Piano ou Piano numérique ?

Le
paul
Bonjour,

ma fille va faire du piano.

Je me disais : "chouette, je vais pouvoir acheter à bon prix (dans les
600¤ quand même) un Yamaha P70 (clavier lourd, etc).
<http://www.musicpascher.com/boutique/yamaha+p70-p-665.html>

Et puis Patatras j'en parle à la prof de musique :
"ah mais non, mon bon môssieur, tous ces claviers ne valent pas un vrai
piano. Le toucher n'est pas le même. Y a qu'a voir la mécanique !
J'en suis encore à corriger les défauts pris par un élève sur ces
claviers. Les mêmes qu'avait l'ancien propriétaire que j'avais eu comme
élève aussi"
etc

Argh

Qu'en pensez-vous ?
Un professeur de piano dans la salle ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Snoop
Le #13231311
paul a écrit :
Bonjour,

ma fille va faire du piano.

Je me disais : "chouette, je vais pouvoir acheter à bon prix (dans les
600¤ quand même...) un Yamaha P70
Et puis Patatras... j'en parle à la prof de musique
Argh...

Qu'en pensez-vous ?
Un professeur de piano dans la salle ?



Bonjour,
Je plussois abondamment. Si vous voulez que votre fille prenne plaisir à
jouer et à découvrir la musique sur un instrument qui vibre réellement,
évitez de lui acheter un clavier numérique. Si vous voulez qu'elle sache
ce que l'on ressent en jouant sur un vrai piano et non sur une pâle
copie, quelle importance le toucher a, quelle facilité on a à jouer sur
un numérique quand on vient d'un piano, et quelle difficulté on a à
jouer sur un piano quand on vient du numérique, si vous voulez qu'elle
apprenne les effets réels des pédales, si vous ne voulez pas la regarder
jouer avec un poignet et des doigts mous et sans vitalité aucune, faites
lui plaisir, faites vous plaisir, et faites plaisir à la prof en lui
demandant d'aller en essayer un qui convienne dans votre gamme de prix
ou qui soit disponible à la location.
Bon, il se fait tard et j'ai bien bossé aujourd'hui, alors je ne sais
pas trop si j'arrive à vous convaincre, mais il faut se rendre compte
qu'il y a un _monde_ entre un clavier numérique et un piano.

Il aurait fait quoi Raïkonen s'il s'était entrainé sur une playskool ?
Bernard Meylan
Le #13231301
paul a écrit :

Et puis Patatras... j'en parle à la prof de musique :
"ah mais non, mon bon môssieur, tous ces claviers ne valent pas un vrai
piano. Le toucher n'est pas le même. Y a qu'a voir la mécanique !...
J'en suis encore à corriger les défauts pris par un élève sur ces
claviers. Les mêmes qu'avait l'ancien propriétaire que j'avais eu comme
élève aussi..."



C'est vrai, mais un vrai bon piano vaut aussi dans les 3000€, alors... à
l'impossible nul n'est tenu. Et il vaut mieux un bon piano numérique (un
piano, pas un clavier ou synthé) avec un toucher pas si cata que ça,
qu'une caisse en bois de seconde main, avec une mécanique dure ou molle
(c'est selon) qui dégoûtera à jamais votre fille de faire de la musique.


Bernard
Alain Naigeon
Le #13231291
"Bernard Meylan" 471d2f25$
paul a écrit :

Et puis Patatras... j'en parle à la prof de musique :
"ah mais non, mon bon môssieur, tous ces claviers ne valent pas un vrai
piano. Le toucher n'est pas le même. Y a qu'a voir la mécanique !...
J'en suis encore à corriger les défauts pris par un élève sur ces
claviers. Les mêmes qu'avait l'ancien propriétaire que j'avais eu comme
élève aussi..."



C'est vrai, mais un vrai bon piano vaut aussi dans les 3000€, alors...



Oui mais, un piano numérique haut de gamme, ça peut chercher
dans les 2000 déjà, non ?
La seule bonne raison d'hésiter, AMHA, c'est de pouvoir jouer à
n'importe quelle heure avec des écouteurs. Et ce n'est pas rien,
tout de même.

--

Français *==> "Musique renaissance" <==* English
midi - facsimiles - ligatures - mensuration
http://anaigeon.free.fr | http://www.medieval.org/emfaq/anaigeon/
Alain Naigeon - - Oberhoffen/Moder, France
ch.delplanche
Le #13231281
paul
Bonjour,





Argh...

Qu'en pensez-vous ?
Un professeur de piano dans la salle ?




Salut !
ben sur mon site dans la rubrique tous mes sites (webmaster il y a un
site sur le piano en construction où on trouve les tests des pianos
acoustiques et numérique.

Je répare des pianos de qualité et pourtant je joue principalement sur
du numérique haut de gamme (roland)

le toucher est génial (lourd et réglable) le son très bon et surtout ..
toujours bien accordé ! Multi instruments aussi (orgue, clavecin, etc..)
Tout cela a bien évolué.. et les critiques du passé sont révoquées..

Pour un débutant et même confirmé .. la question ne se pose pas...

il existe cependant des pians acoustiques avec un système silencieux...
par capteurs optiques... on a donc les deux instruments en un....
génial.. mais plus cher...

Donc .. un numérique.. oui mais avec clavier lourd.. et polyphonie
élevée (64 ou 128)

Un acoustique. si vous avez les sous.. on trouve cependant des pianos
d'occasion Yamaha U3 qui vienne du Japon par container entier dans toute
l'Europe!!! A prix réduit +- 2500, 3000 euros (même sur Ebay en
belgique aujourd'hui)

Attention.. si vous optez pour un piano accoustique d'occasion.. c'est
risqué... lire les infos sur mon site... souvent la tenue des chevilles
est mauvaise et le piano n'est pas accordable !


Avec un numérique.. aucun entretien ! Et il peu servir d'interface
midi...


Mais..
si vous avez les moyens... les deux systèmes... accoustique et
numérique...


Mais si vous prenez un accoustique.. il faut qu'il mesure au moins 1,3 m
de hauteur !

Bonne chance !
Bye
Christophe Delplanche
--
Delplanche Christophe Jemappes Belgique
http://www.delplanche.be
cf
Le #13231271
paul
ma fille va faire du piano.

Je me disais : "chouette, je vais pouvoir acheter à bon prix (dans les
600¤ quand même...) un Yamaha P70 (clavier lourd, etc...).

Et puis Patatras... j'en parle à la prof de musique :
"ah mais non, mon bon môssieur, tous ces claviers ne valent pas un vrai
piano. Le toucher n'est pas le même. Y a qu'a voir la mécanique !...
J'en suis encore à corriger les défauts pris par un élève sur ces
claviers. Les mêmes qu'avait l'ancien propriétaire que j'avais eu comme
élève aussi..."
etc...

Qu'en pensez-vous ?



Manichéisme, pragmatisme... :-)

Pour faire court : évidemment, un piano acoustique c'est mieux, mais
l'apprentissage sur un piano électronique de bonne qualité ne pose aucun
problème au moins pour les deux ou trois premières années, pour un prix
de revient et des contraintes de maintenance et d'utilisation sans
aucune comparaison : un bon Clavinova récent acheté d'occasion et
revendu deux ou trois ans après ne coûtera même pas le prix rien que du
transport et de l'accord d'un piano acoustique pendant la même durée. Il
peut être facilement installé et déplacé d'une pièce à l'autre, joué à
toute heure du jour et de la nuit, éventuellement emmené chez Papi et
Mamie pour une petite audition, etc. Par la suite, une fois que l'enfant
atteint un certain niveau, l'investissement dans un "vrai" piano est
incontournable, mais c'est à ce moment-là un achat réfléchi qui se fait
en connaissance de cause et qui sera alors beaucoup plus apprécié à sa
juste valeur par le (la) jeune pianiste.

A++
--
Christian (pas professeur de piano mais papa de trois petites
pianistes... ;-)
Gerald
Le #13231261
Snoop
Je plussois abondamment. Si vous voulez que votre fille prenne plaisir à
jouer et à découvrir la musique sur un instrument qui vibre réellement,
évitez de lui acheter un clavier numérique. Si vous voulez qu'elle sache
ce que l'on ressent en jouant sur un vrai piano et non sur une pâle
copie, quelle importance le toucher a, quelle facilité on a à jouer sur
un numérique quand on vient d'un piano, et quelle difficulté on a à
jouer sur un piano quand on vient du numérique, si vous voulez qu'elle
apprenne les effets réels des pédales, si vous ne voulez pas la regarder
jouer avec un poignet et des doigts mous et sans vitalité aucune, faites
lui plaisir, faites vous plaisir, et faites plaisir à la prof en lui
demandant d'aller en essayer un qui convienne dans votre gamme de prix
ou qui soit disponible à la location.



Dire ça sans tenir compte des contraintes que cela peut poser pour
l'acheteur (vit-il en appartement ou en maison individuelle ? au rez-de
chaussée ou en étage ? avec des enfants en bas âge ou pas) et surtout de
ses moyens financiers est une sottise.

Si on n'a aucune limite de prix ni aucune contrainte (de place entre
autres !), le MIEUX toutes catégories confondues, toutes marques
confondues, et qui est plébiscité dans TOUS les conservatoires qui ont
pu se l'offrir et par TOUS les concertistes et les profs du monde
entier, est le DISKLAVIER à queue, que tu ne cites pas :
<http://www.yamaha-europe.com/yamaha_europe/france/10_musical_instrument
s/10_pianos/30_disklavier/30_disklavier_grand_pianos_pro_all_in_one/10_n
o_series/30_DCFIIIS_pro/index.html>
(il y en a toute une gamme en fait de disklaviers, j'ai pris
volontairement le plus haut de gamme, déduit du CFIIIS de concert).

ah, pour 128000 ¤, t'as plus rien, aujourd'hui, j'te dis !

Dès que tu n'as pas 128000 ¤, tu es dans le compromis :-) Et dans le
compromis, beaucoup de gens et de profs pensent que les avantages
procurés par les pianos numériques haut de gamme récents dépassent
largement les inconvénients de 95 % du parc actuel des pianos
acoustiques, neufs ou d'occasion. Évidemment un petit piano droit neuf
*de bonne marque*, c'est-à-dire excluant les asiatiques (hors japon) et
les pays de l'est, reste un régal mais nécessite encore de débourser
4000¤ au moins et de subir les contraintes de l'acoustique.

D'autre part le "faire du piano" du PO est vague. Il y a tant de projets
possibles... Qu'est-ce qui l'intéresse vraiment, sa fille, dans le fait
de faire du piano ? Il y a quand même de moins en moins de gamins
capables de s'astreindre à l'ascèse nécessaire pour jouer proprement du
Liszt ou du Rachmaninov ! Savent-ils seulement qui c'est ? Ont-ils eu
seulement dans leur vie *une* occasion d'entendre ce répertoire dans de
bonnes conditions ? Quels disques "de piano" écoute-t-elle ?
Je veux bien me tromper, mais j'imagine qu'elle veut jouer en fait la
partie de "piano" (défense de rire) de "Honey" ou "Natural Blues" ou
"Why Does My Heart Feel So Bad ?" de Moby, de "Protège-moi" de Placebo,
de "Hello" d'Evanescence, de "Chatelet Les Halles" ou de "L'air du
Temps" de Florent Pagny etc. J'ai bon ? (il en connaît des choses le
vieux crouton, hein !)

Si c'est le cas, non seulement un piano numérique est conseillé, mais il
est même, dans une certaine mesure, indispensable pour servir de
périphérique de saisie pour l'ordinateur (retour en charte).

D'ailleurs, toi, Snoop, tu joues quoi exactement sur ton piano
acoustique qui "vibre réellement" ? Du Bach (qui n'a quasi pas connu le
piano !) Du Mozart ou du Beethoven (faudrait retrouver un PianoForte
d'époque pour que ça ait un sens), du Schubert (un HammerKlavier ferait
l'affaire), du Chopin (un Pleyel ?) du Schöenberg (appelez-moi
l'accordeur, j'y comprends plus rien !), du John Cage (mais où est
passée la boîte à outils ?), du Scott Joplin (brûlures de cigarettes sur
les touches, traces de bière, impacts de balles obligés) du Oscar
Peterson (gourmette lestée obligée aussi !), du Chick Corréa (là un
Fender Rhodes mark I est nécessaire, avec un vieux chorus boss
analogique et une pédale Morley) ? Quand est-ce qu'on attrape le Real
Book et qu'on se fait un boeuf ? Y'en a marre de causer, faudrait un peu
lâcher les chiens ! (© Eric Seva, après une demi-heure de pause dans une
brasserie et qui ne supporte pas de rester plus longtemps sans jouer !).

--
Gérald, définitivement épuisé par les jeunes filles qui veulent "faire
du piano" :-)
jean-daniel dodin
Le #13231251
Gerald wrote:

4000¤ au moins et de subir les contraintes de l'acoustique.



j'ai acheté mon piano au magasin de musique du coin (très bonne
réputation et très sympa, c'est aussi lui qui l'accorde), c'est un
grand piano droit qui m'a coûté 16000F à l'époque (pas si lointaine).

La marque c'est "Victor".

je dirais que le problème qui peut se poser c'est que la qualité de
l'accord est... variable avec l'humidité et la température, mais les
musiciens qui s'en servent ne s'en plaignent pas.

n'oubliez pas non plus que c'est un beau meuble (bien des pianos ont
un but décoratif :-)

jdd

--
http://www.dodin.net
Gerald
Le #13231241
jean-daniel dodin
j'ai acheté mon piano au magasin de musique du coin (très bonne
réputation et très sympa, c'est aussi lui qui l'accorde), c'est un
grand piano droit qui m'a coûté 16000F à l'époque (pas si lointaine).
La marque c'est "Victor".



Mon but n'est pas de débiner un choix dont tu es satisfait et sans avoir
essayé l'instrument. D'autant que ta satisfaction peut aussi être liée à
ton niveau d'exigence (ou pas) qui est ton droit le plus légitime :
style de musique joué, niveau de virtuosité... Ceci-dit as-tu déjà eu
l'occasion d'être seul et au calme face à un vrai piano (à queue) ? Et
qu'as-tu pensé de la différence de toucher et surtout de dynamique ?

je dirais que le problème qui peut se poser c'est que la qualité de
l'accord est... variable avec l'humidité et la température, mais les
musiciens qui s'en servent ne s'en plaignent pas.



Tant que tu n'as pas à composer avec des touches bloquées par le
gonflement des feutres dû à l'humidité, comme sur mon vieux Zimmerman
dans les années 70 (d'allemagne de l'est, donc mauvais) ! C'est
incroyable : on a beau savoir qu'on peut se servir des 87 autres
touches, quand il y en a une qui ne marche pas, c'est vraiment
"difficile" :-)
Revers de la médaille, je m'étais équipé du matériel adéquat et avais
appris à démonter les mécaniques pour retarauder les axes fautifs...

Avouons que je l'avais revendu sans regrets...

--
Gérald
siger
Le #13231231
Snoop a écrit :

Je plussois abondamment. Si vous voulez que votre fille prenne
plaisir à jouer et à découvrir la musique sur un instrument qui
vibre réellement, évitez de lui acheter un clavier numérique. Si
vous voulez qu'elle sache ce que l'on ressent en jouant sur un
vrai piano et non sur une pâle copie, quelle importance le toucher
a, quelle facilité on a à jouer sur un numérique quand on vient
d'un piano, et quelle difficulté on a à jouer sur un piano quand
on vient du numérique, si vous voulez qu'elle apprenne les effets
réels des pédales, si vous ne voulez pas la regarder jouer avec un
poignet et des doigts mous et sans vitalité aucune, faites lui
plaisir, faites vous plaisir, et faites plaisir à la prof en lui
demandant d'aller en essayer un qui convienne dans votre gamme de
prix ou qui soit disponible à la location.
Bon, il se fait tard et j'ai bien bossé aujourd'hui, alors je ne
sais pas trop si j'arrive à vous convaincre, mais il faut se
rendre compte qu'il y a un _monde_ entre un clavier numérique et
un piano.

Il aurait fait quoi Raïkonen s'il s'était entrainé sur une
playskool ?



Pour résumer, tout ceci n'est valable que si :
- tu n'habites pas en immeuble
- tu peux souvent être seul dans une partie de la maison
- ou tu as une pièce insonorisée ou un local de répétition.
- et si le piano n'a pas à être transporté.

Sinon il n'y a aucun plaisir à jouer en sachant que chaque casse les
oreilles des autres, donc on n'ose pas jouer fort etc.

--
siger
jean-daniel dodin
Le #13231221
Gerald wrote:

l'occasion d'être seul et au calme face à un vrai piano (à queue)



ce n'est pas moi qui joue, donc... j'ai déjà été devant un vrai piano,
mais joué par un autre, je ne peux rien dire du toucher. Pour la
sonorité, ca dépends beaucoup de la salle.

Je me souviens aussi que le piano est un des instruments les plus
difficiles à imiter en électronique et à restituer dans un haut
parleur. Il ne faut pas oublier que bien des pianos électroniques sont
écoutés sur des baffles de m... un bon haut parleur coutant le prix
d'un piano

Revers de la médaille, je m'étais équipé du matériel adéquat et avais
appris à démonter les mécaniques pour retarauder les axes fautifs...



ca, je saurais le faire mieux que de jouer :-))

jdd

--
http://www.dodin.net
Publicité
Poster une réponse
Anonyme