que penser de SQL?

Le
nobody
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera cet
outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Fred Brouard - SQLpro
Le #21884061
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera cet
outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la
fonction REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex,
Pearson Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux
manipulation des tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et
suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +

--
Frédéric BROUARD, MVP SQL Server, expert bases de données et langage SQL
Le site sur le langage SQL et les SGBDR : http://sqlpro.developpez.com
Audit, conseil, expertise, formation, modélisation, tuning, optimisation
*********************** http://www.sqlspot.com *************************
nobody
Le #21884041
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera
cet outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses
théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la
fonction REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex,
Pearson Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux
manipulation des tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et
suivantes)




comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de
REPLACE(table,2,3,2, "toto") sur une table se nommant table puisque SQL
ne peut pas accedez a la 2eme sous valeur de la 3eme valeurs du 2eme
champ de la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'accedez globalement au
2eme champ

en fait SQL ne sait faire que

REPLACE(tableau dynamique, champ, chaine) et est incapable de faire
REPLACE(tableau dynamique, champ , valeur , sous-valeur , chaine)

et cela est la base du REPLACE du databasic

alors un
REPLACE (table,((f=2)+(f=3))*x=5)
ou tout autre Replace à positionnement calculer il fait comment SQL
nobody
Le #21884031
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera
cet outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses
théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la
fonction REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex,
Pearson Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux
manipulation des tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et
suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +



comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de
REPLACE(table,2,3,2, "toto") sur une table se nommant table puisque SQL
ne peut pas accéder à la 2eme sous-valeur de la 3ème valeurs du 2ème
champ de la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'acceder globalement au
2ème champ

en fait SQL ne sait faire que

REPLACE(tableau dynamique, champ, chaîne) et est incapable de faire
REPLACE(tableau dynamique, champ , valeur , sous-valeur , chaîne)

et comment SQL pourrait faire un REPLACE avec des paramètres calculés ou
lu ou saisie

exemple quel est l'équivalent SQL de :

open "","%fiche" to fiche else stop
open "","%param" to param else stop
indice =1
read table from fich,indice else stop
read data from param,indice else stop
champÚta<indice,1>
valeurÚta<indice,2>
sousvaleurÚta<indice,3>
chaineÚta<indice,4>
REPLACE(table, champ , valeur , sousvaleur , chaine)

en fait affirmer que SQL dispose du "replace" du databasic est comme
dire que tout titulaire d'un CAP de boucherie est neuro-chirurgiens
nobody
Le #21884021
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera
cet outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses
théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la
fonction REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex,
Pearson Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux
manipulation des tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et
suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +



comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de
REPLACE(table,2,3,2, "toto") sur une table se nommant table puisque SQL
ne peut pas accéder à la 2eme sous-valeur de la 3ème valeurs du 2ème
champ de la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'acceder globalement au
2ème champ

en fait SQL ne sait faire que

REPLACE(tableau dynamique, champ, chaîne) et est incapable de faire
REPLACE(tableau dynamique, champ , valeur , sous-valeur , chaîne)

et comment SQL pourrait faire un REPLACE avec des paramètres calculés ou
lu ou saisie

exemple quel est l'équivalent SQL de :

open "","%fich" to fich else stop
open "","%param" to param else stop
indice =1
read table from fich,indice else stop
read data from param,indice else stop
champÚta<indice,1>
valeurÚta<indice,2>
sousvaleurÚta<indice,3>
chaineÚta<indice,4>
REPLACE(table, champ , valeur , sousvaleur , chaine)

en fait affirmer que SQL dispose du "replace" du databasic est comme
dire que tout titulaire d'un CAP de boucherie est neuro-chirurgiens
nobody
Le #21884001
Alain Montfranc a écrit :
nobody a écrit
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera
cet outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses
théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la
fonction REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex,
Pearson Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux
manipulation des tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et
suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +



comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de
REPLACE(table,2,3,2, "toto") sur une table se nommant table puisque
SQL ne peut pas accéder à la 2eme sous-valeur de la 3ème valeurs du
2ème champ de la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'acceder globalement
au 2ème champ




vous transposez stupidement le multivalué en sql. Il suffit de faire 2
tables avec une clef pour réaliser la jointure entre les deux. Le
multivalué revient simplement a caser un vecteur dans une case, rien de
plus.

retournez jouer avec votre jouet.




reponse stupide s'il faut creer une multitude de tables pour remplacer
chaque instructions on écroule le calculateur lors de chaque requete


et dans l'exemple REPLACE(table,F,V,SV, "toto") ce n'est pas 2 tables
qu'il faut creer mais F x V X SV soit si il y a 10 champs ayant 10
valeur de 10 sous valeurs 1000 tables
car chaque champ est logiquement differents
chaque valeur est logiquement differentes
et chaque sous valeur est logiquement differente
Alain Montfranc
Le #21883991
nobody a écrit
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera cet
outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la fonction
REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex, Pearson
Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux manipulation des
tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +



comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de REPLACE(table,2,3,2,
"toto") sur une table se nommant table puisque SQL ne peut pas accéder à la
2eme sous-valeur de la 3ème valeurs du 2ème champ de la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'acceder globalement au 2ème
champ




vous transposez stupidement le multivalué en sql. Il suffit de faire 2
tables avec une clef pour réaliser la jointure entre les deux. Le
multivalué revient simplement a caser un vecteur dans une case, rien de
plus.

retournez jouer avec votre jouet.
Alain Montfranc
Le #21883981
nobody a écrit
Alain Montfranc a écrit :
nobody a écrit
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd dénoncera cet
outil qu'il considère comme une interprétation incorrecte de ses
théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du databasic
présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la norme SQL:1999
datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la fonction
REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection Synthex, Pearson
Education, Paris 2005, notamment aux pages consacrées aux manipulation
des tableaux (39 et suivantes) et aux multisets (147 et suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +



comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de
REPLACE(table,2,3,2, "toto") sur une table se nommant table puisque SQL ne
peut pas accéder à la 2eme sous-valeur de la 3ème valeurs du 2ème champ de
la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'acceder globalement au
2ème champ




vous transposez stupidement le multivalué en sql. Il suffit de faire 2
tables avec une clef pour réaliser la jointure entre les deux. Le
multivalué revient simplement a caser un vecteur dans une case, rien de
plus.

retournez jouer avec votre jouet.




reponse stupide s'il faut creer une multitude de tables pour remplacer chaque
instructions on écroule le calculateur lors de chaque requete



Pas plus qu'avec ton machin



et dans l'exemple REPLACE(table,F,V,SV, "toto") ce n'est pas 2 tables qu'il
faut creer mais F x V X SV soit si il y a 10 champs ayant 10 valeur de 10
sous valeurs 1000 tables



C'est faux
nobody
Le #21883971
Alain Montfranc a écrit :
nobody a écrit
Alain Montfranc a écrit :
nobody a écrit
Fred Brouard - SQLpro a écrit :
nobody a écrit :
Malgré le succès du langage SQL qui a suivi, Edgar F. Codd
dénoncera cet outil qu'il considère comme une interprétation
incorrecte de ses théories.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
http://fr.wikipedia.org/wiki/SQL

aucun SGBD fonctionnant avec SQL n'est capable d'integrés le
databasic


http://fr.wikipedia.org/wiki/Databasic



Contrairement à ce que vous prétendez, les instructions du
databasic présenté dans ce wiki sont intégrées au SQL depuis la
norme SQL:1999 datant, comme son nom l'indique de 1999.

Si vous voulez des détails par exemple sur comment on réalise la
fonction REPLACE avec SQL, lisez mon livre "SQL", collection
Synthex, Pearson Education, Paris 2005, notamment aux pages
consacrées aux manipulation des tableaux (39 et suivantes) et aux
multisets (147 et suivantes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Bachman



A +



comment SQL pourrait faire par exemple l'équivalent de
REPLACE(table,2,3,2, "toto") sur une table se nommant table puisque
SQL ne peut pas accéder à la 2eme sous-valeur de la 3ème valeurs du
2ème champ de la table table

la seul chose que SQL est capable de faire est d'acceder globalement
au 2ème champ




vous transposez stupidement le multivalué en sql. Il suffit de faire
2 tables avec une clef pour réaliser la jointure entre les deux. Le
multivalué revient simplement a caser un vecteur dans une case, rien
de plus.

retournez jouer avec votre jouet.




reponse stupide s'il faut creer une multitude de tables pour remplacer
chaque instructions on écroule le calculateur lors de chaque requete



Pas plus qu'avec ton machin




alors pourquoi Oracle à été incapable (car à écroulé le calculateur) de
remplacer pick-universe qui tournait sur une machine ou la machine était
utilisé a moins de 10% par Pick-universe?

la migration du moins l'éssais était fait par Oracle

pourquoi un grand groupe d'assurance pour migrer une appli qui tournait
sur un simple 486 et avec un PICK86 il a fallu mettre un octoprocesseur
raid 6 pour avoir les même résultat sous oracle ?

pourquoi IBM à acheté PICK-universe pour le vendre à ces clients si SQL
est si bon que cela ?




et dans l'exemple REPLACE(table,F,V,SV, "toto") ce n'est pas 2 tables
qu'il faut creer mais F x V X SV soit si il y a 10 champs ayant 10
valeur de 10 sous valeurs 1000 tables



C'est faux





prouves le

bizarrement en matière de preuves sur les "miracles" de SQL j'attends
toujours des preuves d'un convertisseur de XML <-> SQL qui marche sauf
que lorsque un fichier XML de test à été fournis il a ete incapable de
le faire .

bizarrement tout ceux qui utilisait SQl et on découvert le MV ne sont
jamais repartie sous SQL
soileh.p4
Le #21883961
On 24 jan, 21:18, nobody
dire que tout titulaire d'un CAP de boucherie est neuro-chirurgiens



Oh que tu as raison, et quel bonheur de lire un peu de sagesse ici.
D'ailleurs tu vas rire, ça me rappelle un neuneu qui postait beaucoup
ici
il y a quelques mois. Le benêt se prétendait docteur, et il agitait
pitoyablement un diplôme acheté sur internet à une boite privée
exotique complètement inconnue. Incroyable, il avait payé pour un
doctorat
sans jury, et en plus il s'en vantait, trop drôle. En plus il était
incapable
d'aligner trois mots sans commettre au moins une faute de syntaxe qui
rendait son charabia incompréhensible, et il mélangeait tous les
concepts qu'il manipulait sans jamais rien comprendre aux réponses
des
autres. Heureusement que tu es là pour remettre à leur place tous
ces
prétentieux qui se croient neuro-chirurgiens, et pourquoi pas docteur
tant qu'ils y sont ?

Allez, bon weekend ;)

Bises,
Soileh
Alain Montfranc
Le #21883951
nobody a écrit

Pas plus qu'avec ton machin




alors pourquoi Oracle à été incapable (car à écroulé le calculateur) de
remplacer pick-universe qui tournait sur une machine ou la machine était
utilisé a moins de 10% par Pick-universe?



Avec des references ausi precise c'est aussi improuvable que lesovnis
de la zone 51


C'est faux



prouves le

bizarrement en matière de preuves sur les "miracles" de SQL j'attends
toujours des preuves d'un convertisseur de XML <-> SQL qui marche sauf que
lorsque un fichier XML de test à été fournis il a ete incapable de le faire .



faux
Publicité
Poster une réponse
Anonyme