[Pyrénées] - Étang de Montestaure et pic de Brougat, Ariège

Le
Stephan Peccini
Bonsoir

Cet étang me tentait depuis quelques années et avec le beau temps=
annoncé du week-end, nous décidons de partir bivouaquer et profi=
ter du soleil annoncé.
La première journée est consacrée dans un premier temps Ã=
  monter à l'étang depuis le parking de l'Artigue en remontant =
le ruisseau du même nom. Le coin est sauvage et nous rencontrerons peu=
de monde. A 10h30 nous passons au dessus des nuages et nous y resterons ju=
squ'à notre descente.
Après avoir monté notre tente et préparer les affaires, un p=
etit repas et nous voilà partis pour explorer les alentours en profita=
nt des deux surplombs sur la rive gauche pour profiter au mieux de l'é=
tang, du chemin qui mène au port et de la vue sur la vallée de l'=
Artigue et la crête allant du port de l'Artigue jusqu'à la pique =
de Belcaire en passant par la pique Rouge de Bassiès.
Le temps restant au beau, nous profitons du spectacle de l'ombre et la lumi=
ère en reflet sur le lac.
Dimanche, on se lève assez tôt pour profiter au mieux de la journ=
ée et c'est un magnifique ciel étoilé qui nous accueille au =
sortir de la tente.
Nous montons vers le port de Montestaure, guidés par les cairns qui ne=
sont toutefois pas nécessaires ; le cheminement se trouve tout seul :=
il faut monter. On finit dans le pierrier sans trop de difficultés ma=
is c'est raide ; la vue plongeante permet d'oublier les quelques efforts et=
le soleil que l'on voit poindre sur la crête nous attend pour nous r=
échauffer : c'est la première fois depuis l'hiver que je monte av=
ec trois couches sur mois et en pantalon. Depuis le port, où nous croi=
serons notre seul voisin de bivouac, nous ferons les sommets du pic de Brou=
gat et de la pointe de Montestaure ; de cette dernière nous abandonner=
ons notre retour basé sur la Porta del Cel pour rejoindre le refuge du=
Pinet ; en effet, la mer de nuages recouvre le passage que je n'ai jamais =
fait ; on rentrera par le chemin de l'aller.
Le retour par le port de Montestaure sera délicat car le sol est du b=
éton (les bâtons ne s'enfoncent absolument pas et offrent peu de =
prise) avec le gel et les grosses pierres sont gelées et glissantes.=

Le retour se fera dans et sous les nuages nous ramenons à la réal=
ité après ce week-end de rêve.

https://flic.kr/s/aHskJqW4K2

N'hésitez pas à zoomer pour voir certains détails comme le r=
efuge du Pinet.

Bonne balade
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
GhostRaider
Le #26412604
Le 10/10/2016 à 21:00, Stephan Peccini a écrit :
Bonsoir
Cet étang me tentait depuis quelques années et avec le beau temps annoncé du week-end, nous décidons de partir bivouaquer et profiter du soleil annoncé.
La première journée est consacrée dans un premier temps à monter à l'étang depuis le parking de l'Artigue en remontant le ruisseau du même nom. Le coin est sauvage et nous rencontrerons peu de monde. A 10h30 nous passons au dessus des nuages et nous y resterons jusqu'à notre descente.
Après avoir monté notre tente et préparer les affaires, un petit repas et nous voilà partis pour explorer les alentours en profitant des deux surplombs sur la rive gauche pour profiter au mieux de l'étang, du chemin qui mène au port et de la vue sur la vallée de l'Artigue et la crête allant du port de l'Artigue jusqu'à la pique de Belcaire en passant par la pique Rouge de Bassiès.
Le temps restant au beau, nous profitons du spectacle de l'ombre et la lumière en reflet sur le lac.
Dimanche, on se lève assez tôt pour profiter au mieux de la journée et c'est un magnifique ciel étoilé qui nous accueille au sortir de la tente.
Nous montons vers le port de Montestaure, guidés par les cairns qui ne sont toutefois pas nécessaires ; le cheminement se trouve tout seul : il faut monter. On finit dans le pierrier sans trop de difficultés mais c'est raide ; la vue plongeante permet d'oublier les quelques efforts et le soleil que l'on voit poindre sur la crête nous attend pour nous réchauffer : c'est la première fois depuis l'hiver que je monte avec trois couches sur mois et en pantalon. Depuis le port, où nous croiserons notre seul voisin de bivouac, nous ferons les sommets du pic de Brougat et de la pointe de Montestaure ; de cette dernière nous abandonnerons notre retour basé sur la Porta del Cel pour rejoindre le refuge du Pinet ; en effet, la mer de nuages recouvre le passage que je n'ai jamais fait ; on rentrera par le chemin de l'aller.
Le retour par le port de Montestaure sera délicat car le sol est du béton (les bâtons ne s'enfoncent absolument pas et offrent peu de prise) avec le gel et les grosses pierres sont gelées et glissantes.
Le retour se fera dans et sous les nuages nous ramenons à la réalité après ce week-end de rêve.
https://flic.kr/s/aHskJqW4K2
N'hésitez pas à zoomer pour voir certains détails comme le refuge du Pinet.

Je n'ai pas trouvé le refuge du Pinet.
En revanche, la présence de quelques humains est la bienvenue et les
quelques tentes donnent l'échelle.
Une remarque : on voit l’ombre du photographe à plusieurs reprises, ce
qui est inévitable s'il est juché sur une crête, le soleil dans le dos.
Il peut alors s’accroupir pour avoir l'aspect d'un rocher.
Stephan Peccini
Le #26412678
Le mercredi 12 octobre 2016 08:42:51 UTC+2, GhostRaider a écrit :
Je n'ai pas trouvé le refuge du Pinet.

Il faut zoomer pour mieux le voir ; il est légèrement à droi te du centre de la photo.
En revanche, la présence de quelques humains est la bienvenue et les
quelques tentes donnent l'échelle.

Il n'y a qu'une seule tente et qu'une seule humaine :-)
Une remarque : on voit l’ombre du photographe à plusieurs r eprises, ce
qui est inévitable s'il est juché sur une crête, le soleil dans le dos.
Il peut alors s’accroupir pour avoir l'aspect d'un rocher.

Sauf si l'objectif est de faire un aotoportrait en ombre chinoise. Ce que j e recherche de temps en temps.
GhostRaider
Le #26412700
Le 12/10/2016 à 19:36, Stephan Peccini a écrit :
Le mercredi 12 octobre 2016 08:42:51 UTC+2, GhostRaider a écrit :
Je n'ai pas trouvé le refuge du Pinet.

Il faut zoomer pour mieux le voir ; il est légèrement à droite du centre de la photo.

je n'avais pas vu les commentaires. Effectivement, on voit un petit
point blanc.
Pareil pour le refuge de Certascan : introuvable ...
En revanche, la présence de quelques humains est la bienvenue et les
quelques tentes donnent l'échelle.

Il n'y a qu'une seule tente et qu'une seule humaine :-)

Oui, mais on les voit plusieurs fois.
Une remarque : on voit l’ombre du photographe à plusieurs reprises, ce
qui est inévitable s'il est juché sur une crête, le soleil dans le dos.
Il peut alors s’accroupir pour avoir l'aspect d'un rocher.

Sauf si l'objectif est de faire un aotoportrait en ombre chinoise. Ce que je recherche de temps en temps.

Un selfie donc...
Stephan Peccini
Le #26412730
Le mercredi 12 octobre 2016 21:46:12 UTC+2, GhostRaider a écrit :
je n'avais pas vu les commentaires. Effectivement, on voit un petit
point blanc.

On voit effectivement mieux sur la photo en taille d'origine :
https://www.flickr.com/photos/stephanpeccini/30127297372/sizes/o/
Pareil pour le refuge de Certascan : introuvable ...

Celui-là il vaut mieux savoir où il est :-)
Un selfie donc...

Si tu veux
GhostRaider
Le #26412735
Le 13/10/2016 à 11:57, Stephan Peccini a écrit :
Le mercredi 12 octobre 2016 21:46:12 UTC+2, GhostRaider a écrit :
je n'avais pas vu les commentaires. Effectivement, on voit un petit
point blanc.

On voit effectivement mieux sur la photo en taille d'origine :
https://www.flickr.com/photos/stephanpeccini/30127297372/sizes/o/

Ah oui, et d'ailleurs, ce n'est pas le petit point blanc, il est à côté.
Pareil pour le refuge de Certascan : introuvable ...

Celui-là il vaut mieux savoir où il est :-)

Je veux savoir, je le veux !
Un selfie donc...

Si tu veux

Un selfie discret, comme tu les aimes.
gerard.mansoiphe31
Le #26412795
Le mercredi 12 octobre 2016 08:42:51 UTC+2, GhostRaider a écrit :
Le 10/10/2016 à 21:00, Stephan Peccini a écrit :
Bonsoir
Cet étang me tentait depuis quelques années et avec le beau t emps annoncé du week-end, nous décidons de partir bivouaquer et p rofiter du soleil annoncé.
La première journée est consacrée dans un premier temps à monter à l'étang depuis le parking de l'Artigue en remonta nt le ruisseau du même nom. Le coin est sauvage et nous rencontrerons peu de monde. A 10h30 nous passons au dessus des nuages et nous y resterons jusqu'à notre descente.
Après avoir monté notre tente et préparer les affaires, un petit repas et nous voilà partis pour explorer les alentours en pro fitant des deux surplombs sur la rive gauche pour profiter au mieux de l' étang, du chemin qui mène au port et de la vue sur la vallée de l'Artigue et la crête allant du port de l'Artigue jusqu'à la pique de Belcaire en passant par la pique Rouge de Bassiès.
Le temps restant au beau, nous profitons du spectacle de l'ombre et la lumière en reflet sur le lac.
Dimanche, on se lève assez tôt pour profiter au mieux de la j ournée et c'est un magnifique ciel étoilé qui nous accueille au sortir de la tente.
Nous montons vers le port de Montestaure, guidés par les cairns qu i ne sont toutefois pas nécessaires ; le cheminement se trouve tout se ul : il faut monter. On finit dans le pierrier sans trop de difficulté s mais c'est raide ; la vue plongeante permet d'oublier les quelques effort s et le soleil que l'on voit poindre sur la crête nous attend pour nou s réchauffer : c'est la première fois depuis l'hiver que je monte avec trois couches sur mois et en pantalon. Depuis le port, où nous c roiserons notre seul voisin de bivouac, nous ferons les sommets du pic de B rougat et de la pointe de Montestaure ; de cette dernière nous abandon nerons notre retour basé sur la Porta del Cel pour rejoindre le refuge du Pinet ; en effet, la mer de nuages recouvre le passage que je n'ai jama is fait ; on rentrera par le chemin de l'aller.
Le retour par le port de Montestaure sera délicat car le sol est d u béton (les bâtons ne s'enfoncent absolument pas et offrent peu de prise) avec le gel et les grosses pierres sont gelées et glissantes .
Le retour se fera dans et sous les nuages nous ramenons à la rà ©alité après ce week-end de rêve.
https://flic.kr/s/aHskJqW4K2
N'hésitez pas à zoomer pour voir certains détails comme le refuge du Pinet.

Je n'ai pas trouvé le refuge du Pinet.
En revanche, la présence de quelques humains est la bienvenue et les
quelques tentes donnent l'échelle.
Une remarque : on voit l’ombre du photographe à plusieurs r eprises, ce
qui est inévitable s'il est juché sur une crête, le soleil dans le dos.
Il peut alors s’accroupir pour avoir l'aspect d'un rocher.

va tefair ankulé de conar ki sé pa fair de foto
gerard.mansoiphe31
Le #26412794
Le jeudi 13 octobre 2016 12:28:33 UTC+2, GhostRaider a écrit :
Le 13/10/2016 à 11:57, Stephan Peccini a écrit :
Le mercredi 12 octobre 2016 21:46:12 UTC+2, GhostRaider a écrit :
je n'avais pas vu les commentaires. Effectivement, on voit un petit
point blanc.

On voit effectivement mieux sur la photo en taille d'origine :
https://www.flickr.com/photos/stephanpeccini/30127297372/sizes/o/

Ah oui, et d'ailleurs, ce n'est pas le petit point blanc, il est à c ôté.
Pareil pour le refuge de Certascan : introuvable ...

Celui-là il vaut mieux savoir où il est :-)

Je veux savoir, je le veux !
Un selfie donc...

Si tu veux

Un selfie discret, comme tu les aimes.

on san branl de té réponsse de merde vièye kroute farssi d e chiasse
Publicité
Poster une réponse
Anonyme