Ooo dans la pratique

Le
G-raison
Bonjour,

Là où travaille ma soeur ils ont des vieux Macs pour bosser (dans la
généalogie), avec des écrans plats quand même.
Avant, ils avaient des logiciels de chez Microsoft pour la bureautique. (sur
des Macs?!)
D'un seul coup, on leurs a installé OpenOffice.org.

Résultat des courses dans l'ordre :
_ Ils perdent du temps (changement d'habitudes)
_ Ca plante tout le temps qu'elle m'a dit. (je lui ai dit que pour moi ce
logiciel marche bien)
_ Pas trop d'explications compréhensibles sur les causes des plantages
_ Ca ne va plus trop bien.
_ Et comme il n'y a qu'un Mac connecté au web (dans le bureau de la chef),
les autres n'y ont pas accès, donc hors de question de demander de l'aide
sur des forums.
_ La personne qui devait se déplacer pour régler le problème était soit
disant trop cher, donc débrouille par soit même. (évidement on ne paie pas
le logiciel mais le service)

Je crois que c'est là qu'il est le souci.
Comment que ça se fait que dès la sortie de l'école ou même après quelques
années de travail on s'habitue aux logiciels Microsoft?
(ça peut sans doute s'inverser avec Seven)
En plus sur un mac!
Je pensais qu'il y avait des logiciels bureautiques là-dessus (j'y connais
rien en Mac)
Pourtant j'ai lu des articles qui expliquaient la bonne adaptation des
employés sur la migration vers des logiciels libres (Polices, Gouvernement,
etc)
J'ai l'impression que ce n'est pas gagné.

--
@+
gr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 60
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Doug713705
Le #19384161
Le Thu, 21 May 2009 21:59:30 +0200, G-raison a écrit dans
news:4a15b2a2$0$17774$ des mots en forme de phrase
pour nous dire :

J'ai l'impression que ce n'est pas gagné.



On ne migre pas d'une solution à l'autre sans former les personnes qui
utiliseront la nouvelle solution.
C'est valable que le logiciel soit propriétaire ou libre.

Le plus gros problème dans cette affaire est au niveau du décisionnaire qui
n'a pas compris la portée de sa décision (et qui a du la prendre que sur
l'étude des critères économiques).


--
@+
Doug - Linux user #307925 - Slamd64 roulaize ;-)
[ Plus ou moins avec une chance de peut-être ]
Jérome
Le #19384701
G-raison a émis l'idée suivante :


_ La personne qui devait se déplacer pour régler le problème était soit
disant trop cher, donc débrouille par soit même. (évidement on ne paie pas
le logiciel mais le service)



Voilà bien le problème du gratuit:

On s'habitue à ne rien payer, et on ne veut donc en tout cas pas payer
de prestations !
Stéphane CARPENTIER
Le #19384891
Doug713705 wrote:
Le Thu, 21 May 2009 21:59:30 +0200, G-raison a écrit dans
news:4a15b2a2$0$17774$ des mots en forme de phrase
pour nous dire :

J'ai l'impression que ce n'est pas gagné.



On ne migre pas d'une solution à l'autre sans former les personnes qui
utiliseront la nouvelle solution.
C'est valable que le logiciel soit propriétaire ou libre.



Ben oui, ils ont fait ça comme des cons.

D'après le peu que j'ai vu de MS Office 2007 (si je ne me trompe pas de
version), il faut aussi une vraie formation pour y passer en venant
d'une ancienne version.

Si en plus, ils empêchent les gens de se débrouiller par eux même pour
avoir de l'aide, tout est mis en ½uvre pour que ça merde.
Cumbalero
Le #19385491
Jérome a écrit :

Voilà bien le problème du gratuit:



Tant que des abrutis dans ton genre continueront à confondre libre et
gratuit, des abrutis dans ton genre se retrouveront comme des cons.

On est un paquet à vivre du libre...

A+
JF
G-raison
Le #19386361
Doug713705 a écrit :
> On ne migre pas d'une solution à l'autre sans former les personnes qui
utiliseront la nouvelle solution.
C'est valable que le logiciel soit propriétaire ou libre.



Tout à fait.
Ma soeur à bien eu une formation à l'école pour utiliser la suite
bureautique MS Office.
Sa chef aurait dû le faire suivre une formation avant.

Le plus gros problème dans cette affaire est au niveau du décisionnaire qui
n'a pas compris la portée de sa décision (et qui a du la prendre que sur
l'étude des critères économiques).



C'est sans doute une histoire d'argent.
Je crois que sa chef aurait mieux fait de virer les vieux Mac et prendre
carrément des neufs ou des PC. OOo tourne très bien sur PC.
Mais je crois qu'ils ont un budget assez limité là-bas.
Ce n'est pas une question de ne pas vouloir payer le service.

--
@+
gr
G-raison
Le #19386351
Jérome a écrit :
Voilà bien le problème du gratuit:

On s'habitue à ne rien payer, et on ne veut donc en tout cas pas payer
de prestations !



Non, dans ce cas là je ne pense pas que ce soit ça le problème.
Ils ont un budget limité.
Sinon ils travailleraient tous sur des PC d'actualité et auraient les
moyens de payer les services.
Ils ont besoin de faire des revues, des étiquettes, de travailler sur un
logiciel qui aide à réécrire en propre les vielles lettres.

S'ils passent trop de temps sur un logiciel, la revue ne sort pas à
temps, et l'argent ne rentre pas.
Je suis d'accord pour dire qu'ils s'y sont pris comme des manches.

--
@+
gr
rg
Le #19386931
G-raison a écrit :
Doug713705 a écrit :
> On ne migre pas d'une solution à l'autre sans former les personnes qui
utiliseront la nouvelle solution.
C'est valable que le logiciel soit propriétaire ou libre.



Tout à fait.
Ma soeur à bien eu une formation à l'école pour utiliser la suite
bureautique MS Office.
Sa chef aurait dû le faire suivre une formation avant.



Et s'interroger sur la stabilité de OOo MAC qui est quand même une
version pas aussi évoluée que la version PC ou la version linux.


Le plus gros problème dans cette affaire est au niveau du décisionnaire qui
n'a pas compris la portée de sa décision (et qui a du la prendre que sur
l'étude des critères économiques).



C'est sans doute une histoire d'argent.
Je crois que sa chef aurait mieux fait de virer les vieux Mac et prendre
carrément des neufs ou des PC. OOo tourne très bien sur PC.
Mais je crois qu'ils ont un budget assez limité là-bas.
Ce n'est pas une question de ne pas vouloir payer le service.



C'est une mauvaise approche. Le temps passé à regarder le sablier ne met
pas si longtemps à compenser le prix d'une machine récente (sans mettre
des sommes énormes). Il ne faut pas oublier que les salaires pèsent de
plus en plus. S'offrir du temps à regarder l'ordinateur ramer, c'est pas
gratuit du tout.

--
Régis (rg)
Cumbalero
Le #19387551
rg a écrit :

Je crois que sa chef aurait mieux fait de virer les vieux Mac et
prendre carrément des neufs ou des PC. OOo tourne très bien sur PC .
Mais je crois qu'ils ont un budget assez limité là-bas.
Ce n'est pas une question de ne pas vouloir payer le service.



C'est une mauvaise approche. Le temps passé à regarder le sablier n e met
pas si longtemps à compenser le prix d'une machine récente



C'est d'autant plus mauvais comme approche que les boites paient une
taxe sur les ordis. Taxe basée sur la valeur d'achat du poste, et que
pour la moitié du prix d'achat de ces vieux postes, tu peux avoir des
configs très correctes pour utiliser les suites bureautiques récentes .

A+
JF
Cajoigooo
Le #19388351
Cumbalero a formulé la demande :
Jérome a écrit :

Voilà bien le problème du gratuit:



Tant que des abrutis dans ton genre continueront à confondre libre et
gratuit, des abrutis dans ton genre se retrouveront comme des cons.

On est un paquet à vivre du libre...

A+
JF



Merci pour tes insultes

Je ne confonds pas libre et gratuit, mais constate que la majorité des
programmes libres sont gratuits

Le peu de logiciels aboutits dans le libre comme OpenOffice sont
d'ailleurs gratuits, et lorsque on s'habitue une fois à disposer des
centaine de milliers de lignes de codes pour pas un radis, et bien on
ne voit pas pourquoi une personne qui viendrait nous dépanner un jour
deux devrait nous coûter quelque chose

Les gens intelligents comprennent que le gratuit n'a pas d'avenir,
simplement car il n'y a, entre autre, pas de financement disponible
pour la recherche et le développement

De plus, on comprends bien que le gratuit est une mode passagère, née
sous l'impulsion de quelques personnages dont la légende voudrait qu'un
de ceux-ci n'ait pas été capable d'installer une imprimante sur un
autre système que celui acheté, et qu'ils aient développé un driver qui
n'existait pas chez le fournisseur...

Tout cela est très intéressant au niveau mythologique, mais dans le
monde réel, aujourd'hui, on ne va plus trouver de personnes qui
s'apprètent à développer gratuitement pour des gros projets, sans
rammener de quoi à nourrir leurs enfants

J'exagère: Il y'a des exceptions !

Comme ce Mike, qui après avoir fait un vol dans l'espace s'est mis à
dépenser à tout compter pour fournir gratuitement Ubuntu, ou ces grands
sociétés comme RedHat qui contribuent un peu au développement de Linux,
mais surtout oour tirer des avantages de la communauté et revendre ces
produts à prix d'or

Vous devrez bien comprendre un jour que le gratuit n'existe pas, c'est
un mythe, de la poussière que vous l'on mets devant les yeux, entretenu
par une ou deux multinationales qui en tirent profits

OpenOffice est devenu gratuits pour lutter contre Microsoft Office, et
voyez ce qui est devenu à Sun

Maintenant, vous me direz que comme libre n'est pas gratuit, et bien il
est temps de se mettre à vendre ces formidables produits:

- Combien paieriez-vous pour OpenOffice ? Vu du point de vue d'un
étudiant en informatique, il s'agit d'un magnifique produit. Comparé à
Office 2007, il ne vaudrait même pas 5 Euros

- Combien paieriez-vous pour Firefox ? la question mérite de se poser,
car Google investit dans Chrome, et on ne sait pas combien de temps il
vont soutenir Firefox (l'apport financier est de dizaine de millions de
dollars...)

- Aller, qu'est-ce qu'on peut encore acheter qui tiendrait la
comparaison avec des produits "closed sources" ? Merci de me fournir la
liste

La preuve que pas grand monde développe gratos, c'est que Linux est
soutenu par des multinationales qui trouvent quelques avantages...

http://www.linuxfoundation.org/publications/linuxkerneldevelopment.php

Lisez -> Who is Sponsoring the Work


Cajoigooo
Stephan Peccini
Le #19388441
a écrit :

Je ne confonds pas libre et gratuit, mais constate que la majorité des
programmes libres sont gratuits



Non, mais c'est difficile à comprendre pour certains et tu en es un bel
exemple.

Tiens, juste deux questions pour voir : quelle est la part de marché de
Linux ? Depuis quand travaille-t-on avec du libre en entreprise ?

--
Stéphan Peccini
Les photos : Les Pyrénées : Le blog :
Publicité
Poster une réponse
Anonyme