retour en argentique

Le
jdanield
Je viens de recevoir une pub de "Materiel.net" sur la photo argentique.

ils commencent par ces nouveaux appareils à imprimante incorporée qui
ne sont pas de l'argentique, mais ils continuent sur du vrai
argentique: films et papier photo, il y a même du pret à photographier
argentique!

http://www.digixo.com/laboratoire-photo-argentique/c121-film-pellicule.html

il y a même du TMax :-)

http://www.digixo.com/laboratoire-photo-argentique/film-pellicule/kodak/p278262-tmx-100-13536.html

le prix des films me parait correct, par contre la chimie est hors de
prix:

http://www.digixo.com/photo/c105-chimie-laboratoire-argentique.html

jdd
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #25328732
Le 09/04/2013 09:57, jdanield a écrit :
Je viens de recevoir une pub de "Materiel.net"... sur la
photo argentique.

ils commencent par ces nouveaux appareils à imprimante
incorporée qui ne sont pas de l'argentique, mais ils
continuent sur du vrai argentique: films et papier photo, il
y a même du pret à photographier argentique!

http://www.digixo.com/laboratoire-photo-argentique/c121-film-pellicule.html


il y a même du TMax :-)

http://www.digixo.com/laboratoire-photo-argentique/film-pellicule/kodak/p278262-tmx-100-13536.html


le prix des films me parait correct, par contre la chimie
est hors de prix:

http://www.digixo.com/photo/c105-chimie-laboratoire-argentique.html



Les marchés de niche sont lucratifs... Rien d'autre.


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Claudio Bonavolta
Le #25329592
Le mardi 9 avril 2013 09:57:17 UTC+2, jdanield a écrit :
Je viens de recevoir une pub de "Materiel.net"... sur la photo argentique .

ils commencent par ces nouveaux appareils à imprimante incorporée qui
ne sont pas de l'argentique, mais ils continuent sur du vrai
argentique: films et papier photo, il y a même du pret à photographie r
argentique!

http://www.digixo.com/laboratoire-photo-argentique/c121-film-pellicule.ht ml

il y a même du TMax :-)
http://www.digixo.com/laboratoire-photo-argentique/film-pellicule/kodak/p 278262-tmx-100-13536.html

le prix des films me parait correct, par contre la chimie est hors de
prix:
http://www.digixo.com/photo/c105-chimie-laboratoire-argentique.html

jdd



Crèmerie trop chère -> changer de crèmerie ...

http://www.nordfoto.de/Analoge-Fotografie/Verbrauchsmaterial/Filme/Schwarzw eissfilme/KODAK-T-Max-100-135-36::15.html

http://www.nordfoto.de/Analoge-Fotografie/Verbrauchsmaterial/Filme/Schwarzw eissfilme/KODAK-T-Max-100-135-36-10er-Pack-Aktionspreis-11-2013-Garanti::26 .html

http://www.bhphotovideo.com/c/product/29124-USA/Kodak_8532848_TMX_135_36_T_ Max_100.html

Et pour la chimie, tu peux aussi passer aux mélanges maison avec des prod uits chimiques de base, notamment pour les produits moins critiques (arrê t, fixage, révélateur papier, révélateurs films standard, agent de lavage, ...).
C'est pas les formules qui manquent et les coûts sont vraiment faibles.

Pour les produits plus délicats à réaliser soi-même, genre X-tol ou Rodinal, les produits commerciaux ne coûtent toujours pas grand-chose:

http://www.bhphotovideo.com/c/product/124564-REG/Kodak_8751752_Xtol_Develop er_Powder_for.html

http://www.nordfoto.de/Analoge-Fotografie/Verbrauchsmaterial/Fotochemikalie n/SW-Film-Entwickler/KODAK-XTOL-Entwickler-fuer-5-Liter::566.html

5 litres, de quoi développer 50 rouleaux 135-36, pour 10$ ou 8.60 Euros . ..

Et tu trouves toujours de la chimie couleur en conditionnements amateur, pa r exemple du E6 en 5 litres, de quoi traiter une quarantaine de rouleaux, s oit 2.30 Euros par rouleau:

http://www.nordfoto.de/Analoge-Fotografie/Verbrauchsmaterial/Fotochemikalie n/E-6-Prozess-Amateur/FUJIHUNT-E-6-Entwicklungssatz-7-Bad-fuer-5-Liter::645 .html


Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
jdanield
Le #25329752
Le 09/04/2013 22:59, Claudio Bonavolta a écrit :

Et pour la chimie, tu peux aussi passer aux mélanges maison avec
des produits chimiques de base, notamment pour les produits moins
critiques (arrêt, fixage, révélateur papier, révélateurs films
standard, agent de lavage, ...). C'est pas les formules qui
manquent et les coûts sont vraiment faibles.



je faisais ca à l'époque de mon père :-)

bon. Ce que j'explore c'est la possibilité de faire du film noir et
blanc, de le développer et de le scanner

mais tant qu'à faire plutôt en grand format (j'ai un lubitel et un
folding zeiss :-)

j'ai toujours eu peur de développer la couleur...

jdd
Claudio Bonavolta
Le #25330092
Le mercredi 10 avril 2013 07:46:29 UTC+2, jdanield a écrit :
Le 09/04/2013 22:59, Claudio Bonavolta a écrit :

> Et pour la chimie, tu peux aussi passer aux mélanges maison avec
> des produits chimiques de base, notamment pour les produits moins
> critiques (arrêt, fixage, révélateur papier, révélateurs film s
> standard, agent de lavage, ...). C'est pas les formules qui
> manquent et les coûts sont vraiment faibles.

je faisais ca à l'époque de mon père :-)



En remontant encore plus loin, c'était même la seule façon de faire : -)
J'avais commencé à mélanger mes produits lorsque j'étais étudiant désargenté, puis le pognon arrivant à flots (j'exagère un peu), je me suis contenté des produits commerciaux.
Je m'y suis remis progressivement, pas vraiment pour le coût, mais plut ôt pour avoir toujours à disposition des produits frais (les produits c himiques de base en poudre ont une durée de vie très longue) et aussi p arce que ça me permet d'utiliser des formules particulières.
Soit pour des résultats particuliers soit, par exemple, j'ai modifié to ute la partie bain d'arrêt-fixateur pour éviter tout dégagement de di oxide de soufre, gaz irritant auquel je suis un peu trop sensible.
Côté révélateur papier, je suis passé à une version à base d' acide ascorbique et phénidone, moins polluante que le classique duo hydro chinone/métol. Pas que ce soit critique vu les faibles volumes d'un amate ur mais quitte à faire ...

Maintenant, pour certains produits, ça ne vaut pas la peine soit parce qu 'ils se trouvent facilement à bon marché, soit parce que leur stockage ne pose pas de problème soit parce qu'ils sont trop complexes à faire s oi-même, soit parce qu'ils demandent des composants trop ésotériques ou uniquement disponibles en quantités industrielles ou simplement parce que je ne pense pas faire au moins aussi bien.
Par exemple, je ne fais pas mes X-Tol, Rodinal et autres chimies couleur, m ême si on trouve des formules approchantes.

bon. Ce que j'explore c'est la possibilité de faire du film noir et
blanc, de le développer et de le scanner



C'est quelque chose que je pratique couramment: il ne faut que très peu d e matos/produits pour le développement du néga et le coût est ridicul e.
Par contre, le scan de films traditionnels N/B est un peu plus délicat ca r tu ne peux pas utiliser d'anti-poussières et les défauts de l'émuls ion sont très vite apparents surtout avec les bons scanners (LS-5000 dans mon cas), donc pas mal de travail de nettoyage à prévoir.
Il faut aussi faire attention aux zones extrêmement denses qui ne se scan nent pas toujours facilement.
Paradoxalement, les films à gros grains sont plus faciles à scanner et nettoyer que ceux fins ...
Les meilleurs films N/B pour le scan sont les chromogéniques parce qu'ils sont en fait des films couleur monochromes (colorants au lieu d'argent m étal) ...

mais tant qu'à faire plutôt en grand format (j'ai un lubitel et un
folding zeiss :-)



Aucun problème, chez Jobo, tu as les cuves 15xx (plutôt pour le 135 et 120) et 25xx (elles demandent plus de chimie, plutôt pour 120 -> 4x5") qu i se trouvent soit en occasion soit en neuf pour pas bien cher.
Pour les plus grands formats, tu as les cuves "Expert" mais elles coûtent la peau du cul ...
Accessoirement, ces cuves 15xx et 25xx peuvent se combiner avec des rallong es pour développer plusieurs films à la fois et sont compatibles avec l es processeurs de la marque.
Perso, je peux développer jusqu'à 8 rouleaux 135-36 simultanément dan s mon processeur CPA-2.
Pas forcément utile en N/B ou les couples film/révélateur différent s demandent des temps différents, par contre en couleur, avec les traitem ents standardisés E-6 ou C-41, c'est très utile.

j'ai toujours eu peur de développer la couleur...

jdd



La plupart des gens se font des idées fausses sur le traitement couleur e t imaginent une complexité qui n'existe pas.
La couleur demande simplement d'être plus précis sur 3 paramètres:
- température
- agitation
- durée de traitement
Tu as des processeurs adaptés aux volumes amateur, genre Jobo, qui s'occu pent à merveille des deux premiers paramètres, ne reste plus qu'à s'o ccuper du temps.
Les processeurs jobo, ça se trouve en occasion et, même si les prix de l'occase sont remontés, ça reste abordable.
Si les prix sont remontés, c'est qu'il y a un peu plus de demande, pour p reuve, Jobo qui avait arrêté la production de ces processeurs a relanc é un nouveau modèle, le CPP-3 (en neuf, c'est cher).
En E6 (dias), tu as des kits de 3 bains (4 avec le stabilisant final) qui r endent le traitement aussi simple que le N/B.
En C-41 (négas), ce ne sont même que 2 bains + stab ...
La seule vraie contrainte en couleur est d'avoir un volume suffisant pour c onsommer le kit rapidement (dans les 6-8 mois) surtout si tu veux utiliser les kits de 5 litres qui reviennent moins chers que ceux de 1 litre.
Perso, je stocke les films exposés au frigo jusqu'à ce que j'en aie suf fisamment pour consommer le kit complet et je développe par lots.

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
jdanield
Le #25330182
Le 10/04/2013 11:49, Claudio Bonavolta a écrit :

Aucun problème, chez Jobo, tu as les cuves...



les vues, je les ai, j'ai même des cuves avec bande flexible, très
commodes (à vérifier qu'elles sont toujours utilisables, mais j'en ai
aussi à spires)

La plupart des gens se font des idées fausses sur le traitement
couleur et imaginent une complexité qui n'existe pas. La couleur



la température, quand même, l'été par 35° à l'ombre... mais pourquoi
pas pour un peu plus tard :-)

jdd
Charles_V
Le #25331042
jdanield a écrit :

La plupart des gens se font des idées fausses sur le traitement
couleur et imaginent une complexité qui n'existe pas. La couleur



la température, quand même, l'été par 35° à l'ombre... mais pourquoi pas
pour un peu plus tard :-)



Aucun problème à 35°. Même plus besoin de thermostater !

charles
Ricco
Le #25346842
Le 10/04/2013, jdanield a supposé :
Le 10/04/2013 11:49, Claudio Bonavolta a écrit :

Aucun problème, chez Jobo, tu as les cuves...



les vues, je les ai, j'ai même des cuves avec bande flexible, très commodes
(à vérifier qu'elles sont toujours utilisables, mais j'en ai aussi à spires)

La plupart des gens se font des idées fausses sur le traitement
couleur et imaginent une complexité qui n'existe pas. La couleur



la température, quand même, l'été par 35° à l'ombre... mais pourquoi pas pour
un peu plus tard :-)

jdd



bof, si tu traites de l' E 6, tu n'es pas loin de 38 !
il faut savoir que c'est surtout le premier révélateur dont la
température est critique vu qu'elle exploite la sensibilité du film, et
qu'en diapo, si tu es surdéveloppé, tu deviens de plus en plus clait,
regarde la tolérance des autres bains, temps et températures ne sont
pas si critiques que ça, le premier lavage est critique aussi, mais
après, c'est facile et fastidieux
pour la préparation de ses propres chimies, en France vu cette
législation sur l'hydroquinone, je ne sais pas comment on fait ?
ou alors faut prendre des formules aux vitamines, comme le X Tol, dont
je fus un spécialiste.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme