pb coiffeur

Le
k6
Bonjour,

Scénario:

- une cliente C prend rdv chez un nouveau coiffeur pour un forfait coupe
- pendant la séance, la coiffeuse lui applique un produit de sa propre
initiative sans rien mentionner de particulier
- à la caisse le produit est facturé (au total cela représente 10% du prix
de la prestation en plus)
- on explique à C avec arrogance que "le prix était indiqué" et que le
produit "est destiné à aider la coiffure à tenir" (ça où le shampooing qui
est mieux que l'autre sont des excuses bidons entendues des tas de fois qui
fait qu'en plus de se faire arnaquer, on se sent vraiment prise pour une
imbécile)

La cliente C subit ce scénario de vente forcée depuis des années n'en peut
plus de devoir sans cesse être sur ses gardes. Elle en vient à redouter de
se rendre chez un coiffeur tant cette pratique est systématique partout.

Je sais qu'il fallait bien fixer les choses avant et/ou refuser de payer le
supplément (dans ce cas précis je n'avais pas de monnaie et comme je suis
honnête je ne suis pas partie en courant) donc il est inutile de me le
rappeler. Discuter ne sert à rien, je sais très bien qu'on ne me rendrait
pas mon argent, ça finirait par dénégérer et il est impossible de faire
venir un agent. Quant à écrire à la répression des fraudes, je ne pense pas
que cela aboutirait à grand chose.

J'aimerais juste que quelqu'un me confirme (?) ici que la pratique
consistant à rajouter à la prestation autre chose que ce qui est demandé et
sans jamais informer la cliente que c'est en supplément est bien de la vente
forcée. Surtout que tout est fait pour endormir votre méfiance au moment où
on vous applique le produit. Quid ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JCL
Le #22969671
k6 avait prétendu :

J'aimerais juste que quelqu'un me confirme (?) ici que la pratique consistant
à rajouter à la prestation autre chose que ce qui est demandé et sans jamais
informer la cliente que c'est en supplément est bien de la vente forcée.
Surtout que tout est fait pour endormir votre méfiance au moment où on vous
applique le produit. Quid ?



Je ne pense pas qu'on puisse qualifier cela de vente forcée, puisque ça
aide la coiffure à tenir, et que c'est la coiffure demandée par la
cliente qui nécessite l'utilisation de ce produit.

Pourquoi justement ne pas en parler à la répression des fraudes? Ce
sont eux les spécialistes de la chose...

--
Jean-Claude
http://www.jcl.new.fr
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
Séb.
Le #22969661
Le 30/12/2010 11:08, JCL a écrit :
k6 avait prétendu :

J'aimerais juste que quelqu'un me confirme (?) ici que la pratique
consistant à rajouter à la prestation autre chose que ce qui est demandé
et sans jamais informer la cliente que c'est en supplément est bi en de la
vente forcée. Surtout que tout est fait pour endormir votre mé fiance au
moment où on vous applique le produit. Quid ?



Je ne pense pas qu'on puisse qualifier cela de vente forcée, puisq ue ça aide
la coiffure à tenir, et que c'est la coiffure demandée par la cliente qui
nécessite l'utilisation de ce produit.



dans ce cas le produit ne devrait il pas être inclus dans le forfait , et non
rajouté à la caisse ?

un forfait vidange de voiture, généralement c'est mentionné X litres d'huile
inclus
comme ils sont pas cons, ils font des carters de 5.5 litres et les forfai ts
c'est litres, on te facture donc un 2ème bidon, et si t'es regardant , tu
repars avec, si tu fais pas gaffe, ils le gardent, y a pas de petit profi t


Pourquoi justement ne pas en parler à la répression des fraud es? Ce sont eux
les spécialistes de la chose...

k6
Le #22969641
"JCL" 4d1c5a16$0$7697$
k6 avait prétendu :

J'aimerais juste que quelqu'un me confirme (?) ici que la pratique
consistant à rajouter à la prestation autre chose que ce qui est demandé
et sans jamais informer la cliente que c'est en supplément est bien de la
vente forcée. Surtout que tout est fait pour endormir votre méfiance au
moment où on vous applique le produit. Quid ?



Je ne pense pas qu'on puisse qualifier cela de vente forcée, puisque ça
aide la coiffure à tenir, et que c'est la coiffure demandée par la cliente
qui nécessite l'utilisation de ce produit.



Cliente qui conserve quand même le droit de refuser un service qu'elle n'a
pas demandé, mais encore aurait-il fallu qu'on l'en informe. Et je peux vous
confirmer depuis le temps que je me fais coiffer ainsi que ça tient aussi
bien sans produit.


Pourquoi justement ne pas en parler à la répression des fraudes? Ce sont
eux les spécialistes de la chose...



Parce qu'ils vont au mieux me répondre que je n'avais qu'à refuser de payer,
et encore. Je parierais volontiers sur une réponse comme: "il est difficile
de répondre car c'est à l'appréciation de chacun". Dans tous les cas cela
m'étonnerait qu'ils fassent un contrôle ou qu'ils prennent des actions sur
ce qui est quand même un problème généralisé parce que malheureusement les
gens sont habitués à payer sans réfléchir, surtout en matière de coiffure,
et donc à mon avis ils ne doivent pas collectionner des montagnes de
plaintes sur ces abus.
k6
Le #22969711
""Séb."" news: 4d1c5b42$0$7691$
Le 30/12/2010 11:08, JCL a écrit :
k6 avait prétendu :

J'aimerais juste que quelqu'un me confirme (?) ici que la pratique
consistant à rajouter à la prestation autre chose que ce qui est demandé
et sans jamais informer la cliente que c'est en supplément est bien de la
vente forcée. Surtout que tout est fait pour endormir votre méfiance au
moment où on vous applique le produit. Quid ?



Je ne pense pas qu'on puisse qualifier cela de vente forcée, puisque ça
aide
la coiffure à tenir, et que c'est la coiffure demandée par la cliente qui
nécessite l'utilisation de ce produit.

dans ce cas le produit ne devrait il pas être inclus dans le forfait, et
non rajouté à la caisse ?





Oui, ça c'est de la pure logique, mais ça ne me donne pas le pouvoir
d'exiger qu'elle me rende la différence et il se trouve que je n'avais pas
de monnaie.


un forfait vidange de voiture, généralement c'est mentionné X litres
d'huile inclus
comme ils sont pas cons, ils font des carters de 5.5 litres et les
forfaits c'est litres, on te facture donc un 2ème bidon, et si t'es
regardant, tu repars avec, si tu fais pas gaffe, ils le gardent, y a pas
de petit profit





Les garagistes sont voleurs, c'est connu. Les coiffeurs c'est moins connu,
et pourtant sur de nombreuses années et des salons différents ils sont très
nombreux à vous arnaquer si vous ne négociez pas clairement le prix de la
prestation dès le début, chose que trop peu de gens font à mon avis, et je
vous garantis qu'on est toujours regardée bizarrement.
JLC
Le #22970091
Le 30/12/2010 10:51, k6 a écrit :

J'aimerais juste que quelqu'un me confirme (?) ici que la pratique
consistant à rajouter à la prestation autre chose que ce qui est demandé et
sans jamais informer la cliente que c'est en supplément est bien de la vente
forcée. Surtout que tout est fait pour endormir votre méfiance au moment où
on vous applique le produit. Quid ?




A mon avis, le coiffeur est tenu à une obligation de résultat. Et il
doit afficher le prix net. Et au-delà de 15 euros (à confirmer) il doit
obligatoirement établir une note qu'il remet au client.
Quand il affiche en vitrine et à l'intérieur un coût de 35 euros pour
coupe et brushing, tu ne dois payer que 35 euros à la sortie.
Bien sûr, si tu rajoutes une couleur, il faudra en rajouter le prix.

Ne te laisse pas faire, on n'est plus en période d'après-guerre avec le
marché noir. Et je suis certain que si tu passes un mail à la DDCCRF de
ton département, ils iront voir de plus près ce qui se passe chez ton
coiffeur.
Rien que leur visite, ça risque de le remettre dans le droit chemin.

NB. La DDCCRF vient de changer d'appellation, mais ils sont encore dans
les annuaires.

--
@ + et cordialement
JLC
JCL
Le #22970081
"Séb." a formulé la demande :

dans ce cas le produit ne devrait il pas être inclus dans le forfait, et non
rajouté à la caisse ?



La persone dit que le prix est affiché... Il faut voir comment c'est
indiqué...

--
Jean-Claude
http://www.jcl.new.fr
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
Séb.
Le #22970071
Le 30/12/2010 12:05, JCL a écrit :
"Séb." a formulé la demande :

dans ce cas le produit ne devrait il pas être inclus dans le forf ait, et
non rajouté à la caisse ?



La persone dit que le prix est affiché... Il faut voir comment c'e st indiqué...




oui très juste, tu as raison, ça peut être précisé quelque part dans la boutique
JCL
Le #22970061
k6 a couché sur son écran :

Parce qu'ils vont au mieux me répondre que je n'avais qu'à refuser de payer,
et encore. Je parierais volontiers sur une réponse comme: "il est difficile
de répondre car c'est à l'appréciation de chacun". Dans tous les cas cela
m'étonnerait qu'ils fassent un contrôle ou qu'ils prennent des actions sur ce
qui est quand même un problème généralisé parce que malheureusement les gens
sont habitués à payer sans réfléchir, surtout en matière de coiffure, et donc
à mon avis ils ne doivent pas collectionner des montagnes de plaintes sur ces
abus.



Si vous connaissez déjà la réponse des spécialistes, il vous reste à
consulter un avocat...

--
Jean-Claude
http://www.jcl.new.fr
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
JCL
Le #22970041
Après mûre réflexion, JLC a écrit :

A mon avis, le coiffeur est tenu à une obligation de résultat. Et il doit
afficher le prix net.



Oui mais si cette obligation de résultat implique, pour une coupe
spécifique demandée par le client, un produit spécifique et qu'il est
affiché que certains produits spécifiques peuvent être facturés en
plus, est-on dans le cadre d'une vente forcée?

Je pense que c'est la répression des fraudes qui est la plus apte à
répondre à la question. Mais puisque notre intervenante connait déjà la
réponse de la répression des fraudes, je ne vois pas trop quoi
rajouter...

--
Jean-Claude
http://www.jcl.new.fr
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
djeel
Le #22970031
Le 30/12/2010 10:51, k6 a écrit :

- une cliente C prend rdv chez un nouveau coiffeur pour un forfait coupe
- pendant la séance, la coiffeuse lui applique un produit de sa propre
initiative sans rien mentionner de particulier
- à la caisse le produit est facturé (au total cela représente 10% du prix
de la prestation en plus)
- on explique à C avec arrogance que "le prix était indiqué" et que le
produit "est destiné à aider la coiffure à tenir" (ça où le shampooing qui
est mieux que l'autre sont des excuses bidons entendues des tas de fois qui
fait qu'en plus de se faire arnaquer, on se sent vraiment prise pour une
imbécile)



Je ne comprends pas bien : avant le début des soins la cliente sait qu'elle
va payer xx euros (le forfait coupe).
Après les soins la cliente paie bien les xx euros prévus, non ?
Ou alors le coiffeur ajoute au forfait x euros de produit, en plus du forfait ?
Dans ce cas pourquoi les payer puisque cela n'a pas été demandé ?

--
Djeel
Publicité
Poster une réponse
Anonyme