un portable dure 3 ans

Le
monnom
bonjour,
utilisée ou pas la batterie durerait au maximum 3 ans,
celle qui maintient les données bios 5 ans, le clavier est aussi une
partie fragile ainsi que l'écran. Les prises sont malmenés par les clés
ou les câbles de liaison. Il vaut mieux disposer d'un pc de bureau en
plus pour éviter la rupture d'activité. Etre soigneux est un bon atout.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #21176181
Le 11/02/2010 15:27, monnom a écrit :

utilisée ou pas la batterie durerait au maximum 3 ans



C'est ce qui se dit mais (en gros) c'est faux. Tout dépend
de l'utilisation.

celle qui maintient les données bios 5 ans, le clavier est aussi une
partie fragile ainsi que l'écran. Les prises sont malmenés par les clés
ou les câbles de liaison. Il vaut mieux disposer d'un pc de bureau en
plus pour éviter la rupture d'activité.



Bof... Il y a des solutions à tout ça, pour autant que ce
soit exact. Perso je n'utilise pratiquement plus que des
portables depuis un certain nombre d'années, sans problème
particulier.


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
pdorange
Le #21177231
Jean-Pierre Roche
> utilisée ou pas la batterie durerait au maximum 3 ans

C'est ce qui se dit mais (en gros) c'est faux. Tout dépend
de l'utilisation.

> celle qui maintient les données bios 5 ans, le clavier est aussi une
> partie fragile ainsi que l'écran. Les prises sont malmenés par les clés
> ou les câbles de liaison. Il vaut mieux disposer d'un pc de bureau en
> plus pour éviter la rupture d'activité.

Bof... Il y a des solutions à tout ça, pour autant que ce
soit exact. Perso je n'utilise pratiquement plus que des
portables depuis un certain nombre d'années, sans problème
particulier.



Faut pas exagérer, même si le portable a en effet pris du poids sur le
marché il n'est pas largement majoritaire.
Mon expérience professionnel (j'y cotoie pas mal de matos) me laisse à
penser que les portable restent plus fragile que leur homologues de
bureau. Et que surtout a config équivalente un portable est 20 ) 25%
plus cher que son homologue fixe.
Je constate que la "mode" du portable est certes souvent valide (pour un
usage nomade ou semi-nomade) mais que parfois ce n'est qu'une mode et
que finalement ce dernier est utilisé en fixe.
J'en connais un (c'est pas une exception) qui utilise son portable sans
batterie (car ça use la batterie quand on est sur secteur). Ce qui
valide, mais il ne l'utilise *que* sans batterie...
Il y a aussi le cas des nombreux portables bas de gamme qui ont des
batterie tellement anémique par rapport à leur conso que l'usage est
limité à 1 à 2 heures maxi au début et rapidement à quelques minutes...
C'est affligeant, mais c'est pas cher.

Par contre, si on en crois une étude commandité par Intel (1), dans le
monde de l'entreprise ; la durée de vie idéal d'un PC fixe serait de 3
ans (au dela les couts de maintenance grimperait) et que le cout de
maintenance est plus élevé pour les portables.
Il faudrait lire en détail l'étude complète (2) mais ça semble indiquer
qu'au delà de 2 ans un portable commence a couter cher (en
maintenance)...

Une autre étude pointée par Intel (3) fait état de taux de panne de 12%
la première année, de 15% la seconde... et indique que le meilleur
investissement (pro) est d'acheter des portables de qualité avec
extension de garantie.
Cette étude indique qu'il convient de changer de portable au bout de 3
ans car au delà le cout moyen de panne va dépasser le cout d'une machine
neuve... (sic).

A l'opposé une étude du CNRS (4), montre que l'empreinte écologique d'un
PC est plus faible avec un renouvellement sur 6 ans (comparé à un
renouvellement sur 2 et 3 ans).

(1) (2) (3) (4)
--
Pierre-Alain Dorange
Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
Jean-Pierre Roche
Le #21180581
Le 11/02/2010 18:23, Pierre-Alain Dorange a écrit :

Faut pas exagérer, même si le portable a en effet pris du poids sur le
marché il n'est pas largement majoritaire.
Mon expérience professionnel (j'y cotoie pas mal de matos) me laisse à
penser que les portable restent plus fragile que leur homologues de
bureau. Et que surtout a config équivalente un portable est 20 ) 25%
plus cher que son homologue fixe.
Je constate que la "mode" du portable est certes souvent valide (pour un
usage nomade ou semi-nomade) mais que parfois ce n'est qu'une mode et
que finalement ce dernier est utilisé en fixe.



Perso j'utilise surtout mes portable en fixe mais en fixe
voyageur : ce sont en quelque sorte des transportables...
Quelques minutes pour tout débrancher et mettre le portable
dans sa sacoche, quelques minutes aussi pour le remettre en
service à une distance quelconque du premier lieu...

J'en connais un (c'est pas une exception) qui utilise son portable sans
batterie (car ça use la batterie quand on est sur secteur). Ce qui
valide, mais il ne l'utilise *que* sans batterie...
Il y a aussi le cas des nombreux portables bas de gamme qui ont des
batterie tellement anémique par rapport à leur conso que l'usage est
limité à 1 à 2 heures maxi au début et rapidement à quelques minutes...
C'est affligeant, mais c'est pas cher.



Quelques minutes... Faut pas exagérer. Mais perso la
batterie me sert surtout d'onduleur...

Par contre, si on en crois une étude commandité par Intel (1), dans le
monde de l'entreprise ; la durée de vie idéal d'un PC fixe serait de 3
ans (au dela les couts de maintenance grimperait) et que le cout de
maintenance est plus élevé pour les portables.
Il faudrait lire en détail l'étude complète (2) mais ça semble indiquer
qu'au delà de 2 ans un portable commence a couter cher (en
maintenance)...



? A part la panne plus ou moins définitive qu'est-ce qui
coûte plus cher dans un portable ? La maintenance logicielle
est la même...

Une autre étude pointée par Intel (3) fait état de taux de panne de 12%
la première année, de 15% la seconde... et indique que le meilleur
investissement (pro) est d'acheter des portables de qualité avec
extension de garantie.



Pas sûr... Aucun de mes portables n'est jamais tombé en
panne... Donc j'assume le risque : il reste assez probable
que la courbe du taux de panne est similaire à celle des
autres produits électroniques.

Cette étude indique qu'il convient de changer de portable au bout de 3
ans car au delà le cout moyen de panne va dépasser le cout d'une machine
neuve... (sic).



Jusqu'ici j'ai toujours changé pour insuffisance de
performance. Jamais pour cause de panne : les portables
"dépassés" continuent leur vie dans des utilisations moins
exigeantes...

A l'opposé une étude du CNRS (4), montre que l'empreinte écologique d'un
PC est plus faible avec un renouvellement sur 6 ans (comparé à un
renouvellement sur 2 et 3 ans).



6 ans d'âge me semble beaucoup, dans tous les cas, pour les
utilisations exigeantes...


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
pdorange
Le #21180811
Jean-Pierre Roche
> [...]
> J'en connais un (c'est pas une exception) qui utilise son portable sans
> batterie (car ça use la batterie quand on est sur secteur). Ce qui
> valide, mais il ne l'utilise *que* sans batterie...
> Il y a aussi le cas des nombreux portables bas de gamme qui ont des
> batterie tellement anémique par rapport à leur conso que l'usage est
> limité à 1 à 2 heures maxi au début et rapidement à quelques minutes...
> C'est affligeant, mais c'est pas cher.

Quelques minutes... Faut pas exagérer.



Je vous assure que je n'exagère pas ; j'en connais qui n'ont que
quelques minutes d'autonomie après à peine un an...

[...]
> Par contre, si on en crois une étude commandité par Intel (1), dans le
> monde de l'entreprise ; la durée de vie idéal d'un PC fixe serait de 3
> ans (au dela les couts de maintenance grimperait) et que le cout de
> maintenance est plus élevé pour les portables.
> Il faudrait lire en détail l'étude complète (2) mais ça semble indiquer
> qu'au delà de 2 ans un portable commence a couter cher (en
> maintenance)...

? A part la panne plus ou moins définitive qu'est-ce qui
coûte plus cher dans un portable ? La maintenance logicielle
est la même...



Ce sont justement les pannes (taux de panne moyen) qui est comptabilisé.
Un portable a un taux de panne moyen bien supérieur à celui d'un poste
fixe, de part son intégration plus poussé (composants plus petit, plus
fragile, plus chaud...) et de par sa portabilité justement (qui induit
forcment ds risque d'accidents : chute, écrassement, casse...)

> [...]
> Une autre étude pointée par Intel (3) fait état de taux de panne de 12%
> la première année, de 15% la seconde... et indique que le meilleur
> investissement (pro) est d'acheter des portables de qualité avec
> extension de garantie.

Pas sûr... Aucun de mes portables n'est jamais tombé en
panne... Donc j'assume le risque : il reste assez probable
que la courbe du taux de panne est similaire à celle des
autres produits électroniques.



Mais tu assumes ce que tu veux, je ne fait ici que signaler cette étude.
Dans une grande entreprise comprenant des dizaines ou centaines de
postes, la problématique n'est plus la même qu'un individu.

--
Pierre-Alain Dorange
Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
Jean-Pierre Roche
Le #21180801
Le 12/02/2010 09:33, Pierre-Alain Dorange a écrit :

Ce sont justement les pannes (taux de panne moyen) qui est comptabilisé.
Un portable a un taux de panne moyen bien supérieur à celui d'un poste
fixe, de part son intégration plus poussé (composants plus petit, plus
fragile, plus chaud...) et de par sa portabilité justement (qui induit
forcment ds risque d'accidents : chute, écrassement, casse...)



La casse et assimilé n'est pas une panne c'est un
accident... Si on ne fait pas la différence, c'est une étude
biaisée.

Aucun de mes portables n'est jamais tombé en
panne... Donc j'assume le risque : il reste assez probable
que la courbe du taux de panne est similaire à celle des
autres produits électroniques.



Mais tu assumes ce que tu veux, je ne fait ici que signaler cette étude.
Dans une grande entreprise comprenant des dizaines ou centaines de
postes, la problématique n'est plus la même qu'un individu.



Justement ce n'est pas la même car l'utilisation n'est pas
la même... Ici c'est quand même plus des individus qui ont
acheté leur matériel avec leur argent que des salariés à qui
on a confié un portable dont ils se contrefichent un peu vu
qu'il ne leur appartient pas...
Une étude sur la pratique des grandes entreprises est de peu
d'utilité pour un individu amha.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
pdorange
Le #21180971
Jean-Pierre Roche
> Ce sont justement les pannes (taux de panne moyen) qui est comptabilisé.
> Un portable a un taux de panne moyen bien supérieur à celui d'un poste
> fixe, de part son intégration plus poussé (composants plus petit, plus
> fragile, plus chaud...) et de par sa portabilité justement (qui induit
> forcment ds risque d'accidents : chute, écrassement, casse...)

La casse et assimilé n'est pas une panne c'est un
accident... Si on ne fait pas la différence, c'est une étude
biaisée.



En même temps je n'ai pas fait l'étude... Mais il me semble que les
accidents doivent aussi être pris en compte, car dans la vraie vie ça
arrive et donc c'est inclus dans le cout potentiel moyen.
Pour un utilisateur on en tiens pas compte mais pour 100 utilisateurs
les statistiqus deviennent importante à prendre en compte pour un vai
cout ou une vraie durée de vie, AMHA.
De même que certains fixes peuvent avoir des accidents aussi (café
renversé sur le clavier, stagiaire qui se prend les pieds dans le fils
d'alimentation, etc...

[...]
>> Aucun de mes portables n'est jamais tombé en
>> panne... Donc j'assume le risque : il reste assez probable
>> que la courbe du taux de panne est similaire à celle des
>> autres produits électroniques.
>
> Mais tu assumes ce que tu veux, je ne fait ici que signaler cette étude.
> Dans une grande entreprise comprenant des dizaines ou centaines de
> postes, la problématique n'est plus la même qu'un individu.

Justement ce n'est pas la même car l'utilisation n'est pas
la même... Ici c'est quand même plus des individus qui ont
acheté leur matériel avec leur argent que des salariés à qui
on a confié un portable dont ils se contrefichent un peu vu
qu'il ne leur appartient pas...
Une étude sur la pratique des grandes entreprises est de peu
d'utilité pour un individu amha.



Certes, mais statistiquemnt (sur un grand nombre d'utilisateur
individuel) une grande partie des statistiques moyennes redevienne
valable et doivent être prise en compte pour estimer la durée de vie
moyenne. Je ne suis pas réellement sur qu'il y ait moins de panne ou
même d'accident (en moyenne) chez des individus que chez des employés...
Sauf négligence caractérisé, mais ça existe en effet dans les grandes
entreprises.

--
Pierre-Alain Dorange
Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
pehache-tolai
Le #21197911
"Jean-Pierre Roche" de news: hl322j$1vgr$

A l'opposé une étude du CNRS (4), montre que l'empreinte écologique
d'un PC est plus faible avec un renouvellement sur 6 ans (comparé à
un renouvellement sur 2 et 3 ans).



6 ans d'âge me semble beaucoup, dans tous les cas, pour les
utilisations exigeantes...



Sauf qu'en entreprises les utilisations "non exigeantes" restent largement
majoritaires sur le parc installé. Pour de la messagerie et de la
bureautique, un PC de 6 ans le fait très bien. D'ailleurs le renouvellement
du parc à 6 ans est un objectif qui devient courant dans les entreprises...

--
pehache
http://pehache.free.fr/public.html
"Les professionnels recherchent le profit, c'est tout." : Nicolas
George, dans fcold
Publicité
Poster une réponse
Anonyme