Le racisme "anti-blancs" reconnu

Le
dmkgbt
Bonjour,

Une grande première, à ma connaissance : des réquisitions intéressantes
sur la reconnaissance du racisme "anti-blancs" et une implication de la
LICRA du côté de la partie civile, voilà qui remet en cause la notion de
racisme à sens unique.

<http://lci.tf1.fr/france/justice/trois-ans-ferme-requis-lors-d-un-proce
s-pour-racisme-anti-blanc-7940290.html>

http://minilien.fr/a0m1j7


--
Dominique Gobeaut
dmkgbt(at)free(point)fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
.
Le #25366872
"Dominique" 1l1zc0p.1bm58qj126fojqN%
Bonjour,

Une grande première, à ma connaissance : des réquisitions intéressantes
sur la reconnaissance du racisme "anti-blancs" et une implication de la
LICRA du côté de la partie civile, voilà qui remet en cause la notion de
racisme à sens unique.

<http://lci.tf1.fr/france/justice/trois-ans-ferme-requis-lors-d-un-proce
s-pour-racisme-anti-blanc-7940290.html>

http://minilien.fr/a0m1j7


--
Dominique Gobeaut
dmkgbt(at)free(point)fr




.../...

Le racisme anti blanc par un blanc ...
est-il du racisme?

V
\\Fulminator/
Le #25367032
"." a écrit :

Le racisme anti blanc par un blanc ...
est-il du racisme?


________________________________________

Dans le cas en question, les odieux racistes n'étaient pas
leucodermes ...
Christian Navis
Le #25367612
Fulminator/ a utilisé son clavier pour écrire :

Dans le cas en question, les odieux racistes n'étaient pas
leucodermes ...



En fait ce procès, s'il aboutit à une condamnation définitive,
instaurera une nouvelle jurisprudence démolissant 2 travers
idéologiques polluant notre droit pénal.

La première aberration repose sur une incrimination liée à la couleur
de l'épiderme ou aux origines ethniques.
Jusqu'à présent elle énonçait implicitement un postulat irréfragable :
Seuls les Blancs peuvent être racistes.
Et uniquement contre des non-blancs.

C'est contraire aux principes élémentaires de la République qui refuse
de cataloguer les personnes selon les phénotypes.
Et surtout, c'est absurde.
Etant donné que les "races pures" sont une chimère, à partir de quel
degré de bronzage ou de dorure passerait-t-on chez les mélanodermes
ou les xanthodermes ?

Et en cas de doute chromatique, ira-t-on mesurer les crânes, les nez
et les oreilles ? Et que faire de ceux qui divergent des moyennes
statistiques ?
Les Noirs sont prognathes ? Pas tous, les Bantous sont dolichocéphales.
Par contre, les Magyars sont prognathes.
Les Asiatiques sont brachycéphales ? Pas tous, les Austronésiens sont
dolicho. Par contre, les Savoyards et les Auvergnats sont brachy.
Et où classer les mésocéphales ? Les métis sont rarement 50/50.

Alors me direz-vous, il y a l'ADN.
Certes, mais les Ouïgours ont des marqueurs scandinaves...
Les Ecossais sont génétiquement plus proches des Noirs que des Anglais.
Quant aux Juifs... Les Sépharades ont un génome arabe.
Et les Arabes sont des Blancs comme tous les Sémites. Mais moins que
les Chamites (Ethiopiens) aux marqueurs indo-aryens plus clairs,
sans jeu de mots.
Comme les Indiens d'ailleurs qui sont finalement les vrais Européens...
De quoi y perdre son latin !

Et ce n'est pas tout !
Le secont critère, aussi odieux et absurde que le premier, reposait
jusqu'à présent sur la qualité du plaignant.
Le Parquet comme les "justiciers" anti-racistes fermaient les yeux
si les victimes étaient des Blancs.
En cas de voies de fait caractérisées, le délit pouvait être constitué
mais sans les circonstances aggravantes.
Et souvent avec toutes les excuses possibles et imaginables.

C'était un retour au Moyen âge quand, pour les mêmes faits, on jugeait
différemment un noble, un serf, un vilain, un bourgeois; mais aussi
un Provençal, un Breton, un Picard.
On l'a vu avec le procès de Houria Bouteldja.
En général, quand un autochtone traite un allochtone de "sous-homme",
il est sévèrement condamné.
Pour elle, bien qu'ayant traité les Français de "sous-chiens", relaxe
en correctionnelle et en appel. Avec la bienveillance du Parquet.

Est-il permis de douter que les juges dont nul n'ignore la couleur
politique n'ont pas été influencés par la vulgate gauchiste où
l'immigré
a remplacé le prolétaire ? Et totalement insensibles au fait que les
parties civiles étaient alors des identitaires ?
La même justice pour tous, c'est maintenant ? Chiche !

--
Journalisme citoyen : une belle arnaque !
http://christian.navis.over-blog.com/
jr
Le #25368282
Dominique
Bonjour,

Une grande première, à ma connaissance : des réquisitions intéressantes
sur la reconnaissance du racisme "anti-blancs" et une implication de la
LICRA du côté de la partie civile, voilà qui remet en cause la notion de
racisme à sens unique.

<http://lci.tf1.fr/france/justice/trois-ans-ferme-requis-lors-d-un-proce
s-pour-racisme-anti-blanc-7940290.html>

http://minilien.fr/a0m1j7




Vi enfin, ce serait plus exemplaire si la condamnation tombait sur la
principale personne concernée, laquelle est en fuite, plutôt que sur le
copain blanc qui nie et qui est Gaulois et pas forcément maso au point
d'être raciste anti lui-même. Comme le dit Le Monde, la situation est un
tantinet baroque et tout sauf exemplaire.


--
jr
.
Le #25369842
"Christian Navis" 517bbfd0$0$2025$
Fulminator/ a utilisé son clavier pour écrire :

Dans le cas en question, les odieux racistes n'étaient pas
leucodermes ...



En fait ce procès, s'il aboutit à une condamnation définitive,
instaurera une nouvelle jurisprudence démolissant 2 travers
idéologiques polluant notre droit pénal.

La première aberration repose sur une incrimination liée à la couleur
de l'épiderme ou aux origines ethniques.
Jusqu'à présent elle énonçait implicitement un postulat irréfragable :
Seuls les Blancs peuvent être racistes.
Et uniquement contre des non-blancs.

C'est contraire aux principes élémentaires de la République qui refuse
de cataloguer les personnes selon les phénotypes.
Et surtout, c'est absurde.
Etant donné que les "races pures" sont une chimère, à partir de quel
degré de bronzage ou de dorure passerait-t-on chez les mélanodermes
ou les xanthodermes ?

Et en cas de doute chromatique, ira-t-on mesurer les crânes, les nez
et les oreilles ? Et que faire de ceux qui divergent des moyennes
statistiques ?
Les Noirs sont prognathes ? Pas tous, les Bantous sont dolichocéphales.
Par contre, les Magyars sont prognathes.
Les Asiatiques sont brachycéphales ? Pas tous, les Austronésiens


Austrasiens ?
sont
dolicho. Par contre, les Savoyards et les Auvergnats sont brachy.



à cause du charbon ..
la tete des petits apprentis ramoneurs était formatée au carré
pour les substituer au hérisson dans les boisseaux de cheminé ...


Et où classer les mésocéphales ?


dans quel sens le meso?

Les métis sont rarement 50/50.

Alors me direz-vous, il y a l'ADN.


Ya pas que cela ...et les panards !
pourquoi répertorier uniquement en fonction des cephalées...
la carrure aux épaules aussi ...

Certes, mais les Ouïgours ont des marqueurs scandinaves...
Les Ecossais sont génétiquement plus proches des Noirs que des Anglais.
Quant aux Juifs... Les Sépharades ont un génome arabe.
Et les Arabes sont des Blancs comme tous les Sémites.


Blanche ...de Castille n'était-elle pas en lien avec le prophete Mohamed ?
Mais moins que
les Chamites (Ethiopiens) aux marqueurs indo-aryens plus clairs,
sans jeu de mots.

Comme les Indiens d'ailleurs qui sont finalement les vrais Européens...


C'est ben vrai ça mais je dirais plutôt les Hindous
Chez nous on croise des descendants des indiens mic macs du canada
bien blanchis
( le rouge ne tient pas au lavage des générations )
dont il est fortement conseillé d'éviter la trajectoire du bourre-pif
et qui déchargent un plateau un sac de grain sur chaque épaule ...

De quoi y perdre son latin !


heureusement qu'il reste le grec pour les suffixes medicaux ...


Et ce n'est pas tout !
Le secont critère, aussi odieux et absurde que le premier, reposait
jusqu'à présent sur la qualité du plaignant.
Le Parquet comme les "justiciers" anti-racistes fermaient les yeux
si les victimes étaient des Blancs.
En cas de voies de fait caractérisées, le délit pouvait être constitué
mais sans les circonstances aggravantes.
Et souvent avec toutes les excuses possibles et imaginables.


analyse de juste et juste analyse

C'était un retour au Moyen âge quand, pour les mêmes faits, on jugeait
différemment un noble, un serf, un vilain, un bourgeois; mais aussi
un Provençal, un Breton, un Picard.
On l'a vu avec le procès de Houria Bouteldja.
En général, quand un autochtone traite un allochtone de "sous-homme",
il est sévèrement condamné.


j'ai pas trouvé alloch dans mon dico ..

La même justice pour tous, c'est maintenant ? Chiche !


On risque de s'em...alors si ya plus de contentieux
et le chomage dans le milieu judiciaire faudra le gérer>




V

inspecteur derrick ancien SS catégorie flack to panzer division
donc des supers volontaires ..rien de nouveau
par contre le court circuitage hier midi par deux fois du reportage au JT
TFn
pour foirer la diffusion est strange
...une régie technique pas au point chez TFn...


temps pourri
dmkgbt
Le #25370422
jr
Dominique > Bonjour,
>
> Une grande première, à ma connaissance : des réquisitions intéressantes
> sur la reconnaissance du racisme "anti-blancs" et une implication de la
> LICRA du côté de la partie civile, voilà qui remet en cause la notion de
> racisme à sens unique.
>
> <http://lci.tf1.fr/france/justice/trois-ans-ferme-requis-lors-d-un-proce
> s-pour-racisme-anti-blanc-7940290.html>
>
> http://minilien.fr/a0m1j7
>

Vi enfin, ce serait plus exemplaire si la condamnation tombait sur la
principale personne concernée, laquelle est en fuite,



Mais que fait la police?

plutôt que sur le copain blanc



Français, ça veut dire forcément "blanc"?

qui nie et qui est Gaulois



Gaulois? Ça signifie quoi, aujourd'hui, en France?
Certains appellent ainsi les "Français de souche"...

et pas forcément maso au point
d'être raciste anti lui-même.



Hum, j'ai souvenir de fils de discussion auquels vous participâtes, sur
france.corse et ailleurs, dans lesquels moults contributeurs estimaient
que l'acronyme "IFF" était un slogan raciste anti-français puisque
signifiant " I Francesi Fora" ou "Dehors les Français.
Je n'ai pas souvenir de vous avoir vu vous élever contre cette assertion
au motif que les Corses sont des Français et qu'il serait maso d'être
raciste contre soi-même.

Comme le dit Le Monde, la situation est un
tantinet baroque et tout sauf exemplaire.



Que celle ou celui qui s'est un jour fait traiter de "sale<mettre ici
Français ou Corse ou Normand ou whatever>" et n'a pas ressenti comme une
impression de rejet injustifié et raciste à son égard jette la première
pierre à ce procureur.

--
Dominique Gobeaut
dmkgbt(at)free(point)fr
dmkgbt
Le #25370462
jr
Dominique > Bonjour,
>
> Une grande première, à ma connaissance : des réquisitions intéressantes
> sur la reconnaissance du racisme "anti-blancs" et une implication de la
> LICRA du côté de la partie civile, voilà qui remet en cause la notion de
> racisme à sens unique.
>
> <http://lci.tf1.fr/france/justice/trois-ans-ferme-requis-lors-d-un-proce
> s-pour-racisme-anti-blanc-7940290.html>
>
> http://minilien.fr/a0m1j7
>

Vi enfin, ce serait plus exemplaire si la condamnation tombait sur la
principale personne concernée, laquelle est en fuite,



Mais que fait la police?

plutôt que sur le copain blanc



Français, ça veut dire forcément "blanc"?

qui nie et qui est Gaulois



Gaulois? Ça signifie quoi, aujourd'hui, en France?
Certains appellent ainsi les "Français de souche"...

et pas forcément maso au point
d'être raciste anti lui-même.



Hum, j'ai souvenir de fils de discussion auquels vous participâtes, sur
france.corse et ailleurs, dans lesquels moults contributeurs estimaient
que l'acronyme "IFF" était un slogan raciste anti-français puisque
signifiant " I Francesi Fora" ou "Dehors les Français.
Je n'ai pas souvenir de vous avoir vu vous élever contre cette assertion
au motif que les Corses sont des Français et qu'il serait maso d'être
raciste contre soi-même.

Comme le dit Le Monde, la situation est un
tantinet baroque et tout sauf exemplaire.



Que celle ou celui qui s'est un jour fait traiter de "sale<mettre ici
Français ou Corse ou Normand ou whatever>" et n'a pas ressenti comme une
impression de rejet injustifié et raciste à son égard jette la première
pierre à ce procureur.

--
Dominique Gobeaut
dmkgbt(at)free(point)fr
jr
Le #25371512
Le 28/04/2013 14:00, Dominique a écrit :

jr
Dominique
Bonjour,

Une grande première, à ma connaissance : des réquisitions intéressantes
sur la reconnaissance du racisme "anti-blancs" et une implication de la
LICRA du côté de la partie civile, voilà qui remet en cause la notion de
racisme à sens unique.

<http://lci.tf1.fr/france/justice/trois-ans-ferme-requis-lors-d-un-proce
s-pour-racisme-anti-blanc-7940290.html>

http://minilien.fr/a0m1j7




Vi enfin, ce serait plus exemplaire si la condamnation tombait sur la
principale personne concernée, laquelle est en fuite,



Mais que fait la police?



Elle bat le beur.

plutôt que sur le copain blanc



Français, ça veut dire forcément "blanc"?



http://www.liberation.fr/societe/2013/04/26/quatre-ans-requis-contre-l-auteur-presume-d-une-agression-anti-blanc_899450

--
http://rouillard.org/s.jpg
Christian Navis
Le #25372412
jr a présenté l'énoncé suivant :

Vi enfin, ce serait plus exemplaire si la condamnation tombait sur la
principale personne concernée, laquelle est en fuite, plutôt que sur le
copain blanc qui nie et qui est Gaulois et pas forcément maso au point
d'être raciste anti lui-même. Comme le dit Le Monde, la situation est un
tantinet baroque et tout sauf exemplaire.



Soyez logique !
Vous trouvez normal qu'un mec qui se prend pour une femme soit traité
comme telle. Au nom de la théorie du genre que le professeur
Schmurblück
a résumé ainsi : le zizi et la foufoune sont dans la tête.

Alors donc, si un Blanc se prend pour un Bantou, un Sioux ou un Papou,
vous devriez trouver normal qu'il n'aime pas trop les Blancs.
Puisque, dans sa tête, il n'en est pas un. CQFD.
C'est pas bas rock. Juste un peu rock ' n' roll. :oÞ

--
Journalisme citoyen : une belle arnaque !
http://christian.navis.over-blog.com/
Christian Navis
Le #25372442
. a écrit :

inspecteur derrick ancien SS catégorie flack to panzer division
donc des supers volontaires ..rien de nouveau



Je suis toujours surpris par l'incohérence des justiciers médiatiques
inspirateurs des juges rouges.
Ce sont les mêmes qui exigent qu'on sanctionne sans pitié des
vieillards
valétudinaires pour leurs erreurs de jeunesse, sans tenir compte ni
du contexte ni des pressions, et qui réclament la plus grande
indulgence pour les crapules de droit commun :

"Certes notre petit protégé, après avoir braqué un fourgon blindé
et flingué 2 convoyeurs pères de famille, a torturé à mort sa compagne
qu'il soupçonnait à tort de l'avoir dénoncé.
Mais c'étaient des erreurs de jeunesse... Depuis il a pris conscience
de ses actes, il a demandé pardon et s'est reconstruit, la société
doit lui donner une deuxième chance !"

--
Journalisme citoyen : une belle arnaque !
http://christian.navis.over-blog.com/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme