La singularité est pour demain

Le
serge boisse
Un informaticien jette un pavé dans la mare de l’IA en publian=
t «
L’esprit, l’IA et la Singularité »

Serge Boisse publie L’esprit, l’IA et la Singularité, =
un livre qui
risque de secouer le petit monde de l’intelligence artificielle, et
peut être le monde tout court, en traçant la route qui mèner=
a notre
civilisation à la « singularité ».

« Il est temps de se réveiller », déclare Serge Boisse.=
« Nous savons
maintenant comment marche l’esprit humain, et comment créer une
intelligence artificielle (IA) véritable, consciente et créative.
C’est tout récent. La plupart des chercheurs en IA ne sont m=
ême pas au
courant. Il est vrai que pour se rendre compte de ce fait, il faut
faire la synthèse de travaux très pointus dans de nombreuses
disciplines, ce qui devient rare en nos temps de spécialisation à
outrance »

Lorsqu’il a commencé à écrire L’esprit, lâ=
€™IA et la Singularité, il
pensait simplement écrire un livre de vulgarisation qui décrirait=
à un
large public le fonctionnement de l’esprit humain, cette merveilleu=
se
« machine à penser », ainsi qu’une synthèse cla=
ire et accessible à
tous des travaux de recherche en IA. Il s’est alors rendu compte, =
en
compilant une masse énorme de données et en y ajoutant ses propres
réflexions, que la route vers l’IA vraie pouvait être tra=
cée. « L’IA
va arriver d’ici vingt ans, peut être dix », nous dit-il.=
« Ce sera un
énorme choc, car la route qui mène à l’IA mène =
inéluctablement à
l’arrivée des nanotechnologies, cette ingénierie à l=
’échelle des
atomes, et les deux combinées produiront un bouleversement complet de
notre civilisation, et même de notre façon de nous concevoir en t=
ant
qu’humains. Ce bouleversement sera comparable à l’inve=
ntion du
langage, ou de l’outil, par les premiers hominidés. C’=
est ce qu’on
appelle la Singularité. »

L’esprit, l’IA et la Singularité donne les clefs de ce=
bouleversement
à venir. Très clair, pédagogique et non sans humour, câ€=
™est avant tout
un livre qui donne à réfléchir.

Lien vers la vitrine en ligne de cette œuvre : http://www.lulu.com/con=
tent/1073086
(676 pages, 118 illustrations, livre broché 27,52€, ebook 10,5=
2 €)

A PROPOS DE L’AUTEUR
--
Serge Boisse est né en 1960 à Courbevoie, mais il habite depuis 2=
5 ans
dans la région Toulousaine.

Ingénieur, artiste peintre, musicien compositeur, philosophe et
écrivain, il est enseignant à l’ENAC. Il mène depui=
s de nombreuses
années des recherches en intelligence artificielle et en
mathématiques. L’esprit, l’IA et la Singularité =
est son second livre.
Son premier, Glissement des âmes, est un thriller en même temps q=
u’une
quête à la fois philosophique et érotique, un rien provocatr=
ice, dans
la lignée de Houellebecq.

Site internet : http://sboisse.free.fr
Vitrine de ses livres sur lulu : http://stores.lulu.com/serdj

Serge Boisse est son propre éditeur. Ses livres sont imprimés et
vendus en ligne par Lulu.com.
Fondée en 2002 par Bob Young, ex PDG de Red Hat, Lulu est le
fournisseur de livres en impression à la demande qui grandit le plus
rapidement dans monde.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean Karim Bockstael
Le #1038597
In article serge boisse
Serge Boisse est né en 1960 à Courbevoie, mais il habite depuis 25 ans
dans la région Toulousaine.


A 47 ans à peine il se prétend en savoir plus que "la plupart des
chercheurs en IA" et se targue de "jeter un pavé dans la mare" d'un des
domaines de recherche de l'informatique théorique les plus secoués et
actifs.

Point la modestie ne l'étouffe.


Ingénieur, artiste peintre, musicien compositeur, philosophe et
écrivain, il est enseignant à l’ENAC. Il mène depuis de nombreuses
années des recherches en intelligence artificielle et en
mathématiques.


Un petit tour sur son lié site personnel suffit à constater que comme
beaucoup d'humanistes des temps modernes, il souffre du syndrome du
mauvais couteau suisse: tout faire, mais ne rien faire de valable. Comme
le disait Coluche "j'y connais rien en musique mais j'entends aussi bien
que les gens qui achètent des disques", la musique atonale, arythmique,
dissonante et inaudible présentée comme "chef d'oeuvre" y vaut le détour
tant elle est édifiante. Les croûtes sont sympathiques aussi, très "club
du 3ème âge qui expose le peu dont il dispose"; et celui qui a subi une
journée trop grise pourra bien se fendre la poire en lisant les
"Pensées".


L’esprit, l’IA et la Singularité est son second livre.
Son premier, Glissement des âmes, est un thriller en même temps qu’une
quête à la fois philosophique et érotique, un rien provocatrice, dans
la lignée de Houellebecq.


C'est bien la première fois que je vois un ouvrage censé traiter
d'informatique théorique de haut-vol présenté au public en mettant en
avant le fait que son auteur a précédemment publie un pavé à lire d'une
seule main. J'applaudis le courage de la démarche.

Choqué par mon commentaire ? Désolé, mais après avoir passé deux heures
à parcourir ledit site personnel à la recherche de contenu un tant soit
peu valable j'ai du mal à tolérer de voir se faire spammer les groupes
fr.comp.ia, fr.comp.alorithmes, et maintenant fr.comp.divers ? Quel est
le suivant sur la liste ?

Et je signe, j'assume pleinement que ce post soit archivé pour les 40
ans à venir et porte mon nom en pied d'une attaque personnelle. Je ne
manque pas de saluer, féliciter et encourager l'excellence quel que soit
son domaine; de même je ne tolère pas qu'on abaisse aussi dramatiquement
le rapport signal/bruit en présentant les élucubrations d'un esprit
désoeuvré comme "un livre qui risque de secouer le petit monde de
l'intelligence artificielle, et peut tre le monde tout court".
Heureusement, la chose est publiée indépendamment et dans l'ombre, elle
ne viendra pas polluer les étagères des bons libraires.

C'est aussi ça la vague internet, on s'expose à la vindicte de dizaines
de millions de critiques.

--
Jean Karim "V.I.R.U.S." Bockstael
http:/www.virus1984.com

Ascadix
Le #1038595
Jean Karim Bockstael viens de tapoter sur son clavier ....

In article serge boisse
Serge Boisse est né en 1960 à Courbevoie, mais il habite depuis 25
ans dans la région Toulousaine.


A 47 ans à peine il se prétend en savoir plus que "la plupart des
chercheurs en IA" et se targue de "jeter un pavé dans la mare" d'un
des domaines de recherche de l'informatique théorique les plus
secoués et actifs.

Point la modestie ne l'étouffe.


Bah ..tu sais bien, la connaissance c'est comme la confiture, moins t'en as
plus tu l'étale :-)

Bon, à part ça, le prend pas comme une attaque perso, mais ça serait pas mal
que tu régle ton niouze-riz-d'or pour qu'il évite de zapper les en-tête
genre "Content-Type" quand tu poste un message, c'est plus sympa pour ceux
qui veulent te lire.


--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça arrive.


serge boisse
Le #1038590
Bonjour à tous, y compris à Jean-Karim
J'ai du mal à comprendre tant de haine. Je ne cherche qu'à susciter un
débat, et j'aurais souhaiter qu'il parte sur des bases plus sereines.
Mais puisqe je suis attaqué, je vais répondre point par point :

A 47 ans à peine il se prétend en savoir plus que "la plupart des
chercheurs en IA"


Relisez bien mon post. je n'ai prétendu rien de tel. Je ne prétend pas
en savoir plus que tous les autres, ce serait difficile ! Mais il se
trouve que l'IA est un discipline qui s'est, comme toutes les autres
disciplines scientifiques, divisée en un grand nombre de spécialités,
et qu'il est difficile même pour un chercher en pointe dans un domaine
de savoir ce qui se passe dans les autres. Or il y a eu des percées
récentes (Dues à E Yudkowsky, l'équipe Farg de Douglas Hosftadter, et
quelques autres) qui, c'est un fait, ne sont pas forcéement connues de
tous les chercheurs. De plus je ne suis pas seulement un spécialistes
de l'IA mais aussi un mathématicien et un psychologue cognitif. Et les
gens qui me connaissent s'accordent à dire que je suis une personne
très cultivée.

et se targue de "jeter un pavé dans la mare" d'un des
domaines de recherche de l'informatique théorique les plus secoués et
actifs.

Point la modestie ne l'étouffe.
Bien entendu, il s'agit d'une accroche volontairement provocatrice. Je

ne suis pas mégalomane ! Mais je ne sais pas si vous mesurez l'immense
difficulté qu'un auteur inconnu, même s'il a écrit quelque chose
d'inéressant, peut avoir à faire connaitre son premier livre. Mettez
vous donc à ma place. j'ai passé un temps considérable, qui se chiffre
en milliers d'heures, à amasser des informations, les classer,
discuter (y compris avec Douglas Hosftadter, qui m'a encouragé à
poursuivre), puis à rédiger, relire, corriger mon livre. Et
maintenant, se pose pour moi la question : quelle est la meilleure
stratégie ppur le faire connaître ? J'ai choisi de poster un
communiqué provocateur, pour susciter un débat. Mais je suis là, sur
ce newsgroup, et je répondrai à toutes les questions et a toutes les
critiques (je ne doute pas que mon livre soit criticable, encore faut-
il que ces critiques soient fondées)

Cela étant, je connais bien le milieu de l'IA, croyez moi, je lis
chaque annnée des dizaines de publications et de thèses au top niveau
mondial, et je suis moi-même auteur de quelques programmes
intéressants. Et s'il y a une chose que je sais, c'est que ce milieu
ronronne, car pour faire une thèse il faut un sujet bien délimité, et
personne ne se risque à y parler d'IA vraie ou générale, à l'except ion
d'une poignée de chercheurs talentueux que je respecte, comme
Hosfstadter précité, Alain Cardon, Jaques Pitrat et Marvin Minksy.

Ingénieur, artiste peintre, musicien compositeur, philosophe et
écrivain, il est enseignant à l'ENAC. Il mène depuis de nombreus es
années des recherches en intelligence artificielle et en
mathématiques.


Un petit tour sur son lié site personnel suffit à constater que comme
beaucoup d'humanistes des temps modernes, il souffre du syndrome du
mauvais couteau suisse: tout faire, mais ne rien faire de valable.


Ce sont des jugements très dur mais aussi très subjectifs. Je reçois
chaque semaine de nombreuses lettres d'internautes qui me dienset à
quel point ils on été ravis de faire un tour sur mon site http://sboiss e.free.fr.
En général ces témoignages se recoupent pour dire que les sites
personnels sont souvent très creux, mais que le mien fait exception.

Comme
le disait Coluche "j'y connais rien en musique mais j'entends aussi bien
que les gens qui achètent des disques", la musique atonale, arythmique,
dissonante et inaudible présentée comme "chef d'oeuvre" y vaut le d étour
tant elle est édifiante.
Mensonge. Où,sur mon site, figure le mot chef d'oeuvre ? Nulle part.

De plus ma musique n'est pas atonale ni arythmique. Il s'agit de
musique electronique d'une qualité que mes amis trouvent intéressante.
Mais les goûts et les couleurs...

Les croûtes sont sympathiques aussi, très "club
du 3ème âge qui expose le peu dont il dispose";
Là, franchement, vous exagérez. Je ne suis pas un génie de la

peinture,mais on ne peut certainement pas qualifier mes oeuvres de
"croûtes" et je connais plusieurs personnes qui ont été émues et
admiratifs devant certaines.

C'est bien la première fois que je vois un ouvrage censé traiter
d'informatique théorique de haut-vol présenté au public en mettant en
avant le fait que son auteur a précédemment publie un pavé à lire d'une
seule main. J'applaudis le courage de la démarche.


Mon roman "Glissement des âmes", que j'ai mis deux ans à écrire et
dans lequel j'ai mis toute mon âme et tout mon coeur, n'est
certainement pas un "pavé à lire d'une main". L'avez vous lu, vous ?
C'est vraiment très blessant de votre part, à la limite de l'insulte.

j'ai du mal à tolérer de voir se faire spammer les groupes

fr.comp.ia, fr.comp.alorithmes, et maintenant fr.comp.divers ? Quel est
le suivant sur la liste ?


J'ai choisi ces trois groupes parce que ce sont ceux que lisent des
gens susceptibles d'aprécier (mais oui) ce que j'écrit. Comme je l'ai
dit plus haut, il est très difficile pour un auteur d'un premier livre
de se faire connâitre. Le mot "Spam" est déplacé et incorrect dans ce
contexte. Il s'agit de groupes de discussion, et si des internautes
plus polis et plus sérieux que vous veulent discuter avec moi, ce sera
avec plaisir que je leur répondrait sur ce fil. Mais voyez, même à
vous, malgré vos insultes indignes de la net-etiquette, je vous
réponds (et poliment).

Et je signe, j'assume pleinement que ce post soit archivé pour les 40
ans à venir et porte mon nom en pied d'une attaque personnelle. Je ne
manque pas de saluer, féliciter et encourager l'excellence quel que soit
son domaine;
Vraiment ?


de même je ne tolère pas qu'on abaisse aussi dramatiquement
le rapport signal/bruit en présentant les élucubrations d'un esprit
désoeuvré comme "un livre qui risque de secouer le petit monde de
l'intelligence artificielle, et peut être le monde tout court".


Je ne pense pas abaisser le rapport signal bruit. En fait j'ai
l'impression que ce que vous avez detesté dans mon post qui ouvre ce
fil de discussion, c'est la forme et non le contenu. Pour la forme, je
conçoit qu'il puisse vous irriter, et dans ce cas je m'en excuse. Mais
pour le fond, vous me permettrez de n'accepter que des critiques
objectives et fondées, ce qui n'est pas le cas des vôtres. Oui je
suis ouvert à la critique, mais pour critiquer, encore faut-il savoir
ce que j'ai écrit. Vous ne critiquez pas mon livre, mais ma personne,
ce qui est inconvenant et inadmissible.

Heureusement, la chose est publiée indépendamment et dans l'ombre, el le
ne viendra pas polluer les étagères des bons libraires.
Mais la chose en question sera aussi prochainement sur les étagères

des bons libraires. De plus Lulu.com connait une croissance
expoentielle, la plus rapide du marché en fait, et est en passe de
devenir un phénomène dans l'édition.

C'est aussi ça la vague internet, on s'expose à la vindicte de dizain es
de millions de critiques.


Mais j'accepte les critiques avec plaisir ! Mais seulement celles des
gens qui auront lu "L'esprit, l'IA et la Singularité".
Pour le reste, et pour ceux qui ne l'ont pas lu, qui se demandent
s'ils vont le lire ou tout simplement les curieux, je suis ouvert à la
discussion et j'espère que nous pourrons parler de choses plus
concrêtes comme la possibilité ou pas de faire une IA vraie, la
structure qu'elle devra avoir, les difficultés à surmonter, la
philosophie de l'esprit, et de la conscience, les conséquences
sociales, économiques et politiques de la création d'une IA, les
problèmes de sécurité informatique, les applications potentielles,
etc.

Bien cordialement, serge boisse


serge boisse
Le #1038405
Désolé pour les fautes d'orthographe dans mon dernier post, j'étais un
rien énervé et j'ai cliqué sur envoyer sans relire...
Ascadix
Le #1038402
serge boisse viens de tapoter sur son clavier ....

Désolé pour les fautes d'orthographe dans mon dernier post, j'étais un
rien énervé et j'ai cliqué sur envoyer sans relire...


Tu veut dire que t'as désactivé la minuscule miette d'IA au fond de ton PC
qui fait tourner le correcteur d'orthographe ... c'est singulier ça comme
choix :-P

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça arrive.

Jide
Le #1037813
« Il est temps de se réveiller », déclare Serge Boisse. « Nous savons
maintenant comment marche l’esprit humain, et comment créer une
intelligence artificielle (IA) véritable, consciente et créative.


On peut s'arreter la: personne ne sait "comment marche l’esprit humain" ,
loin de la, et l'IA n'est qu'une branche de l'informatique au nom pompier
( se rappeler les "cerveaux electroniques" des annees 50..)
J.D.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme