RC et chien blessé

Le
Colibri
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y
qui lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans
le cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de
nécessité de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation
du frigo plus cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa
responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sylvain
Le #25720982
"Colibri" news:
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y qui
lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de
nécessité de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du
frigo plus cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa responsabilité,
non ?
Merci de m'éclairer.





Il le blesse comment le chien ?
Colibri
Le #25721012
Sylvain avait écrit le 15/10/2013 :
"Colibri" news:
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y qui
lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de nécessité
de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du frigo plus
cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.





Il le blesse comment le chien ?



Il fait tomber un échafaudage métallique. Il a lui-même perdu
l'équilibre et est tombé aussi.
Colonel Kilgore
Le #25722012
Colibri a pensé très fort :
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y qui lui
rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se limitera
à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien meuble, moins
la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de nécessité
de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du frigo plus
cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.



A la base, ça n'est pas différent pour un chien ou pour un frigo, le
principe de droit reste la réparation du préjudice du propriétaire (du
chien, ou du frigo), par le rsponsable (ou par son assureur).

Ce qui fait la différence, c'est qu'on ne conçoit pas qu'on fasse
légitimement réparer un frigo H.S., pour plus cher que sa valeur
marchande. Ca marcherait pareil pour un animal "de rapport", par ex.
une vache laitière.

Alors qu'un chien n'est pas un objet inanimé, ni un animal quelconque.
C'est un animal familier, doté d'une valeur particulière. Donc qu'on
lui apporte des soins, pour le sauver (ou le tenter), et ce au delà de
sa valeur marchande.

Dès lors, le préjudice du propriétaire ne peut qu'englober ces frais de
véto, et je pense que l'assureur raconte des aneries.

On peut lui rentrer dans le choux, fermement, en le menaçant de
poursuivre l'affaire au Tribunal.
Colibri
Le #25722102
Colonel Kilgore vient de nous annoncer :
Colibri a pensé très fort :
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y qui
lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de nécessité
de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du frigo plus
cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.



A la base, ça n'est pas différent pour un chien ou pour un frigo, le principe
de droit reste la réparation du préjudice du propriétaire (du chien, ou du
frigo), par le rsponsable (ou par son assureur).

Ce qui fait la différence, c'est qu'on ne conçoit pas qu'on fasse
légitimement réparer un frigo H.S., pour plus cher que sa valeur marchande.
Ca marcherait pareil pour un animal "de rapport", par ex. une vache laitière.

Alors qu'un chien n'est pas un objet inanimé, ni un animal quelconque.
C'est un animal familier, doté d'une valeur particulière. Donc qu'on lui
apporte des soins, pour le sauver (ou le tenter), et ce au delà de sa valeur
marchande.

Dès lors, le préjudice du propriétaire ne peut qu'englober ces frais de véto,
et je pense que l'assureur raconte des aneries.

On peut lui rentrer dans le choux, fermement, en le menaçant de poursuivre
l'affaire au Tribunal.
Colibri
Le #25722092
Colonel Kilgore a formulé la demande :
Colibri a pensé très fort :
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y qui
lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de nécessité
de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du frigo plus
cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.



A la base, ça n'est pas différent pour un chien ou pour un frigo, le principe
de droit reste la réparation du préjudice du propriétaire (du chien, ou du
frigo), par le rsponsable (ou par son assureur).

Ce qui fait la différence, c'est qu'on ne conçoit pas qu'on fasse
légitimement réparer un frigo H.S., pour plus cher que sa valeur marchande.
Ca marcherait pareil pour un animal "de rapport", par ex. une vache laitière.

Alors qu'un chien n'est pas un objet inanimé, ni un animal quelconque.
C'est un animal familier, doté d'une valeur particulière. Donc qu'on lui
apporte des soins, pour le sauver (ou le tenter), et ce au delà de sa valeur
marchande.

Dès lors, le préjudice du propriétaire ne peut qu'englober ces frais de véto,
et je pense que l'assureur raconte des aneries.

On peut lui rentrer dans le choux, fermement, en le menaçant de poursuivre
l'affaire au Tribunal.



Votre intervention me redonne un peu d'espoir ... Merci.
.
Le #25724532
"Colibri"
Colonel Kilgore a formulé la demande :
Colibri a pensé très fort :
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y
qui lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de
nécessité de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du
frigo plus cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa
responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.



A la base, ça n'est pas différent pour un chien ou pour un frigo, le
principe de droit reste la réparation du préjudice du propriétaire (du
chien, ou du frigo), par le rsponsable (ou par son assureur).

Ce qui fait la différence, c'est qu'on ne conçoit pas qu'on fasse
légitimement réparer un frigo H.S., pour plus cher que sa valeur
marchande. Ca marcherait pareil pour un animal "de rapport", par ex. une
vache laitière.

Alors qu'un chien n'est pas un objet inanimé, ni un animal quelconque.
C'est un animal familier, doté d'une valeur particulière. Donc qu'on lui
apporte des soins, pour le sauver (ou le tenter), et ce au delà de sa
valeur marchande.

Dès lors, le préjudice du propriétaire ne peut qu'englober ces frais de
véto, et je pense que l'assureur raconte des aneries.

On peut lui rentrer dans le choux, fermement, en le menaçant de
poursuivre l'affaire au Tribunal.



Votre intervention me redonne un peu d'espoir ... Merci.




.../...

je ne savais pas qu'il existait une cotation argos sur les chiens


V


Colibri
Le #25726392
. vient de nous annoncer :
"Colibri"
Colonel Kilgore a formulé la demande :
Colibri a pensé très fort :
Bonjour,
Monsieur X bricole, et blesse accidentellement le chien de Monsieur Y qui
lui rendait visite.
Mr X déclare l'accident à son assurance multirisques habitation, dans le
cadre de la RC.
L'assurance ouvre un dossier, mais prévient que leur intervention se
limitera à la valeur du chien déterminée par un expert en tant que bien
meuble, moins la franchise, et ne couvrira donc pas les frais veto.
Ont-ils le droit de faire ça en cas de dommage causé à un tiers ?
Je conçois le principe en cas par exemple de dégat des eaux et de
nécessité de remplacer le frigo ( ils ne vont pas payer la réparation du
frigo plus cher qu'un frigo neuf ), mais là il en va de sa
responsabilité, non ?
Merci de m'éclairer.



A la base, ça n'est pas différent pour un chien ou pour un frigo, le
principe de droit reste la réparation du préjudice du propriétaire (du
chien, ou du frigo), par le rsponsable (ou par son assureur).

Ce qui fait la différence, c'est qu'on ne conçoit pas qu'on fasse
légitimement réparer un frigo H.S., pour plus cher que sa valeur
marchande. Ca marcherait pareil pour un animal "de rapport", par ex. une
vache laitière.

Alors qu'un chien n'est pas un objet inanimé, ni un animal quelconque.
C'est un animal familier, doté d'une valeur particulière. Donc qu'on lui
apporte des soins, pour le sauver (ou le tenter), et ce au delà de sa
valeur marchande.

Dès lors, le préjudice du propriétaire ne peut qu'englober ces frais de
véto, et je pense que l'assureur raconte des aneries.

On peut lui rentrer dans le choux, fermement, en le menaçant de poursuivre
l'affaire au Tribunal.



Votre intervention me redonne un peu d'espoir ... Merci.




.../...

je ne savais pas qu'il existait une cotation argos sur les chiens


V







J'avais déjà eu affaire à cet assureur il y a plus de 10 ans. La
première réponse avait été "on ne prend pas en charge", et dès mon
premier courrier de contestation, ils ont pris en charge.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme