tels attributs? Peut-il y
avoir, par exemple, deux Créateurs d'une puissance absolue?

Il suffit d'un moment de réflexion pour se rendre compte que cela
n'est guère possible. Le Coran résume cet argument comme suit: "Allah
ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec
Lui; sinon, chaque divinité s'en irait avec ce qu'elle a créé, et
certains seraient supérieurs aux autres" (Sourate 23, verset 91)
"S'il y avait dans le ciel et la terre des divinités autres qu'Allah,
tous deux seraient certes dans le désordre" (Sourate 21, verset 22)

L'unicité de Dieu

Le Coran nous rappelle que tous les dieux prétendus tels sont de faux
dieux.
Aux adorateurs des objets fabriqués par l'homme, il est demandé:
"Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez, alors que c'est Allah qui
vous a créé, vous et ce que vous fabriquez?" (Sourate 37, versets
95-96)

"Dis: "Qui est le Seigneur des cieux et de la terre? "
Dis: "Allah".
Dis: "Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent
pour eux-mêmes ni bien ni mal?"
Dis: "Sont-ils égaux, l'aveugle et celui qui voit? Ou sont-elles
égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des
associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations
se soient confondues à eux?
Dis: "Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui L'Unique, Le
Dominateur suprême"" (Sourate 13, verset 16)

L'attitude d'un croyant

Pour être musulman, c'est à dire pour se soumettre à Dieu, il est
nécessaire de croire à l'unicité de Dieu, en ce sens qu'Il est le seul
Créateur, Sauveur, Nourricier, etc. Cependant cette croyance, appelée
plus tard " Tawhid Arrouboubbiyyah ", n'est guère suffisante. Nombreux
étaient les idolâtres qui savaient et croyaient que seul le Dieu
suprême pouvait être tout cela. Ceci ne suffisait pourtant pas à faire
d'eux des musulmans. A l'expression " Tawhid Arrouboubbiyyah ", il
faudrait ajouter celle qui dit " Tawhid Al-oulouhiyah ", c'est à dire
que Dieu seul mérite qu'on Lui rende un culte, il faut par conséquent
s'abstenir de vénérer toute autre chose ou tout autre être.

Une fois acquise cette connaissance de l'existence d'un seul, vrai
Dieu, l'homme doit maintenir (constamment) sa confiance en Lui, et
doit éviter tout ce qui l'entraînerait à nier la vérité.

Du moment que la foi est entrée dans le cour d'une personne, elle va
créer certains états d'esprits qui auront pour résultat certains
actes. Si l'on considère comme un tout ces états d'esprit et ces
actes, cela va constituer une preuve de la véritable foi. Le prophète
a dit: "La foi est ce qui demeure fermement dans le cour et qui est
prouvé par les actes".
D'ailleurs, ces états d'esprit sont le sentiment de gratitude envers
Dieu, ce qui pourrait être considéré comme l'essence du culte "
Al-'ibada ".

Le sentiment de gratitude est si important, qu'un non-croyant est
appelé "Kafir ", ce qui veut dire: "celui qui nie la vérité" et aussi:
"celui qui n'est pas reconnaissant".

Le croyant aime Dieu, et Lui est reconnaissant de toutes les bontés
qu'Il lui a prodiguées.
Cependant, étant conscient du fait que ses bonnes actions, qu'elles
soient mentales ou physiques sont loin de pouvoir se comparer aux
faveurs de Dieu, il sera toujours anxieux de savoir si Dieu le punira
ici, sur terre, ou dans l'au-delà. Par conséquent il va Le craindre,
se soumettre à Lui et Le servir en toute humilité. Il n'est pas
possible de se maintenir dans une telle attitude sans avoir,
pratiquement sans cesse, la pensée de Dieu présente à l'esprit. La
pensée de Dieu constitue ainsi la véritable force de la foi qui, sans
cela, dépérirait et s'évanouirait.

Le Coran essaie de faire ressortir ce sentiment de gratitude par la
répétition fréquente des attributs divins. Un grand nombre de ces
attributs apparaissent dans les versets ci-dessous:

" C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, Le Connaisseur de
l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, Le Tout Miséricordieux,
Le Très Miséricordieux.
C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui; Le Souverain, Le Pur,
L'Apaisant, Le Rassurant, Le Prédominant, Le Tout Puissant, Le
Contraignant, L'Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils
Lui associent.
C'est Lui Allah, Le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute
chose, Le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans
les cieux et la terre Le glorifie. C'est Lui Le Puissant, Le
Sage" (Sourate 59, versets 22-24)

"Allah! Point de divinité à part Lui, Le Vivant, Celui qui subsiste
par lui-même. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut
intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et
leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son
Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune
peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand" (Sourate 2, verset 255)

"Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un
enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et
sur la terre et Allah suffit comme protecteur"
(Sourate 4, verset 171)

Pour de plus amples informations sur l'Islam, veuillez consulter
http://www.islam-guide.com/fr/
http://www.geocities.com/abomo7ammad/iman.html

oh je vais répondre j'aime bien ces fils à la con

jpw




Pierre Pallier
Le #3462311
Hello, beblarez a écrit dans
Nous sommes sur un site photo. Si c'est une erreur, je pardonne. Si c'est
volontaire, je condamne cette atteinte à la vie privée de tous et à la
liberté de penser.Que celà ne revienne pas.


C'est la foire aux neuneux qui quotent comme des gorets ce soir ?
Super...
--
Pierre.

Ricco
Le #3462221
Pierre Pallier wrote:
Hello, beblarez a écrit dans

Nous sommes sur un site photo. Si c'est une erreur, je pardonne. Si
c'est volontaire, je condamne cette atteinte à la vie privée de tous
et à la liberté de penser.Que celà ne revienne pas.


C'est la foire aux neuneux qui quotent comme des gorets ce soir ?
Super...


ca y est, la Voix de la Raison a parlé , il " quote comme un goret "
--
--
Ricco


palmerclaude
Le #3462161
"Ricco" de news: fgqilt$6fi$
Pierre Pallier wrote:
Hello, beblarez a écrit dans

Nous sommes sur un site photo. Si c'est une erreur, je pardonne. Si
c'est volontaire, je condamne cette atteinte à la vie privée de tous
et à la liberté de penser.Que celà ne revienne pas.


C'est la foire aux neuneux qui quotent comme des gorets ce soir ?
Super...


ca y est, la Voix de la Raison a parlé , il " quote comme un goret "
--
--
Ricco


ISO rien compris pauvres enfants perdus d'un Dieu secondaire : il parlait
"d'islam de diaphragme".
Et il y en souvent 5 ou 6 selon l'optique. Donc ce n'est pas un Dieu unique,

et comme souvent son thuriféraire se trompe. Sa vision est perturbée, et ses
mises au point n'y feront rien, même avec des collimateurs en étoile et pas
en croix.

Divin Sténopé, trou unique, je crois en toi !




Vincent Becker
Le #3461901

C'est la foire aux neuneux qui quotent comme des gorets ce soir ?
Super...


Quoter comme un goret dans un post sur l'islam, c'est une provocation.

->[]
--
Vincent Becker
Photographies et appareils anciens - Photography and classic cameras

Ricco
Le #3461821
Vincent Becker wrote:

C'est la foire aux neuneux qui quotent comme des gorets ce soir ?
Super...


Quoter comme un goret dans un post sur l'islam, c'est une provocation.


LOL, elle est bonne celle là :=)
--
Ricco


Max
Le #3441731
Dans le message

Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utilisés pour se référer à Dieu et dans certains cas, à d'autres
(...)




http://cjoint.com/data/lhnyyfBXRR_cabu.jpg


--
Alf92

Alf92
Le #3441721
Dans le message

Nous savons que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes
utilisés pour se référer à Dieu et dans certains cas, à d'autres
(...)




http://cjoint.com/data/lhnyyfBXRR_cabu.jpg


--
Alf92

Publicité
Poster une réponse
Anonyme