R

Le
M'Enfin
Bonsoir.

C’est vraisemblablement une question fréquente, mais je n’en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d’une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu’un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?
--
M’Enfin ? Toulon, France.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Den
Le #1824045
Bonsoir.

C’est vraisemblablement une question fréquente, mais je n’en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d’une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu’un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?


Bonoir,
Dans les débuts du numérique grand-public, CI avait fait un petit
comparatif dans un édito, et indiquait 17 Mpix. Mais je ne sais pas pour
quel type de pellicule.

Cordialement,
Den

--
Pour me répondre en privé, enlever "pubpasglop" de mon adresse.

PL
Le #1824044
"M'Enfin ?" pn2fwlmvuzlf.zpzcnak0w4s5$
Bonsoir.

C'est vraisemblablement une question fréquente, mais je n'en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d'une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu'un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?
--
M'Enfin ? Toulon, France


Chsais pas au plan technique, mais pas vraiment comparable au plan
artistique, car une photo argentique donne un grain "aléatoire" qui supporte
beaucoup mieux l'agrandissement que les pixels rectangulaires d'une photo
numérique.
Un peu similaire à une saturation en audio analogique - utilisable, surtout
avec des amplis à tubes, voir les effets de distorsion en rock - par
rapport à une saturation numérique, générant immédiatement des craquements
absolument insupportables.
Pierre

Florent
Le #1824043
Le 16/12/2007, PL a supposé :
"M'Enfin ?" pn2fwlmvuzlf.zpzcnak0w4s5$
Bonsoir.

C'est vraisemblablement une question fréquente, mais je n'en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d'une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu'un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?
-- M'Enfin ? Toulon, France


Chsais pas au plan technique, mais pas vraiment comparable au plan
artistique, car une photo argentique donne un grain "aléatoire" qui supporte
beaucoup mieux l'agrandissement que les pixels rectangulaires d'une photo
numérique.
Un peu similaire à une saturation en audio analogique - utilisable, surtout
avec des amplis à tubes, voir les effets de distorsion en rock - par rapport
à une saturation numérique, générant immédiatement des craquements absolument
insupportables.
Pierre


agrandissement, grain, pixels, argentique, audio, saturation, amplis à
tubes, etc.

troll 1er choix ! bravo :)


Claudio Bonavolta
Le #1824041
agrandissement, grain, pixels, argentique, audio, saturation, amplis à
tubes, etc.

troll 1er choix ! bravo :)




Un peu tard pour le week-end ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch

M'Enfin
Le #1824036
[M’Enfin ?]
C'est vraisemblablement une question fréquente, mais je n'en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d'une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu'un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?





[PL]
Chsais pas au plan technique, mais pas vraiment comparable au plan
artistique, car une photo argentique donne un grain "aléatoire" qui supporte
beaucoup mieux l'agrandissement que les pixels rectangulaires d'une photo
numérique.
Un peu similaire à une saturation en audio analogique - utilisable, surtout
avec des amplis à tubes, voir les effets de distorsion en rock - par rapport
à une saturation numérique, générant immédiatement des craquements absolument
insupportables.


[Florent]
[…]
troll 1er choix ! bravo :)



Pas de ma part en tous cas.

Pour l’instant j’en déduis que pour obtenir une qualité comparable à la
diapo, y compris pour l’agrandissement ou la projection, il faut un
17 000 000 de pixels (si la valeur indiquée par Den est la bonne), plus
une marge pour compenser l’inesthétique carréitude des pixels agrandis…
Le marché culminant vers 21 000 000 de pixels à plus de 3200 €, je ne
vais peut-être pas faire le saut tout de suite.

--
M’Enfin ? Toulon, France.



jpw
Le #1824035
"M'Enfin ?" 1bytasixtn4ov$.1p5frw1vf8llh$
[M'Enfin ?]
C'est vraisemblablement une question fréquente, mais je n'en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d'une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de
pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu'un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?





[PL]
Chsais pas au plan technique, mais pas vraiment comparable au plan
artistique, car une photo argentique donne un grain "aléatoire" qui
supporte
beaucoup mieux l'agrandissement que les pixels rectangulaires d'une
photo
numérique.
Un peu similaire à une saturation en audio analogique - utilisable,
surtout
avec des amplis à tubes, voir les effets de distorsion en rock - par
rapport
à une saturation numérique, générant immédiatement des craquements
absolument
insupportables.


[Florent]
[.]
troll 1er choix ! bravo :)



Pas de ma part en tous cas.

Pour l'instant j'en déduis que pour obtenir une qualité comparable à la
diapo, y compris pour l'agrandissement ou la projection, il faut un
17 000 000 de pixels (si la valeur indiquée par Den est la bonne), plus
une marge pour compenser l'inesthétique carréitude des pixels agrandis.
Le marché culminant vers 21 000 000 de pixels à plus de 3200 ?, je ne
vais peut-être pas faire le saut tout de suite.

--
M'Enfin ? Toulon, France.


raisonnement et conclusion stupide s'il en est
j'ai pour ma part fait le choix de passer au reflex numérique
en 2002 il y a 5 ans où le reflex numérique coûtait justement autour de
3.000 roros
je pensais perdre énormément en qualité (mais compenser au coté pratique)
il n'en fut rien du tout.

la structure de l'image due au gain photo ne peut pas réellement se comparer
aux pixels d'un apn
d'autant que tous les pixeles ne se valent pas...

Je constate qu'avec 6 MP j'ai plus de résultat en finale qu'avec de
l'argentique.
et des résultats de meilleure définition (en moyenne)

bien sur sur quelques photos argentiques scannées avec un bon scan j'ai
trouvé que c'était supérieur aux
6 mp, mais ces photos étaient rares, nécessitaient un bon film de bonnes
optiques etc...

de toutes façon je ne sais pas ce que vous utilisez comme matériel
mais garder un argentique avec un zoom moyen et faire tirer ses photos
dans un minilab qui scannera probablement les negs à 6MP
sous prétexte que le numérique n'a pas encore atteit le
niveau de qualité de l'argentique relève du gotesque.

jpw




Daniel Masse
Le #1824034
"M'Enfin ?" pn2fwlmvuzlf.zpzcnak0w4s5$
Bonsoir.

C’est vraisemblablement une question fréquente, mais je n’en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d’une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu’un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?


Cette comparaison n'a de sens que pour les fabricants d'appareils photo
numériques, qui justifient leurs nouveaux appareils en augmentant le nombre
de pixels : ils sont arrivés à faire croire que plus de pixels entraine une
meilleure photo...

Il faut se demander ce que l'on veut faire de l'image :
- si elle est destinée à être montrée sur un écran de TV, d'ordinateur, ou
sur un écran de projection, la résolution de l'image sera celle de l'écran,
ou celle du projecteur. Les meilleurs écrans Full HD ont une définition de
1920 x 1080 : toute image de plus de 2 M de pixels sera réduite à cette
taille... Alors qu'une diapo projetée avec un projecteur traditionnel
restitue tous les détails de l'image - à condition que l'optique de
projection soit de bonne qualité.
- si l'image est destinée à l'impression, une définition de 300 ppi est
souvent citée comme étant un maximum. En fait, pour un tirage de grande
taille, 200 ppi, ou même 150 ppi sont largement suffisants : l'oeil ne
distingue pas la différence. A titre d'exemple, Photoweb conseille une
définition de 160 ppi environ pour avoir la meilleure qualité possible,
quelle que soit la taille du tirage. Si vous souhaitez faire un tirage 30 x
45 (ce qui n'arrive pas tous les jours...), soit environ 12 x 18 pouces, il
suffira donc d'un fichier de 5,5 M pixels pour une définition de 160 ppi...
- pour faire un tirage papier d'une diapo, il faut d'abord la scanner. Les
meilleurs scanners "abordables" (Nikon V ED, par exemple) ont une définition
de 4000 dpi. 24 x 36 mm, c'est 0,94 x 1,42 pouces : la définition maxi que
l'on pourrait obtenir est donc de 3760 x 5680 pixels, soit 21 M pixels
environ.

Reste que :
- une image numérique de grande définition permet des recadrages sans perte
de qualité
- une image argentique n'est pas constituée de pixels : les détails
enregistrés dépendent du grain de la pellicule, et évidemment des qualités
optiques de l'objectif, et aussi de la stabilité de l'appareil au moment de
la prise de vue.

A chacun de choisir, en fonction de ce qu'il veut faire de son image...

Jean-Pierre Roche
Le #1824033

Pour l’instant j’en déduis que pour obtenir une qualité comparable à la
diapo, y compris pour l’agrandissement ou la projection, il faut un
17 000 000 de pixels (si la valeur indiquée par Den est la bonne), plus
une marge pour compenser l’inesthétique carréitude des pixels agrandis…
Le marché culminant vers 21 000 000 de pixels à plus de 3200 €, je ne
vais peut-être pas faire le saut tout de suite.


