Swap: Windows aurait raison ?

Le
Sergio
Je reprends un thread récent ("Augmenter la RAM?") comme je ne sais pas
trop où le greffer, j'en ouvre un nouveau Et comme c'est vendredi, on
polémique un peu.

Et si c'était (sur ce point précis) Windows qui avait raison ?

J'essplique Par défaut Windows met son swap dans un fichier de la
partition système. Et l'augmente au fur et à mesure des besoins. N'est-ce
pas la meilleure solution (sauf pour un geek qui peaufine sa config) ?

J'ai déjà fait l'essai, sur une machine modeste (peu de mémoire, disque
assez lent) et un Windows (XP ou 2000 ?).

Une partition dédiée au swap : Ben ça rame ! on entend le disque mouliner
en faisant, je suppose, des aller-retour entre la partition système et la
partition de swap.

Pas de partition pour le swap (réglages par défaut, donc) : Ben ça va
plus vite ! Je suppose que dans ce cas, les allers-retours entre swap et
fichiers système sont plus courts, du coup, moins de déplacements de
tête. De plus pas de prise de tête sur "quelle taille allouer au swap?".

Qu'en penser vous ? Et question subsidiaire, comment avoir le même
comportement sous Linux ?

--
Serge http://leserged.online.fr/
Mon blog: http://cahierdesergio.free.fr/
Soutenez le libre: http://www.framasoft.org
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
denis.paris
Le #24050051
Le 09/12/2011 15:59, Sergio a écrit :
Je reprends un thread récent ("Augmenter la RAM?") comme je ne sais pas
trop où le greffer, j'en ouvre un nouveau... Et comme c'est vendredi, on
polémique un peu.

Et si c'était (sur ce point précis...) Windows qui avait raison ?

J'essplique... Par défaut Windows met son swap dans un fichier de la
partition système. Et l'augmente au fur et à mesure des besoins. N'est-ce
pas la meilleure solution (sauf pour un geek qui peaufine sa config) ?

J'ai déjà fait l'essai, sur une machine modeste (peu de mémoire, disque
assez lent...) et un Windows (XP ou 2000 ?).

Une partition dédiée au swap : Ben ça rame ! on entend le disque mouliner
en faisant, je suppose, des aller-retour entre la partition système et la
partition de swap.

Pas de partition pour le swap (réglages par défaut, donc) : Ben ça va
plus vite ! Je suppose que dans ce cas, les allers-retours entre swap et
fichiers système sont plus courts, du coup, moins de déplacements de
tête. De plus pas de prise de tête sur "quelle taille allouer au swap?".

Qu'en penser vous ? Et question subsidiaire, comment avoir le même
comportement sous Linux ?




Même si une partition est "dédiée" au swap, Windows ne la gère pas en
"raw", mais on pose le fichier swap dessus. Donc si tu as constaté des
lenteurs dans cette configuration (que j'utilise très souvent sans
jamais avoir mis en évidence ce que tu rapportes) c'est qu'il y a un
souci sur ce disque/partition. Où bien tu as peut-être aussi rempli "à
ras bord" la partition, or il faut respecter au moins 15% d'espace libre
sur une partition avec Windows, sinon ça rame.

Même si un swap est surdimensionné Windows n'utilise ce dont il a besoin
(ce comportement est identique sous linux), sauf bien sûr en cas
d'affolement d'un programme (anecdote rapportée par Emmanuel)

Par défaut Windows met le swap à 0 et en autoextend, ce qui n'est pas un
comportement forcément souhaitable, il vaut mieux le fixer sur un disque
séparé du système si possible.
Marc Boyer
Le #24050291
Le 09-12-2011, Sergio
Et si c'était (sur ce point précis...) Windows qui avait raison ?

J'essplique... Par défaut Windows met son swap dans un fichier de la
partition système. Et l'augmente au fur et à mesure des besoins. N'est-ce
pas la meilleure solution (sauf pour un geek qui peaufine sa config) ?

J'ai déjà fait l'essai, sur une machine modeste (peu de mémoire, disque
assez lent...) et un Windows (XP ou 2000 ?).

Une partition dédiée au swap : Ben ça rame ! on entend le disque mouliner
en faisant, je suppose, des aller-retour entre la partition système et la
partition de swap.

Pas de partition pour le swap (réglages par défaut, donc) : Ben ça va
plus vite ! Je suppose que dans ce cas, les allers-retours entre swap et
fichiers système sont plus courts, du coup, moins de déplacements de
tête. De plus pas de prise de tête sur "quelle taille allouer au swap?".



Ben, sauf qu'un système de fichiers, ça a plein de choses à gérer
(droits d'accès, dates d'accès, liens, etc). Quand tu aggrandis
ton fichier, il faut voir où il reste de la place, etc.

A priori, un swap, c'est organisé de façon à pouvoir mapper
rapidement de la mémoire.

Donc, sauf détail d'implantation bizarre, un swap dédié devrait
être plus rapide.

Après, il y a les questions de déplacement de tête dans les
disques physique. Je suis pas très calé.


Qu'en penser vous ? Et question subsidiaire, comment avoir le même
comportement sous Linux ?



Google: fichier swap linux ?

Marc Boyer
--
À mesure que les inégalités regressent, les attentes se renforcent.
François Dubet
Sergio
Le #24050281
Le Fri, 09 Dec 2011 16:18:22 +0100, denis.paris a écrit :

Et si c'était (sur ce point précis...) Windows qui avait raison ?

Qu'en penser vous ? Et question subsidiaire, comment avoir le même
comportement sous Linux ?



Même si une partition est "dédiée" au swap, Windows ne la gère pas en
"raw", mais on pose le fichier swap dessus. Donc si tu as constaté des
lenteurs dans cette configuration (que j'utilise très souvent sans
jamais avoir mis en évidence ce que tu rapportes) c'est qu'il y a un
souci sur ce disque/partition. Où bien tu as peut-être aussi rempli "à
ras bord" la partition, or il faut respecter au moins 15% d'espace libre
sur une partition avec Windows, sinon ça rame.

Même si un swap est surdimensionné Windows n'utilise ce dont il a besoin
(ce comportement est identique sous linux), sauf bien sûr en cas
d'affolement d'un programme (anecdote rapportée par Emmanuel)



Je parle d'une config "faible en mémoire" qui, donc est obligée
d'utiliser le swap un minimum.

Par défaut Windows met le swap à 0 et en autoextend, ce qui n'est pas un
comportement forcément souhaitable, il vaut mieux le fixer sur un disque
séparé du système si possible.



Je parle de config "standard" (un seul disque dur). Pas de config de geek
avec 2 disques, dont un pour le swap !

--
Serge http://leserged.online.fr/
Mon blog: http://cahierdesergio.free.fr/
Soutenez le libre: http://www.framasoft.org
Fabien LE LEZ
Le #24050271
On 09 Dec 2011 14:59:57 GMT, Sergio

Une partition dédiée au swap : Ben ça rame ! on entend le disque mouliner
en faisant, je suppose, des aller-retour entre la partition système et la
partition de swap.



Que le swap soit sur sa propre partition ou sur la partition système,
physiquement, ça ne change rien : le swap se trouve à un endroit du
disque, et les données à un autre endroit. Pour passer de l'un à
l'autre, les têtes doivent bouger.

Le seul truc important, c'est que le swap et les données souvent lues
(fichiers système) soient au début du disque. En effet, la vitesse de
lecture (et d'écriture) est à peu près deux fois plus élevée au début
du disque qu'à la fin.

Bien sûr, tout ça n'est vrai que pour les disques durs. Les SSD
fonctionnent différemment.


Par ailleurs, si, sous Linux, tu préfères avoir un fichier de swap
plutôt qu'une partition, rien ne t'en empêche.
denis.paris
Le #24050361
Le 09/12/2011 17:02, Fabien LE LEZ a écrit :
On 09 Dec 2011 14:59:57 GMT, Sergio

Une partition dédiée au swap : Ben ça rame ! on entend le disque mouliner
en faisant, je suppose, des aller-retour entre la partition système et la
partition de swap.



Que le swap soit sur sa propre partition ou sur la partition système,
physiquement, ça ne change rien : le swap se trouve à un endroit du
disque, et les données à un autre endroit. Pour passer de l'un à
l'autre, les têtes doivent bouger.

Le seul truc important, c'est que le swap et les données souvent lues
(fichiers système) soient au début du disque. En effet, la vitesse de
lecture (et d'écriture) est à peu près deux fois plus élevée au début
du disque qu'à la fin.

Bien sûr, tout ça n'est vrai que pour les disques durs. Les SSD
fonctionnent différemment.


Par ailleurs, si, sous Linux, tu préfères avoir un fichier de swap
plutôt qu'une partition, rien ne t'en empêche.




...mais les performances seraient moins bonnes avec un swap en fichier.

Tu soulèves d'ailleurs un point important: l'emplacement de la partition
de swap. Cette question a été évoquée dans un autre fil, c'est peut-être
une occasion de voir s'il ne serait pas pertinent de déclarer le swap en
première partition du disque (/dev/sda1) dans le cas bien sûr où on
installe un système neuf.
Phil 93
Le #24050501
Sergio a écrit :

Je parle de config "standard" (un seul disque dur). Pas de config de geek
avec 2 disques, dont un pour le swap !



Sur un ordinateur portable, en général on ne peut avoir qu'un seul
disque. Pour les ordinateurs fixes, en général on a tout ce qu'il faut
pour mettre plusieurs disques (la place, les connecteurs SATA, PATA ou
SCSI disponibles, la puissance d'alim...) Si on n'est pas riche, dans
le bon coin on trouve facilement un disque de 80 Go pour 10 € . De plus
les lecteurs de fcolc sont presque tous des geeks, et un geek, ça a
forcément quelques disques durs qui traînent dans un carton. Si on
n'a vraiment aucun disque dur en rab, ni 10 € en poche, on peut toujours
aller faire la manche dans fr.comp.ordinosaures (cherche généreux
donateur d'un disque dur...)

Dans mes PC personnels hors portables, je mets toujours au moins 2
disques durs, le premier pour le système, le deuxième pour le swap et
les données, avec une partition dédiée pour le swap, que ce soit pour
Windows ou pour Linux.
Fabien LE LEZ
Le #24050491
On Fri, 09 Dec 2011 17:17:24 +0100, "denis.paris"

Par ailleurs, si, sous Linux, tu préfères avoir un fichier de swap
plutôt qu'une partition, rien ne t'en empêche.



...mais les performances seraient moins bonnes avec un swap en fichier.



En théorie. En pratique, hors problèmes de fragmentation (évités si on
crée le fichier de swap quand la partition est relativement vide), ça
m'étonnerait qu'on voie une grosse différence.

c'est peut-être
une occasion de voir s'il ne serait pas pertinent de déclarer le swap en
première partition du disque (/dev/sda1) dans le cas bien sûr où on
installe un système neuf.



C'est généralement ce que je fais.
Fabien LE LEZ
Le #24050481
On Fri, 09 Dec 2011 17:36:08 +0100, Phil 93
Si on n'est pas riche, dans
le bon coin on trouve facilement un disque de 80 Go pour 10 €



M'est avis qu'un disque de 80 Go sera considérablement plus lent qu'un
disque moderne.
Phil 93
Le #24050691
Fabien LE LEZ a écrit :

Si on n'est pas riche, dans
le bon coin on trouve facilement un disque de 80 Go pour 10 €



M'est avis qu'un disque de 80 Go sera considérablement plus lent qu'un
disque moderne.



Le taux de transfert sera plus faible qu'un disque récent. Le temps
d'accès moyen ne sera pas plus mauvais. On gagnera de toute façon des
déplacements de têtes. Si on est un geek riche, il vaut mieux
effectivement un disque moderne, mais avec les inondations en Thaïlande
ce n'est pas très bon marché ces temps-ci.
Arnaud Gomes-do-Vale
Le #24050771
Fabien LE LEZ
...mais les performances seraient moins bonnes avec un swap en fichier.



En théorie. En pratique, hors problèmes de fragmentation (évités si on
crée le fichier de swap quand la partition est relativement vide), ça
m'étonnerait qu'on voie une grosse différence.



À condition que le système de fichiers soit monté avec les options qui
vont bien, genre noatime. Je ne sais pas si les distributions font ça
par défaut de nos jours ?

--
Arnaud
http://blogs.glou.org/arnaud/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme