Question énergie

Le
*core*administrator
Bonjour,

Je me permets à nouveau de m'adresser aux nombreux spécialistes de ce
newsgroup en espérant votre aide.

Voila le problème: Je dois partir, en juillet, pour un périple de
18 jours dans des vallées de l'Utah (USA). Le périple se fait à
cheval, camping etc. Ce qui veut dire AUCUNE source d'énergie
electrique.

Quand j'ai fait ce genre de chose avec mes appareils argentiques je
n'avais aucun problème. Une simple pile "bouton" dans le sac, juste
au cas ou, et c'était bon. Mais maintenant je pars avec du numérique
(Nikon D80 + D200 et optiques diverses). Et les batteries de ces
engins se vident relativement vite.

Y a-t-il une solution a ce problème ? Un dispositif, par exemple,
pour recharger les batteries à l'énergie solaire ? Ou suis je obliger
de me procurer une dizaine de batteries et les transporter alors que
le poids des bagages dans ce genre d'expédition est relativement
limité.

Merci d'avance pour vos éventuels conseils.
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jacques L'helgoualc'h
Le #1828727
Le 24-02-2008, Richard
Bonjour,


bonjour,

Voila le problème: Je dois partir, en juillet, pour un périple de
18 jours dans des vallées de l'Utah (USA). Le périple se fait à
cheval, camping etc.... Ce qui veut dire AUCUNE source d'énergie
electrique.

[...]
Y a-t-il une solution a ce problème ? Un dispositif, par exemple,
pour recharger les batteries à l'énergie solaire ?


http://www.bythom.com/solar.htm

--
Jacques L'helgoualc'h

Jean-Pierre Roche
Le #1828725
Bonjour,

Je me permets à nouveau de m'adresser aux nombreux spécialistes de ce
newsgroup en espérant votre aide.

Voila le problème: Je dois partir, en juillet, pour un périple de
18 jours dans des vallées de l'Utah (USA). Le périple se fait à
cheval, camping etc.... Ce qui veut dire AUCUNE source d'énergie
electrique.

Quand j'ai fait ce genre de chose avec mes appareils argentiques je
n'avais aucun problème. Une simple pile "bouton" dans le sac, juste
au cas ou, et c'était bon. Mais maintenant je pars avec du numérique
(Nikon D80 + D200 et optiques diverses). Et les batteries de ces
engins se vident relativement vite.

Y a-t-il une solution a ce problème ? Un dispositif, par exemple,
pour recharger les batteries à l'énergie solaire ? Ou suis je obliger
de me procurer une dizaine de batteries et les transporter alors que
le poids des bagages dans ce genre d'expédition est relativement
limité.


Vu ça (pas essayé)

http://www.solariflex.com/kit-chargeur-solaire-special-photo-p-225.html

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

Ghost Rider
Le #1828699

Voila le problème: Je dois partir, en juillet, pour un périple d e
18 jours dans des vallées de l'Utah (USA). Le périple se fait à
cheval, camping etc.... Ce qui veut dire AUCUNE source d'énergie
electrique.

Quand j'ai fait ce genre de chose avec mes appareils argentiques je
n'avais aucun problème. Une simple pile "bouton" dans le sac, juste
au cas ou, et c'était bon. Mais maintenant je pars avec du numériq ue
(Nikon D80 + D200 et optiques diverses). Et les batteries de ces
engins se vident relativement vite.

Y a-t-il une solution a ce problème ? Un dispositif, par exemple,
pour recharger les batteries à l'énergie solaire ? Ou suis je obli ger
de me procurer une dizaine de batteries et les transporter alors que
le poids des bagages dans ce genre d'expédition est relativement
limité.




Tu pars à cheval avec tout ce matériel ? Hé bé, J'espère que tu es suivi
par un véhicule, autrement, bonjour les dégâts à tes vertèbres
cervicales si tu l'as autour du cou, ou au matériel lui-même, si tu l e
ranges dans des sacoches accrochées à la selle, soumis à 18 jours d e
secousses et de poussière. Quant à prendre des photos à cheval, à part
des paysages passe-partout pris en catastrophe quand le cheval daigne
s'arrêter de bouger 2 secondes, c'est vite vu. Reste le matin de bonne
heure et le soir, c'est vrai, après s'être occupé des chevaux, ce q ui
prend du temps, ou bien si quelqu'un tient les chevaux, mais ça tourne
vite au pensum: descendre de cheval, l'attacher ou le faire tenir,
sortir le matériel, prendre le bon boîtier, monter le bon objectif,
prendre la photo, ranger le matériel, remonter à cheval etc... :-)
N'oublie pas non plus que les parcs de l'ouest des USA sont constellés
de campings avec eau chaude, froide, raccords d'eaux usées,
vide-toilettes chimiques, prises électriques, supermarchés et autres
restaurants. Tu m'épates avec tes 18 jours sans voir âme qui vive, on ne
peut pas bivouaquer n'importe où dans les parcs, ou ailleurs et les
beaux coins sont tous d'accès règlementé (et souvent payant).

Ghost Rider

LG
Le #1828697
"Ghost Rider" 47c1bc32$0$872$

Voila le problème: Je dois partir, en juillet, pour un périple de
18 jours dans des vallées de l'Utah (USA). Le périple se fait à
cheval, camping etc.... Ce qui veut dire AUCUNE source d'énergie
electrique.

Quand j'ai fait ce genre de chose avec mes appareils argentiques je
n'avais aucun problème. Une simple pile "bouton" dans le sac, juste
au cas ou, et c'était bon. Mais maintenant je pars avec du numérique
(Nikon D80 + D200 et optiques diverses). Et les batteries de ces
engins se vident relativement vite.
Y a-t-il une solution a ce problème ? Un dispositif, par exemple,
pour recharger les batteries à l'énergie solaire ? Ou suis je obliger
de me procurer une dizaine de batteries et les transporter alors que
le poids des bagages dans ce genre d'expédition est relativement
limité.



Tu pars à cheval avec tout ce matériel ? Hé bé, J'espère que tu es suivi
par un véhicule, autrement, bonjour les dégâts à tes vertèbres
cervicales si tu l'as autour du cou, ou au matériel lui-même, si tu le
ranges dans des sacoches accrochées à la selle, soumis à 18 jours de
secousses et de poussière. Quant à prendre des photos à cheval, à part
des paysages passe-partout pris en catastrophe quand le cheval daigne
s'arrêter de bouger 2 secondes, c'est vite vu. Reste le matin de bonne
heure et le soir, c'est vrai, après s'être occupé des chevaux, ce qui
prend du temps, ou bien si quelqu'un tient les chevaux, mais ça tourne
vite au pensum: descendre de cheval, l'attacher ou le faire tenir,
sortir le matériel, prendre le bon boîtier, monter le bon objectif,
prendre la photo, ranger le matériel, remonter à cheval etc... :-)
N'oublie pas non plus que les parcs de l'ouest des USA sont constellés
de campings avec eau chaude, froide, raccords d'eaux usées,
vide-toilettes chimiques, prises électriques, supermarchés et autres
restaurants. Tu m'épates avec tes 18 jours sans voir âme qui vive, on ne
peut pas bivouaquer n'importe où dans les parcs, ou ailleurs et les
beaux coins sont tous d'accès règlementé (et souvent payant).

Ghost Rider


Je pense que avec trois batteries de 1700 A/H, tu en aurais pour environ
1400 à 2500 images suivant si tu utilise le NEF ou le JPG large (HD). Une
batterie vaut environ 17 Euros en En El3e compatible. 50 ¤, ce n'est pas le
Pérou pour un tel voyage et plus facile comme transport que système chargeur
solaire fragile si l'en est.
En fin 1700 A/H, il y a plus puissant, mais c'est une base de rapport.
;-) Lg

anneleguennec
Le #1828678
Richard

Y a-t-il une solution a ce problème ? Un dispositif, par exemple,
pour recharger les batteries à l'énergie solaire ? Ou suis je obliger
de me procurer une dizaine de batteries et les transporter alors que
le poids des bagages dans ce genre d'expédition est relativement
limité.


Voir aussi du côté de Carrefour ( rayon électricité), leur mini chargeur
à 34 euros. Ca charge même un iPod, donc il devrait arriver avec une
batterie d'APN

*core*administrator
Le #1828420
On Sun, 24 Feb 2008 19:49:21 +0100, Ghost Rider



Tu pars à cheval avec tout ce matériel ? Hé bé, J'espère que tu es suivi
par un véhicule,


Non, pas de véhicule. Mais bien des baudets ;-) Si on avait eu
un véhicule je n'aurais pas eu de problème pour recharger les
batteries des Nikons.


secousses et de poussière. Quant à prendre des photos à cheval, à part
des paysages passe-partout pris en catastrophe quand le cheval daigne
s'arrêter de bouger 2 secondes, c'est vite vu. Reste le matin de bonne
heure et le soir, c'est vrai, après s'être occupé des chevaux, ce qui
prend du temps, ou bien si quelqu'un tient les chevaux, mais ça tourne
vite au pensum: descendre de cheval, l'attacher ou le faire tenir,


Comme je l'ai dit j'ai déja fait ce genre d'expérience, mais
c'était avec du matériel argentique. Et on ne part pas faire un
marathon au forcing, on prend bien son temps. Il y a aussi un guide
qui connait la région comme sa poche.


N'oublie pas non plus que les parcs de l'ouest des USA sont constellés
de campings avec eau chaude, froide, raccords d'eaux usées,
vide-toilettes chimiques, prises électriques, supermarchés et autres
restaurants.


Raison pour laquelle nous n'allons pas dans un parc. Sinon autant
aller directement à Disneyland ;-)

Tu m'épates avec tes 18 jours sans voir âme qui vive, on ne
peut pas bivouaquer n'importe où dans les parcs, ou ailleurs et les
beaux coins sont tous d'accès règlementé (et souvent payant).

C'est bien arrangé. Le guide est un Ranger, nous avons toutes

les autorisations et, c'est vrai, nous avons du signer un tas de
papiers avec la liste des produits qu'il est interdit d'emporter.
Comme, par exemple, du savon.

Finalement j'ai regardé les engins "solaires" qui m'ont été
pointés par J-P Roche. J'hésite toujours. Mais je crois
finalement que je ne prendrai que le D200 avec trois
bonnes batteries et un vieux argentique "au cas ou".

Merci à tous pour vos conseils.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme