Piquée au vif

Le
.
http://www.normandie-actu.fr/calvados-une-infirmiere-soupconnee-de-fraude-fiscale-et-descroquerie_147393/


Bonjour

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer :

1 comment est-il facile de frauder si longtemps la CPAM pour un pro ?

2 pourquoi faut-il une " très longue enquête"
dès lors qu'on aurait " un doute " ?

Le droit demande-t-il que la fraude
soit réitérée
( comme la menace de mort verbale )

pour être prise en compte



V
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 9
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26359964
"."
2 pourquoi faut-il une " très longue enquête"
dès lors qu'on aurait " un doute " ?



Parce que tu crois qu'il faut combien de temps pour reprendre tous ses
actes et les vérifier, en croisant avec les fiches des présumés
patients, les distances parcourues, etc. ?

Sans compter que l'enquête concernait peut-être aussi d'autres
praticiens, mis hors de cause, parce qu'il y a peut-être eu des
interrogatoires, des déplacements, etc.
--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
.
Le #26359999
Le 10/07/2015 10:31, Tardigradus a écrit :
"."
2 pourquoi faut-il une " très longue enquête"
dès lors qu'on aurait " un doute " ?



Parce que tu crois qu'il faut combien de temps pour reprendre tous ses
actes et les vérifier, en croisant avec les fiches des présumés
patients, les distances parcourues, etc. ?



Ben je pose la question ..
Comment un présumé patient peut-il exister ?
*pratiquement*, du point de vue de la " chaîne " médicale
...avec la carte vitale , l'enregistrement initial du * départ* de la
maladie chez le médecin , le suivi et l'inscription éventuelle en
maladie longue durée
Les soins infirmiers ne sont pas alloués comme cela par le médecin référent

...bon.... les distances ..
pouvez toujours courir pour les vérifier
Elles ont le pied lourd sur le champignon les miss
et rien ne les arrête en type de voirie
Jadis à la bvelle saison les 2Cv de la croix rouge allaient piquer
direct dans les champs
;-))




J'ai eu en visuel le cas d'une libérale qui venait soigner une voisine
Au fil des mois plus je l'observais , plus je trouvais qu'elle
avait un look soigné et des fringues de presque luxe
ok ...travail , travail ..juste récompense

tu parles Charles...tombée dans la foulée pour
abus de faiblesse sur personnes agées dont elle pompait le compte
en faisant sa fauchée en phase de difficulté sociale
comme avec mamie shampoing





Sans compter que l'enquête concernait peut-être aussi d'autres
praticiens, mis hors de cause, parce qu'il y a peut-être eu des
interrogatoires, des déplacements, etc.


Probablement , je n'ai pas d'autres infos



V


patrick.K1600GTLcazaux
Le #26360001
"."
Comment un présumé patient peut-il exister ?



Parce que son nom et son numéro de sécu figurent sur une fiche d'acte de
l'infirmière. Il faut donc vérifier qu'il existe, qu'il habite bien à
l'adresse indiquée, qu'on lui a bien prescrit les soins infirmiers, leur
nature et leur durée...

Voilà, il faut tout croiser, et ça prend du temps, sauf sur les
news-groups où les mecs trouvent toujours tout facile et évident, comme
ces gars qui ont la bonne solution pour sauver le monde, mais seulement
après coup...

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
.
Le #26360020
Le 10/07/2015 18:31, Tardigradus a écrit :
"."
Comment un présumé patient peut-il exister ?





Faut laisser le reste , c'est un tout ...


Parce que son nom et son numéro de sécu figurent sur une fiche d'acte de
l'infirmière.


Et comment elle l'obtient ce référencement ?

Il faut donc vérifier qu'il existe, qu'il habite bien à
l'adresse indiquée, qu'on lui a bien prescrit les soins infirmiers, leur
nature et leur durée...

Voilà, il faut tout croiser,



Croiser quoi ?
Ya rien à croiser
Quand vous êtes soigné c'est une suite logique

Le médecin * référent * inscrit bien vos données et ses prescriptions à
chaque consultation sur son PC
Il est contrôlé sur le nombre de visites et leur nature ...si , si
vous n'êtes pas au courant ?
Tout est analysé , les quota etc ...
:-)))


Quand vous allez chez l'infirmière , c'est bien avec l'ordonnance au
nom du médecin




et ça prend du temps,
chez l'infirmière vous payez bien avec votre vitale
+ un complément éventuel pour tout ce qui n'est pas pris en compte
par les mutuelles

L'infirmière est rémunérée de la main à la main pour les personnels sans
couverture
==> ou par la "prestation vitale" , non ? !
L'escroquerie dont on cause a bien comme source financière
le flux financier cette vitale vers le compte de l'infirmière ?!!


et les infirmières libérales et ambulances yen a des milliers dans le 14
c'est bien connu
:-))))))))))))))))))))))))))))))
le systeme informatique de la CPAZM ne peut pas suivre ...enfin il pourrait
mais certainement que ca supprimerait des emplois
.
Le #26360044
Le 10/07/2015 18:31, Tardigradus a écrit :
"."
Comment un présumé patient peut-il exister ?



Parce que son nom et son numéro de sécu figurent sur une fiche d'acte de
l'infirmière. Il faut donc vérifier qu'il existe, qu'il habite bien à
l'adresse indiquée, qu'on lui a bien prescrit les soins infirmiers, leur
nature et leur durée...

Voilà, il faut tout croiser, et ça prend du temps, sauf sur les
news-groups où les mecs trouvent toujours tout facile et évident,




Notez que je n'ai pas évoqué le principe de la tenue
d'une comptabilité correcte de la part de cette pro libérale ...
Un expert comptable il lui en faut du temps pour feuilleter
une compta ....c'est bien connu
:-))))))))))))))))))))

V
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26360052
"."
Notez que je n'ai pas évoqué le principe de la tenue
d'une comptabilité correcte de la part de cette pro libérale ...



Quand il existe des soupçons de fraude, il ne suffit pas de vérifier que
la compta est bien tenue, mais avant tout qu'elle est véritable et
sincère, ce qui pred beaucoup plus de temps. Idem pour les états de
soins et de déplacement. On n'accuse pas les gens sans preuve, dans
notre pays, et le jour où la dame passera devant le juge, celui-ci aura
un dossier aussi exhaustif que possible des choses que la société lui
reproche, avec des noms, des lieux, des dates...

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
.
Le #26360072
Le 11/07/2015 12:08, Tardigradus a écrit :
"."
Notez que je n'ai pas évoqué le principe de la tenue
d'une comptabilité correcte de la part de cette pro libérale ...



Quand il existe des soupçons de fraude,



Ben 2 millions d'euros ...
Ils ne l'ont pas inventé ce chiffre même dégrossi les responsables de
la CPAM
même à un euro le but en jouant aux flechettes au rade du coin
faut pas craindre l'elbow


il ne suffit pas de vérifier que
la compta est bien tenue,


non , vous n'avez pas suivi ..
on cause flic

mais avant tout qu'elle est véritable et
sincère,


oui , le baratin classique qui permet de justifier les 8 années d'étude

ce qui pred beaucoup plus de temps.
bof...à démontrer ..
Mon comptable ne me demande pas plus pour ces qqs mots


Idem pour les états de
soins



et de déplacement.
Comme si les ratios comptables de l'activité infirmière libérale
n'existaient pas depuis longtemps
:-)))))))))))))))))
Elles tournent "en local " les libérales
Elles renouvellent périodiquement leur véhicule




On n'accuse pas les gens sans preuve, dans
notre pays, et le jour où la dame passera devant le juge, celui-ci aura
un dossier aussi exhaustif que possible des choses que la société lui
reproche, avec des noms, des lieux, des dates...


Est-ce la quantité ou et le nombre qui compte ?
Suffit-il qu'elle ait fraudé *** de manière réitérée *** et volontaire
donc non accidentelle sur une seule personne
pour être sanctionnée
ou bien la fraude médicale bénéficie -t-elle de "complaisances"




L'objet de ma question initiale



V
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26360084
"."
Est-ce la quantité ou et le nombre qui compte ?



C'est l'exactitude des faits reprochés. Ça a l'air dur de te faire
comprendre ça : on reproche à quelqu'un non pas un volume en vrac, à la
louche, mais exactement tel et tel fait. Et pour cela il faut les
reconstituer exactement. Les faits, rien que les faits, tous les faits.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
.
Le #26360091
Le 11/07/2015 17:53, Tardigradus a écrit :
"."
Est-ce la quantité ou et le nombre qui compte ?



C'est l'exactitude des faits reprochés. Ça a l'air dur de te faire
comprendre ça : on reproche à quelqu'un non pas un volume en vrac, à la
louche, mais exactement tel et tel fait. Et pour cela il faut les
reconstituer exactement. Les faits, rien que les faits, tous les faits.




Pourquoi tous ?
on cause flic donc inculpation
N'est -on pas coupable au *****premier*****
délit constaté ?

V

Arthur
Le #26360108
Le 11/07/2015 18:41, . a écrit :
Le 11/07/2015 17:53, Tardigradus a écrit :
"."
Est-ce la quantité ou et le nombre qui compte ?



C'est l'exactitude des faits reprochés. Ça a l'air dur de te faire
comprendre ça : on reproche à quelqu'un non pas un volume en vrac, à la
louche, mais exactement tel et tel fait. Et pour cela il faut les
reconstituer exactement. Les faits, rien que les faits, tous les faits.




Pourquoi tous ?
on cause flic donc inculpation


Le terme "inculpation" n'a plus court depuis 1993.
Même avant 1993 jamais un "flic" n'a inculpé personne.
Ce sont les juges qui inculpaient et qui aujourd'hui mettent en examen,
pas les policiers.

N'est -on pas coupable au *****premier*****
délit constaté ?



Non, on n'est coupable qu'après une condamnation, pas après la
constatation d'un délit.

Vous avez de sérieuses lacunes en droit, ou vous le faites exprès ?

--
Arthur
Publicité
Poster une réponse
Anonyme