Radio et cancer...

Le
F1TAY
Pour une fois une preuve scientifique du lien entre cancer et radio :
http://retro-forum.com/viewtopic.php?p9544#139544

Daniel
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
mpx958
Le #19302181
On 9 mai, 12:41, F1TAY
Pour une fois une preuve scientifique du lien entre cancer et radio :http ://retro-forum.com/viewtopic.php?p9544#139544

Daniel



Mais non, voyons, à l'époque, le tabac était inoffensif !

(Comme l'amiante d'ailleurs !)
F1TAY
Le #19302351
Pour certain dés 1954 le lien entre le tabac et le cancer était établi.
Gros titre du numéro de décembre 1954 de la revue "Science et Vie" :

L'enquête retentissante de l'American Cancer Society
FUMER ABREGE LA VIE DE 5 ANS

suivit dans le numéro de janvier 1955 de la même revue de ce titre en
une :

Fumer abrège la vie (suite)
en exclusivité travaux français
TABAC ALCOOL CANCER

... notons que pour un risque avéré et incontestable il a fallu plus de
50 ans au gouvernement français pour prendre des lois protégeant la
population du tabac...
... pour un risque hypothétique (antennes relais) en 2009 on invoque le
principe de protection... principe bizarrement ignoré pour les risques,
bien réels eux, des centrales nucléaires.
Daniel

Il se trouve que mpx958 a formulé :
On 9 mai, 12:41, F1TAY
Pour une fois une preuve scientifique du lien entre cancer et radio
:http://retro-forum.com/viewtopic.php?p9544#139544

Daniel



Mais non, voyons, à l'époque, le tabac était inoffensif !

(Comme l'amiante d'ailleurs !)


mpx958
Le #19302691
On 9 mai, 23:02, F1TAY
... notons que pour un risque avéré et incontestable il a fallu plus de
50 ans au gouvernement français pour prendre des lois protégeant la
population du tabac...



Le risque était-il avéré et incontestable pour tout le monde ?
L'industrie du tabac a bien du financer toutes les études nécessaires
pour prouver le contraire, ou tout du moins entretenir un doute ! Une
industrie puissante, le tabac... Certains états y avaient même des
intérêts (au delà de la fiscalité).

Enfin si Science et Vie l'a dit... (en cherchant bien dans cette
revue, on doit bien trouver quelque chose sur les relais, et peut-être
même son contraire 6 mois plus tard)...

... pour un risque hypothétique (antennes relais) en 2009 on invoque
le
principe de protection... principe bizarrement ignoré pour les
risques,
bien réels eux, des centrales nucléaires.

Ce n'est pas parce que certains risques (les centrales nucléaires)
peuvent être sous-évalués, que cela doit servir de prétexte pour qu e
d'autres soient ignorés (surtout lorsqu'ils font l'objet de textes
plus stricts - et certainement mieux appliqués - dans d'autres pays
dont les législateurs ne sont pas forcément plus bêtes que les
nôtres). Ce n'est pas parce que l'alcool tue certainement plus que les
centrales nucléaires que cela rendra ces dernières inoffensives. Ou
alors faut-il hiérarchiser tous les risques avérés ou potentiels, et
les traiter un par un, par ordre décroissant, en ignorant ceux qui se
trouvent plus bas dans la pile ?
vidéo33
Le #19303001
> en ignorant ceux qui se trouvent plus bas dans la pile ?



dans la pile .... atomique bien entendu ! :lol:
jfc
Le #19305671
mpx958 a écrit :
> Le risque était-il avéré et incontestable pour tout le monde ?
L'industrie du tabac a bien du financer toutes les études nécessaires
pour prouver le contraire, ou tout du moins entretenir un doute ! Une
industrie puissante, le tabac... Certains états y avaient même des
intérêts (au delà de la fiscalité).



Surement, mais je ne crois pas non plus que les gens soient des "oies
blanches" prêtent à tout gober. Qui n'a pas entendu un fumeur goguenard
dire "bah! mourir de ca ou d'autre chose..". Ca fait quand même très
longtemps, plus de 40 ans au moins, que tout le monde sait que c'est
dangereux de fumer. Ce qui a changé est l'époque, en 1900 l'ésperance de
vie moy. était de 50 ans ! aujourd'hui env. 80 ans et tout risque est
percu comme une anomalie de la modernité. L'idée fantasmatique qui
traine dans l'opinion publique consiste à débusquer le risque partout
avec davantage l'idée de l'éradiquer que de le gérer. C'est le fantasme
du "risque zéro", à commencer par celui de ne pas naitre comme avec la
récente affaire Perruche.

Enfin si Science et Vie l'a dit... (en cherchant bien dans cette
revue, on doit bien trouver quelque chose sur les relais, et peut-être
même son contraire 6 mois plus tard)...



Science et vie c'est selon le rédac chef et les pigistes.
Par contre Il semble que Science et Avenir ait depuis des années pris
fait et cause "contre" les antennes relais et tout ce qui rayonne.

C'est d'ailleurs en lisant Science et Avenir de sept. 2000 qu'Etienne
Cendrier (selon son livre page 32) s'est lancé dans le militantisme
anti-antennes rejoignant d'abord Priartem, créant ensuite "Robin des
toits" en 2004 quand il a été écarté de son poste de coordinateur
national à cause de son franc-parler et de ses méthodes muscées(selon
Laurent Fargues Novethic 13/10/04)

... pour un risque hypothétique (antennes relais) en 2009 on invoque
le principe de protection... principe bizarrement ignoré pour les
risques, bien réels eux, des centrales nucléaires.



Pour les spécialistes le réél dangereux n'est pas là ou on pense, par
ex. la sédentarité ne nous fait pas peur, l'automobile non plus (5000
morts) etc..
jfc
Le #19306071
F1TAY a écrit :
... notons que pour un risque avéré et incontestable il a fallu plus de
50 ans au gouvernement français pour prendre des lois protégeant la
population du tabac...



L'erreur est dans une sorte de raccourci qui nous fait juger le passé à
l'aune de la MORALE et du CONTEXTE d'aujourd'hui, non-sens !
la morale : avorter était un crime il n'y a encore pas si longtemps.
Le contexte du 20ème siècle: guerres, déportation, maladies..le vaccin
anti-polio ne date que de 1957 par ex. alors on avait d'autres chats à
fouetter rien que pour survivre. On partait de très bas: Espérance de
vie en 1900 : 50 ans! le tabac même si on savait ca dangereux ca passait
un peu au dessus... la plupart du temps les gens crevaient avant !
silicose dans les mines, enfer des hauts-fourneaux ! grippe espagnole
qui tua 20 000 000 de personnes, hiver 54 l'abbé pierre pare au plus
préssé pour pas qu'on crève dans la rue, la france des villes de l'après
guerre vit dans des taudis, A Nanterre un bidonville de 20 000 personnes
ne sera démoli qu'en 1966, on y crève chaque jour de typhoide etc etc...

Aujourd'hui on est à l'écoute de notre nombril, on a oublié ou on ignore
ce qu'ont vécu nos parents il n'y a pas si longtemps, l'eau chaude coule
en tournant le robinet, c'est tellement "normal" !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme