pourquoi mais alors pourquoi

Le
Jean-Pierre
si linux est si nul que ça, d'après les militants (selon moi terme péjoratif
à dessein) microsoft, y-a-t-il autant de supercalculateurs à base de linux
ou unix (la très grande majorité d'ailleurs)?
Je ne parle pas évidemment des interfaces graphiques et de leur "retard"
(tout relatif) dans certains domaines, non je cause bien de linux.

Je me suis posé cette question en lisant cet article (et en me renseignant
ensuite!) :
http://www.presence-pc.com/forum/ppc/Hardware/news-supercalculateur-puissant-europe-intel-sujet-11274-1.htm

Alors puisque c'est franchement à vomir linux je propose aux militants de
bilou d'aller expliquer aux personnes qui ont mis ça en place qu'ils sont
complètement à côté de la plaque et qu'ils vont leur montrer comment
installer windows et "l'optimiser" pour arriver à leurs fins! (ils sont
vraiment nuls ces gens incapables d'installer windows sur leur système,
vraiment des brêles!)
Ou alors peut-être que linux se cantonne au haut de gamme et windows au bas
voire moyen de gamme? A eux de répondre!

Et pour moi c'est clair un système capable de faire tourner de telles
configurations et en même temps capable de se lancer sur une clé usb voire
même sur une disquette vaut vraiment la peine qu'on s'y intéresse!
Et pour mon cas personnel après l'avoir essayé, haï, adulé et taté du mac
(qui n'a vraiment rien de transcendant au bout du compte et s'il reste
plus "simple" d'emploi que windows je le trouve quand même "usine à gaz")
je ne ne pourrai plus l'abandonner!
Certes pour le pur utilisateur classique il y a encore un sacré chemin à
parcourir! Car quand on discute avec ces gens il y a (un exemple parmi
beaucoup d'autres) un énorme frein : la webcam eh oui! Tellement utilisé
aujourd'hui surtout par des parents trop heureux de pouvoir voir la tête de
leurs rejetons à distance (si, si maman je me suis couché tôt hier soir;
mais alors pourquoi tu louches quand tu regardes la caméra?). Et de ce
côté-là c'est pas le désert mais on est pas loin! Y compris dans les
logiciels de "tchatche".
Alors pourquoi tant de projets identiques et pourquoi pas de projets pour
les webcams ou la configuration des souris ou encore les tablettes
graphiques et je ne sais quoi encore car il y a encore de quoi faire!
Enfin pourquoi cette allergie violente aux logiciels et pilotes
propriétaires? Car il me semble que lorqu'on soutient les logiciels libres
on s'attend à ce que ces gens soutiennent tout bêtement la liberté
informatique?

à bon entendeur
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Michel Billaud
Le #5780901
Jean-Pierre
(...)
Alors pourquoi tant de projets identiques et pourquoi pas de projets pour
les webcams ou la configuration des souris ou encore les tablettes
graphiques et je ne sais quoi encore car il y a encore de quoi faire!


Ben, allez y?

Enfin pourquoi cette allergie violente aux logiciels et pilotes
propriétaires? Car il me semble que lorqu'on soutient les logiciels libres
on s'attend à ce que ces gens soutiennent tout bêtement la liberté
informatique?...


Parce que c'est mal (tm).

MB
--
Michel BILLAUD
LABRI-Université Bordeaux I tel 05 4000 6922 / 05 5684 5792
351, cours de la Libération http://www.labri.fr/~billaud
33405 Talence (FRANCE)

Nicolas George
Le #5780841
Jean-Pierre , dans le message écrit :
beaucoup d'autres) un énorme frein : la webcam eh oui! Tellement utilisé
aujourd'hui surtout par des parents trop heureux de pouvoir voir la tête de
leurs rejetons à distance (si, si maman je me suis couché tôt hier soir;
mais alors pourquoi tu louches quand tu regardes la caméra?). Et de ce
côté-là c'est pas le désert mais on est pas loin! Y compris dans les
logiciels de "tchatche".


Euh, ça marche très bien, les webcam, sous Linux.

Franck Yvonnet
Le #5780831
Le 18-03-2007, Jean-Pierre
si linux est si nul que ça, d'après les militants (selon moi terme péjoratif
à dessein) microsoft, y-a-t-il autant de supercalculateurs à base de linux
ou unix (la très grande majorité d'ailleurs)?


Le coût des licences pour chaque noeud du cluster ?

--
Franck Yvonnet "Are you sure that a floor cannot also be a ceiling? Are you absolutely
certain that you go up when you walk up a staircase?"
- M.C. Esher

pehache-tolai
Le #5780761
"Jean-Pierre" 45fd76a5$0$7506$
si linux est si nul que ça, d'après les militants (selon moi terme
péjoratif à dessein) microsoft, y-a-t-il autant de supercalculateurs
à base de linux ou unix (la très grande majorité d'ailleurs)?


Unix est depuis très longtemps l'OS "de choix" dans le monde
scientifique/technique (à une époque en concurrence avec VMS, toutefois).
Linux n'en est que la suite.

Par ailleurs, pas grand monde ne dit que Linux est nul, même parmi les
utilisateurs de Win...

--
pehache
enlever NOSPAM. etc... pour répondre / remove NOSPAM... to reply
http://pehache.free.fr/public.html

Yugo
Le #5780731
Jean-Pierre wrote:

si linux est si nul que ça, d'après les militants (selon moi terme péjoratif
à dessein) microsoft, y-a-t-il autant de supercalculateurs à base de linux
ou unix (la très grande majorité d'ailleurs)?
Je ne parle pas évidemment des interfaces graphiques et de leur "retard"
(tout relatif) dans certains domaines, non je cause bien de linux.


Pour les superordinateurs, Linux, c'est super. C'est même la seule
possibilité d'en créer parce que ce n'est pas la bébelle inventée par
Microsoft qui peut faire ça. Sauf que...

Ce n'est pas sur les superordinateurs que les standards se définissent
et tous les standards pour le son et l'image se dessinent actuellement
autour de Windows. Toutes les applications spécialisées, dans les
hôpitaux, chez le dentiste, pour l'édition *efficace* d'images et de
vidéo(1), etc., ne tournent que sous Windows.

(1)
Je parle dans le fil plus haut de l'absurdité qu'est devenu Slackware.
Ici (1), c'est un développeurs Debian qui raconte qu'il reste bien des
choses à faire mais que pas grand monde y prête attention.

(1)

Quand Linux a débuté, il y a 15 ans, l'informatique n'avait pas encore
envahi tous les domaines d'activité et le bazar, ça semblait
merveilleux. Une bande de geeks développaient le noyau. Quelqu'un
avait besoin d'un lecteur news ou courriel, un projet partait.

Mais, assez vite, on s'est rendu compte que les énergies se
disperçaient. On n'avait peut-être pas besoin de 18 lecteurs news et
de 46 de courriel. Évidemment, après avoir suscité beaucoup d'espoir
chez les usagers, la plupart de ces projets finissaient par avorter
après que des développeurs y aient dépensé des quantités fabuleuses
d'énergie. au fur et à mesure que de nouveaux besoins se dessinaient,
les énergies se dissipaient.

On en est arrivé à prétendre que Linux ne serait jamais parfait tant
que tous les utilisateurs ne deviendraient pas programmeurs. Ce serait
la seule façon de régler le contrôle de la qualité.

Aujourd'hui, le problème s'est amplifié avec les sous-distributions de
sous-distributions de distributions originales, principalement, de Red
Hat, Debian et Slackware. Alors qu'il y aurait tant à faire, les
énergies se perdent dans des ego trips.

C'est pourquoi, alors que Linux ne fait aucune progression sur le
desktop, Server 2003 grignotte petit à petit des parts du marché des
serveurs, autant avec IIS que Apache. Ses produits dits "consumer" ont
beau être vérolés à en attraper la gale -- et c'est vraiment
merveilleux pour Microsoft et ses sous-fifres qui réussissent à en
tirer un revenu supplémentaire -- les serveurs progressent dans le
domaine autrefois uniquement réservé aux *NIX.

De sorte qu'il n'y a pas besoin d'être grand prophète pour prédire
qu'un de ces jours, même les superordinateurs vont rouler sur des
produits Microsoft, avec des spécialistes qui vont aller sur place
adapter le produit. À moins que Google réussisse à tarir leur source
de revenus avec les applications web, mais c'est un gros «si». De
toute façon, Linux n'aura rien à voir là-dedans.

Pourtant, si tu examines les messages sur ce groupe depuis des années,
tu te rendras compte que les petits jappards ne démordent pas de leur
orthodoxie stalinienne: le bazar, c'est merveilleux. Le bazar, jusqu'à
la mort!

Denis Beauregard
Le #5780711
Le Sun, 18 Mar 2007 18:28:05 +0100, Jean-Pierre écrivait dans fr.comp.os.linux.debats:

si linux est si nul que ça, d'après les militants (selon moi terme péjoratif
à dessein) microsoft, y-a-t-il autant de supercalculateurs à base de linux
ou unix (la très grande majorité d'ailleurs)?


Techniquement, Unix (et Linux en tant que descendant) est un petit
noyau en assembleur et beaucoup de code en C puis C++. Pour que cela
roule sur un autre ordinateur, donc une autre architecture, il suffit
que la partie en assembleur soit ré-écrite et le reste adapté et
recompilé.

Je ne sais pas en quels langages Windows est écrit, mais Unix a été
écrit (inventé, conçu) avec comme critère d'être multi-plateforme.


Denis

Yugo
Le #5780701
Denis Beauregard wrote:

Je ne sais pas en quels langages Windows est écrit


Visual Basic :)

mais Unix a été
écrit (inventé, conçu) avec comme critère d'être multi-plateforme.


Tu penses que Ritchie se préoccupait de portabilité en 1972?

Denis Beauregard
Le #5780691
Le Mon, 19 Mar 2007 21:10:03 -0500, Yugo écrivait dans fr.comp.os.linux.debats:

Denis Beauregard wrote:

Je ne sais pas en quels langages Windows est écrit


Visual Basic :)

mais Unix a été
écrit (inventé, conçu) avec comme critère d'être multi-plateforme.


Tu penses que Ritchie se préoccupait de portabilité en 1972?


Il est un des inventeurs du langage C et celui-ci a une
structure favorisant l'écriture de systèmes d'exploitation.
Après le BCPL et le B, il me semble qu'il savait ce qu'il faisait
avec le C et que ce fut un des critères de conception.

Unix vient des laboratoires Bell et non d'un fabricant d'ordinateurs.
L'équipe voulait initialement expérimenter. Si la 1re version a été
écrite en assembleur, cela n'a pas pris de temps avant qu'on invente
de nouveaux langages (B, BCPL et C) et que tout soit ré-écrit en C.

L'universalité de Unix vient, ÀMHA, de sa création dans un laboratoire
expérimental et non par un fabricant d'ordinateurs ou une compagnie de
marketing (ce qu'est réellement Microsoft à mon avis, mais c'est
seulement une opinion).

http://www.bell-labs.com/history/unix/tutorial.html

The uniqueness of UNIX

The features that made UNIX a hit from the start are:

* Multitasking capability
* Multiuser capability
* Portability
* UNIX programs
* Library of application software


Denis


Emmanuel Florac
Le #5780681
Le Mon, 19 Mar 2007 18:02:33 -0500, Yugo a écrit :


Ce n'est pas sur les superordinateurs que les standards se définissent et
tous les standards pour le son et l'image se dessinent actuellement autour
de Windows. Toutes les applications spécialisées, dans les hôpitaux,
chez le dentiste, pour l'édition *efficace* d'images et de vidéo(1),
etc., ne tournent que sous Windows.


Merde, alors Flame, Inferno et autres logiciels Discreet ne sont pas des
applications efficaces de montage vidéo? Il faudra expliquer ça à tous
les professionnels de l'image du monde, alors...

--
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur

Michel Billaud
Le #5780671
Denis Beauregard
Je ne sais pas en quels langages Windows est écrit, mais Unix a été
écrit (inventé, conçu) avec comme critère d'être multi-plateforme.


Windows devait l'être aussi. Marrant : windows nt 3.1 a été développé
sur d'autres plateformes _exprès_ pour ne pas être dépendant des
x86-ismes fortuits.

http://en.wikipedia.org/wiki/Windows_NT
<<<
Like Unix, NT was written in C, a high level language. It can be
recompiled to run on other processor systems, at the expense of larger
and slower code. For this reason, NT was not favored initially for use
with slower processors with less memory. It also proved far more
difficult to port applications such as Microsoft Office which were
sensitive to issues such as data structure alignment on RISC
processors. Unlike Windows CE which routinely runs on a variety of
processors, the collapse of alternate processors in the market has
resulted in nearly all actual NT deployments being on x86 architecture
processors.

In order to prevent Intel x86-specific code from slipping into the
operating system by developers used to developing on x86 chips,
Windows NT 3.1 was initially developed using non-x86 development
systems and then ported to the x86 architecture. This work was
initially based on the Intel i860-based Dazzle system and, later, the
MIPS R4000-based Jazz platform. Both systems were designed internally
at Microsoft.[2]

Windows NT 3.1 was released for Intel x86 PC compatible, DEC Alpha,
and ARC-compliant MIPS platforms. Windows NT 3.51 added support for
the PowerPC processor in 1995, specifically PReP-compliant systems
such as the IBM Power Series desktops/laptops and Motorola PowerStack
series; but despite meetings between Michael "Diesel" Spindler and
Bill Gates, significantly not on the PowerPC Mac (PowerMac).

Intergraph Corporation ported Windows NT to its Clipper architecture
and later Windows NT 3.51 was ported to SPARC, but neither version was
sold to the public as a retail product.

Windows NT 4.0 was the last major release to support Alpha, MIPS, or
PowerPC, though development of Windows 2000 for Alpha continued until
August 1999, when Compaq stopped support for Windows NT on that
architecture; and then three days later Microsoft also canceled their
AlphaNT program, even though the Alpha NT5 version was already at RC2
(build 2128). Released versions of NT for Alpha were 32-bit only,
although Alpha hardware was used internally at Microsoft during early
development of 64-bit Windows 2000 for IA-64.[3] Only two of the
Windows NT 4.0 variants (IA-32 and Alpha) have a full set of service
packs available. All of the other ports done by third parties
(Motorola, Intergraph, etc.) have few, if any, publicly available
updates.

Windows XP 64-Bit, Windows Server 2003 Enterprise, and Windows Server
2003 Datacenter support Intel's IA-64 processors. As of April 25, 2005
Microsoft had released four editions for 'x64' (AMD64 or EM64T):
Windows XP Professional x64 Edition, Windows Server 2003 Standard x64
Edition, Windows Server 2003 Enterprise x64 Edition, and Windows
Server 2003 Datacenter x64 Edition.

The Xbox uses a heavily modified and stripped down Windows 2000
kernel. This kernel was heavily modified again for the Xbox 360 which
runs on PowerPC. This version is not for separate sale, and is only
available through acquiring an Xbox. Little is known about it.

MB
--
Michel BILLAUD
LABRI-Université Bordeaux I tel 05 4000 6922 / 05 5684 5792
351, cours de la Libération http://www.labri.fr/~billaud
33405 Talence (FRANCE)

Publicité
Poster une réponse
Anonyme