[sites webs] Recueil d'expériences sur les opérateurs CDN

Le
Sébastien Ballesté-Antich
Bonjour,

Notre marque s'occupe en régie directe de ses sites webs, lesquels
totalisent environ 1 million de visiteurs par mois à travers le monde,
hébergés sur une plateforme dédiée avec de la répartition de charge sur
2 serveurs frontaux.

Lors des campagnes de bannières sur internet les performances des
machines tout comme la bande passante sont insuffisantes, en outre notre
hébergeur est en France alors que nos internautes sont majoritairement
américains et asiatiques ce qui est la cause d'un mauvais temps de
réponse dans certaines zones.

C'est pourquoi nous envisageons de faire appel à des opérateurs de CDN
(Content Delivery Network) - il me semble qu'un autre terme pour cette
technique est le reverse proxy - afin de distribuer nos contenus au plus
près des internautes.

Nous avons consulté 3 sociétés, Limelight, Savvis et Akamai ; j'ai lu
sur wikipedia qu'il y en avait une bonne douzaine d'autres. Les prix ne
sont pas homogènes, ils vont du simple au quadruple (de 50 k€ à 200k€
par an).

Ce qui m'amène à poser cette question ouverte, avec quels opérateurs de
CDN travaillez-vous, quels sont leurs atouts et peut-être les choses
(bonnes et mauvaises) à savoir pour faire notre choix ?

Merci par avance de me faire profiter de votre expérience,

--
Sébastien Ballesté-Antich
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jerome
Le #1104106
Vu les prix, 3 serveurs répartis sur 3 continents serait suffisant je pense.
3 hébergeurs, un en Europe, un en Asie, un aux USA.
Après pour Akamai et autre, ils te mettront + de 2000 serveurs répartis,
mais est ce nécéssaire ? Ca dépend de ton projet.

Jerome

"Sébastien Ballesté-Antich" message de news: 45f13e90$0$7513$
Bonjour,

Notre marque s'occupe en régie directe de ses sites webs, lesquels
totalisent environ 1 million de visiteurs par mois à travers le monde,
hébergés sur une plateforme dédiée avec de la répartition de charge sur
2 serveurs frontaux.

Lors des campagnes de bannières sur internet les performances des
machines tout comme la bande passante sont insuffisantes, en outre notre
hébergeur est en France alors que nos internautes sont majoritairement
américains et asiatiques ce qui est la cause d'un mauvais temps de
réponse dans certaines zones.

C'est pourquoi nous envisageons de faire appel à des opérateurs de CDN
(Content Delivery Network) - il me semble qu'un autre terme pour cette
technique est le reverse proxy - afin de distribuer nos contenus au plus
près des internautes.

Nous avons consulté 3 sociétés, Limelight, Savvis et Akamai ; j'ai lu
sur wikipedia qu'il y en avait une bonne douzaine d'autres. Les prix ne
sont pas homogènes, ils vont du simple au quadruple (de 50 k€ à 200k€
par an).

Ce qui m'amène à poser cette question ouverte, avec quels opérateurs de
CDN travaillez-vous, quels sont leurs atouts et peut-être les choses
(bonnes et mauvaises) à savoir pour faire notre choix ?

Merci par avance de me faire profiter de votre expérience,

--
Sébastien Ballesté-Antich


Sébastien Ballesté-Antich
Le #1103956
Vu les prix, 3 serveurs répartis sur 3 continents serait suffisant je pense.
3 hébergeurs, un en Europe, un en Asie, un aux USA.


J'ai pensé au départ à cette possibilité, pour cela j'ai demandé à ma
direction la création d'un poste d'administrateur de nos machines webs,
travail à temps partiel pour s'occuper de la réplication des contenus et
d'un minimum d'administration (y compris pour nos serveurs de
développement) en collaboration avec les équipes des hébergeurs. Mais
cela pose deux problèmes :
- D'une part la direction est contre pour deux raisons, elle estime
qu'elle va se mettre sur le dos des responsabilités quelle peut
rémunérer à des sociétés dont c'est le métier, par ailleurs ce mode de
fonctionnement lui fait peur pour les vacances, maladies, démission.
- D'autre part les hébergeurs français que j'ai contacté ne souhaitent
pas travailler en tandem avec un salarié de leur client, ils proposent
soit des contrats hébergement plus administration soit juste de
l'hébergement.

Après pour Akamai et autre, ils te mettront + de 2000 serveurs répartis,
mais est ce nécéssaire ? Ca dépend de ton projet.


Je pense que cette solution est nécessaire pour faire face aux campagnes
de promotion sur internet car nos sites sont entièrement en flash avec
beaucoup de video et d'images, donc très gourmands en bande passante.
Il se trouve que l'on a déjà raté une campagne justement parce que les
machines et la bande passante sont sous-dimensionnées, et j'ai réussi à
convaincre ma hiérarchie qu'une partie du budget bannière devait être
forcément alloué à des postes purement techniques pour accueillir le
traffic lié aux opérations, proportionnellement aux montants engagés.

Akamai m'a effectivement dit qu'ils disposaient de 2000 machines de
cache dans le monde, mais c'est le plus cher et son système de
facturation en cas de dépassement nous fait un peu peur.
Les autres prestataires en CDN sont-ils tout aussi valables ?

--
Sébastien Ballesté-Antich

dwetzel
Le #1103955
On 9 mar, 13:19, Sébastien Ballesté-Antich

Vu les prix, 3 serveurs répartis sur 3 continents serait suffisant je pense.
3 hébergeurs, un en Europe, un en Asie, un aux USA.


J'ai pensé au départ à cette possibilité, pour cela j'ai demand é à ma
direction la création d'un poste d'administrateur de nos machines webs,
travail à temps partiel pour s'occuper de la réplication des contenus et
d'un minimum d'administration (y compris pour nos serveurs de
développement) en collaboration avec les équipes des hébergeurs. Ma is
cela pose deux problèmes :
- D'une part la direction est contre pour deux raisons, elle estime
qu'elle va se mettre sur le dos des responsabilités quelle peut
rémunérer à des sociétés dont c'est le métier, par ailleurs c e mode de
fonctionnement lui fait peur pour les vacances, maladies, démission.
- D'autre part les hébergeurs français que j'ai contacté ne souhait ent
pas travailler en tandem avec un salarié de leur client, ils proposent
soit des contrats hébergement plus administration soit juste de
l'hébergement.


Après pour Akamai et autre, ils te mettront + de 2000 serveurs répa rtis,
mais est ce nécéssaire ? Ca dépend de ton projet.


Je pense que cette solution est nécessaire pour faire face aux campagnes
de promotion sur internet car nos sites sont entièrement en flash avec
beaucoup de video et d'images, donc très gourmands en bande passante.
Il se trouve que l'on a déjà raté une campagne justement parce que les
machines et la bande passante sont sous-dimensionnées, et j'ai réussi à
convaincre ma hiérarchie qu'une partie du budget bannière devait êt re
forcément alloué à des postes purement techniques pour accueillir le
traffic lié aux opérations, proportionnellement aux montants engagé s.

Akamai m'a effectivement dit qu'ils disposaient de 2000 machines de
cache dans le monde, mais c'est le plus cher et son système de
facturation en cas de dépassement nous fait un peu peur.
Les autres prestataires en CDN sont-ils tout aussi valables ?

--
Sébastien Ballesté-Antich



Tout à fait akamai est le plus cher car le plus connu. (ah la
puissance du marketing)
Je connais trés bien tous ces fournisseurs car j'ai travaillé plus ou
moins pour tous.
Je distribue actuellement la solution Vitalstream qui marche trés fort
également et dont le modèle
me semble plus adapté à celui d'akamai.
Les objets multimedia étant de plus en plus important en taille, il
vaut mieux avoir des architectures centralisées avec plus de
puissance, plus de RAM,
plus de stockage, plutot que pleins de petites infrastructures
réparties partout avec peu de puissances, stockage, etc..
D'autres part batir son discours de vente sur le nombre de serveurs
est purement marketing, un seul serveur peut etre plus puissant que
20000 machines,
tout dépend de ce qu'il y'a dedans.
Cordialement,
PS:Vous pouvez me joindre sur dwetzel.....at......atanar.net


Mihamina (R12y) Rakotomandimby
Le #1103952
Sébastien Ballesté-Antich wrote:

totalisent environ 1 million de visiteurs par mois à travers le monde,
hébergés sur une plateforme dédiée avec de la répartition de charge sur
2 serveurs frontaux.


Meme avec une connectivité tres mauvaise avec la plupart de vos visiteurs,
vous avez besoin d'autant de ressources de calcul?
Je pense que si vous améliorez la connectivité (en prenant des serveurs plus
proches des visiteurs, par exemple) il faudra prévoir encore plus de
ressources de calcul... Ou bien?
Parceque on peut raisonnablement penser que la connectivité était la
ressource qui plaffonait. Si on l'augmente (/la débride/l'améliore), rien
ne dit que le nombre de visites ne va pas exploser.
A voir...

Spyou
Le #1103951
Bonjour,

Notre marque s'occupe en régie directe de ses sites webs, lesquels
totalisent environ 1 million de visiteurs par mois à travers le monde,
hébergés sur une plateforme dédiée avec de la répartition de charge sur
2 serveurs frontaux.


La derniere opération en cours de mon coté fait un prévisionnel de 1.5
million de visites pour le mois de mars avec de la video et compagnie et
ca tiens sur un seul bi xeon bien dimentionné niveau disque (deux
grappes raid1 qui se repartissent le contenu) et CPU.

Lors des campagnes de bannières sur internet les performances des
machines tout comme la bande passante sont insuffisantes, en outre notre
hébergeur est en France alors que nos internautes sont majoritairement
américains et asiatiques ce qui est la cause d'un mauvais temps de
réponse dans certaines zones.


Mauvais hebergeur, changer d'hebergeur :)

Nous avons consulté 3 sociétés, Limelight, Savvis et Akamai ; j'ai lu
sur wikipedia qu'il y en avait une bonne douzaine d'autres. Les prix ne
sont pas homogènes, ils vont du simple au quadruple (de 50 k€ à 200k€
par an).


Sans aller jusqu'a sortir un admin systeme, on peut trouver une boite
qui saura infogerer des dédiés un peu partout et construire une solution
qui sera plus souple que celles des CDN et pour probablement moins cher.

Ce qui m'amène à poser cette question ouverte, avec quels opérateurs de
CDN travaillez-vous, quels sont leurs atouts et peut-être les choses
(bonnes et mauvaises) à savoir pour faire notre choix ?


J'ai testé Akamai lors des précédentes présidentielles .. il faut
reconnaitre que ca marche du feu de dieu pour la diffusion de video ..
mais il faut aussi sortir le chequier.

Pour de la diffusion de contenu web, surtout s'il y'a du php et sql
derriere, je suis plus que sceptique sur l'interet général de la chose.

sacre français
Le #1104413
Bonjour,

Notre marque s'occupe en régie directe de ses sites webs, lesquels
totalisent environ 1 million de visiteurs par mois à travers le monde,
hébergés sur une plateforme dédiée avec de la répartition de charge sur
2 serveurs frontaux.

Lors des campagnes de bannières sur internet les performances des
machines tout comme la bande passante sont insuffisantes,


quel transitaire ? quel volume ( 1 Gbps +)?
en outre notre
hébergeur est en France
quel Datacenter


alors que nos internautes sont majoritairement
américains et asiatiques ce qui est la cause d'un mauvais temps de
réponse dans certaines zones.
120 ms, inferieur ou superieur ?


C'est pourquoi nous envisageons de faire appel à des opérateurs de CDN
(Content Delivery Network)


c'est à la mode en ce moment - !
est ce qu'un bon transitaire ne serait il pas plus economique et pas
aussi efficace ?

- il me semble qu'un autre terme pour cette
technique est le reverse proxy - afin de distribuer nos contenus au plus
près des internautes.

Nous avons consulté 3 sociétés, Limelight, Savvis et Akamai ; j'ai lu
sur wikipedia qu'il y en avait une bonne douzaine d'autres. Les prix ne
sont pas homogènes, ils vont du simple au quadruple (de 50 k€ à 200k€
par an).

Ce qui m'amène à poser cette question ouverte, avec quels opérateurs de
CDN travaillez-vous, quels sont leurs atouts et peut-être les choses
(bonnes et mauvaises) à savoir pour faire notre choix ?

Merci par avance de me faire profiter de votre expérience,

--
Sébastien Ballesté-Antich


Publicité
Poster une réponse
Anonyme