ouverture de ligne ADSL sur ligne RTC d'un autre?

Le
R1
bonjour,

une amie a emménagé en juillet dans une nouvelle maison en location.
A son entrée dans les lieux, elle a pris un abonnement ADSL dégroupé chez un
fournisseur: il lui a annoncé une vingtaine de jours pour recevoir sa box et
ouvrir la ligne
au bout d'une dizaine de jours la box était là et la ligne opérationnelle:
tout va bien.
ce jour, plus rien: la ligne est coupée. Renseignements pris, le locataire
précédent n'avait pas coupé sa ligne France Télécom et le FAI avait monté la
ligne ADSL dessus. Là le sortant a résilié sa ligne (il est temps 2 mois
après avoir quitté le logement!) ce qui a eu pour effet de déconstruire la
ligne ADSL de mon amie: son fournisseur lui annonce de nouveau une vingtaine
de jours sans ADSL ni téléphone (merci le dégroupage total :-) )

Que peut elle réclamer et obtenir en dédommagement, hormis ce qui me semble
le minimum c'est à dire le remboursement de son forfait durant l'absence de
service?

Merci d'avance
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Steph. K
Le #20121361
Le Fri, 11 Sep 2009 19:59:54 +0200, R1 a écrit :


Que peut elle réclamer et obtenir en dédommagement,



Rien

hormis ce qui me
semble le minimum c'est à dire le remboursement de son forfait durant
l'absence de service?



Même pas sûr qu'elle obtienne cela. Le Fai va accuser FT qui va accuser
le FAI. Finalement tout ce joli monde va accuser l'ancien locataire et
comme celui-ci n'a rien fait de mal... La faute à pas de chance.

Merci d'avance



De rien.

--
Steph. K
Albert ARIBAUD
Le #20121351
Bonjour,

Le 11 Sep 2009 18:12:38 GMT, "Steph. K" écrit :

Le Fri, 11 Sep 2009 19:59:54 +0200, R1 a écrit :


> Que peut elle réclamer et obtenir en dédommagement,

Rien

> hormis ce qui me
> semble le minimum c'est à dire le remboursement de son forfait
> durant l'absence de service?

Même pas sûr qu'elle obtienne cela. Le Fai va accuser FT qui va
accuser le FAI. Finalement tout ce joli monde va accuser l'ancien
locataire et comme celui-ci n'a rien fait de mal... La faute à pas de
chance.



Elle peut tout de même saisir le Juge de proximité, puisque son
fournisseur n'exécute pas le service conclu. Le résultat n'est en effet
pas garanti, mais à l'heure actuelle, la responsabilité pleine du FAI
est cotée à deux chances contre une :


(le dernier des quatre cas est à part, il relève de l'inexécution...
par l'abonné.)

Amicalement,
--
Albert.
R1
Le #20121631
Steph. K wrote on vendredi 11 septembre 2009 20:12:

Le Fri, 11 Sep 2009 19:59:54 +0200, R1 a écrit :


Que peut elle réclamer et obtenir en dédommagement,



Rien

hormis ce qui me
semble le minimum c'est à dire le remboursement de son forfait durant
l'absence de service?



Même pas sûr qu'elle obtienne cela. Le Fai va accuser FT qui va accuser
le FAI.


donc le FAI n'a pas à s'assurer que la ligne qu'il utilise pour monter son
offre ADSL est bien à son client? c'est cette absence de contrôle qui
conduit à la situation actuelle: le délai de rétablissement peut être
partiellement du à FT mais pas la coupure, à mon avis

Finalement tout ce joli monde va accuser l'ancien locataire et
comme celui-ci n'a rien fait de mal... La faute à pas de chance.


ou à un manque de sérieux du FAI.

Merci d'avance



De rien.



GuiGui
Le #20127061
R1 a écrit :

donc le FAI n'a pas à s'assurer que la ligne qu'il utilise pour monter son
offre ADSL est bien à son client? c'est cette absence de contrôle qui
conduit à la situation actuelle: le délai de rétablissement peut être
partiellement du à FT mais pas la coupure, à mon avis




plusieurs cas possibles :

- Abonnement sur ligne inactive : vous savez que personne n'est
titulaire de la ligne, normalement pas de pb. L'erreur possible est de
demander un abonnement NDI alors que le n° est actif : FT envoie
normalement un NOK dans ce cas.

- Abonnement sur ligne active : le FAI doit normalement s'assurer que la
personne qui s'abonne à l'adsl est la même que le titulaire de
l'abonnement FT. En cas d'abonnement en boutique ou par courrier, vous
devez joindre une copie de facture FT. Le problème est l'abonnement en
ligne : vous ne fournissez pas la preuve, mais sur le contrat que vous
validez il est mentionné normalement que vous garantissez au FAT que
vous êtes le titulaire de la ligne. Dans ce cas, le FAI pourrait même se
retourner contre vous pour déclaration erronnée.
R1
Le #20134571
GuiGui wrote on samedi 12 septembre 2009 15:13:

R1 a écrit :

donc le FAI n'a pas à s'assurer que la ligne qu'il utilise pour monter
son offre ADSL est bien à son client? c'est cette absence de contrôle qui
conduit à la situation actuelle: le délai de rétablissement peut être
partiellement du à FT mais pas la coupure, à mon avis




plusieurs cas possibles :

- Abonnement sur ligne inactive : vous savez que personne n'est
titulaire de la ligne, normalement pas de pb. L'erreur possible est de
demander un abonnement NDI alors que le n° est actif : FT envoie
normalement un NOK dans ce cas.

- Abonnement sur ligne active : le FAI doit normalement s'assurer que la
personne qui s'abonne à l'adsl est la même que le titulaire de
l'abonnement FT. En cas d'abonnement en boutique ou par courrier, vous
devez joindre une copie de facture FT. Le problème est l'abonnement en
ligne : vous ne fournissez pas la preuve, mais sur le contrat que vous
validez il est mentionné normalement que vous garantissez au FAT que
vous êtes le titulaire de la ligne. Dans ce cas, le FAI pourrait même se
retourner contre vous pour déclaration erronnée.


et souscription par téléphone?
votre avis est compréhensible mais ne peut on pas tout de même mentionner le
défaut de vérification et de contrôle du FAI?
Jean-Marc Desperrier
Le #20137711
R1 wrote:
> - Abonnement sur ligne active : le FAI doit normalement s'assurer que la
> personne qui s'abonne à l'adsl est la même que le titulaire de
> l'abonnement FT. En cas d'abonnement en boutique ou par courrier, vous
> devez joindre une copie de facture FT. Le problème est l'abonnement en
> ligne : vous ne fournissez pas la preuve, mais sur le contrat que vous
> validez il est mentionné normalement que vous garantissez au FAT que
> vous êtes le titulaire de la ligne. Dans ce cas, le FAI pourrait même se
> retourner contre vous pour déclaration erronnée.


et souscription par téléphone?
votre avis est compréhensible mais ne peut on pas tout de même mentionner le
défaut de vérification et de contrôle du FAI?



Réfléchissez. Le FAi n'a *aucun* moyen de controle, il ne dispose
évidemment pas de la liste d'abonné de FT.

Dans les faits, il envoit donc le dossier à FT, qui est officiellement
chargé de vérifier.

J'ai dit "officiellement", car FT ne vérifie rien.
FT ne sait pas faire cette opération, mais reconnaissons un peu de bonne
foi à FT, c'est surtout ne sait pas la faire avec l'opérateur "flou" qui
marcherait dans tous les cas, c.-à-d.même s'il manque une lettre dans le
nom de la personne, ou si un trait d'union qui s'est égaré, et aussi
sait encore moins gérer les cas malheureusement courants de couples où
celui qui a ouvert la ligne FT n'est pas celui qui ouvre la ligne ADSL,
ou autres situations du genre ("ah, tiens c'est vrai c'était au nom de
mes parents, de mon ex, il y a 10 ans").

Bref FT, après une période où entre 1 et 3% de dossiers menaient à une
situation ubuesque d'allers et retours où l'abonné était incapable
d'indiquer le nom *exact* du propriétaire, en est arrivé à la conclusion
que le plus simple est de ne rien vérifier du tout, advienne que pourra.
Séb.
Le #20137701
Jean-Marc Desperrier a écrit :
R1 wrote:
> - Abonnement sur ligne active : le FAI doit normalement s'assurer
que la
> personne qui s'abonne à l'adsl est la même que le titulaire de
> l'abonnement FT. En cas d'abonnement en boutique ou par courrier,
vous
> devez joindre une copie de facture FT. Le problème est
l'abonnement en
> ligne : vous ne fournissez pas la preuve, mais sur le contrat que
vous
> validez il est mentionné normalement que vous garantissez au FAT que
> vous êtes le titulaire de la ligne. Dans ce cas, le FAI pourrait
même se
> retourner contre vous pour déclaration erronnée.


et souscription par téléphone?
votre avis est compréhensible mais ne peut on pas tout de même
mentionner le
défaut de vérification et de contrôle du FAI?



Réfléchissez. Le FAi n'a *aucun* moyen de controle, il ne dispose
évidemment pas de la liste d'abonné de FT.

Dans les faits, il envoit donc le dossier à FT, qui est officiellemen t
chargé de vérifier.

J'ai dit "officiellement", car FT ne vérifie rien.
FT ne sait pas faire cette opération, mais reconnaissons un peu de bo nne
foi à FT, c'est surtout ne sait pas la faire avec l'opérateur "flou " qui
marcherait dans tous les cas, c.-à-d.même s'il manque une lettre da ns le
nom de la personne, ou si un trait d'union qui s'est égaré, et auss i
sait encore moins gérer les cas malheureusement courants de couples o ù
celui qui a ouvert la ligne FT n'est pas celui qui ouvre la ligne ADSL,
ou autres situations du genre ("ah, tiens c'est vrai c'était au nom d e
mes parents, de mon ex, il y a 10 ans").

Bref FT, après une période où entre 1 et 3% de dossiers menaient à une
situation ubuesque d'allers et retours où l'abonné était incapabl e
d'indiquer le nom *exact* du propriétaire, en est arrivé à la con clusion
que le plus simple est de ne rien vérifier du tout, advienne que pour ra.



petit cas de ma soeur : elle a emménagé en début d'année dans un petit bled
l'ancien locataire avait résilié sa ligne, mais comme il y avait eu u ne
erreur sur l'adresse ("rue" au lieu de "place") à l'ouverture de la lig ne,
FT lui a lamentablement annocé qu'ils ne pouvaient rien faire
et son FAI ne pouvait donc pas lui mettre l'adsl puisque la ligne est sit uée
rue machin et son adresse à elle c'est place machin
finalement elle a pu (du) passer par orange pour mettre l'adsl, bizarreme nt
eux ça ne leur a pas posé de prob de ligne...
R1
Le #20142841
Jean-Marc Desperrier wrote on lundi 14 septembre 2009 10:50:

R1 wrote:
> - Abonnement sur ligne active : le FAI doit normalement s'assurer que
> la personne qui s'abonne à l'adsl est la même que le titulaire de
> l'abonnement FT. En cas d'abonnement en boutique ou par courrier,
> vous devez joindre une copie de facture FT. Le problème est
> l'abonnement en ligne : vous ne fournissez pas la preuve, mais sur le
> contrat que vous validez il est mentionné normalement que vous
> garantissez au FAT que vous êtes le titulaire de la ligne. Dans ce
> cas, le FAI pourrait même se retourner contre vous pour déclaration
> erronnée.


et souscription par téléphone?
votre avis est compréhensible mais ne peut on pas tout de même mentionner
le défaut de vérification et de contrôle du FAI?



Réfléchissez. Le FAi n'a *aucun* moyen de controle, il ne dispose
évidemment pas de la liste d'abonné de FT.

Dans les faits, il envoit donc le dossier à FT, qui est officiellement
chargé de vérifier.

J'ai dit "officiellement", car FT ne vérifie rien.
FT ne sait pas faire cette opération, mais reconnaissons un peu de bonne
foi à FT, c'est surtout ne sait pas la faire avec l'opérateur "flou" qui
marcherait dans tous les cas, c.-à-d.même s'il manque une lettre dans le
nom de la personne, ou si un trait d'union qui s'est égaré, et aussi
sait encore moins gérer les cas malheureusement courants de couples où
celui qui a ouvert la ligne FT n'est pas celui qui ouvre la ligne ADSL,
ou autres situations du genre ("ah, tiens c'est vrai c'était au nom de
mes parents, de mon ex, il y a 10 ans").

Bref FT, après une période où entre 1 et 3% de dossiers menaient à une
situation ubuesque d'allers et retours où l'abonné était incapable
d'indiquer le nom *exact* du propriétaire, en est arrivé à la conclusion
que le plus simple est de ne rien vérifier du tout, advienne que pourra.


ne plus vérifier, ce qui fonctionne dans une grande majorité des cas, mais
quelle gestion est mise en place pour les litiges?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme