Racisme et médias...

Le
Pierre Maurette
La langue de bois générale sur nos médias autour des incidents à
contenu raciste me gonfle prodigieusement. Je suis convaincu que c'est
à terme contre productif. C'est simplement confortable pour nos
journalistes, éditorialistes, billetistes, politiques, donneurs
professionnels de leçons, etc.
Là, je suis sur le cas du crétin qui gueulait du "Négro !" dans une
enceinte de football, et pour lequel on peut regretter qu'il n'y ait
pas eu un Cantona pour réellement le châtier, culotte baissée si
possible.
La majorité d'entre nous, l'immense majorité, trouvons ce comportement
crade, débile, inexcusable. Ou alors connement pitoyable, je ne sais
pas trop devant tant de bêtise.
Mais que gagnons-nous à aligner les évidences, voire les
contre-vérités. Je viens d'entendre un aréopage d'intellectuels du
sport, sous la houlette de Pierre-Louis Bass, sur Europe 1 (bonjour,
Elephant Man), entendre puis abonder à "Il y en a marre que le racisme
se banalise". Je n'ai de leçon à recevoir de personne, j'ai ma morale,
je l'ai transmise à mes enfants au mieux, cette morale est inquiète de
la haine et du racisme, y compris et avant tout de celui que nous
pourrions avoir en nous. Mais il est FAUX de dire que le racisme se
banalise. N'y voyez aucune provocation, mais les proches du parti qui
certainement serait le plus proche de la xénophobie, du racisme, de
l'antisémitisme - le Front National - assument très rarement ces
comportements. On peut éventuellement avoir des doutes sur leur
sincérité, mais ce refus est une réalité rassurante.
Le racisme ne se banalise pas. Il y a même une chasse stérile au
dérapage raciste, qui commence à m'inquiéter. Tout comme les valeurs
traditionnellement et consensuellement empathiques, "la Planète",
l'antiracisme, le social, sont de moins en moins porteuses d'amour, et
de plus en plus de rejet, d'exclusion, d'ostracisme, de partition.
On ne gagne pas une cause juste avec des conneries. Il faut se
reprendre, mettre en préalable la rigueur intellectuelle.
Je pardonne à cette pauvre Mme Bachelot, obligée par sa fonction à
affirmer des évidences. Quand un ministre éprouve le besoin d'exprimer
qu'un acte est inacceptable, cela signifie qu'on aurait pu dire le
contraire. On ne devrait pas avoir besoin de l'affirmer.
Je pense sincèrement qu'il faudrait cesser de qualifier certains actes
de "racistes", ou de parler de "néonazisme", c'est à dire à leur
accorder un vague contenu idéologique, nonobstant la nullité en
histoire de leurs auteurs, au profit de la qualification de "connerie
aggravée". Sans que nécesairement la justice, qui doit rester sereine,
soit plus indulgente, bien au contraire.

--
Pierre Maurette
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Julien
Le #10449121
> Le racisme ne se banalise pas.



le racisme ordinaire, si. Celui de tous les jours, celui de la télé où, ô
surprise, tous les visages sont blancs archi-blancs, celui à l'embauche, au
logement, etc. Des années de lepénisation des esprits et voilà le résultat.
Remarquez que ce matin, avec cette intervention policière de 1000 hommes
pour arrêter 33 personnes, ce qui fait une moyenne de 30 policier par
personne arrêtée, sans compter le cirque médiatique qui lui était associé,
tout cela participe du mépris contre une certaine partie de la population,
les prémisses du racisme pur et crétin.
Le racisme, le caractère intolérant en général est bel et bien présent
autour de nous, simplement nous y sommes tellement habitués que nous ne le
voyons plus très bien.
Pierre Maurette
Le #10449111
Julien, le 18/02/2008 a écrit :
Le racisme ne se banalise pas.





[pourquoi pas]

Je réponds une fois, puisqu'ensuite je pense avoir été suffisamment
verbeux dans mon message initial pour que chacun puisse se faire son
opinion.
J'écris "Le racisme ne se banalise pas", et vous répondez assez
longuement. Vous montrez de par là que justement le racisme ne se
banalise pas. Il interpelle.

--
Pierre Maurette
trallala
Le #10449011
vous devez avoir le réglage de couleur
qui déconne sur votre TV

et y a presque plus de blancs sur TV5 Monde......




"Julien" fpcsu2$703$
Le racisme ne se banalise pas.



le racisme ordinaire, si. Celui de tous les jours, celui de la télé où, ô
surprise, tous les visages sont blancs archi-blancs, celui à l'embauche,
au logement, etc. Des années de lepénisation des esprits et voilà le
résultat.
Remarquez que ce matin, avec cette intervention policière de 1000 hommes
pour arrêter 33 personnes, ce qui fait une moyenne de 30 policier par
personne arrêtée, sans compter le cirque médiatique qui lui était associé,
tout cela participe du mépris contre une certaine partie de la population,
les prémisses du racisme pur et crétin.
Le racisme, le caractère intolérant en général est bel et bien présent
autour de nous, simplement nous y sommes tellement habitués que nous ne le
voyons plus très bien.




Jeffbie
Le #10449001
Pierre Maurette a exposé le 18/02/2008 :
La langue de bois générale sur nos médias autour des incidents à contenu
raciste me gonfle prodigieusement. Je suis convaincu que c'est à terme contre
productif. C'est simplement confortable pour nos journalistes,
éditorialistes, billetistes, politiques, donneurs professionnels de leçons,
etc.



Dans le cas des journalistes sportifs, c'est encore pire.
A noter la disparition des écrans de l'excellent Rachid Arhab, qui a
souvent démontré qu'il savait parfaitement traiter ce genre de sujets,
depuis sa nomination "surprenante" au CSA ...

Là, je suis sur le cas du crétin qui gueulait du "Négro !" dans une enceinte
de football, et pour lequel on peut regretter qu'il n'y ait pas eu un Cantona
pour réellement le châtier, culotte baissée si possible.



Mais avec la marque du sponsor bien visible quand même sur le côté de
la capote.

La majorité d'entre nous, l'immense majorité, trouvons ce comportement crade,
débile, inexcusable. Ou alors connement pitoyable, je ne sais pas trop devant
tant de bêtise.
Mais que gagnons-nous à aligner les évidences, voire les contre-vérités. Je
viens d'entendre un aréopage d'intellectuels du sport,



Hein ? Comment ? Un aréopage de quoi ???

sous la houlette de
Pierre-Louis Bass, sur Europe 1 (bonjour, Elephant Man), entendre puis
abonder à "Il y en a marre que le racisme se banalise". Je n'ai de leçon à
recevoir de personne, j'ai ma morale, je l'ai transmise à mes enfants au
mieux, cette morale est inquiète de la haine et du racisme, y compris et
avant tout de celui que nous pourrions avoir en nous. Mais il est FAUX de
dire que le racisme se banalise. N'y voyez aucune provocation, mais les
proches du parti qui certainement serait le plus proche de la xénophobie, du
racisme, de l'antisémitisme - le Front National - assument très rarement ces
comportements. On peut éventuellement avoir des doutes sur leur sincérité,
mais ce refus est une réalité rassurante.
Le racisme ne se banalise pas. Il y a même une chasse stérile au dérapage
raciste, qui commence à m'inquiéter. Tout comme les valeurs
traditionnellement et consensuellement empathiques, "la Planète",
l'antiracisme, le social, sont de moins en moins porteuses d'amour, et de
plus en plus de rejet, d'exclusion, d'ostracisme, de partition.
On ne gagne pas une cause juste avec des conneries. Il faut se reprendre,
mettre en préalable la rigueur intellectuelle.



Il faut lutter sur tous les fronts. Réprimer sévèrement les actes et
insultes racistes volontairement perpétrés ou prononcées mais aussi
changer les mentalités de tous en jouant réellement le jeu à tous les
niveaux. L'étranger, le nègre, le bougnoule ne sont pas différents des
blancs face au respect naturel qui leur est dû. Il y a des différences
culturelles mais au final pas plus qu'entre blancs ou même entre
Français. Par contre, dans la manière dont ils sont traités par ceux-là
même qui voudraient imposer qu'on les respecte, il y a du boulot ! Et
je ne fais pas de pub pour telle ou telle marque de nettoyeur à haute
pression, bien entendu.

Je pardonne à cette pauvre Mme Bachelot, obligée par sa fonction à affirmer
des évidences. Quand un ministre éprouve le besoin d'exprimer qu'un acte est
inacceptable, cela signifie qu'on aurait pu dire le contraire. On ne devrait
pas avoir besoin de l'affirmer.



La parole d'une ministre a toujours moins de poids que ses actes. Et
là, on attend encore ...

Je pense sincèrement qu'il faudrait cesser de qualifier certains actes de
"racistes", ou de parler de "néonazisme", c'est à dire à leur accorder un
vague contenu idéologique, nonobstant la nullité en histoire de leurs
auteurs, au profit de la qualification de "connerie aggravée". Sans que
nécesairement la justice, qui doit rester sereine, soit plus indulgente, bien
au contraire.



Le galvaudage médiatique des mots les affaiblit. Le racisme n'est pas
"forcément" lié à la race. On devrait plutôt parler de ségrégationnisme
ou au moins de discrimination mais le mot apparaît peut-être trop
compliqué pour porter son vrai sens.
Cette discrimination est l'affaire des minables qui jouent sur
l'émotion plus que sur la raison, puisque la raison démontre facilement
qu'ils ont des arguments faux.
C'est encore pire car plus facile, lorsqu'il s'exerce sur les
apparences. On a donc plusieurs racismes : contre les Noirs, les
Jaunes, les Blancs, les Arabes, les gros, les femmes, les nains, les
roux, les barbus, les Juifs, les aficionados de corridas, les
anorexiques, le PSG, l'OM, les "blondes", les "estrangers" ... contre
tous ceux qui ne sont pas "dans la norme" admise par le raciste
discriminatoire !

--
Christine BOUTIN a la moutarde qui lui monte au nez
quand elle entend parler Fadela AMORA.
Akeu
Le #10448981
Si t'es pas une belle blonde ou noir tu passes plus a la télé.

Le Mon, 18 Feb 2008 22:22:10 +0100, Julien a écrit :

Le racisme ne se banalise pas.



le racisme ordinaire, si. Celui de tous les jours, celui de la télé où,
ô surprise, tous les visages sont blancs archi-blancs, celui à
l'embauche, au logement, etc. Des années de lepénisation des esprits et
voilà le résultat. Remarquez que ce matin, avec cette intervention
policière de 1000 hommes pour arrêter 33 personnes, ce qui fait une
moyenne de 30 policier par personne arrêtée, sans compter le cirque
médiatique qui lui était associé, tout cela participe du mépris contre
une certaine partie de la population, les prémisses du racisme pur et
crétin. Le racisme, le caractère intolérant en général est bel et
bien présent autour de nous, simplement nous y sommes tellement habitués
que nous ne le voyons plus très bien.


trallala
Le #10448931
parlons aussi du racisme entre noirs,
genre au Kenya (:-)

donc, balayez devant votre porte d'abord,
avant de vouloir balayer devant celle des blancs.........


"Pierre Maurette" news:
La langue de bois générale sur nos médias autour des incidents à contenu
raciste me gonfle prodigieusement. Je suis convaincu que c'est à terme
contre productif. C'est simplement confortable pour nos journalistes,
éditorialistes, billetistes, politiques, donneurs professionnels de
leçons, etc.
Là, je suis sur le cas du crétin qui gueulait du "Négro !" dans une
enceinte de football, et pour lequel on peut regretter qu'il n'y ait pas
eu un Cantona pour réellement le châtier, culotte baissée si possible.
La majorité d'entre nous, l'immense majorité, trouvons ce comportement
crade, débile, inexcusable. Ou alors connement pitoyable, je ne sais pas
trop devant tant de bêtise.
Mais que gagnons-nous à aligner les évidences, voire les contre-vérités.
Je viens d'entendre un aréopage d'intellectuels du sport, sous la houlette
de Pierre-Louis Bass, sur Europe 1 (bonjour, Elephant Man), entendre puis
abonder à "Il y en a marre que le racisme se banalise". Je n'ai de leçon à
recevoir de personne, j'ai ma morale, je l'ai transmise à mes enfants au
mieux, cette morale est inquiète de la haine et du racisme, y compris et
avant tout de celui que nous pourrions avoir en nous. Mais il est FAUX de
dire que le racisme se banalise. N'y voyez aucune provocation, mais les
proches du parti qui certainement serait le plus proche de la xénophobie,
du racisme, de l'antisémitisme - le Front National - assument très
rarement ces comportements. On peut éventuellement avoir des doutes sur
leur sincérité, mais ce refus est une réalité rassurante.
Le racisme ne se banalise pas. Il y a même une chasse stérile au dérapage
raciste, qui commence à m'inquiéter. Tout comme les valeurs
traditionnellement et consensuellement empathiques, "la Planète",
l'antiracisme, le social, sont de moins en moins porteuses d'amour, et de
plus en plus de rejet, d'exclusion, d'ostracisme, de partition.
On ne gagne pas une cause juste avec des conneries. Il faut se reprendre,
mettre en préalable la rigueur intellectuelle.
Je pardonne à cette pauvre Mme Bachelot, obligée par sa fonction à
affirmer des évidences. Quand un ministre éprouve le besoin d'exprimer
qu'un acte est inacceptable, cela signifie qu'on aurait pu dire le
contraire. On ne devrait pas avoir besoin de l'affirmer.
Je pense sincèrement qu'il faudrait cesser de qualifier certains actes de
"racistes", ou de parler de "néonazisme", c'est à dire à leur accorder un
vague contenu idéologique, nonobstant la nullité en histoire de leurs
auteurs, au profit de la qualification de "connerie aggravée". Sans que
nécesairement la justice, qui doit rester sereine, soit plus indulgente,
bien au contraire.

--
Pierre Maurette




philo.ra
Le #10448891
Pierre Maurette
N'y voyez aucune provocation, mais les proches du parti qui
certainement serait le plus proche de la xénophobie, du racisme, de
l'antisémitisme - le Front National - assument très rarement ces
comportements.



Le Front National n'est ni raciste ni xénophobe ni antisémite.

Il faut arrêter de propager ce mensonge destiné à bloquer le débat
politique sur l'immigration.

Moi je vois le racisme plutôt chez ceux qui nous expliquent qu'il faut
faire venir des immigrés pour faire les boulots que les Français ne
veulent pas faire.

Pourquoi ? ils seraient plus cons que nous ces immigrés pour accepter de
faire nos travaux durs et sous-payés ?

Les racistes se trouvent aussi chez les tenants d'une discrimination
positive, démontrant en cela qu'ils pensent que les immigrés sont trop
cons pour se démerder seuls, en oubliant de dire que s'ils sont dans une
situation délicate de pauvreté et donc de dérive vers la délinquance et
de rejet de notre société c'est justement à cause de la politique
d'immigration désastreuse qu'ils ont menée ou du moins soutenue.
patrick
Le #10448851
On 19 fév, 17:17, (Philippe RAI) wrote:

Le Front National n'est ni raciste ni xénophobe ni antisémite.



Mouhahahahaha !!!

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080208.OBS9619/les_pri ncipales_condamnations_de_le_pen.html

(et encore, il n'y a que les principales, la liste étant beaucoup plus
longue)
patrick
Le #10448831
On 19 fév, 10:47, Jeffbie
les aficionados de corridas



Que viennent faire ces barbares primaires ici ?
philo.ra
Le #10448811
patrick
On 19 fév, 17:17, (Philippe RAI) wrote:

> Le Front National n'est ni raciste ni xénophobe ni antisémite.

Mouhahahahaha !!!

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080208.OBS9619/les_p
rincipales_condamnations_de_le_pen.html

(et encore, il n'y a que les principales, la liste étant beaucoup plus
longue)



Condamnations politiques par des juges qui ne cachent même pas le côté
partisan de leurs jugements et qui bafouent ainsi totalement des règles
de séparation des pouvoirs dans une démocratie.

En y regardant bien d'ailleurs ces condamnations sont des sommets
d'hypocrisie et de mauvaise foi.

Juste la première pour voir.
--------------------------
- 24 février 2005: la cour d'appel de Paris le condamne à 10.000 euros
d'amende pour des propos publiés dans Le Monde du 19 avril 2003: "Le
jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de
musulmans, ce sont eux qui commanderont et les Français raseront les
murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux..."
-----------------------
Je rappelle que depuis cette affaire on a eu de nombreux cas de victimes
d'agressions "juste pour un mauvais regard".

Les gens qui ont l'habitude de circuler dans certains quartiers
comprendront.

Heureusement il se trouve des juges qui ne plongent pas dans ces
mauvaises combines, et le FN a gagné dans ce domaine bien plus de
procès qu'il n'en a perdu.

Mais bizarrement, personne n'en parle, ce n'est jamais répercuté dans
les médias, surtout pas dans le Nouvel Obs !

Alors comme je le dis toujours aux gogos qui croient la propagande
officielle : faites marcher votre cerveau et renseignez-vous.

http://www.veritesurlefn.org/modules/xfsection/index.php?categoryF
http://www.veritesurlefn.org/modules/xfsection/index.php?categoryD
http://www.veritesurlefn.org/modules/xfsection/index.php?categoryH

Et puis allez dans les diverses manifestations FN, vous y verrez des
gens de toutes origines et tout se passe très bien.

J'y ai même vu un midi JMLP prenant son repas à une table
presqu'exclusivement composée de noirs. Et l'ambiance était loin d'être
triste !

Alors quand je croise les habituels gogos qui gobent toutes les
conneries qu'on leur raconte, ça me fait bondir.

Enfin, les vrais racistes je vous ai dit qui ils sont et pourquoi. Et ce
sont des faits pas du baratin.
Mais là, silence de votre part, vous avez effacé ce qui vous dérange !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme