Puissance d'une processeur

Le
PP
Bonjour à tous,

Je me pose une question depuis quelques temps.
Qu'est-ce qui fait la puissance d'un ordinateur ?
Est-ce le FPU ?
Aujourd'hui on parle d'Intel comme étant un fabricant de processeur
parmi les plus puissance du monde, en comparaison par exemple au
processeur d'architecture ARM pour l'embarqué surtout.
Les ARM ont semble-t-il le défaut d'avoir un FPU de faible puissance.
Voilà le pourquoi de ma question.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Eric Masson
Le #24877642
PP
'Lut,

Qu'est-ce qui fait la puissance d'un ordinateur ?



Un ensemble de caractéristiques matérielles qui sont évaluées par des
tests normalisés, entre autres ceux du SPEC :
http://en.wikipedia.org/wiki/Standard_Performance_Evaluation_Corporation

La cpu n'est qu'un des éléments qui peuvent être évalués.

--
JCB: "premiers-pas" c'est une enseigne [] pour les gens un peu paumés
LW: Sans compter qu'un groupe spécifique pour les questions des FAQ
permet de réaliser un robot qui maile 'RTFM' à chaque intervant.
-+- Laurent in guide du Linuxien pervers - "Soyons pratiques !" -+-
PP
Le #24878222
Le 17/10/2012 12:19, Eric Masson a écrit :
PP
'Lut,

Qu'est-ce qui fait la puissance d'un ordinateur ?



Un ensemble de caractéristiques matérielles qui sont évaluées par des
tests normalisés, entre autres ceux du SPEC :
http://en.wikipedia.org/wiki/Standard_Performance_Evaluation_Corporation

La cpu n'est qu'un des éléments qui peuvent être évalués.



oui enfin bon, je me suis un peu fourvoyé dans le corps de mon post.
je parle bien sûr de la puissance d'un processeur.

Il est vrai qu'un ordinateur est un ensemble de chose, tout dépend bien
sûr de l'usage qu'on en a.

Mon idée est en terme d'équivalent ordinateur de bureau.
Tout les PC d'aujourd'hui tournent sous x86, autrefois on avait du
powerPC pour les desktops avec les mac.

n'y a-t-il que l'x86 qui peut fournir la puissance de faire de
nombreuses tâches simultanément ? Certainement pas.
Les processeur ARM aujourd'hui sont sur le marché de l'embarqué, aussi,
la priorité est donnée sur l'autonomie.

J'ai vu récemment une information d'Apple qui pourrait se séparer
d'Intel ... pour qui ? AMD ? des processeurs ARM ? mais en l'état
actuel, un processeur ARM ne tiens pas la route pour faire ce qu'on peut
faire avec un desktop x86/x64
PiLS
Le #24889392
PP
Le 17/10/2012 12:19, Eric Masson a écrit :
PP
'Lut,

Qu'est-ce qui fait la puissance d'un ordinateur ?



Un ensemble de caractéristiques matérielles qui sont évaluées par des
tests normalisés, entre autres ceux du SPEC :
http://en.wikipedia.org/wiki/Standard_Performance_Evaluation_Corporation

La cpu n'est qu'un des éléments qui peuvent être évalués.



oui enfin bon, je me suis un peu fourvoyé dans le corps de mon post.
je parle bien sûr de la puissance d'un processeur.

Il est vrai qu'un ordinateur est un ensemble de chose, tout dépend bien
sûr de l'usage qu'on en a.

Mon idée est en terme d'équivalent ordinateur de bureau.
Tout les PC d'aujourd'hui tournent sous x86, autrefois on avait du
powerPC pour les desktops avec les mac.



Et d'autres RISC comme ceux de Sun etc...


n'y a-t-il que l'x86 qui peut fournir la puissance de faire de
nombreuses tâches simultanément ? Certainement pas.



En effet, pas.

Les processeur ARM aujourd'hui sont sur le marché de l'embarqué, aussi,
la priorité est donnée sur l'autonomie.

J'ai vu récemment une information d'Apple qui pourrait se séparer
d'Intel ... pour qui ? AMD ? des processeurs ARM ?



Ou bien IBM (POWER ou x86), ça ne serait pas la première volte-face. Ou
Sun (hum...). Ou Moto (re-hum...). Ou...

mais en l'état
actuel, un processeur ARM ne tiens pas la route pour faire ce qu'on peut
faire avec un desktop x86/x64



Pourquoi pas? Avec une bonne combinaison CPU/GPU et l'accélération
graphique matérielle je ne vois pas ou est le souci.
Par contre pour ce qui est d'Apple je les vois mal repasser à du RISC
après le b*rdel que ça a été pour migrer vers x86. Je pense donc plus
à AMD ou bien la ligne x86 d'IBM.
ARM se focalise sur la basse-consommation mais le processeur le plus
rapide du monde est basé sur l'architecture RISC, comme les ARM...
Par contre on peut faire cuire un oeuf dessus, contrairement aux ARM.
Des boîtes de GROS serveurs font déjà des machines à centaines
de coeurs ARM, qui sont plus rapides et moins gourmands que des x86
pour des opérations facilement parallèlisables.

Non, le gros probème pour changer d'architecture ce ne sont pas les
perfs mais le portage du système d'exploitation.

--
PiLS
PP
Le #24899442
Le 22/10/2012 23:04, PiLS a écrit :


ARM se focalise sur la basse-consommation mais le processeur le plus
rapide du monde est basé sur l'architecture RISC, comme les ARM...
Par contre on peut faire cuire un oeuf dessus, contrairement aux ARM.
Des boîtes de GROS serveurs font déjà des machines à centaines
de coeurs ARM, qui sont plus rapides et moins gourmands que des x86
pour des opérations facilement parallèlisables.

Non, le gros probème pour changer d'architecture ce ne sont pas les
perfs mais le portage du système d'exploitation.



OK,

Mais donc finalement, sur un processeur ARM par exemple aujourd'hui tel
qu'un tegra3 ou bien un exynos 5, que leur manqueraient-ils pour devenir
"aussi puissance" qu'un AthlonIIx2 par exemple !?
C'est juste une question ;)
En comparaison, pour moi, les tegra3 et exynos, ressemble plus à un Atom
qu'à un processeur x86 de desktop.
Je comprend bien que la sensation de puissance dépend de ce qu'on fait
avec !
Faut-il une "vrai" carte graphique, faut-il une FPU plus performante ?
Faut-il les associés à de vrai DD ? faut-il simplement plus de mémoire
RAM pour éviter le swap ? etc.
merci encore à tous pour vos éclaircissements.
PiLS
Le #24898822
PP
Le 22/10/2012 23:04, PiLS a écrit :


ARM se focalise sur la basse-consommation mais le processeur le plus
rapide du monde est basé sur l'architecture RISC, comme les ARM...
Par contre on peut faire cuire un oeuf dessus, contrairement aux ARM.
Des boîtes de GROS serveurs font déjà des machines à centaines
de coeurs ARM, qui sont plus rapides et moins gourmands que des x86
pour des opérations facilement parallèlisables.

Non, le gros probème pour changer d'architecture ce ne sont pas les
perfs mais le portage du système d'exploitation.



OK,

Mais donc finalement, sur un processeur ARM par exemple aujourd'hui tel
qu'un tegra3 ou bien un exynos 5, que leur manqueraient-ils pour devenir
"aussi puissance" qu'un AthlonIIx2 par exemple !?
C'est juste une question ;)



Je comprends bien la question. Déjà, on peut multiplier les coeurs.
C'est plus "facile" avec une conception de type ARM qu'avec un
Athlon parce que les coeurs chauffent moins. Par contre certaines
opérations ne sont pas facilement parallèlisables; dans ce cas l'ARM
l'a dans le baba (mais dans ce cas le x86 se fait littéralement bouffer
par le dernier POWER d'IBM). C'est une question d'équilibre.

En comparaison, pour moi, les tegra3 et exynos, ressemble plus à un Atom
qu'à un processeur x86 de desktop.



C'est difficile de comparer, le jeu d'instructions n'est pas le même.
Du coup les vitesses d'horloge ne sont pas du tout (mais alors PAS
DU TOUT) comparables. En termes de performances les processeurs
type Atom d'Intel sont en effet orientés vers des systèmes basse
consommation; ils sont bien moins efficaces que les ARM sur ce
segment (pour la même "puissance" un Atom aura besoin de plus
de jus, et d'un ventilo).


Je comprend bien que la sensation de puissance dépend de ce qu'on fait
avec !



Et avec quoi on l'utilise... j'ai ici un petit système avec un CPU ARM
700 MHz (à cause du jeu d'instructions réduit c'est équivalent à... un
vieux 386 tout ripou). Mais il y a, monté dessus, un GPU qui fait des
étincelles. du coup, tant que le GPU fait son boulot et gère la sortie
graphique, la p'tite bestiole sort de la vidéo HD sans souci, on peut
jouer à des jeux en 3D etc.

Faut-il une "vrai" carte graphique, faut-il une FPU plus performante ?



C'est un peu ça. A mon (humble) avis l'avenir repose sur l'utilisation
judicieuse du GPU.

Faut-il les associés à de vrai DD ?



Surtout pas, malheureux! C'est lent comme tout. Un disque dur qui tourne,
ça sert au stockage. Autant que possible, tout ce qui sert au système
de base devrait être sur un truc plus rapide ("solid-state", en
attendant mieux). En plus ça consomme moins, ça chauffe beaucoup moins,
et ça résiste mieux aux chocs.

faut-il simplement plus de mémoire
RAM pour éviter le swap ? etc.



Ben ça c'est assez évident. Le jour ou on verra quelqu'un s'exclamer
"zut, j'ai trop de RAM", réveillez-moi.

Il y a d'autres facteurs qui jouent aussi, comme la vitesse de
communication entre la mémoire vive et le processeur, la vitesse
de communication entre les différents processeurs ou même la qualité
des connections physiques (cables, soudures, gravure etc).

merci encore à tous pour vos éclaircissements.




Mais de rien, on ne fait que gratter la surface!


--
PiLS
PP
Le #24898812
Le 24/10/2012 01:54, PiLS a écrit :
PP
Le 22/10/2012 23:04, PiLS a écrit :


ARM se focalise sur la basse-consommation mais le processeur le
plus rapide du monde est basé sur l'architecture RISC, comme les
ARM... Par contre on peut faire cuire un oeuf dessus,
contrairement aux ARM. Des boîtes de GROS serveurs font déjà des
machines à centaines de coeurs ARM, qui sont plus rapides et
moins gourmands que des x86 pour des opérations facilement
parallèlisables.

Non, le gros probème pour changer d'architecture ce ne sont pas
les perfs mais le portage du système d'exploitation.



OK,

Mais donc finalement, sur un processeur ARM par exemple aujourd'hui
tel qu'un tegra3 ou bien un exynos 5, que leur manqueraient-ils
pour devenir "aussi puissance" qu'un AthlonIIx2 par exemple !?
C'est juste une question ;) En comparaison, pour moi, les tegra3 et
exynos, ressemble plus à un Atom qu'à un processeur x86 de
desktop.



Je comprends bien la question. Déjà, on peut multiplier les coeurs.
C'est plus "facile" avec une conception de type ARM qu'avec un Athlon
parce que les coeurs chauffent moins. Par contre certaines opérations
ne sont pas facilement parallèlisables; dans ce cas l'ARM l'a dans le
baba (mais dans ce cas le x86 se fait littéralement bouffer par le
dernier POWER d'IBM). C'est une question d'équilibre.

C'est difficile de comparer, le jeu d'instructions n'est pas le
même. Du coup les vitesses d'horloge ne sont pas du tout (mais alors
PAS DU TOUT) comparables. En termes de performances les processeurs
type Atom d'Intel sont en effet orientés vers des systèmes basse
consommation; ils sont bien moins efficaces que les ARM sur ce
segment (pour la même "puissance" un Atom aura besoin de plus de jus,
et d'un ventilo).



OK

Je comprend bien que la sensation de puissance dépend de ce qu'on
fait avec !



Et avec quoi on l'utilise... j'ai ici un petit système avec un CPU
ARM 700 MHz (à cause du jeu d'instructions réduit c'est équivalent
à... un vieux 386 tout ripou). Mais il y a, monté dessus, un GPU qui
fait des étincelles. du coup, tant que le GPU fait son boulot et gère
la sortie graphique, la p'tite bestiole sort de la vidéo HD sans
souci, on peut jouer à des jeux en 3D etc.



Donc aujourd'hui, une grosse part du travail d'un ordinateur type
desktop serait alors dans la carte graphique ?

Faut-il une "vrai" carte graphique, faut-il une FPU plus
performante ?



C'est un peu ça. A mon (humble) avis l'avenir repose sur
l'utilisation judicieuse du GPU.



En regardant les caractéristiques disponible de nombreux processeur type
SoC ARM par exemple, les GPU intégrés commencent à vraiment travailler
avec de nombreux format de vidéo. On risque moins de se retrouver avec
un format vidéo non supporté qui ne passerait pas par une décodage par
le processeur central.

Faut-il les associés à de vrai DD ?



Surtout pas, malheureux! C'est lent comme tout. Un disque dur qui
tourne, ça sert au stockage. Autant que possible, tout ce qui sert au
système de base devrait être sur un truc plus rapide ("solid-state",
en attendant mieux). En plus ça consomme moins, ça chauffe beaucoup
moins, et ça résiste mieux aux chocs.



D'accord, le SSD est bien plus rapide ;)
Mais dans le cadre d'une station de travail sous architecture
alternative, il faut bien sauvegarder son travail et ses documents.
J'ai l'impression aussi que sur les SoC, on essaye de palier le manque
de RAM par de petit SSD. Par exemple, l'AC100 qui n'avait que 500Mo de
RAM mais avec un SSD de 16Go ! On fait dans ce cas présent du deux en
un. Le tegra2 ne pouvant supporter que 1Go, il est obligé de swapper et
donc le SSD essaye corriger le défaut.


faut-il simplement plus de mémoire RAM pour éviter le swap ? etc.



Ben ça c'est assez évident. Le jour ou on verra quelqu'un s'exclamer
"zut, j'ai trop de RAM", réveillez-moi.



lol

Il y a d'autres facteurs qui jouent aussi, comme la vitesse de
communication entre la mémoire vive et le processeur, la vitesse de
communication entre les différents processeurs ou même la qualité des
connections physiques (cables, soudures, gravure etc).

merci encore à tous pour vos éclaircissements.




Mais de rien, on ne fait que gratter la surface!



Il n'empêche que j'aimerai bien me trouver une carte mère ARM (par
exemple) avec au moins 2Go un controleur sata, PCIe ou bien bon GPU dans
la puce ARM.
Tout ce qu'on trouve aujourd'hui, ce sont des "trucs" avec 1Go, pas ou
peu de possibilité d’extension.
Kontron va nous sortir un truc plutôt sympa j'ai l'impression, avec un
tegra3, par contre quid du support Linux du Tegra3 ... ?
Marc Boyer
Le #24898802
Le 24-10-2012, PP
Et avec quoi on l'utilise... j'ai ici un petit système avec un CPU
ARM 700 MHz (à cause du jeu d'instructions réduit c'est équivalent
à... un vieux 386 tout ripou). Mais il y a, monté dessus, un GPU qui
fait des étincelles. du coup, tant que le GPU fait son boulot et gère
la sortie graphique, la p'tite bestiole sort de la vidéo HD sans
souci, on peut jouer à des jeux en 3D etc.



Donc aujourd'hui, une grosse part du travail d'un ordinateur type
desktop serait alors dans la carte graphique ?



Ben, ça dépend du type de travail.
Pour lancer *Office, je ne pense pas que la carte graphique
fasse grand chose.
Lorsqu'on joue à des jeux flash classiques dans un navigateur,
je ne suis pas sur que la carte graphique joue beaucoup.
Certains sites mal conçus ont des java scrips qui utilisent
100% d'un de mes deux coeurs.

faut-il simplement plus de mémoire RAM pour éviter le swap ? etc.



Ben ça c'est assez évident. Le jour ou on verra quelqu'un s'exclamer
"zut, j'ai trop de RAM", réveillez-moi.



lol



C'est un non-argument. Personne ne râle d'avoir trop de ressources,
tant qu'on ne se souvient pas les avoir payé cher.

Avant de passer en 64bits, j'utilisais jamais plus de 50% de
ma RAM.

Marc Boyer
--
À mesure que les inégalités regressent, les attentes se renforcent.
François Dubet
PP
Le #24898792
Le 24/10/2012 09:34, Marc Boyer a écrit :
Le 24-10-2012, PP
Et avec quoi on l'utilise... j'ai ici un petit système avec un CPU
ARM 700 MHz (à cause du jeu d'instructions réduit c'est équivalent
à... un vieux 386 tout ripou). Mais il y a, monté dessus, un GPU qui
fait des étincelles. du coup, tant que le GPU fait son boulot et gère
la sortie graphique, la p'tite bestiole sort de la vidéo HD sans
souci, on peut jouer à des jeux en 3D etc.



Donc aujourd'hui, une grosse part du travail d'un ordinateur type
desktop serait alors dans la carte graphique ?



Ben, ça dépend du type de travail.
Pour lancer *Office, je ne pense pas que la carte graphique
fasse grand chose.
Lorsqu'on joue à des jeux flash classiques dans un navigateur,
je ne suis pas sur que la carte graphique joue beaucoup.
Certains sites mal conçus ont des java scrips qui utilisent
100% d'un de mes deux coeurs.



ça c'est bien une impression que j'ai.
D'où mon questionnement à propos de ce qu'il manque à un ARM pour avoir
la même puissance qu'un Athlon IIx2 par exemple
PiLS
Le #24898782
PP
Le 24/10/2012 09:34, Marc Boyer a écrit :
Le 24-10-2012, PP
Et avec quoi on l'utilise... j'ai ici un petit système avec un CPU
ARM 700 MHz (à cause du jeu d'instructions réduit c'est équivalent
à... un vieux 386 tout ripou). Mais il y a, monté dessus, un GPU qui
fait des étincelles. du coup, tant que le GPU fait son boulot et gère
la sortie graphique, la p'tite bestiole sort de la vidéo HD sans
souci, on peut jouer à des jeux en 3D etc.



Donc aujourd'hui, une grosse part du travail d'un ordinateur type
desktop serait alors dans la carte graphique ?



Ben, ça dépend du type de travail.
Pour lancer *Office, je ne pense pas que la carte graphique
fasse grand chose.
Lorsqu'on joue à des jeux flash classiques dans un navigateur,
je ne suis pas sur que la carte graphique joue beaucoup.
Certains sites mal conçus ont des java scrips qui utilisent
100% d'un de mes deux coeurs.



ça c'est bien une impression que j'ai.
D'où mon questionnement à propos de ce qu'il manque à un ARM pour avoir
la même puissance qu'un Athlon IIx2 par exemple



Je réponds aux deux d'un coup: si le processeur est sur-utilisé par
l'affichage graphique (que ce soit MSOffice ou un bout de flash sur
un site web) c'est un problème avec l'OS, pas le hardware. Par
simplicité dans la plupart des cas l'OS ne fait pas appel au GPU
pour l'affichage "standard"; c'est parce que les CPU x86 modernes sont
surpuissants. Si on veut utiliser un CPU moins gourmand (et moins rapide)
on peut laisser le travail graphique au GPU, dont c'est le boulot. Le
jour ou on aura un serveur graphique "de bureau" qui supporte l'accélé-
ration matérielle, les jeux en flash cesseront de bouffer 100% du CPU.
(ils boufferont peut-être 100% du GPU, mais c'est un autre problème).

--
PiLS
PP
Le #24898772
Le 24/10/2012 18:53, PiLS a écrit :
PP
Le 24/10/2012 09:34, Marc Boyer a écrit :
Le 24-10-2012, PP
Et avec quoi on l'utilise... j'ai ici un petit système avec un CPU
ARM 700 MHz (à cause du jeu d'instructions réduit c'est équivalent
à... un vieux 386 tout ripou). Mais il y a, monté dessus, un GPU qui
fait des étincelles. du coup, tant que le GPU fait son boulot et gère
la sortie graphique, la p'tite bestiole sort de la vidéo HD sans
souci, on peut jouer à des jeux en 3D etc.



Donc aujourd'hui, une grosse part du travail d'un ordinateur type
desktop serait alors dans la carte graphique ?



Ben, ça dépend du type de travail.
Pour lancer *Office, je ne pense pas que la carte graphique
fasse grand chose.
Lorsqu'on joue à des jeux flash classiques dans un navigateur,
je ne suis pas sur que la carte graphique joue beaucoup.
Certains sites mal conçus ont des java scrips qui utilisent
100% d'un de mes deux coeurs.



ça c'est bien une impression que j'ai.
D'où mon questionnement à propos de ce qu'il manque à un ARM pour avoir
la même puissance qu'un Athlon IIx2 par exemple



Je réponds aux deux d'un coup: si le processeur est sur-utilisé par
l'affichage graphique (que ce soit MSOffice ou un bout de flash sur
un site web) c'est un problème avec l'OS, pas le hardware. Par
simplicité dans la plupart des cas l'OS ne fait pas appel au GPU
pour l'affichage "standard"; c'est parce que les CPU x86 modernes sont
surpuissants. Si on veut utiliser un CPU moins gourmand (et moins rapide)
on peut laisser le travail graphique au GPU, dont c'est le boulot. Le
jour ou on aura un serveur graphique "de bureau" qui supporte l'accélé-
ration matérielle, les jeux en flash cesseront de bouffer 100% du CPU.
(ils boufferont peut-être 100% du GPU, mais c'est un autre problème).



d'après ce que tu dis, en effet, si le CPU fait tout par moment avec un
GPU qui dort, la machine sera lente. Et vice-versa !
Il faut que tout ce petit monde se répartisse la charge en fonction de
ses capacités et fonctions surtout.
Mais dans ton cas idéal, quid des systèmes faisant tourner Xorg ou
XFree86 ? Ce sont des serveurs d'affichage ?!
Publicité
Poster une réponse
Anonyme