se défendre avec une arme

Le
marioski
bonjour,

Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose la questi=
on suivante:
1)Si quelqu'un de plus fort que moi me cherche et que j'ai pour seul répo=
ndant une arme blanche pour avoir définitivement mon agresseur(sorte de l=
égitime défense)sans le tuer mais le blesser fortement afin qu'il perde=
connaissance,est-ce que je risque quelque chose pénalement?Si oui,quoi?

2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un pistolet,autre..=
)à la
place d'une arme blanche?


merci de votre aide
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Albert ARIBAUD
Le #26381020
Bonjour,

Le Thu, 10 Dec 2015 17:25:26 -0800 (PST)
marioski
bonjour,

Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose la
question suivante:



Ceci est un forum de droit, donc je commente cette introduction en
droit : savoir se battre ne donne pas de droit particulier à se
défendre.

1)Si quelqu'un de plus fort que moi me cherche et
que j'ai pour seul répondant une arme blanche pour avoir
définitivement mon agresseur(sorte de légitime défense)san s le tuer
mais le blesser fortement afin qu'il perde connaissance,est-ce que je
risque quelque chose pénalement?Si oui,quoi?



Sous réserve de vérification : au moins 3 ans de prison plus 45 0 00 EUR
d'amende (sans compter de possibles dommages et intérêts) si les coups
et blessures n'ont entraîné qu'une incapacité de travail de moins de 8
jours ou pas d'incapacité de travail, et en cas de mort, jusqu'à
perpétuité pour meurtre avec éventuelle préméditat ion.

J'ajoute que le fait de poser la question sur un forum public rendra la
dite préméditation d'autant plus difficile à contester.

2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un
pistolet,autre..)à la place d'une arme blanche?



Idem. Ce qui compte, c'est l'emploi d'une arme, voire d'une "arme par
destination", c'est-à-dire un objet n'étant pas conçu comme une arme
à l'origine mais employé comme tel -- on risque la même chos e quand on
poignarde quelqu'un avec une baïonnette, un couteau de cuisine ou une
pique à papiers de bureau.

merci de votre aide



En étendant cette aide à la résolution *en droit* du probl ème que vous
exposez -- cette fois par une solution licite -- je conseille le dép ôt
d'une main-courante s'il y a des faits réels à déclarer, et si la
question est purement hypothétique, je suggère l'exercice d'un lo isir
créatif qui occupe l'esprit à autre chose.

Amicalement,
--
Albert.
Arthur
Le #26381037
Le 11/12/2015 08:27, Albert ARIBAUD a écrit :
Bonjour,

Le Thu, 10 Dec 2015 17:25:26 -0800 (PST)
marioski
bonjour,

Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose la
question suivante:



Ceci est un forum de droit, donc je commente cette introduction en
droit : savoir se battre ne donne pas de droit particulier à se
défendre.

1)Si quelqu'un de plus fort que moi me cherche et
que j'ai pour seul répondant une arme blanche pour avoir
définitivement mon agresseur(sorte de légitime défense)sans le tuer
mais le blesser fortement afin qu'il perde connaissance,est-ce que je
risque quelque chose pénalement?Si oui,quoi?



Sous réserve de vérification : au moins 3 ans de prison plus 45 000 EUR
d'amende (sans compter de possibles dommages et intérêts) si les coups
et blessures n'ont entraîné qu'une incapacité de travail de moins de 8
jours ou pas d'incapacité de travail, et en cas de mort, jusqu'à
perpétuité pour meurtre avec éventuelle préméditation.

J'ajoute que le fait de poser la question sur un forum public rendra la
dite préméditation d'autant plus difficile à contester.

2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un
pistolet,autre..)à la place d'une arme blanche?



Idem. Ce qui compte, c'est l'emploi d'une arme, voire d'une "arme par
destination", c'est-à-dire un objet n'étant pas conçu comme une arme
à l'origine mais employé comme tel -- on risque la même chose quand on
poignarde quelqu'un avec une baïonnette, un couteau de cuisine ou une
pique à papiers de bureau.

merci de votre aide



En étendant cette aide à la résolution *en droit* du problème que vous
exposez -- cette fois par une solution licite -- je conseille le dépôt
d'une main-courante s'il y a des faits réels à déclarer, et si la
question est purement hypothétique, je suggère l'exercice d'un loisir
créatif qui occupe l'esprit à autre chose.

Amicalement,




S'il y a des faits réels à déclarer, ne vaut-il pas mieux déposer une
plainte plutôt qu'une main courante ?

Quel est est le statut d'une main-courante en droit ?

--
Arthur
Black Shark 21''
Le #26381040
marioski a écrit sur fr.misc.droit :
Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose la
question suivante:



Prends donc des cours de self defense, ça peut calmer les angoisses.

1)Si quelqu'un de plus fort que moi me cherche et
que j'ai pour seul répondant une arme blanche pour avoir
définitivement mon agresseur(sorte de légitime défense)sans le tuer
mais le blesser fortement afin qu'il perde connaissance,est-ce que je
risque quelque chose pénalement?Si oui,quoi?



Au moment de frapper avec une arme blanche, il faut vraiment faire très
attention en une fraction de seconde pour savoir à coup sûr si on tue
ou si on "blesse fortement". Même sans arme blanche.


2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un
pistolet,autre..)à la place d'une arme blanche?



Une arme à feu n'est pas en soi interdite par la loi. Sa détention
et/ou son port est régulé. Certaines armes blanches aussi. La loi fixe
des catégories et prévoit d'accorder des permis.

merci de votre aide



Si même la légitime défense est prouvée sans équivoque, chez toi ou
dans la rue, c'est déjà différent.
De plus, la riposte est censée être proportionnée à l'attaque.
Albert ARIBAUD
Le #26381041
Bonjour,

Le Fri, 11 Dec 2015 10:53:46 +0100
Arthur
S'il y a des faits réels à déclarer, ne vaut-il pas mieux déposer une
plainte plutôt qu'une main courante ?



C'est selon les faits et le contexte. Quand les faits n'ont que peu
de chances de justifier une plainte en eux-mêmes, la main-courante est
un substitut qui a l'intérêt de dater ces faits, de sorte que, par
exemple, une accumulation de mains-courantes peut finir par "justifier"
une plainte.

Quel est est le statut d'une main-courante en droit ?



C'est un acte daté qui peut, ultérieurement, démontrer qu'on avait, à
telle date, dénoncé tels faits.

Cela peut aussi amener la police ou la gendarmerie à prendre contact
avec les personnes impliquées, ce qui peut éventuellement amener à
résoudre le conflit sans recourir à la Justice.

Tout ça, encore une fois, modulo le contexte.

Amicalement,
--
Albert.
Cl.Massé
Le #26381057
"Albert ARIBAUD" a écrit dans le message de groupe de discussion :


Bonjour,

Le Thu, 10 Dec 2015 17:25:26 -0800 (PST)
marioski
> bonjour,
>
> Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose la
> question suivante:

Ceci est un forum de droit, donc je commente cette introduction en droit :
savoir se battre ne donne pas de droit particulier à se défendre.



Tu oublies complètement le cas de légitime défense: nécessaire, proportionnée,
et simultanée. Si c'est contre quelqu'un qui sait se battre, une arme blanche
peut-être considérée comme proportionnée. Il faut savoir aussi que certains
sports de combat à mains nues permettent de tuer.

> 1)Si quelqu'un de plus fort que moi me cherche et que j'ai pour seul
> répondant une arme blanche pour avoir définitivement mon agresseur(sorte de
> légitime défense)sans le tuer mais le blesser fortement afin qu'il perde
> connaissance,est-ce que je risque quelque chose pénalement?Si oui,quoi?

Sous réserve de vérification : au moins 3 ans de prison plus 45 000 EUR
d'amende (sans compter de possibles dommages et intérêts) si les coups et
blessures n'ont entraîné qu'une incapacité de travail de moins de 8 jours ou
pas d'incapacité de travail, et en cas de mort, jusqu'à perpétuité pour
meurtre avec éventuelle préméditation.



Ditto. La préméditation n'empêche pas que la légitime défense puisse être
nécessaire et simultanée. Si l'agression était prévisible, des précautions
doivent avoir été prises, mais ça ne suffit pas forcément.

Notre société n'est pas basée sur le principe de la loi du plus fort, savoir se
battre ne doit apporter aucun avantage autre que la self-défense. C'est le
fondement de la civilisation et du droit, et les juges y sont très sensibles.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
.
Le #26381056
Le 11/12/2015 02:25, marioski a écrit :
bonjour,

Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose la question suivante:
1)Si quelqu'un de plus fort que moi


tout est relatif


me cherche
tant qu'il ne vous a pas en visuel vous pouvez regagner
un poste de police



et que j'ai pour seul répondant une arme blanche
Ya aussi la course à pieds



pour avoir définitivement mon agresseur
(sorte de légitime défense)

s'il vous court après la légitime défense est aussi de courir



sans le tuer
c'est si vite fait

mais le blesser fortement
ces nuances physiques ne sont réservées qu'à du personnel spécialisé
* et entrainé *



afin qu'il perde connaissance
Ya pas besoin de le blesser pour cela ...


,est-ce que je risque quelque chose pénalement?
oh la la ....blesser fortement un daesche et vous aurez tous les avocats
de sa famille sur le dos !!!

Si oui,quoi?
Les foudres du droit ,
* surtout entre deux tours d'élections *



2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un pistolet,autre..)à la
place d'une arme blanche?


Si vous retournez l'arme d'un daechien contre lui c'est de la légitime
défense
Si vous arrosez en commune bagarre avec votre agresseur les forces de
police intervenantes , ce sera un accident ...votre décès,
éventuellement complicité définie post-mortem...





V

merci de votre aide

Albert ARIBAUD
Le #26381062
Bonjour,

Le Fri, 11 Dec 2015 12:35:45 +0100
"Cl.Mass_"
"Albert ARIBAUD" a écrit dans le message de groupe de discussion :


> Bonjour,
>
> Le Thu, 10 Dec 2015 17:25:26 -0800 (PST)
> marioski >
> > bonjour,
> >
> > Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose
> > la question suivante:
>
> Ceci est un forum de droit, donc je commente cette introduction en
> droit : savoir se battre ne donne pas de droit particulier à se
> défendre.

Tu oublies complètement le cas de légitime défense: nà ©cessaire,
proportionnée, et simultanée. Si c'est contre quelqu'un qui sa it se
battre, une arme blanche peut-être considérée comme propor tionnée.
Il faut savoir aussi que certains sports de combat à mains nues
permettent de tuer.



Je ne vois pas en quoi ces arguments démontrent que savoir se battre
donnerait un *droit* à se défendre. Du reste, on peut agir en l égitime
défense (ou à l'inverse ne pas relever de la légitime dà ©fense) qu'on
sache se battre ou pas.

> > 1)Si quelqu'un de plus fort que moi me cherche et que j'ai pour
> > seul répondant une arme blanche pour avoir définitivement m on
> > agresseur(sorte de légitime défense)sans le tuer mais le bl esser
> > fortement afin qu'il perde connaissance,est-ce que je risque
> > quelque chose pénalement?Si oui,quoi?
>
> Sous réserve de vérification : au moins 3 ans de prison plus 45 000
> EUR d'amende (sans compter de possibles dommages et intérêts) si
> les coups et blessures n'ont entraîné qu'une incapacité de travail
> de moins de 8 jours ou pas d'incapacité de travail, et en cas de
> mort, jusqu'à perpétuité pour meurtre avec éventuel le préméditation.

Ditto. La préméditation n'empêche pas que la légitim e défense puisse
être nécessaire et simultanée. Si l'agression était prévisible, des
précautions doivent avoir été prises, mais ça ne suff it pas forcément.



Je n'ai pas dit le contraire : je n'ai fait qu'indiquer les peines
encourues selon le degré de dommage causé à un tiers. Ce qui est
réellement infligé dépend du contexte, dont la légitime défense est un
aspect (mais pas le seul).

Notre société n'est pas basée sur le principe de la loi du plus fort,
savoir se battre ne doit apporter aucun avantage autre que la
self-défense. C'est le fondement de la civilisation et du droit, et
les juges y sont très sensibles.



Tout à fait ; et donc, on est bien d'accord sur ce que je disais au
départ : savoir se battre ne donne pas de droit particulier à se
défendre (pas plus qu'il n'en donne à attaquer), la loi ne change
pas selon qu'on sait ou pas se battre.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.



Amicalement,
--
Albert.
Black Shark 21''
Le #26381077
. a écrit sur fr.misc.droit :
Le 11/12/2015 02:25, marioski a écrit :
bonjour,

Je ne sais pas me battre et c'est la raison pour laquelle je pose
la question suivante:
1)Si quelqu'un de plus fort que moi


tout est relatif



Donc, tu n'en sais rien.
OK.

me cherche
tant qu'il ne vous a pas en visuel vous pouvez regagner
un poste de police

et que j'ai pour seul répondant une arme blanche
Ya aussi la course à pieds

pour avoir définitivement mon agresseur
(sorte de légitime défense)

s'il vous court après la légitime défense est aussi de courir

sans le tuer
c'est si vite fait

mais le blesser fortement
ces nuances physiques ne sont réservées qu'à du personnel spécialisé
* et entrainé *

afin qu'il perde connaissance
Ya pas besoin de le blesser pour cela ...

,est-ce que je risque quelque chose pénalement?
oh la la ....blesser fortement un daesche et vous aurez tous les
avocats de sa famille sur le dos !!!

Si oui,quoi?
Les foudres du droit ,
* surtout entre deux tours d'élections *


2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un
pistolet,autre..)à la
place d'une arme blanche?


Si vous retournez l'arme d'un daechien contre lui c'est de la
légitime défense
Si vous arrosez en commune bagarre avec votre agresseur les forces
de police intervenantes , ce sera un accident ...votre décès,
éventuellement complicité définie post-mortem...



Là, je dirais ... allez ... entre 5 et 6 grammes par litre de sang.
Faudra attendre lundi pour conduire ...
none
Le #26381076
marioski a formulé ce vendredi :

2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un pistolet,autre..)à




les pistolets ne sont pas "interdits" par la loi. Leur
détention/utilisation est strictement encadrée. Ce n'est pas pareil
Albert ARIBAUD
Le #26381075
Bonjour,

Le Fri, 11 Dec 2015 18:07:19 +0100

marioski a formulé ce vendredi :

> 2)idem question mais avec une arme interdite par la loi(un
> pistolet,autre..)à


les pistolets ne sont pas "interdits" par la loi. Leur
détention/utilisation est strictement encadrée. Ce n'est pas pa reil



C'est du reste le cas des armes blanches aussi.

Amicalement,
--
Albert.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme