pas de réponse d'un cuisiniste : quelles démarches ?

Le
Jean-Claude
Bonjour,

j'ai fait poser une cuisine, mais il y eu d'une part une erreur de
conception (le réfrigérateur n'était pas de la bonne taille), d'autre
une erreur de montage (plan coupé trop court).

Ces éléments n'empêche pas une utilisation cahin-cahan de la cuisine
partiellement posée. Je n'ai pas tout payé au poseur.

Le cuisiniste assurait corriger le tir, après 2 ou 3 semaines il me
confirme qu'il a reçu les éléments (nouvel habillage du réfrigérateur,
nouveau plan). Mais après 3 semaines, je n'arrive toujours pas à avoir
un rendez-vous pour la pose : téléphone, visite chez le cuisiniste (en
élevant le ton devant les clients), à chaque fois "oui oui on voit avec
le poseur, on vous propose tel date" mais pas de confirmation, même
pas de réponse.

Comment puis-je faire avancer les choses ?

Merci.

Jean-Claude
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
moisse
Le #17712841
Dans le message 490bf351$0$857$, Jean-Claude
Bonjour,

j'ai fait poser une cuisine, mais il y eu d'une part une erreur de
conception (le réfrigérateur n'était pas de la bonne taille), d'autre
une erreur de montage (plan coupé trop court).

Ces éléments n'empêche pas une utilisation cahin-cahan de la cuisine
partiellement posée. Je n'ai pas tout payé au poseur.

Le cuisiniste assurait corriger le tir, après 2 ou 3 semaines il me
confirme qu'il a reçu les éléments (nouvel habillage du réfrigérateur,
nouveau plan). Mais après 3 semaines, je n'arrive toujours pas à avoir
un rendez-vous pour la pose : téléphone, visite chez le cuisiniste (en
élevant le ton devant les clients), à chaque fois "oui oui on voit
avec le poseur, on vous propose tel date..." mais pas de
confirmation, même pas de réponse.

Comment puis-je faire avancer les choses ?

Merci.

Jean-Claude



C'est d'une nature contractuelle, donc procédure d'injontion de faire
devant le tribunal de proximité.

--
Bigjoe
Le #17713011
"moisse" news:490c0cd8$0$17009$
Dans le message 490bf351$0$857$, Jean-Claude
> Bonjour,
>
> j'ai fait poser une cuisine, mais il y eu d'une part une erreur de
> conception (le réfrigérateur n'était pas de la bonne taille), d'autre
> une erreur de montage (plan coupé trop court).
>
> Ces éléments n'empêche pas une utilisation cahin-cahan de la cuisine
> partiellement posée. Je n'ai pas tout payé au poseur.
>
> Le cuisiniste assurait corriger le tir, après 2 ou 3 semaines il me
> confirme qu'il a reçu les éléments (nouvel habillage du réfrigérateur,
> nouveau plan). Mais après 3 semaines, je n'arrive toujours pas à avoir
> un rendez-vous pour la pose : téléphone, visite chez le cuisiniste (en
> élevant le ton devant les clients), à chaque fois "oui oui on voit
> avec le poseur, on vous propose tel date..." mais pas de
> confirmation, même pas de réponse.
>
> Comment puis-je faire avancer les choses ?
>
> Merci.
>
> Jean-Claude

C'est d'une nature contractuelle, donc procédure d'injontion de faire
devant le tribunal de proximité.




Peut-être commencer par une mise en demeure par LRAR ?
moisse
Le #17717311
Dans le message , Bigjoe
"moisse" news:490c0cd8$0$17009$
Dans le message 490bf351$0$857$, Jean-Claude
Bonjour,

j'ai fait poser une cuisine, mais il y eu d'une part une erreur de
conception (le réfrigérateur n'était pas de la bonne taille),
d'autre une erreur de montage (plan coupé trop court).

Ces éléments n'empêche pas une utilisation cahin-cahan de la cuisine
partiellement posée. Je n'ai pas tout payé au poseur.

Le cuisiniste assurait corriger le tir, après 2 ou 3 semaines il me
confirme qu'il a reçu les éléments (nouvel habillage du
réfrigérateur, nouveau plan). Mais après 3 semaines, je n'arrive
toujours pas à avoir un rendez-vous pour la pose : téléphone,
visite chez le cuisiniste (en élevant le ton devant les clients), à
chaque fois "oui oui on voit avec le poseur, on vous propose tel
date..." mais pas de confirmation, même pas de réponse.

Comment puis-je faire avancer les choses ?

Merci.

Jean-Claude



C'est d'une nature contractuelle, donc procédure d'injontion de faire
devant le tribunal de proximité.




Peut-être commencer par une mise en demeure par LRAR ?



Cela n'a rien d'obligatoire, mais effectivement peut abonder un dossier
certainement pauvre en écrits hors le contrat et la réception avec
réserves.
A+

--
Le #17721901
"Bigjoe"
"moisse" news:490c0cd8$0$17009$
Dans le message 490bf351$0$857$, Jean-Claude
> Bonjour,
>
> j'ai fait poser une cuisine, mais il y eu d'une part une erreur de
> conception (le réfrigérateur n'était pas de la bonne taille), d'autre
> une erreur de montage (plan coupé trop court).
>
> Ces éléments n'empêche pas une utilisation cahin-cahan de la cuisine
> partiellement posée. Je n'ai pas tout payé au poseur.
>
> Le cuisiniste assurait corriger le tir, après 2 ou 3 semaines il me
> confirme qu'il a reçu les éléments (nouvel habillage du réfrigérateur,
> nouveau plan). Mais après 3 semaines, je n'arrive toujours pas à avoir
> un rendez-vous pour la pose : téléphone, visite chez le cuisiniste (en
> élevant le ton devant les clients), à chaque fois "oui oui on voit
> avec le poseur, on vous propose tel date..." mais pas de
> confirmation, même pas de réponse.
>
> Comment puis-je faire avancer les choses ?
>
> Merci.
>
> Jean-Claude

C'est d'une nature contractuelle, donc procédure d'injontion de faire
devant le tribunal de proximité.




Peut-être commencer par une mise en demeure par LRAR ?




Elle est, de toutes façons, obligatoire avant la demande d'injonction de
faire.
moisse
Le #17721961
Dans le message 490d458f$0$852$, Jean-Pierre
DEFENDINI <Jean-Pierre DEFENDINI> exprime ceci:
"Bigjoe"
"moisse" news:490c0cd8$0$17009$
Dans le message 490bf351$0$857$, Jean-Claude
Bonjour,

j'ai fait poser une cuisine, mais il y eu d'une part une erreur de
conception (le réfrigérateur n'était pas de la bonne taille),
d'autre une erreur de montage (plan coupé trop court).

Ces éléments n'empêche pas une utilisation cahin-cahan de la
cuisine partiellement posée. Je n'ai pas tout payé au poseur.

Le cuisiniste assurait corriger le tir, après 2 ou 3 semaines il me
confirme qu'il a reçu les éléments (nouvel habillage du
réfrigérateur, nouveau plan). Mais après 3 semaines, je n'arrive
toujours pas à avoir un rendez-vous pour la pose : téléphone,
visite chez le cuisiniste (en élevant le ton devant les clients),
à chaque fois "oui oui on voit avec le poseur, on vous propose tel
date..." mais pas de confirmation, même pas de réponse.

Comment puis-je faire avancer les choses ?

Merci.

Jean-Claude



C'est d'une nature contractuelle, donc procédure d'injontion de
faire devant le tribunal de proximité.




Peut-être commencer par une mise en demeure par LRAR ?




Elle est, de toutes façons, obligatoire avant la demande d'injonction
de faire.



Je l'ignorai.
Et depuis quand, en fonction de quel texte ?

--
koumac
Le #17723361
>>> Peut-être commencer par une mise en demeure par LRAR ?




Elle est, de toutes façons, obligatoire avant la demande d'injonction
de faire.



Je l'ignorai.
Et depuis quand, en fonction de quel texte ?



La lettre recommandé n'est peut étre pas srictement légalement obligatoire ,
je reste par contre persuadé que le juge de proximité apprécierat qu'avant
de venir le trouver , leplaignant est chercher à résoudre à "l'amiable" le
différent qui l'oppose aux cuisiniste.

Ceci n'est que mon avis que je partage avec moi même .
moisse
Le #17726991
Dans le message 490d86d5$0$848$, koumac
Peut-être commencer par une mise en demeure par LRAR ?




Elle est, de toutes façons, obligatoire avant la demande
d'injonction de faire.



Je l'ignorai.
Et depuis quand, en fonction de quel texte ?



La lettre recommandé n'est peut étre pas srictement légalement
obligatoire , je reste par contre persuadé que le juge de proximité
apprécierat qu'avant de venir le trouver , leplaignant est chercher à
résoudre à "l'amiable" le différent qui l'oppose aux cuisiniste.

Ceci n'est que mon avis que je partage avec moi même .



La procédure d'injonction de faire a l'avantage de permettre au
défendeur de s'éxécuter ou de contester dans le délai d'un mois.
Alors l'intérêt de la lettre préalable "pour impressionner le juge" me
laisse sceptique

--
Publicité
Poster une réponse
Anonyme