Plantage inexplicable...

Le
JKB
Bonjour à tous,

Je viens d'expérimenter plusieurs plantages successifs avec
un noyau 2.6.26.3 puis un 2.6.26.5. Le truc est parfaitement
reproductible : processus qui swappe, montée en charge, puis tout se
fige (vraiment tout, il ne reste plus que le bouton reset).

Configuration : core2duo, 4 Go de mémoire, noyau 64 bits, sched CFQ.

J'observe ça avec un processus de 1.7 Go multithreadé qui fait quatre
fork(). C'est assez pénible d'autant que j'en suis à coder des
nanosleep() dans mon code pour permettre au système de ne pas perdre
les pédales

En dehors de cela, le système est parfaitement stable. Bug
reproductible sur une autre machine.

Des idées ?

Cordialement,

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Damien Wyart
Le #17337441
* JKB
Je viens d'expérimenter plusieurs plantages successifs avec
un noyau 2.6.26.3 puis un 2.6.26.5. Le truc est parfaitement
reproductible : processus qui swappe, montée en charge, puis tout se
fige (vraiment tout, il ne reste plus que le bouton reset).



Si c'est reproductible, je pense que le plus direct est un coup de
lkml... En général, un gros plantage comme ça reste rarement sans
réponse.

--
DW
JKB
Le #17340341
Le 25-09-2008, à propos de
Re: Plantage inexplicable...,
Damien Wyart écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
* JKB
Je viens d'expérimenter plusieurs plantages successifs avec
un noyau 2.6.26.3 puis un 2.6.26.5. Le truc est parfaitement
reproductible : processus qui swappe, montée en charge, puis tout se
fige (vraiment tout, il ne reste plus que le bouton reset).



Si c'est reproductible, je pense que le plus direct est un coup de
lkml... En général, un gros plantage comme ça reste rarement sans
réponse.



Je sais bien, je voulais simplement savoir si d'autrex personnes ont
expérimenté le même truc... Mes configurations amd64 sont trop
souvent polluées par ce que je fais sur mes clusters de sparc64,
donc je passe souvent à côté d'options du noyau spécifiques aux
beurks ;-)

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
La cigale
Le #17341311
JKB a écrit :
Le 25-09-2008, à propos de
Re: Plantage inexplicable...,
Damien Wyart écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
* JKB
Je viens d'expérimenter plusieurs plantages successifs avec
un noyau 2.6.26.3 puis un 2.6.26.5. Le truc est parfaitement
reproductible : processus qui swappe, montée en charge, puis tout se
fige (vraiment tout, il ne reste plus que le bouton reset).


Si c'est reproductible, je pense que le plus direct est un coup de
lkml... En général, un gros plantage comme ça reste rarement sans
réponse.



Je sais bien, je voulais simplement savoir si d'autrex personnes ont
expérimenté le même truc... Mes configurations amd64 sont trop
souvent polluées par ce que je fais sur mes clusters de sparc64,
donc je passe souvent à côté d'options du noyau spécifiques aux
beurks ;-)

JKB




Pour ma part, c'est arrivé lorsque j'ai modifié le swap pour utiliser
des fichiers qui ne se sont pas montés aux démarrages suivants. Le
manque de swap était la raison; mais aussi une astuce au niveau du
kernel pour allouer de la mémoire virtuelle non disponible juste pour
contenter les applis est probablement suspecte...
JKB
Le #17342371
Le 25-09-2008, à propos de
Re: Plantage inexplicable...,
La cigale écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
JKB a écrit :
Le 25-09-2008, à propos de
Re: Plantage inexplicable...,
Damien Wyart écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
* JKB
Je viens d'expérimenter plusieurs plantages successifs avec
un noyau 2.6.26.3 puis un 2.6.26.5. Le truc est parfaitement
reproductible : processus qui swappe, montée en charge, puis tout se
fige (vraiment tout, il ne reste plus que le bouton reset).


Si c'est reproductible, je pense que le plus direct est un coup de
lkml... En général, un gros plantage comme ça reste rarement sans
réponse.



Je sais bien, je voulais simplement savoir si d'autrex personnes ont
expérimenté le même truc... Mes configurations amd64 sont trop
souvent polluées par ce que je fais sur mes clusters de sparc64,
donc je passe souvent à côté d'options du noyau spécifiques aux
beurks ;-)

JKB




Pour ma part, c'est arrivé lorsque j'ai modifié le swap pour utiliser
des fichiers qui ne se sont pas montés aux démarrages suivants. Le
manque de swap était la raison; mais aussi une astuce au niveau du
kernel pour allouer de la mémoire virtuelle non disponible juste pour
contenter les applis est probablement suspecte...



Chez moi, ce n'est pas une histoire de manque de swap. Lorsque ça
plante, il me reste plus de 2go de swap.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
bermisch
Le #17367511
JKB a écrit :
Le 25-09-2008, à propos de
Re: Plantage inexplicable...,
La cigale écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
JKB a écrit :
Le 25-09-2008, à propos de
Re: Plantage inexplicable...,
Damien Wyart écrivait dans fr.comp.os.linux.configuration :
* JKB
Je viens d'expérimenter plusieurs plantages successifs avec
un noyau 2.6.26.3 puis un 2.6.26.5. Le truc est parfaitement
reproductible : processus qui swappe, montée en charge, puis tout se
fige (vraiment tout, il ne reste plus que le bouton reset).


Si c'est reproductible, je pense que le plus direct est un coup de
lkml... En général, un gros plantage comme ça reste rarement sans
réponse.


Je sais bien, je voulais simplement savoir si d'autrex personnes ont
expérimenté le même truc... Mes configurations amd64 sont trop
souvent polluées par ce que je fais sur mes clusters de sparc64,
donc je passe souvent à côté d'options du noyau spécifiques aux
beurks ;-)

JKB



Pour ma part, c'est arrivé lorsque j'ai modifié le swap pour utiliser
des fichiers qui ne se sont pas montés aux démarrages suivants. Le
manque de swap était la raison; mais aussi une astuce au niveau du
kernel pour allouer de la mémoire virtuelle non disponible juste pour
contenter les applis est probablement suspecte...



Chez moi, ce n'est pas une histoire de manque de swap. Lorsque ça
plante, il me reste plus de 2go de swap.

JKB



Quand j'étais (plus) jeune et que je faisais de la programmation temps
réel sur des X86, des plantages "inexplicables" se produisaient
*parfois* dans des cas "d'étreinte fatale" (deadlock), à savoir un
blocage des processus sur demande de ressource : A attend que B libère
la ressource et B attend que A lui passe la main, pour donner un exemple
simple. Ce genre de chose finit toujours par se produire s'il a une
certaine probabilité non nulle, et si on n'a vraiment aucun indice sur
ce qui se passe, seule la lecture du code (bas niveau) peut donner alors
des idées. Sinon on mettait des "points d'arrêt" pour voir jusqu'où on
allait, et à Dieu vat...
CDT

--
Nunc dimittis...
BM http://bernard-michaud.pagespro-orange.fr
La cigale
Le #17395441
bermisch a écrit :
(...)Ce genre de chose finit toujours par se produire s'il a une
certaine probabilité non nulle, et si on n'a vraiment aucun indice sur
ce qui se passe, seule la lecture du code (bas niveau) peut donner alors
des idées. Sinon on mettait des "points d'arrêt" pour voir jusqu'où on
allait, et à Dieu vat...
CDT




Ah, c'était le bon vieux temps. Rien à voir avec ces newbies et leurs
scripts en vbs ;)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme