nous n'existons pas

Le
UBUjean-jacques viala
En répondant mardi à l'invitation du Collectif Banlieues Respect, et en
participant à une réunion sur l'identité nationale dans le quartier des
4 000 à La Courneuve - cette Courneuve que Sarkozy, il n'y a guère,
voulait " nettoyer au Karcher " -, le ministre de l'Immigration
entendait donner le la d'un débat qui semble s'égarer.

Devant - notamment - Hassan Ben M'barek, président de Citoyenneté et
Démocratie, Rachid Nekkaz, président du Club allez France, Abdel
Djermoune, président de Regard citoyen, Zouhair Echtoouani, président de
Ni proxo ni macho, Said Zammoun, président de Médiation citoyenne,
Moohamed Bentebra, président de République, nous voilà, Abdel Aïtoomar,
président de Ecoute, Conseil, Dialogue, Abdellah Elgatou, président de
Objectif 2000, Mohamed Chanaï, président de Lumière, Mounir Arrai,
président de Terre et Paix, Djamel Attal, président de Droit, Devoir,
Citoyenneté, Vincent Foalem, président de Afrique en Mouvement, Nasser
Douidi, président de Citoyenneté Argenteuil, Mustapha Benlafkih,
président de Solidarité, Assistance, Dialogue, Eric Besson a adopté un
discours de circonstance, réaffirmant que la France était généreuse en
matière de droit d'asile, que 110000 étrangers accédaient chaque année à
la nationalité française, et qu'il convenait de débattre "pour unir et
pour rassembler et non pour stigmatiser".

Eric Besson a utilisé la langue de bois habituelle: "L'identité
nationale repose sur un certain nombre de valeurs et de principes
fondamentaux, qui sont particulièrement mis à l'épreuve dans ces
quartiers et territoires conjuguant de nombreux handicaps. Ces quartiers
et territoires en difficulté, et les discriminations dont peuvent être
victimes les personnes qui y vivent, constituent l'un des grands enjeux
de ce débat sur l'identité nationale. La distance entre les principes de
notre Nation républicaine et la réalité quotidienne vécue par ces
personnes constitue l'un des défis à relever."


Puis calmement et froidement, Eric Besson a mis un point final au débat,
en donnant lui-même la réponse à la question qu'il avait posé, qu'est-ce
que l'identité de la France ?

"La France, a lancé le ministre, n'est ni un peuple, ni une langue, ni
un territoire, ni une religion; c'est un conglomérat de peuples qui
veulent vivre ensemble. Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a
qu'une France de métissage."

Tout s'essplique, nous n'existons pas.

Le métissage, voilà tout ce qui reste de principes au gouvernement de la
France. Le métissage, qui est donc à la société, ce que l'ouverture est
à la politique de Nicolas Sarkozy.


D'autres s'inquiètent d'une négation aussi stricte de la réalité
française, qui pourrait faire le jeu du Front national. C'est ce
que-déclare tout de go l'ancien ministre délégué à la Promotion de
l'égalité des chances, Azouz Begag,

Par peur du dérapage - raciste, bien sûr -, la tentative de recadrage
gouvernemental a échoué en découvrant la réalité d'une politique qui n'a
plus d'hexagonale que le nom. C'est la réponse à l'appel lancé dès 1978,
dans le mensuel Entreprise, par Edmond de Rothschild: "Le verrou qui
doit maintenant sauter, c'est la nation."

Enfin bon.

--

UBU

Le luxe est une forme de triomphe permanent sur tous ceux qui sont
pauvres, arriérés, impuissants, malades, inassouvis.

Friedrich Nietzsche
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
PAP
Le #20944521
"UBUjean-jacques viala" de discussion :

plein de choses...



et la question de droit est ?

--
PAP
altospam
UBUjean-jacques viala
Le #20951301
On Sun, 10 Jan 2010 19:10:52 +0100, "PAP" wrote:



"UBUjean-jacques viala" de discussion :

plein de choses...



et la question de droit est ?



peut-on vraiment exclure de la Nation ceux qui ne sont pas metissés?

--


UBU

Le luxe est une forme de triomphe permanent sur tous ceux qui sont
pauvres, arriérés, impuissants, malades, inassouvis.

Friedrich Nietzsche
deltaplan
Le #20951721
UBUjean-jacques viala
>"UBUjean-jacques viala" >de discussion :
>>
>> plein de choses...
>
>et la question de droit est ?

peut-on vraiment exclure de la Nation ceux qui ne sont pas metissés?



Encore faudrait-ils qu'ils apportent la *preuve* qu'ils ne sont pas
métissés...
Le Loup
Le #20953321
Le 11 janv. 2010, UBUjean-jacques viala qui suit :

peut-on vraiment exclure de la Nation ceux qui ne sont pas metissés?



Va falloir vous y faire : tout le monde l'est.
Sauf si vous êtes tout noir, que vous mesurez 1m35 et que vous êtes né il y
a environ 200.000 ans dans la vallée de l'Omo. Et encore !...
Maintenant, vous pouvez militer pour les droits de l'Homo neanderthalensis,
lequel était - comme vous - très à cheval sur les principes question
métissage... il a même préféré disparaître ! Que n'en faites vous autant ?

Cordialement,
Hervé LOTH
--
LE LOUP THEATRE (spectacles)
www.lelouptheatre.fr
ET TROIS SONT LES VAISSEAUX... (édition)
www.3vaisseaux.fr
PAP
Le #20954021
"UBUjean-jacques viala" de discussion :
On Sun, 10 Jan 2010 19:10:52 +0100, "PAP" wrote:



"UBUjean-jacques viala" groupe
de discussion :

plein de choses...



et la question de droit est ?



peut-on vraiment exclure de la Nation ceux qui ne sont pas metissés?




philosophie, voire métaphysique ou politique, mais je vois toujours pas la
question de droit...

maintenant, si je reprends ma casquette de médecin biologiste, je peux te
dire qu'en terme de sélection darwinienne, la question ne se pose pas, ils
s'excluent d'eux même...

--
PAP
PAP
Le #20956801
"Le Loup" discussion :

Maintenant, vous pouvez militer pour les droits de l'Homo
neanderthalensis,
lequel était - comme vous - très à cheval sur les principes question
métissage... il a même préféré disparaître !



Il a surtout disparu parce que Homo Sapiens sapiens a tout fait pour
l'exterminer, lui et les siens, jusqu'au dernier, sans même, probablement,
lui demander s'il voulait cohabiter...

Mais... Euh... de toutes façons, c'est pas du "métissage", là... H. Sapiens
sapiens et H. neanderthalensis, c'est deux espèces différentes, dont rien ne
dit qu'elles puissent (aient pu ! ) avoir une descendance, et encore moins
que cette descendance, si elle a pu se faire, soit fertile... (un peu genre
âne+cheval ou zèbre+cheval, etc...)




--
PAP
stabylo
Le #20957261
> Va falloir vous y faire : tout le monde l'est.



Et si on va plus profondement, vous nous diriez que nous ne sommes que des
atomes, que le vivant ne possède pas de définition intengible, et donc que
le crime ne peut pas exister ?

Evitons les radotages de vieux "professeurs" (pour qui la race n'existe pas,
et qui mélangent allègrement especes et races).

Le metissage était ici pris dans son acceptation sociale, c'est dire le
resultat des amours de personnes dont les ancêtres étaient originaires de
france ou de ses voisins proches, avec d'autres personnes dont les ancêtres
étaient originaires de continents plus éloignés.
Deltaplan
Le #20957371
Le 12/01/2010 15:59, stabylo a écrit :
Va falloir vous y faire : tout le monde l'est.



Et si on va plus profondement, vous nous diriez que nous ne sommes que des
atomes, que le vivant ne possède pas de définition intengible, et donc que
le crime ne peut pas exister ?

Evitons les radotages de vieux "professeurs" (pour qui la race n'existe pas,
et qui mélangent allègrement especes et races).

Le metissage était ici pris dans son acceptation sociale, c'est dire le
resultat des amours de personnes dont les ancêtres étaient originaires de
france ou de ses voisins proches, avec d'autres personnes dont les ancêtres
étaient originaires de continents plus éloignés.



Et en quoi leurs histoires de fesses concernent-elles les autres ?
Broc_Ex_Co
Le #20957611
"PAP" |
|
| "Le Loup" | discussion :
|
| > Maintenant, vous pouvez militer pour les droits de l'Homo
| > neanderthalensis,
| > lequel était - comme vous - très à cheval sur les principes question
| > métissage... il a même préféré disparaître !
|
| Il a surtout disparu parce que Homo Sapiens sapiens a tout fait pour
| l'exterminer, lui et les siens, jusqu'au dernier, sans même, probablement,
| lui demander s'il voulait cohabiter...
|
| Mais... Euh... de toutes façons, c'est pas du "métissage", là... H. Sapiens
| sapiens et H. neanderthalensis, c'est deux espèces différentes, dont rien ne
| dit qu'elles puissent (aient pu ! ) avoir une descendance, et encore moins
| que cette descendance, si elle a pu se faire, soit fertile... (un peu genre
| âne+cheval ou zèbre+cheval, etc...)

quitte à assoire ses avis sur une base historique, autant s'assurer que sa base est certaine:
a- l'homme de Néanderthal a cohabité 100.000 ans avec l'Homo sapiens. Il n'y a donc pas eu d'extermination
par le Sapiens.
b - les dernières découvertes au Portugal ont bien montré que le métissage était possible entre Néanderthal
et Sapiens.
Solo
Le #20958681
Broc_Ex_Co a écrit :

quitte à assoire ses avis sur une base historique, autant s'assurer que sa base est certaine:
a- l'homme de Néanderthal a cohabité 100.000 ans avec l'Homo sapiens. Il n'y a donc pas eu d'extermination
par le Sapiens.
b - les dernières découvertes au Portugal ont bien montré que le métissage était possible entre Néanderthal
et Sapiens.




Pour qu'Homo Sapiens ait pendant 100 000 ans cotoyé Néanderthal, disparu
il y a 28 000 ans, il aurait fallu qu'il soit présent en Europe depuis
128 000 ans. Cette base ne me parait pas si certaine que ça.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme