Région en très haut débit - pas d'inconvéniants ?

Le
Tatord totor
Une région pilote, telle que l'Ain, a été choisie pour installer un réseau
grand public de lignes électriques en fibres optiques, l'équipement standard
permettant - entre autres 1000 Mbps -

http://minilien.com/?uaDv7UW0Ee

À parcourir ce document - joignable à url ci-dessus - de ce projet pilote
nommé LIAin, le non initié dont je suis, peut en percevoir les avantages, en
revanche, les aspects négatifs, en ce qui concerne l'utilisateur final,
semblent ne pas exister.

Partant du principe qu'il existe, en toute chose, des avantages et des
inconvéniants, j'aurai bien aimé avoir des commentaires divergeants
d'intervenants éclairés [sic].

cordialement,
michelcr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Patrick D.
Le #2854401
On Sat, 10 Nov 2007 12:10:13 +0100, Tatord totor

Une région pilote, telle que l'Ain, a été choisie pour installer un
réseau grand public de lignes électriques en fibres optiques,
l'équipement standard permettant - entre autres 1000 Mbps -



des lignes électriques en fibre optique ?
c'est une invention ?


--
* enlevez '.don't.spam' et '.invalid' de mon adresse eMail si vous voulez
m'écrire *
* Donne un poisson à un homme, il aura à manger pour un jour
* Apprends-lui à pêcher, il aura à manger pour tous les jours de sa vie*

Michelot
Le #2854361
Bonjour Michel,

Merci pour l'info. Cela concerne la pose de fibre optique sur des
lignes moyenne et basse tension par le Conseil syndical de l'Ain, dans
le cadre d'opérateur d'opérateurs.

L'info a tout juste 1 an. Il est possible que les travaux soient donc
terminés. Les avantages pour les clients entreprises et grand public
sont de développer des offres de haut débit, comme en ce moment dans
le centre de Paris.

Cordialement,
Michelot
Tatord totor
Le #2854311
Hello,

... L'info a tout juste 1 an. Il est possible que les travaux soient donc
terminés ...<<



Heu ... je ne crois pas, il me semble que les travaux commencent seulement
maintenant.

Je crois que le projet pilote prévoit - dans un 1er temps - de raccorder 43
communes avant fin 2008, et toutes les autres communes de l'Ain en 2011.

Les frais de raccordement à la fibre optique - pour le particulier -
seraient d'environ 90 euros, ensuite il choisit son prestataire ... il me
semble que la chose est actuellement en pourparlers, mais je présume que les
principaux fournisseurs seront présents.

Le prix de l'abonnement devrait être similaire à l'offre actuelle (autour
des 30 euros). Cela dit, le débat semble également porter sur les facilités
de changer d'opérateurs, pour le particulier, sans être lié par une longue
durée, comme c'est parfois le cas.

cordialement,
michel cr


Marc B.
Le #2909941
Une région pilote, telle que l'Ain, a été choisie pour installer un réseau
grand public de lignes électriques en fibres optiques, l'équipement standard
permettant - entre autres 1000 Mbps -


Pourquoi ligne électrique en fibre optique ? C'est de la fibre optique
tout simplement. Et priori cela ne peut pas être un inconvénient, bien
au contraire.

http://minilien.com/?uaDv7UW0Ee


C'est un projet de réseau FTTH dans l'Ain, c'est seulement lié à
l'électricité car c'est la régie électrique qui fait ça non ?

À parcourir ce document - joignable à url ci-dessus - de ce projet pilote
nommé LIAin, le non initié dont je suis, peut en percevoir les avantages, en
revanche, les aspects négatifs, en ce qui concerne l'utilisateur final,
semblent ne pas exister.

Partant du principe qu'il existe, en toute chose, des avantages et des
inconvéniants, j'aurai bien aimé avoir des commentaires divergeants
d'intervenants éclairés [sic].


Je ne vois que des avantages à la création d'un réseau FTTH.

Marc B.
Le #2909931
Une région pilote, telle que l'Ain, a été choisie pour installer un réseau
grand public de lignes électriques en fibres optiques, l'équipement standard
permettant - entre autres 1000 Mbps -


C'est un réseau très haut débit en fibre optique de bout en bout (partie
accès également). Je ne vois pas le lien avec "les lignes électriques"
que tu écrit.

http://minilien.com/?uaDv7UW0Ee

À parcourir ce document - joignable à url ci-dessus - de ce projet pilote
nommé LIAin, le non initié dont je suis, peut en percevoir les avantages, en
revanche, les aspects négatifs, en ce qui concerne l'utilisateur final,
semblent ne pas exister.

Partant du principe qu'il existe, en toute chose, des avantages et des
inconvéniants, j'aurai bien aimé avoir des commentaires divergeants
d'intervenants éclairés [sic].


Sachant que la FTTH est la meilleure technologie pour l'accès à Internet
et à tout les contenus numériques, il me semble n'y avoir que des
avantages à déployer un réseau FTTH, après il faut voir comment c'est
fait ;)

Marc B.
Le #2909921
Une région pilote, telle que l'Ain, a été choisie pour installer un
réseau grand public de lignes électriques en fibres optiques,
l'équipement standard permettant - entre autres 1000 Mbps -


C'est un réseau très haut débit en fibre optique de bout en bout (partie
accès également). Je ne vois pas le lien avec "les lignes électriques"
que tu écrit.

http://minilien.com/?uaDv7UW0Ee

À parcourir ce document - joignable à url ci-dessus - de ce projet
pilote nommé LIAin, le non initié dont je suis, peut en percevoir les
avantages, en revanche, les aspects négatifs, en ce qui concerne
l'utilisateur final, semblent ne pas exister.

Partant du principe qu'il existe, en toute chose, des avantages et des
inconvéniants, j'aurai bien aimé avoir des commentaires divergeants
d'intervenants éclairés [sic].


Sachant que la FTTH est la meilleure technologie pour l'accès à Internet
et à tout les contenus numériques, il me semble n'y avoir que des
avantages à déployer un réseau FTTH, après il faut voir comment c'est
fait ;)


Et à quand l'ouverture de fr.reseaux.telecoms.ftth ;)


david
Le #2909911


Et à quand l'ouverture de fr.reseaux.telecoms.ftth ;)


Ce n'est qu'une technologie câble qui existe depuis un bail;-) On
appelait ces réseaux les réseaux 1.G depuis les années 80...

Exemple le réseau de Rennes:

http://www.espace-sciences.org/science/10065-sciences-ouest/20100-Annee-1987/10333-22/11370-gros-plan/20030-le-cable-a-rennes/index.html


LE RESEAU RENNAIS

Le réseau qui a été mis en place à Rennes est de technologie 1 G, il
désigne un réseau fibre optique en étoile qui assure la liaison
distincte entre chaque abonné et le centre de distribution. Le choix de
la fibre optique présente divers intérêts : encombrement réduit, modeste
affaiblissement du signal, possibilité de transmettre plusieurs canaux
sur un même support.

Les réseaux à terminaison en fibre optique en étoile, permettent à
l'usager de commander une sélection de programmes tout en étant en
interactivité avec le centre de distribution. La structure 1 G rend les
services audiovisuels et télématiques plus souples et plus rentables à
long terme.

La technologie faisant appel à la fibre optique a été mise au point par
LTT ALCATEL, elle assure la transmission d'informations "aller" et
"retour" (interactivité), elle offre à l'usager une plus grande
souplesse d'utilisation et des services supplémentaires : paiement à la
consommation (prévu pour fin 1987), transmission du téléphone, du
vidéotex, ou l'accès à des banques d'images (télévidéothèque).

Le réseau rennais se présente de la manière suivante :
- une tête de réseau située à Rennes Citévision au centre Colombia ;
- un centre d'exploitation technique ;
- un réseau de transport en câble coaxial véhiculant les programmes vers
une centaine de centres de distribution (CD) ;
- un réseau de distribution réalisé en fibres optiques depuis les
centres de distribution jusque chez les abonnés : les câbles contiennent
généralement 210 fibres optiques au départ des centres de distribution
puis sont éclatés jusqu'à des points de branchement à 5 fibres situés
dans les immeubles (les fibres optiques sont fragiles et les
raccordements sont faits fibre par fibre sous microscope) ;
- le boîtier de raccordement chez l'usager.

Les chaînes sont différemment acheminées jusqu'à la tête de réseau par
des antennes grand public, par satellite ou par faisceaux hertziens.
Elles repartent ensuite chez les particuliers en utilisant le réseau de
vidéocommunication.

Marc B.
Le #2909901


Et à quand l'ouverture de fr.reseaux.telecoms.ftth ;)


Ce n'est qu'une technologie câble qui existe depuis un bail;-) On
appelait ces réseaux les réseaux 1.G depuis les années 80...

Exemple le réseau de Rennes:

http://www.espace-sciences.org/science/10065-sciences-ouest/20100-Annee-1987/10333-22/11370-gros-plan/20030-le-cable-a-rennes/index.html



ou encore :



"Fibre optique et "usine à gaz" [modifier]

Pour contrecarrer la concurrence étrangère, une autre stratégie sera
imposée par l'État français : la fibre optique. Dotée d'une certaine
avance technologique et industrielle, l'implantation de la fibre optique
représentera au total une dizaine de milliards de francs (2 milliards
d'euros) visant une nouvelle fois à soutenir les grands groupes français
(Alcatel en tête). À l'arrivée, les quelques kilomètres de réseaux
optiques installés dans une dizaine municipalités privilégiées seront...
Démantelés et remplacés par des réseaux hybrides à transport optique et
distribution coaxiale. Note : le coût d'une prise câble en fibre optique
revient alors à 50.000 F par foyer raccordé (7.600 €), pour simplement
lui permettre de zapper durant cette période, sur une quinzaine de
chaînes et services interactifs spécifiques et utiliser pour quelques
rares privilégiés un visiophone en noir-et-blanc.

Quant à la qualité d'image et de son, le standard Sécam de l'époque
(plus "sensible" aux perturbations que le PAL européen, doté d'un canal
audio mono en AM, souvent "filtré" des services du Télétexte...)
imposera d'y rajouter le D2 Mac pour palier ces pénibles limites. De
plus, chez de nombreux câblo-opérateurs, l'accès à Canal+ nécessitera un
décodeur à rajouter à l'installation, ce qui compliquera encore "l'usine
à gaz" du câble français. Ainsi, en plein cœur de Paris en 1993, si l'on
avait la chance que son immeuble soit câblé, pour bénéficier de toute
l'offre (une vingtaine de chaînes spécifiques dont une dizaine en
langues étrangères !) y compris Canal+ en qualité optimale, il fallait
dépenser 800 F (121 €) pour l'installation initiale + jusqu'à 520 F (79
€) par mois pour l'accès à toutes les chaînes et la location des
décodeurs, sachant qu'à cette période deux boîtiers étaient nécessaires
(dont un à la norme D2 Mac)."


david
Le #2909881


Et à quand l'ouverture de fr.reseaux.telecoms.ftth ;)


Ce n'est qu'une technologie câble qui existe depuis un bail;-) On
appelait ces réseaux les réseaux 1.G depuis les années 80...

Exemple le réseau de Rennes:


http://www.espace-sciences.org/science/10065-sciences-ouest/20100-Annee-1987/10333-22/11370-gros-plan/20030-le-cable-a-rennes/index.html






ou encore :



Cet article de Wikipedia est truffé d'erreurs

"Fibre optique et "usine à gaz" [modifier]

Pour contrecarrer la concurrence étrangère, une autre stratégie sera
imposée par l'État français : la fibre optique. Dotée d'une certaine
avance technologique et industrielle, l'implantation de la fibre optique
représentera au total une dizaine de milliards de francs (2 milliards
d'euros) visant une nouvelle fois à soutenir les grands groupes français
(Alcatel en tête). À l'arrivée, les quelques kilomètres de réseaux
optiques installés dans une dizaine municipalités privilégiées seront...
Démantelés et remplacés par des réseaux hybrides à transport optique et
distribution coaxiale. Note : le coût d'une prise câble en fibre optique
revient alors à 50.000 F par foyer raccordé (7.600 €), pour simplement
lui permettre de zapper durant cette période, sur une quinzaine de
chaînes et services interactifs spécifiques et utiliser pour quelques
rares privilégiés un visiophone en noir-et-blanc.



Le coût d'une prise coax était de 3 à 4 000 frs contre 12 000 frs pour
une prise optique.


Quant à la qualité d'image et de son, le standard Sécam de l'époque
(plus "sensible" aux perturbations que le PAL européen, doté d'un canal
audio mono en AM, souvent "filtré" des services du Télétexte...)
imposera d'y rajouter le D2 Mac pour palier ces pénibles limites.


Le D2MAC ne correspond pas du tout à cette explication:

http://fr.wikipedia.org/wiki/D2MAC

De
plus, chez de nombreux câblo-opérateurs, l'accès à Canal+ nécessitera un
décodeur à rajouter à l'installation, ce qui compliquera encore "l'usine
à gaz" du câble français. Ainsi, en plein cœur de Paris en 1993, si l'on
avait la chance que son immeuble soit câblé, pour bénéficier de toute
l'offre (une vingtaine de chaînes spécifiques dont une dizaine en
langues étrangères !) y compris Canal+ en qualité optimale, il fallait
dépenser 800 F (121 €) pour l'installation initiale +


C'est faux aussi! Les Fas devait être en moyenne de 300 à 500 frs
suivant les stratégies marketing adoptées.

jusqu'à 520 F (79
€) par mois pour l'accès à toutes les chaînes et la location des
décodeurs, sachant qu'à cette période deux boîtiers étaient nécessaires
(dont un à la norme D2 Mac)."


C'est inexact aussi... Le basic de 20 chaînes analogiques appelé grand
écran était à 190 francs sur les réseaux de Lyonnaise. Pour les chaînes
optionnelles il fallait ajouter un décodeur D2MAC qui permettait de
recevoir des chaînes de Cinéma et Canal+ en sus.

"Un accord entre Canal+ et Lyonnaise Câble permettait aux utilisateurs
du câble de bénéficier de Canal+ en D2MAC : il suffisait d'insérer la
carte à puce Canal+ dans le décodeur Visiopass fourni par Lyonnaise
Câble, en lieu et place de leur propre carte"

http://fr.wikipedia.org/wiki/D2MAC



Publicité
Poster une réponse
Anonyme