T'as d'beaux yeux tu sais...

Le
Ghost-Rider
Nikon D90, 18-200 à 200, bonnette 3 dioptries, 800 iso, 1/250 à f22,
recadrée.
http://cjoint.com/11jn/AFxuyQHL84F.htm

--
Ghost Rider
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jacques Dassié
Le #23495571
Le Thu, 23 Jun 2011 20:29:47 +0200, Ghost-Rider

Nikon D90, 18-200 à 200, bonnette 3 dioptries, 800 iso, 1/250 à f22,
recadrée.
http://cjoint.com/11jn/AFxuyQHL84F.htm



Salut G-R

"T'a d'beaux yeux, tu sais ?"

Oui, on s'attend à rencontrer Gabin au détour d'un couloir de l'"Hotel
du Nord", ou mieux, quelque petite pépée avec les grands yeux profonds
de Michèle...

Et non, on déchante, ce n'est qu'une mouche ! Je ne critique pas la
photo, tu fais ce que tu veux.
Mais avec un titre pareil, on s'attendrait à voir... les yeux de la
mouche !

Hors, inconnus au bataillon.Ton insecte est masqué et la composition à
refaire. Un simple poil de plus en plongée et tu lui dégageait ses yeux
admirables, pleins de petite facettes...
Oui, je sais, c'est bien facile à dire après ! Quand on a l'oeil dans le
viseur on ne pense pas à tout regarder, hypnotisé que l'on est par le
bestiau.

Ensuite la technique :
Nikon : pas de problème
18-200 : Grand nouveau standard, mais ce n'est pas un objectif réputé
pour un usage macro.
Bonnette : oui, ça grossit, mais ça rajoute 2 surfaces air-verre aux 24
de l'objo. Tu me diras qu'au point où on en est, deux de plus...
Si tu en as absolument besoin, je préfère les bagues-allonges conservant
également les automatismes. Ça bouffe de la lumière, mais on s'en fout,
il suffit de monter les ISO's et on en a à revendre...

Mais pour voir les yeux des mouches, tu as commis une erreur qui ne
pardonne pas : diaphragmer à 22 !
Les lois physiques existent toujours et se rappellent à notre bon
souvenir. Je parle évidemment de la diffraction !
Ce n'est absolument pas une critique, tout le monde s'y fait piéger un
jour ou l'autre ! Tiens un exemple ou je me suis fait avoir en beauté :

http://www.cijoint.fr/cj201106/cijdTS5rxV.jpg

Syrphe "Eristalis tenax" Canon 20D 60mm macro 800 ISO 1/250e f:22
Mêmes conditions que toi : pas de facettes.
Pour avoir les facettes des yeux, il faut changer un peu d'échelle :
autre exemple :

http://www.cijoint.fr/cj201106/cijUtabavE.jpg

Mouche-20D-0988 Canon 20D 60mm macro 800 ISO 1/400e f:5,6
Et là, elles sortent.
Mais si tu veux vraiment rêver, il faut aller voir le site de notre
maître à tous : Gérard THÉRIN

http://www.naturepixel.com/

Voili-voilou
(Au fait, interro écrite samedi prochain!).

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Ghost-Rider
Le #23495811
Le 24/06/2011 09:16, Jacques Dassié a écrit :
Le Thu, 23 Jun 2011 20:29:47 +0200, Ghost-Rider

Nikon D90, 18-200 à 200, bonnette 3 dioptries, 800 iso, 1/250 à f22,
recadrée.
http://cjoint.com/11jn/AFxuyQHL84F.htm



Salut G-R



Salut Monsieur Jacques,

"T'a d'beaux yeux, tu sais ?"
Oui, on s'attend à rencontrer Gabin au détour d'un couloir de l'"Hotel
du Nord", ou mieux, quelque petite pépée avec les grands yeux profonds
de Michèle...
Et non, on déchante, ce n'est qu'une mouche ! Je ne critique pas la
photo, tu fais ce que tu veux.



Surtout ce que je peux. Mais je la trouve bien jaune et bien poilue
cette mouche.

Mais avec un titre pareil, on s'attendrait à voir... les yeux de la
mouche !
Hors, inconnus au bataillon.Ton insecte est masqué et la composition à
refaire. Un simple poil de plus en plongée et tu lui dégageait ses yeux
admirables, pleins de petite facettes...



On lui voit les yeux, mais pas les facettes, juste une sorte d'hexagone.

Oui, je sais, c'est bien facile à dire après ! Quand on a l'oeil dans le
viseur on ne pense pas à tout regarder, hypnotisé que l'on est par le
bestiau.



Elle montait le long de la fleur, j'ai pris 3 photos, ça c'est la plus
haute, ensuite vvvrrroooommmm !!!

Ensuite la technique :
Nikon : pas de problème
18-200 : Grand nouveau standard, mais ce n'est pas un objectif réputé
pour un usage macro.



Certes, mais c'est le seul que j'ai. Faute de grive, on mange des
merles. Avec l'argent de mes premières photos, je m'achèterai un
objectif macro.
Clique ici : □ pour m'envoyer 10 euros.

Bonnette : oui, ça grossit, mais ça rajoute 2 surfaces air-verre aux 24
de l'objo. Tu me diras qu'au point où on en est, deux de plus...



Cette excellente bonnette Olympus m'avais coûté for cher, alors je
l'amortis.

Si tu en as absolument besoin, je préfère les bagues-allonges conservant
également les automatismes. Ça bouffe de la lumière, mais on s'en fout,
il suffit de monter les ISO's et on en a à revendre...



Oui mais ça bouffe aussi de la luminosité dans le viseur, pour parfaire
la MAP ce n'est pas idéal. Comme j'ai un petit capteur et pas un plein
format comme certains, l'image est plus petite.

Mais pour voir les yeux des mouches, tu as commis une erreur qui ne
pardonne pas : diaphragmer à 22 !
Les lois physiques existent toujours et se rappellent à notre bon
souvenir. Je parle évidemment de la diffraction !



J'ai pris plusieurs photos à différents diaphragmes, jusqu'à f32, pour
faire des essais de profondeur de champ et de diffraction, justement.
Je vais prendre le temps de faire des comparaisons que je publierai ici.

Ce n'est absolument pas une critique, tout le monde s'y fait piéger un
jour ou l'autre ! Tiens un exemple ou je me suis fait avoir en beauté :
http://www.cijoint.fr/cj201106/cijdTS5rxV.jpg
Syrphe "Eristalis tenax" Canon 20D 60mm macro 800 ISO 1/250e f:22
Mêmes conditions que toi : pas de facettes.
Pour avoir les facettes des yeux, il faut changer un peu d'échelle :
autre exemple :
http://www.cijoint.fr/cj201106/cijUtabavE.jpg
Mouche-20D-0988 Canon 20D 60mm macro 800 ISO 1/400e f:5,6
Et là, elles sortent.



Oui, mais pour les faire ressortir, il faut accentuer, et donc qu'elles
soient sur la photo. Sur ta première photo, sont-elles là ou pas, je
veux dire, hors baisse de qualité due à la diffraction ? JePoseLaQuestion.

Mais si tu veux vraiment rêver, il faut aller voir le site de notre
maître à tous : Gérard THÉRIN
http://www.naturepixel.com/



Je trouve que beaucoup de ses photos sont trop accentuées, avec plein de
petits points blancs.
La mienne est plus poétique, c'est une symphonie en jaune...
Je ne fais pas dans la technique mais dans le sublime. :-)

Voili-voilou
(Au fait, interro écrite samedi prochain!).



Sujet : comment distinguer une mouche jaune d'une abeille. Vous avez 10
secondes.

--
Ghost Rider
Marechal Nouvoilat
Le #23495861

Sujet : comment distinguer une mouche jaune d'une abeille. Vous avez 10
secondes.



Les mouches (diptères) n'ont que deux ailes.
En cas d'incertitude attraper entre deux doigts l'insecte à identifier,
la réponse est immédiate.




--
Ghost Rider
Jacques Dassié
Le #23496061
Le Fri, 24 Jun 2011 10:34:44 +0200, Ghost-Rider


Clique ici : ? pour m'envoyer 10 euros.

Cette excellente bonnette Olympus m'avais coûté for cher, alors je
l'amortis.


Oui, mais elle a toujours deux surfaces air-verre...

Ça bouffe de la lumière, mais on s'en fout,
il suffit de monter les ISO's et on en a à revendre...



Oui mais ça bouffe aussi de la luminosité dans le viseur, pour parfaire
la MAP ce n'est pas idéal. Comme j'ai un petit capteur et pas un plein
format comme certains, l'image est plus petite.



Après plus d'un an d'expérimentation, j'ai dédié le Canon 20D à la
macro. Equpé en permanence du 100mm f:4 et du flash annulaire. Sur ce
point je regrette un peu mon Canon 60 mm 2,8 macro (donné au fiston)

Et pour la photo standard, c'est le Canon 5D Mk II, 24-105 mm
Mais je regrette mon 5D (tout court) qui me semblait avoir une dynamique
plus étendue, quoique en disent les spécifs ! (donné au fiston).

Tiens un exemple ou je me suis fait avoir en beauté :
http://www.cijoint.fr/cj201106/cijdTS5rxV.jpg
Syrphe "Eristalis tenax" Canon 20D 60mm macro 800 ISO 1/250e f:22
Mêmes conditions que toi : pas de facettes.



Sur ta première photo, sont-elles là ou pas, je
veux dire, hors baisse de qualité due à la diffraction ?



Comprends pas ta question ! Les yeux du bestiau sont pleins de facettes
dont l'image est PROJETÉE floue sur le capteur EN RAISON DE LA
DIFFRACTION causée par un diaphragme trop fermé.

JePoseLaQuestion.



Non ! Ou alors, tu envois les dix euros que je t'ai envoyé, à MELMOTH,
au titre des droits d'auteurs.

Sujet : comment distinguer une mouche jaune d'une abeille. Vous avez 10
secondes.



Il est particulièrement simple de le savoir ! Il suffit de l'attraper et
de la conserver 10 secondes dans la paume de la main ! La distinction
s'opère seule. C'est d'ailleurs comme cela que nous faisons pour
distinguer les diptères des hyménoptères : si ça pique : c'est un hymeno
! Fastoche, non ?
--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Ghost-Rider
Le #23496151
Le 24/06/2011 12:14, Jacques Dassié a écrit :
Le Fri, 24 Jun 2011 10:34:44 +0200, Ghost-Rider

Mêmes conditions que toi : pas de facettes.





Sur ta première photo, sont-elles là ou pas, je
veux dire, hors baisse de qualité due à la diffraction ?



Comprends pas ta question ! Les yeux du bestiau sont pleins de facettes
dont l'image est PROJETÉE floue sur le capteur EN RAISON DE LA
DIFFRACTION causée par un diaphragme trop fermé.



J'ai l'impression que de toutes façons elles n'auraient pas été là, même
en l'absence de diffraction, car les poils, eux sont bien là. Mais je
dois me tromper.

JePoseLaQuestion.



Non ! Ou alors, tu envois les dix euros que je t'ai envoyé, à MELMOTH,
au titre des droits d'auteurs.



Monsieur MELMOTH se croit propriétaire de la langue française.
Quelle présomption ! Du reste, je n'ai pas mis le ©.
Il faudrait être DIEU pour pouvoir le prétendre !

Sujet : comment distinguer une mouche jaune d'une abeille. Vous avez 10
secondes.



Il est particulièrement simple de le savoir ! Il suffit de l'attraper et
de la conserver 10 secondes dans la paume de la main ! La distinction
s'opère seule. C'est d'ailleurs comme cela que nous faisons pour
distinguer les diptères des hyménoptères : si ça pique : c'est un hymeno
! Fastoche, non ?



Oui, j'y avais pensé. Je ne manquerai pas de faire part ici de mes
constatations.

Ceci étant, je me rends bien compte que faire de la photo rapprochée
n'est pas simple. Entre la PDC et la diffraction, la sensibilité et le
grain, l'intervalle de distances possibles objectif/sujet très réduit,
l'exposition souvent insuffisante pour le corps des mouches mais
excessive pour les ailes, le flou de bougé et le flou de MAP,
l'éclairage d'ambiance qui est prépondérant, le flash qui ne veut pas
toujours fonctionner en raison d'une vitesse trop élevée, la positionn à
4 pattes qui fatigue et qui salit les genoux, le vent qui fait sortir
les sujets du champ et surtout lesdits sujets indisciplinés qui
n'arrêtent pas de bouger sans raison et sans aucun égard à montrer leur
meilleur profil, il y a de quoi faire.

--
Ghost Rider
Jacques Dassié
Le #23496321
Le Fri, 24 Jun 2011 12:47:59 +0200, Ghost-Rider


Ceci étant, je me rends bien compte que faire de la photo rapprochée
n'est pas simple. Entre la PDC et la diffraction, la sensibilité et le
grain, l'intervalle de distances possibles objectif/sujet très réduit,
l'exposition souvent insuffisante pour le corps des mouches mais
excessive pour les ailes, le flou de bougé et le flou de MAP,
l'éclairage d'ambiance qui est prépondérant, le flash qui ne veut pas
toujours fonctionner en raison d'une vitesse trop élevée, la positionn à
4 pattes qui fatigue et qui salit les genoux, le vent qui fait sortir
les sujets du champ et surtout lesdits sujets indisciplinés qui
n'arrêtent pas de bouger sans raison et sans aucun égard à montrer leur
meilleur profil, il y a de quoi faire.



Admirablement résumé ! On dirait du vécu.
Dis-donc, tu ne ferais pas de la photo, toi, par hasard ?
--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Stephane Legras-Decussy
Le #23496381
Le 24/06/2011 12:47, Ghost-Rider a écrit :

J'ai l'impression que de toutes façons elles n'auraient pas été là, même
en l'absence de diffraction, car les poils, eux sont bien là. Mais je
dois me tromper.




c'est clair, la diffraction provoque un manque
de piqué, c'est tout.

c'est pas ça qui change quoi que ce soit en facette visible ou pas.

d'ailleurs pour te montrer les facettes, Dassié se rapproche à mort
de l'oeil (comparer les 2 photos qu'ils montrent), on s'en tape du
diaph à ce moment là.

on attend une photo avec le rapport de grandissement de la tienne
et avec les facettes visibles... on peut attendre amha...



quand au 2 interfaces air/verre de la bonnette, beaucoup
de blabla, mais en pratique ta photo est meilleure que
les photos d'insectes de Dassié.

mr jacques, avec la quantité de bruit, de saturation, de cliping
et d'accentuation que vous mettez, vous pouvez mettre un paquet
d'interface air/verre avant que ça se voit sur vos images...

en plus, une bonnette ça merde surtout dans les coins, en macro
ça ne se voit pas, la PDC étant minuscule.

au contraire d'une bonnette grand angle c'est pas glop, puisque les
défauts sont très visibles.










JePoseLaQuestion.





Non ! Ou alors, tu envois les dix euros que je t'ai envoyé, à MELMOTH,
au titre des droits d'auteurs.



Monsieur MELMOTH se croit propriétaire de la langue française.
Quelle présomption ! Du reste, je n'ai pas mis le ©.
Il faudrait être DIEU pour pouvoir le prétendre !

Sujet : comment distinguer une mouche jaune d'une abeille. Vous avez 10
secondes.



Il est particulièrement simple de le savoir ! Il suffit de l'attraper et
de la conserver 10 secondes dans la paume de la main ! La distinction
s'opère seule. C'est d'ailleurs comme cela que nous faisons pour
distinguer les diptères des hyménoptères : si ça pique : c'est un hymeno
! Fastoche, non ?



Oui, j'y avais pensé. Je ne manquerai pas de faire part ici de mes
constatations.

Ceci étant, je me rends bien compte que faire de la photo rapprochée
n'est pas simple. Entre la PDC et la diffraction, la sensibilité et le
grain, l'intervalle de distances possibles objectif/sujet très réduit,
l'exposition souvent insuffisante pour le corps des mouches mais
excessive pour les ailes, le flou de bougé et le flou de MAP,
l'éclairage d'ambiance qui est prépondérant, le flash qui ne veut pas
toujours fonctionner en raison d'une vitesse trop élevée, la positionn à
4 pattes qui fatigue et qui salit les genoux, le vent qui fait sortir
les sujets du champ et surtout lesdits sujets indisciplinés qui
n'arrêtent pas de bouger sans raison et sans aucun égard à montrer leur
meilleur profil, il y a de quoi faire.

Ghost-Rider
Le #23496861
Le 24/06/2011 13:43, Jacques Dassié a écrit :

Admirablement résumé ! On dirait du vécu.
Dis-donc, tu ne ferais pas de la photo, toi, par hasard ?



Purée, ton infinie capacité de déduction n'a d'égal que mon hyperbolique
esprit de synthèse !

--
Ghost Rider
markorki
Le #23496951
Jacques Dassié a écrit :


Il est particulièrement simple de le savoir ! Il suffit de l'attraper et
de la conserver 10 secondes dans la paume de la main ! La distinction
s'opère seule. C'est d'ailleurs comme cela que nous faisons pour
distinguer les diptères des hyménoptères : si ça pique : c'est un hymeno
! Fastoche, non ?



Ben même pas, faut en plus regarder par quel bout ça pique ! Les taons
piquent aussi, et ont de beaux yeux, plus encore que les syrphes.
Ofnuts
Le #23497921
On 06/24/2011 12:14 PM, Jacques Dassié wrote:


Après plus d'un an d'expérimentation, j'ai dédié le Canon 20D à la
macro. Equpé en permanence du 100mm f:4



C'est une nouveauté? les deux 100m macro Canon que je connais (avec et
sans IS) sont tous deux à f/2.8?
--
Bertrand
Publicité
Poster une réponse
Anonyme