Le photographe de mode François Rousseau auteur du célèbre calendrier "Les dieux du stade" est en production à Biarritz

Le
steeve et celine NOBILI
--

www.sudouest.com/accueil/loisirs-culture/article/738248/mil.html

PHOTO. Le photographe de mode François Rousseau auteur du célèbre calendrier
"Les dieux du stade" est en production à Biarritz

François Rousseau : objectif Biarritz

Une ravissante blonde boudeuse, beauté nature aux faux airs de Vanessa
Paradis et de Romy Schneider prend la pose devant une Rolls. Quatre garçons
au look de bad boy chic, se font maquiller dans un coin. François Rousseau
immortalise la scène en plein cour de Biarritz, sur les hauteurs du Parc d'hiver.
Ses photos illustreront le prochain livre de la maison Vandevos._Une jeune
griffe de mode luxueuse, basée en Belgique, qui scénarise à chaque fois ses
créations, autour d'une histoire, d'un lieu d'exception. Cette fois l'idée
tournait autour de Loft story.

«_En dépit de la crise qui touche aussi le milieu de la mode, nous avons
réussi à monter une production originale à Biarritz, avec la complicité de l'agence
Marylin qui nous a envoyés de superbes mannequins, dont Marine Vacth, une
«_new face_» (étoile montante). Frédéric Hubert, le propriétaire de l'hôtel
Beaumanoir, nous a beaucoup aidés aussi_», explique François Rousseau.

La dernière fois que le photographe était venu réaliser un travail de
commande dans la région, c'était à Hossegor-Seignosse en 1999, pour le
magazine Max. «_C'était une série sur les surfeurs du Top 44. J'ai eu le
coup de foudre pour la Côte Sud des Landes et le surf. J'ai également fait
une série à Tahiti autour du surf éditée dans le livre «_Ora_». Depuis, même
si je vis et travaille entre Paris et New-York, je reviens très
régulièrement m'y ressourcer_».

Depuis, le jeune quadra est devenu célèbre (1), en photographiant notamment
en 2003 le gratin du rugby français, dans des poses glam', à faire fantasmer
autant les dames que les messieurs. Le calendrier «_Les dieux du stade_» s'est
vendu à 160_000 exemplaires. «_Le livre continue de séduire des lecteurs et
lectrices. Aux USA, c'est devenu un classique dans la communauté gay_», s'amuse
Stéphane Rousseau.

Le créateur qui a mené une carrière d'artiste peintre avant de se tourner
vers la peinture a craqué cette semaine pour la lumière de Biarritz. Il a
emmené ses mannequins sur la plage du Miramar et a même profité d'une
soirée, pour les mêler à des Biarrots, pour donner une touche réaliste. «_Je
vais revenir, c'est certain_».

(1) En savoir plus sur son site internet www.francoisrousseau.com

Auteur : Olivier Bonnefon
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Delestaque
Le #20357391
steeve et celine NOBILI wrote:
--------------------------------------------------------------------------------

www.sudouest.com/accueil/loisirs-culture/article/738248/mil.html

PHOTO. Le photographe de mode François Rousseau auteur du célèbre
calendrier "Les dieux du stade" est en production à Biarritz

François Rousseau : objectif Biarritz

Une ravissante blonde boudeuse, beauté nature aux faux airs de Vanessa
Paradis et de Romy Schneider prend la pose devant une Rolls. Quatre
garçons au look de bad boy chic, se font maquiller dans un coin. François
Rousseau immortalise la scène en plein cour de Biarritz, sur les
hauteurs du Parc d'hiver. Ses photos illustreront le prochain livre
de la maison Vandevos._Une jeune griffe de mode luxueuse, basée en
Belgique, qui scénarise à chaque
fois ses créations, autour d'une histoire, d'un lieu d'exception.
Cette fois l'idée tournait autour de Loft story.

«_En dépit de la crise qui touche aussi le milieu de la mode, nous
avons réussi à monter une production originale à Biarritz, avec la
complicité de l'agence Marylin qui nous a envoyés de superbes
mannequins, dont Marine Vacth, une «_new face_» (étoile montante).
Frédéric Hubert, le propriétaire de
l'hôtel Beaumanoir, nous a beaucoup aidés aussi_», explique François
Rousseau.
La dernière fois que le photographe était venu réaliser un travail de
commande dans la région, c'était à Hossegor-Seignosse en 1999, pour le
magazine Max. «_C'était une série sur les surfeurs du Top 44. J'ai eu
le coup de foudre pour la Côte Sud des Landes et le surf. J'ai également
fait une série à Tahiti autour du surf éditée dans le livre «_Ora_».
Depuis, même si je vis et travaille entre Paris et New-York, je reviens
très
régulièrement m'y ressourcer_».

Depuis, le jeune quadra est devenu célèbre (1), en photographiant
notamment en 2003 le gratin du rugby français, dans des poses glam', à
faire
fantasmer autant les dames que les messieurs. Le calendrier «_Les
dieux du stade_» s'est vendu à 160_000 exemplaires. «_Le livre
continue de séduire des lecteurs et lectrices. Aux USA, c'est devenu
un classique dans la communauté gay_», s'amuse Stéphane Rousseau.

Le créateur qui a mené une carrière d'artiste peintre avant de se
tourner vers la peinture a craqué cette semaine pour la lumière de
Biarritz.
Il a emmené ses mannequins sur la plage du Miramar et a même profité d'une
soirée, pour les mêler à des Biarrots, pour donner une touche
réaliste. «_Je vais revenir, c'est certain_».

(1) En savoir plus sur son site internet www.francoisrousseau.com

Auteur : Olivier Bonnefon



Ils ont changé de blase les Dubarry de Sud Ouest ?

--
G.Ricco
Publicité
Poster une réponse
Anonyme