Pour en revenir à un OS Français :-)

Le
Leger
Bonjour,

On en causait il y a peu de temps.
Mais j'ai préféré mettre ça là.

L'article a l'air sérieux mais c'est bizarre on dirait une blague.
C'est FranceOS un OS Français.

http://minilien.fr/a0opcx

Bon je ne sais pas quoi en penser sauf que j'en ai un arrière goût de dégoût
si je puis dire.

--
@+
Leger
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 17
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
sedenion
Le #26164742
Le 30/05/2014 17:05, Leger a écrit :
Bonjour,

On en causait il y a peu de temps.
Mais j'ai préféré mettre ça là.

L'article a l'air sérieux mais c'est bizarre on dirait une blague.
C'est FranceOS un OS Français.

http://minilien.fr/a0opcx

Bon je ne sais pas quoi en penser sauf que j'en ai un arrière goût de dégoût
si je puis dire.



C'est très vraisemblablement une blague, heureusement... mais quelque
chose me dit que ce n'est pas si loin de ça de la réalité qui nous attends.

--
Usenet, demain, j'arrête...
Doug713705
Le #26165342
Le 30-05-2014, sedenion nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.debats
(
Le 30/05/2014 17:05, Leger a écrit :
Bonjour,

On en causait il y a peu de temps.
Mais j'ai préféré mettre ça là.

L'article a l'air sérieux mais c'est bizarre on dirait une blague.
C'est FranceOS un OS Français.

http://minilien.fr/a0opcx

Bon je ne sais pas quoi en penser sauf que j'en ai un arrière goût de dégoût
si je puis dire.



C'est très vraisemblablement une blague, heureusement...



"Le MO5, le TO7 et le Minitel ont été un tel succès à l'international,
que je ne vois aucune raison de ne pas nous lancer dans un OS mobile et
desktop souverain."

Si ce n'est pas une blague le rédacteur de ce truc vit dans une réalité
virtuelle.

mais quelque chose me dit que ce n'est pas si loin de ça de la
réalité qui nous attends.



Réclamer un OS Français dans un monde globalisé est un non-sens total.

Le retour au repli sur soi de ce début de siècle est abérrant.
Au contraire, au contraire il serait temps de faire sauter l'idée de
frontière qui en tant que tel, est une abérration.

Moutons du monde, unissez-vous !

--
Et j'attends que se dressent vos prochains charniers
J'ai raté l'autre guerre pour la photographie
J'espère que vos macchabées seront bien faisandés
-- H.F. Thiéfaine, Aligator 427
sedenion
Le #26165382
Le 30/05/2014 23:32, Doug713705 a écrit :
Réclamer un OS Français dans un monde globalisé est un non-sens total.



Non, ce n'est pas du tout un non sens, c'est une très bonne idée au
contraire, mais elle devrait être accompagnée de tout un tas d'autres
mesures pour que ça ne se transforme pas en bête anecdote ridicule qui
fera encore plus rire les français que le reste du monde. Or,
actuellement, le gouvernement est tellement stupide et à coté de ses
pompes que c'est très probablement ce qui va se passer, si toutes fois
le projet arrive à terme.

Le retour au repli sur soi de ce début de siècle est abérrant.
Au contraire, au contraire il serait temps de faire sauter l'idée de
frontière qui en tant que tel, est une abérration.



Non, tout ça participe d'une réaction défensive saine qui est mal
comprise par la plupart des libristes qui n'ont malheureusement que peu
de culture géopolitique et économique...

--
Usenet, demain, j'arrête...
ST
Le #26165432
On 2014-05-30, Doug713705
Réclamer un OS Français dans un monde globalisé est un non-sens total.



Commercialement, c'est exact. Mais au niveau de l'état, le fait que nos
institutions, jusqu'au niveau le plus élevé de la sécurité, tournent
avec un OS Américain sans avoir validé aucune source du truc a quelque
chose de très inquiétant.

En soit, la France devrait avoir un OS Français et même une plateforme
conçue et fabriquée en France, ne serait-ce pour répondre aux marchés de
la fonction publique.

Le retour au repli sur soi de ce début de siècle est abérrant.
Au contraire, au contraire il serait temps de faire sauter l'idée de
frontière qui en tant que tel, est une abérration.



L'idée des frontières est de protéger le peuple qui se trouve dedans. On
pourrait imaginer un monde sans frontière si tous les peuples du monde
partageaient les mêmes valeurs. Mais la dernière fois que j'ai regardé,
il semblerait que tout le monde pense pas pareil et que le mélange des
genres est pas forcément un enrichissement pour tout le monde.



--
François la sens-tu qui se glisse dans ton cul, la quenelle ?
Doug713705
Le #26165452
Le 30-05-2014, sedenion nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.debats
(
Le retour au repli sur soi de ce début de siècle est abérrant.
Au contraire, au contraire il serait temps de faire sauter l'idée de
frontière qui en tant que tel, est une abérration.



Non, tout ça participe d'une réaction défensive saine qui est mal
comprise par la plupart des libristes qui n'ont malheureusement que peu
de culture géopolitique et économique...



On peut très bien comprendre la géopolitique actuelle et déjà penser à
l'étape _d'après_.

L'impérialisme est un modèle obsolète qui ne mène qu'à la ruine du
monde, il serait temps de passer à autre chose, de voir plus loin qu'à
l'échelle d'une génération.

Après ça, je t'accorde volontiers que le monde actuel n'est pas prêt,
que les factions en place n'ont clairement pas la clairvoyance
nécessaire pour orienter les choses dans ce sens.

L'être humain a une certaine propension a prendre systématiquement la
mauvaise décision que c'est à se demander comment il a réussi à
survivre aussi longtemps.

Il n'empèche que la voie est sans nul doute vers un rapprochement des
peuples, vers l'intégration des différentes cultures en une seule
culture globale et riche des apports de chacunes. À l'opposé de ce qu'on
voit aujourd'hui : Un combat de cultures cherchant à se dominer les
unes les autres.

Mais nous sommes hors charte et cette discussion va inévitablement
dériver en gros troll velu.

--
Je me souviens de toi dans ces années obscures
Où tu te promenais avec un rat en laisse
Les cafards te disaient : l'amour vient du futur
Et te laissaient leurs croix comme on laisse une adresse
-- H.F. Thiéfaine, Une fille au rhésus négatif
Doug713705
Le #26165442
Le 31-05-2014, ST nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.debats
(
On 2014-05-30, Doug713705
Réclamer un OS Français dans un monde globalisé est un non-sens total.



Commercialement, c'est exact. Mais au niveau de l'état, le fait que nos
institutions, jusqu'au niveau le plus élevé de la sécurité, tournent
avec un OS Américain sans avoir validé aucune source du truc a quelque
chose de très inquiétant.

En soit, la France devrait avoir un OS Français et même une plateforme
conçue et fabriquée en France, ne serait-ce pour répondre aux marchés de
la fonction publique.



Au niveau de l'idée c'est beau comme tout. Dans les faits la France est
_totalement_ à la rue et l'écart avec les US est tellement important
qu'il n'est pas envisageable de combler le gouffre.

Le retour au repli sur soi de ce début de siècle est abérrant.
Au contraire, au contraire il serait temps de faire sauter l'idée de
frontière qui en tant que tel, est une abérration.



L'idée des frontières est de protéger le peuple qui se trouve dedans. On
pourrait imaginer un monde sans frontière si tous les peuples du monde
partageaient les mêmes valeurs. Mais la dernière fois que j'ai regardé,
il semblerait que tout le monde pense pas pareil et que le mélange des
genres est pas forcément un enrichissement pour tout le monde.



Il n'empèche que les conflits culturels n'apportent en aucun cas une
solution. L'idée de frontière est une des pires saloperies, si bien
ancrée dans les consciences par les dominants de ce monde.

La frontière est l'expresion la plus brute de la peur de l'autre, de
l'étranger qui, de par le fait, devient très facilement un ennemi.

Le pire ennemi est à l'intérieur de chacun de nous.

--
Sur cette autoroute hystérique
Qui nous conduit chez les mutants
J'ai troqué mon coeur contre une trique
-- H.F. Thiéfaine, Aligator 427
ST
Le #26165522
On 2014-05-31, Doug713705
Au niveau de l'idée c'est beau comme tout. Dans les faits la France est
_totalement_ à la rue et l'écart avec les US est tellement important
qu'il n'est pas envisageable de combler le gouffre.



Fondre du Mips et faire un dérivé de BSD ou Linux est très largement à
notre portée.

Le pire ennemi est à l'intérieur de chacun de nous.



Tout ça, c'est du blah blah, dans les faits l'haniliation des frontières
entrainerait systématiquement une mise en esclavage des peuples par un
pouvoir centralisé.

C'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer via l'Europe et la
dette souveraine des états.

La nation représente représente la meilleure défense des peuples contre
eux mêmes.

Le reste, c'est une vision idéaliste du monde ou tout le monde est une
brebis dans un grand troupeau sans loup.

--
François la sens-tu qui se glisse dans ton cul, la quenelle ?
jp willm
Le #26165512
Le 31/05/2014 02:48, Doug713705 a écrit :

On peut très bien comprendre la géopolitique actuelle et déjà penser à
l'étape _d'après_.

L'impérialisme est un modèle obsolète qui ne mène qu'à la ruine du
monde, il serait temps de passer à autre chose, de voir plus loin qu'à
l'échelle d'une génération.

Après ça, je t'accorde volontiers que le monde actuel n'est pas prêt,
que les factions en place n'ont clairement pas la clairvoyance
nécessaire pour orienter les choses dans ce sens.

L'être humain a une certaine propension a prendre systématiquement la
mauvaise décision que c'est à se demander comment il a réussi à
survivre aussi longtemps.



+1


Il n'empèche que la voie est sans nul doute vers un rapprochement des
peuples, vers l'intégration des différentes cultures en une seule
culture globale et riche des apports de chacunes. À l'opposé de ce qu'on
voit aujourd'hui : Un combat de cultures cherchant à se dominer les
unes les autres.



utopie...


Mais nous sommes hors charte et cette discussion va inévitablement
dériver en gros troll velu.




On n'est plus à cela près :)

--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
ST
Le #26166022
On 2014-05-31, Doug713705
L'impérialisme est un modèle obsolète qui ne mène qu'à la ruine du
monde, il serait temps de passer à autre chose, de voir plus loin qu'à
l'échelle d'une génération.



L'impérialisme est la première étape dans la suppression des frontières.
Il tend à vouloir établir un empire mondial ou tous les peuples sont
sous le jou d'un pouvoir unique central.

Le rêve d'Attali, en quelques sortes.

Il n'empèche que la voie est sans nul doute vers un rapprochement des
peuples, vers l'intégration des différentes cultures en une seule
culture globale et riche des apports de chacunes. À l'opposé de ce qu'on
voit aujourd'hui : Un combat de cultures cherchant à se dominer les
unes les autres.



Parce que les cultures ne peuvent pas, par définition, se mélanger pour
en former une grande et unique. Polygamie contre monogamie, mono-théisme
contre poly-théisme, même le Dieu violent et égoiste de l'Ancien
testament est en opposition au Dieu universel du Nouveau Testament alors
qu'ils sont supposés tous les deux former un seul et même tout.

Dans les faits, lorsque deux cultures differentes se rencontrent, cela
correspond toujours au génocide de la culture la moins violente et la
moins puissante.

Tu as le droit d'avoir une vision idéaliste de l'homme et du monde, mais
réclamer la fin des frontières en espérant que tout se passe bien
derrière relève tout simplement de la naiveté.


--
François la sens-tu qui se glisse dans ton cul, la quenelle ?
JKB
Le #26165762
Le Sat, 31 May 2014 11:59:14 +1100,
Doug713705
Le 31-05-2014, ST nous expliquait dans
fr.comp.os.linux.debats
(
On 2014-05-30, Doug713705
Réclamer un OS Français dans un monde globalisé est un non-sens total.



Commercialement, c'est exact. Mais au niveau de l'état, le fait que nos
institutions, jusqu'au niveau le plus élevé de la sécurité, tournent
avec un OS Américain sans avoir validé aucune source du truc a quelque
chose de très inquiétant.

En soit, la France devrait avoir un OS Français et même une plateforme
conçue et fabriquée en France, ne serait-ce pour répondre aux marchés de
la fonction publique.



Au niveau de l'idée c'est beau comme tout. Dans les faits la France est
_totalement_ à la rue et l'écart avec les US est tellement important
qu'il n'est pas envisageable de combler le gouffre.



On est à la rue pour reprendre ton expression que parce qu'on veut
bien l'être. On l'est principalement en raison d'un système social
qui est totalement inadapté et qui nous coûte un bras (et qui fait
que tous ceux qui peuvent partir ne se privent pas, voir pour cela
les 200 000 jeunes diplômés qui partent tous les ans sans avoir de
projet de retour). On est à la rue parce qu'on a un état jacobin
totalement archaïque qui fait qu'en dehors de Paris et d'une moindre
mesure Toulouse, il n'existe quasiment aucun pôle scientifique
d'importance internationale en France. On est à la rue parce qu'on a
des gouvernements qui n'ont plus aucune vision.

Aujourd'hui, dans l'informatique, il y aurait des choses à faire.
Linux est le moins pire des OS qui tourne à peu près partout. Ce
n'est pas le meilleur, c'est le moins pire. Aujourd'hui, si une
boîte mettait de l'argent sur la table pour développer un clone de
VMS, je suis sûr que ça marcherait parce qu'il y a une base
installée et que la plupart des concepts de VMS ne peuvent pas se
retrouver dans un système Unix. Que ce truc soit français ou non
n'est pas pertinent, mais cela pourrait bien être développé par une
boîte française. Idem pour les architectures de processeurs. On a du
x86 (qui est une merde sans nom par rapport à d'autres
architectures), rien n'empêcherait de développer autre chose. Mais
il ne faut pas développer autre chose pour le plaisir de le faire,
mais parce que cela apporte quelque chose.

Le retour au repli sur soi de ce début de siècle est abérrant.
Au contraire, au contraire il serait temps de faire sauter l'idée de
frontière qui en tant que tel, est une abérration.



L'idée des frontières est de protéger le peuple qui se trouve dedans. On
pourrait imaginer un monde sans frontière si tous les peuples du monde
partageaient les mêmes valeurs. Mais la dernière fois que j'ai regardé,
il semblerait que tout le monde pense pas pareil et que le mélange des
genres est pas forcément un enrichissement pour tout le monde.



Il n'empèche que les conflits culturels n'apportent en aucun cas une
solution. L'idée de frontière est une des pires saloperies, si bien
ancrée dans les consciences par les dominants de ce monde.

La frontière est l'expresion la plus brute de la peur de l'autre, de
l'étranger qui, de par le fait, devient très facilement un ennemi.



Il existe des frontières parce qu'il faut mettre des limites
quelque part. Le tout est de savoir où il faut les mettre.
Mettre une frontière entre la France et la Suisse n'est pas la même
chose que mettre une frontière entre l'Europe et la Chine.

Le pire ennemi est à l'intérieur de chacun de nous.



C'est un autre débat.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
Publicité
Poster une réponse
Anonyme