spectacle inachevé

Le
merlenoir
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
lucien.coste
Le #19263571
"merlenoir" de news: 49ff290b$0$291$
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas


reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le


fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des


spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement


au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.



dans un spectacle correctement organisé il y a toujours un remplaçant du
moins pour les principaux rôles.
un souvenir personnel récent à Montpellier où Alagna perd sa voix au milieu
du premier acte du Cyrano d'Alfano : interruption de demi-heure le temps
demaquiller et d'habiller le remplaçant présent. même cas un jour à Turin,
il y a quatre ans où celle qui chante normalement Aïda a été remplacé par
Fiorenza Cedolins ( pas n'importe qui), mais là c'était plus aisé car il y
avait deux distributions. Ce n'est pas la première fois qu'une défaillance
vocale se produit, et il y a toujours dans les seconds rôles ( ou dans
l'autre distribution, en cas de double distribution) des jeunes qui
profitent de la défaillance ou de la maladie d'un premier rôle car ils
postulent souvent dans des premiers rôles sur des petites scènes...

--

Lucien COSTE
R1
Le #19264211
lucien.coste wrote on lundi 4 mai 2009 20:19:


"merlenoir" message de news: 49ff290b$0$291$
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas


reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le


fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des


spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement


au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.



dans un spectacle correctement organisé il y a toujours un remplaçant du
moins pour les principaux rôles.
un souvenir personnel récent à Montpellier où Alagna perd sa voix au
milieu du premier acte du Cyrano d'Alfano : interruption de demi-heure le
temps demaquiller et d'habiller le remplaçant présent. même cas un jour à
Turin, il y a quatre ans où celle qui chante normalement Aïda a été
remplacé par Fiorenza Cedolins ( pas n'importe qui), mais là c'était plus
aisé car il y avait deux distributions. Ce n'est pas la première fois
qu'une défaillance vocale se produit, et il y a toujours dans les seconds
rôles ( ou dans l'autre distribution, en cas de double distribution) des
jeunes qui profitent de la défaillance ou de la maladie d'un premier rôle
car ils postulent souvent dans des premiers rôles sur des petites
scènes...


oui mais reprendre un rôle au pied levé, en passant de second à premier
n'est pas chose simple.

--

Lucien COSTE


Ben..
Le #19264151
merlenoir a écrit :
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.







en général, les conditions indiquées lors de l'achat des billets indiquent :

"si le spectacle doit être interrompu au-delà de la moitié de sa durée,
les billets ne seront pas remboursés. "

ex : http://www.odyssud.com/article/archive/556/

http://www.choregies.asso.fr/fr/location.html

http://www.loco.artefact.org/spip.php?article810
merlenoir
Le #19264141
Rien de stipulé recto verso du billet, concernant l'annulation ou
l'interruption du spectacle..

"Ben.." 49ff44cc$0$12625$
merlenoir a écrit :
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas
reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le
fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des
spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement
au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.







en général, les conditions indiquées lors de l'achat des billets indiquent
:

"si le spectacle doit être interrompu au-delà de la moitié de sa durée,
les billets ne seront pas remboursés. "

ex : http://www.odyssud.com/article/archive/556/

http://www.choregies.asso.fr/fr/location.html

http://www.loco.artefact.org/spip.php?article810




Ben..
Le #19264131
merlenoir a écrit :
Rien de stipulé recto verso du billet, concernant l'annulation ou
l'interruption du spectacle..

"Ben.." 49ff44cc$0$12625$
merlenoir a écrit :
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas
reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le
fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des
spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement
au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.






en général, les conditions indiquées lors de l'achat des billets indiquent
:

"si le spectacle doit être interrompu au-delà de la moitié de sa durée,
les billets ne seront pas remboursés. "

ex : http://www.odyssud.com/article/archive/556/

http://www.choregies.asso.fr/fr/location.html

http://www.loco.artefact.org/spip.php?article810










ben, c'est comme quand t'achètes un billet d'avion,

tous les règlements de l'IATA sont pas imprimés au dos.
Serge
Le #19264121
"merlenoir" message de news: 49ff290b$0$291$
bonjour,
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction
informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas
reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le
fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des
spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce
manquement au
contrat de spectacle théâtrale.
Merci pour vos explications.






Bonjour,

Je n'apporte pas une réponse en droit mais une expérience...

A une époque, je m'occupais activement du Festival du Marais à Paris...

Beaucoup de spectacles en plein air....

En cas d'arrêt dû à la pluie, le spectacle était réputé avoir eu lieu
s'il s'était déroulé pendant plus de 30 mn....

D'où la nécessité pour l'organisation de devoir arrêter avant dans la
mesure du possible...

Précision, cela figurait en toutes lettres sur les billets !

Serge
Patrick V
Le #19267301
merlenoir a écrit :
le cas est rarissime. Le TNB Théâtre National de Bretagne présentait
dernièrement "la dame de chez Maxim". A l'entracte, la direction informe
les spectateurs qu'un comédien est souffrant , qu'il ne pourra pas reprendre
et donc que le spectacle ne peut continuer.
C'était le 30 avril. Le 2 mai, un article sur "ouest France" relate le fait,
toujours sans aucune proposition de dédommagement à l'égard des spectateurs.
Je voudrais savoir s'il existe une règle légale traitant de ce manquement au
contrat de spectacle théâtrale.



Un bon dossier ici :
Publicité
Poster une réponse
Anonyme