Quand la réalité rejoint l'imaginaire...

Le
albert
Bonjour,

Je n'ai pas pu m'empêcher de reprendre le titre du précédent fil pour
présenter cette image faite aujourd'hui :
http://photo.imaginaire.free.fr/panoramique/vimenil/void_18.htm

A la prise de vue il y avait une souche d'arbre, à la fin, la bête
cornue se lève pour vivre une autre vie. Je ne sais pas, c'est moi qui
l'imagine. Il s'agit d'une épreuve réduite, facile à travailler au début.
Ensuite, si la bête en vaut la peine elle sera habillée de tous ses détails.

Vous voyez ce que je veux dire ? Non. En fait je veux simplement réagir
par rapport aux images de synthèse présentées dans le précédent fil :
"Quand l'imaginaire rejoint la réalité"

Pourquoi partir de l'imaginaire (un imaginaire pauvre et vide au
demeurant), pour rejoindre la réalité ? Dans la réalité, il se passe plein
de choses, qui ouvrent la porte de l'imaginaire. Peut-être que les gaziers
n'ont pas envie de sortir de leur fauteuil et qu'ils préfèrent modéliser à
partir de leur base de donnée, de leur chambre à coucher ?

Pour partir de l'imaginaire, il faut que celui-ci trouve son origine
quelque part. Si au départ il n'y a rien, à l'arrivée il n'y aura pas grand
chose.

Merci de me contredire.

Amitiés,
albert
-
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
-
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 11
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Azo4
Le #21073461
> Merci de me contredire.


pas question!!!

;o)) il est bien entendu que l'imagination repose sur des ...images

--

Serge CENCI
MVP MS Windows Desktop Experience
https://mvp.support.microsoft.com/profile/Serge.Cenci
http://www.communautes-numeriques.net/



"albert" news:4b61b6f3$0$934$
Bonjour,

Je n'ai pas pu m'empêcher de reprendre le titre du précédent fil pour
présenter cette image faite aujourd'hui :
http://photo.imaginaire.free.fr/panoramique/vimenil/void_18.htm

A la prise de vue il y avait une souche d'arbre, à la fin, la bête
cornue se lève pour vivre une autre vie. Je ne sais pas, c'est moi qui
l'imagine. Il s'agit d'une épreuve réduite, facile à travailler au début.
Ensuite, si la bête en vaut la peine elle sera habillée de tous ses
détails.

Vous voyez ce que je veux dire ? Non. En fait je veux simplement réagir
par rapport aux images de synthèse présentées dans le précédent fil :
"Quand l'imaginaire rejoint la réalité..."

Pourquoi partir de l'imaginaire (un imaginaire pauvre et vide au
demeurant), pour rejoindre la réalité ? Dans la réalité, il se passe plein
de choses, qui ouvrent la porte de l'imaginaire. Peut-être que les gaziers
n'ont pas envie de sortir de leur fauteuil et qu'ils préfèrent modéliser à
partir de leur base de donnée, de leur chambre à coucher ?

Pour partir de l'imaginaire, il faut que celui-ci trouve son origine
quelque part. Si au départ il n'y a rien, à l'arrivée il n'y aura pas
grand
chose.

Merci de me contredire.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------








albert
Le #21073451
Bonjour "Azo4",

;o)) il est bien entendu que l'imagination repose sur des ...images



Oui ! Et au départ elles viennent d'où c'est images ? Euh, ces images...

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------
Bour-Brown
Le #21074011
albert a écrit
( news:4b61b6f3$0$934$ )

Merci de me contredire.



C'est vrai, on peut ? Chic.


Pourquoi partir de l'imaginaire (un imaginaire pauvre et vide au
demeurant)



T'es qui, toi, pour dire que l'imaginaire des autres serait pauvre et que
toi tu saurais comment il faudrait faire pour qu'il soit riche ?


Dans la réalité, il se passe plein de choses, qui ouvrent la porte de
l'imaginaire.



Mon imaginaire à moi, il n'a pas besoin qu'on lui ouvre la porte, d'abord.


Peut-être que les gaziers n'ont pas envie de sortir de leur fauteuil et
qu'ils préfèrent modéliser à partir de leur base de donnée, de leur
chambre à coucher ?



Et alors ? Tu crois que c'et mieux d'aller se balader en forêt ? Il te faut
des souches pour voir des bêtes, toi ?

Moi je fais ça de chez moi, un bon vieux délirium des familles, c'est bien
mieux qu'une porte ouverte, et tout ça sans bouger, voilà.

Bon, ce n'est pas tout à fait vrai, faut aller chercher le pinard. Ma balade
à moi. Elle en vaut bien d'autres.
Bour-Brown
Le #21074001
albert a écrit
( news:4b61b6f3$0$934$ )

A la prise de vue il y avait une souche d'arbre, à la fin, la bête
cornue se lève pour vivre une autre vie.



Tiens, comment sait-on qu'une bête se lève ?

Avec ses lions de pierre, Eisenstein le fait dans Potemkine. Trois plans
successifs, dans le premier il est couché, dans le suivant il est assis,
dans le dernier il est debout.

La révolution.

(de l'image de synthèse, déjà)

Mais l'image fixe ? Quand même pas une narration dans le sens de lecture,
une souche enfouie à gauche, émergente au milieu, redressée à droite ?
Beurk.

Comment montrer qu'une bête se lève, voilà la question. Les choses qui s'en
écartent ? La lumière qui se voile, les ombres qui grandissent ?

Réfléchis, boudiou, tu fais de l'art !
Stephane Legras-Decussy
Le #21075451
"albert" 4b61b6f3$0$934$
http://photo.imaginaire.free.fr/panoramique/vimenil/void_18.htm



j'adore...

ce serait trop demander le jpg fullsize
sur megaupload ?


Pourquoi partir de l'imaginaire (un imaginaire pauvre et vide au
demeurant), pour rejoindre la réalité ? Dans la réalité, il se passe plein
de choses, qui ouvrent la porte de l'imaginaire. Peut-être que les gaziers
n'ont pas envie de sortir de leur fauteuil et qu'ils préfèrent modéliser à
partir de leur base de donnée, de leur chambre à coucher ?



bon alors perso, mon l'imaginaire ne supporte pas
le support physique... incapable de réfléchir avec
un papier / crayon et encore moins avec un ordi...

donc 2D ou 3D pour moi c'est tout sauf de
l'imaginaire, c'est du concret... de l'imaginaire concretisé...
albert
Le #21076671
"Bour-Brown"
Je ne sais pas trop quoi répondre. A te lire je pourrais me croire
coupable de prétention. Pourquoi pas ? Je n'y avais pas pensé. Finalement
c'est assez agréable...

Amitiés,
albert
Bour-Brown
Le #21077901
albert a écrit
( news:4b61f85b$0$17487$ )

A te lire je pourrais me croire coupable de prétention.



Coupable ? Quelle étrange idée. Tu as ton style, j'ai le mien, voilà tout.
Et comme tu avais demandé de la contradiction...
albert
Le #21081021
Bonjour Stephane,

j'adore...

ce serait trop demander le jpg fullsize
sur megaupload ?



Merci. C'est une maquette de travail de 63 mo montée à partir d'images
très réduites. Elle est encore pleine d'erreurs de montage, c'est juste pour
voir l'ambiance. L'image finale assemblée avec les fichiers originaux, si
elle en vaut la peine, devrait faire dans les 700 mo en TIF.

Si tu veux, voici une version jpg un peu plus grande de la maquette :
http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_18a.htm

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------
Stephane Legras-Decussy
Le #21087371
"albert" 4b62c308$0$905$
Si tu veux, voici une version jpg un peu plus grande de la maquette :
http://pagesperso-orange.fr/albert.lemoine/panoramique/vimenil/void_18a.htm



merci, superbe...

piqué, accentuation, technique impec pour moi...

je serais vraiment interessé par un fichier
de l'ordre de 30Mpix pour un tirage A2
300dpi...
albert
Le #21087521
"Stephane Legras-Decussy"
je serais vraiment interessé par un fichier
de l'ordre de 30Mpix pour un tirage A2
300dpi...



Ton adresse mail ne me permet pas de te répondre en privé, sinon on
aurait pu marchander...

Pour un format A2 cette image (42x55cm) donnera un fichier TIF de 91 mo
à 300dpi. Mais je n'aime pas cette taille intermédiaire. Pour ce genre de
photographie où le sujet est très présent au centre du fouillis de la forêt,
un petit format bien concentré (30x40cm) encadré avec un passe-partout
important, fonctionnera parfaitement. Ou alors, si tu as du fric à dépenser
en plus du prix du tirage, un format plus conséquent (100x130cm) juste
contrecollé sous Diasec, sans marge, ça jette. Et comme l'aurait rêvé
Bour-Brown, au fumet de ses lapins dans la salle à manger, la bête se lève..

Question définition il y a largement de quoi faire. Quand j'aurais
réalisé l'image définitive, qui sera bien meilleure que cette maquette, on
pourra en reparler.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://perso.orange.fr/albert.lemoine
----------------------------------------------------------
Publicité
Poster une réponse
Anonyme