Les considérations sur les pixels carrés et le grain
aléatoire ne sont rien d'autre que des absurdités. Si
quelqu'un arrive à voir un pixel carré sur un tirage, même
immense, réalisé avec du matériel récent qu'il se dénonce :-)))
Pour le reste faut retomber sur terre, les scanners de
qualité couramment accessibles (Nikon 4000 dpi) donnent
environ 19 Mpixels à partir d'un 24X36 mais toutes les
pellicules et tous les équipements sont loin de supporter
une telle définition sans montrer leurs limites...
En pratique, la définition d'un 24X36 argentique est de
l'ordre de 10 à 12 Mpixels avec un très bon film et du très
bon matériel. Rarement plus, très souvent moins. Et les
films montrent souvent beaucoup plus de bruit/grain que le
numérique...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Charles VASSALLO
Le #1824026
M'Enfin ? wrote:

C’est vraisemblablement une question fréquente, mais je n’en ai pas
trouvé la réponse dans la faq : quelle est la résolution d’une
diapositive couleur (question corollaire : à partir de combien de pixels
un réflexe numérique est-il aussi performant qu’un argentique, toutes
choses égales par ailleurs) ?


On en a parlé ici-même très récemment et quelqu'un avait donné l'adresse
de Roger N. Clark qui a étudié la question de long en large dans son
site labyrinthique
http://www.clarkvision.com/imagedetail/how_many_megapixels/

Dans sa page imagedetail/film.vs.digital.summary1.html il crédite le
film Velvia 35mm d'une résolution, non pas de 21 Mpx, mais de 10 à 16
Mpx (la lecture du graphique est ambiguë). Comme ces chiffres sont flous
par nature, la dernière génération de capteurs à 12 Mpx doit faire
sensiblement jeu égal. C'était d'ailleurs à peu près ce que Clark
conclut dans
http://www.clarkvision.com/imagedetail/scandetail.html#digicamres1

« From these tests, it is my opinion that digital cameras will match
Fujichrome Velvi 35mm film when they reach more than about 10
megapixels. Somewhere in the 12-16 megapixels will produce color image
quality comparable to 35 mm film (this is a compromise of more intensity
detail and less color detail than film). Somewhat fewer megapixels,
approximately 8-10 Mpixels will match 35mm film intensity detail but at
below 35mm film color detail. »

Et si vous optez pour le format 4/3, à résolution spatiale égale, on
passe de 12 Mpx à 10 Mpx :-)

Charles

nikojorj_jaimepaslapub
Le #1824022
On 17 déc, 08:15, Jean-Pierre Roche
Pour le reste faut retomber sur terre, les scanners de
qualité couramment accessibles (Nikon 4000 dpi) donnent
environ 19 Mpixels à partir d'un 24X36 mais toutes les
pellicules et tous les équipements sont loin de supporter
une telle définition sans montrer leurs limites...


Pour le scan de diapos, y'a un facteur supplémentaire, c'est que le
scan à haute résolution, en faisant rentrer le grain du film (pas
carré) dans sa grille (carrée), a assez fortement tendance à
l'amplifier ou plus exactement à le rendre bien plus désagréable
visuellement. Du coup, les 20MP qui sortent d'un scanner font piètre
figure avec les 20MP d'un APN (qui se compare plutôt à du 6x6 scanné
voire plus).

En pratique, je trouve que la qualité d'image de mon 300d (6Mpix, et
déjà énormément moins de bruit qu'un film à sensibilité égale)
correspond bien à celle que j'avais en Ekta 24x36.
Ca correspond aussi aux données de RN Clark, qui sont ce que j'ai lu
de plus sensé sur le sujet jusqu'à présent (sachant que le sujet lui-
même n'est pas très sensé, on compare de toutes façons des pommes et
des oranges : le film noie progressivement les fins détails dans le
bruit, alors qu'un capteur les coupe plus brutalement).

Pour le troll initial (boudiou il commence à se faire vieux celui-
là!), comme dit, la question est surtout de savoir ce qu'on va faire
des images.
Pour la projection, la chimie des diapos garde encore du sens, mais
pour les tirages et surtout si on veut profiter des avantages du labo
numérique, un APN réflex même d'entrée de gamme est vraiment beaucou p
mieux.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme