les .tel serviront-ils vraiment à quelque chose

Le
Olivier Masson
Bonjour,

utile rapidement, utile un jour ou simple pompe à fric supplémentaire
pour cette extension onéreuse ?

Merci.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kloug
Le #18567391
On devrait lancer le .con
au moins il y a un énorme marché.
Patrick Mevzek
Le #18571591
Le Tue, 03 Feb 2009 10:11:58 +0100, Olivier Masson a écrit:
utile rapidement, utile un jour ou simple pompe à fric supplémentaire
pour cette extension onéreuse ?



Pour moi, il y a des utilisations derrière qui peuvent être intéressantes
(en gros commencer à comprendre que nom de domaine != site web, ou dit
autrement, stocker autre chose que des A/AAAA dans le DNS), il faudra voir
si le "marché" s'en préoccupe ou pas (cela n'arrivera pas de suite), MAIS
tous ces nouveaux usages pouvaient/peuvent très bien se diffuser dans les
TLDs actuels, il n'y a pas besoin spécifiquement d'un nouveau TLD pour
cela même si on peut estimer qu'ainsi c'est plus « propre » ... ou plus
lucratif (selon de quel côté de la barrière on est) !

Cette dernière remarque s'applique d'ailleurs à beaucoup de gTLDs lancés
dernièrement et beaucoup d'autres qui font actuellement la queue au bureau
des pleurs ICANN (certains se sont peut être faits mal aux doigts quand la
porte s'est violemment refermée il y a quelques temps après l'avis du
gouvernement US).

Pour le .TEL (et le .MOBI) cela surfe un peu sur le côté hype et à la mode
en ce moment, des « réseaux sociaux », des téléphones portables de ces
dernières années avec Internet dessus « comme à la maison » et de
l'arrivée/l'essor de nouveaux services comme la télévision dessus.

Accessoirement on peut discuter de l'éternel problème de la gestion et du
stockage des données personnelles. Est-ce bien/raisonnable/sûr de les
confier à une (seule et même entité) externe, quelle qu'elle soit (même si
Telnic est basée en Angleterre, ce qui est déjà mieux que les USA de ce
point de vue là, mais cela reste une entité à but lucratif, ce n'est pas
une oeuvre de charité) ?

À part pour le monde des registres, bureaux d'enregistrement, et «
domainers », les nouveaux gTLDs (et d'ailleurs même les anciens nouveaux)
n'apparaissent pas spontanément comme un besoin impérieux, on a très bien
vécu sans pendant 30 ans.
Mais s'ils peuvent au moins (on en est loin encore...) réussir à faire que
dans l'esprit de la majorité des gens Internet != .COM, alors c'est déjà
ca. Bon bien sûr, ca peut coûter cher juste pour cet objectif :-)

Sinon, c'était quoi la question cachée sous votre question :-) ?
Parce qu'on peut sinon lancer plein de discussions (je mets mon gilet
pare-balles) :
les .biz serviront-ils vraiment à quelque chose
les .info serviront-ils vraiment à quelque chose
les .name serviront-ils vraiment à quelque chose
les .pro serviront-ils vraiment à quelque chose
les .post serviront-ils vraiment à quelque chose
les .berlin serviront-ils vraiment à quelque chose
les .paris serviront-ils vraiment à quelque chose
les .disney serviront-ils vraiment à quelque chose
les .ibm serviront-ils vraiment à quelque chose
les .gal serviront-ils vraiment à quelque chose
les .bzh serviront-ils vraiment à quelque chose
etc.
et même
les IDNs serviront-ils vraiment à quelque chose

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Patrick Mevzek
Le #18571581
Le Tue, 03 Feb 2009 10:40:45 +0100, Kloug a écrit:

On devrait lancer le .con
au moins il y a un énorme marché.



J'imagine que c'était une boutade, mais si on en croit le succès des
livres de la collection en question, un « .dummy » ou équivalent, pourrait
ne pas être aussi idiot que ca :-)
En tout cas cela ne sera pas pire qu'un certain nombre d'autres projets...

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Aurelgadjo
Le #18572571
Patrick Mevzek a écrit :
Le Tue, 03 Feb 2009 10:11:58 +0100, Olivier Masson a écrit:
utile rapidement, utile un jour ou simple pompe à fric supplémentaire
pour cette extension onéreuse ?



Pour moi, il y a des utilisations derrière qui peuvent être intéressantes
(en gros commencer à comprendre que nom de domaine != site web, ou dit
autrement, stocker autre chose que des A/AAAA dans le DNS), il faudra voir
si le "marché" s'en préoccupe ou pas (cela n'arrivera pas de suite), MAIS
tous ces nouveaux usages pouvaient/peuvent très bien se diffuser dans les
TLDs actuels, il n'y a pas besoin spécifiquement d'un nouveau TLD pour
cela même si on peut estimer qu'ainsi c'est plus « propre » ... ou plus
lucratif (selon de quel côté de la barrière on est) !



Tu peux expliciter ce qu'on peut faire, en dehors de "stocker des A/AAAA
dans le DNS" ? (vu la façon dont tu rédige, je pense qu'il y a quelque
chose que j'ai zappé plutot qu'une omission de ta part)

Sinon, c'était quoi la question cachée sous votre question :-) ?
Parce qu'on peut sinon lancer plein de discussions (je mets mon gilet
pare-balles) :
les .biz serviront-ils vraiment à quelque chose
les .info serviront-ils vraiment à quelque chose


[...]
les .gal serviront-ils vraiment à quelque chose
les .bzh serviront-ils vraiment à quelque chose
etc.
et même
les IDNs serviront-ils vraiment à quelque chose




Et dire que certains se posent encore des questions comment "A quoi sert
la vie ?" :)
Patrick Mevzek
Le #18572561
Le Tue, 03 Feb 2009 18:13:26 +0100, Aurelgadjo a écrit:
Pour moi, il y a des utilisations derrière qui peuvent être intéressantes
(en gros commencer à comprendre que nom de domaine != site web, ou dit
autrement, stocker autre chose que des A/AAAA dans le DNS), il faudra voir
si le "marché" s'en préoccupe ou pas (cela n'arrivera pas de suite), MAIS
tous ces nouveaux usages pouvaient/peuvent très bien se diffuser dans les
TLDs actuels, il n'y a pas besoin spécifiquement d'un nouveau TLD pour
cela même si on peut estimer qu'ainsi c'est plus « propre » ... ou plus
lucratif (selon de quel côté de la barrière on est) !



Tu peux expliciter ce qu'on peut faire, en dehors de "stocker des A/AAAA
dans le DNS" ? (vu la façon dont tu rédige, je pense qu'il y a quelque
chose que j'ai zappé plutot qu'une omission de ta part)



Cela tourne autour des enregistrements de type NAPTR, qui sont assez
puissants (expressions régulières, yeah !) et font office de
"redirections" au niveau DNS assez générales puisqu'on utilise une URI,
donc potentiellement on peut adresser n'importe quel protocole.

Cette doc un peu technique mais compréhensible donne un apercu de ce qu'on
peut faire (étant donné que ce n'est en rien lié au .TEL les exemples
page 6 d'ailleurs utilisent des noms de domaine E164) :
http://dev.telnic.org/docs/naptr.pdf

Ou plus "marketing" : http://dev.telnic.org/docs/dottel_innovation.pdf

Pour résumer/simplifier, derrière un identifiant unique (ici un nom de
domaine), on associe différentes "cibles" : un numéro de téléphone, une
URL de site web, une adresse SIP, un numéro de fax, de SMS, un identifiant
XMPP, etc. Ces destinations peuvent être ordonnées et associées à des
priorités.

Au niveau conceptuel l'idée est de permettre à chacun de spécifier comment
il peut être joint (avec des ACLs, là le .TEL a développé des extensions,
c'est surtout là que j'ai un doute de l'efficacité, quand on voit ce qui
se passe sur Facebook & co), de manière centralisée, facilement mise à
jour (par exemple quand on se déplace...) et que les appelants, via un
mécanisme spécifique mais automatique dans leur téléphone/logiciel
utilisent directement le "bon" moyen pour établir le contact, avec choix
multiples, fallbacks, etc.

Quelque part on peut voir ca un peu comme le "DNS sémantique" si on veut
comparer avec le "Web sémantique".

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Olivier Masson
Le #18577661
Patrick Mevzek a écrit :

Pour moi, il y a des utilisations derrière qui peuvent être intéressantes
(en gros commencer à comprendre que nom de domaine != site web, ou dit
autrement, stocker autre chose que des A/AAAA dans le DNS), il faudra voir
si le "marché" s'en préoccupe ou pas (cela n'arrivera pas de suite), MAIS
tous ces nouveaux usages pouvaient/peuvent très bien se diffuser dans les
TLDs actuels, il n'y a pas besoin spécifiquement d'un nouveau TLD pour
cela même si on peut estimer qu'ainsi c'est plus « propre » ... ou plus
lucratif (selon de quel côté de la barrière on est) !




Mais on va y mettre quoi ?
Parce que j'ai lu tout et n'importe quoi.
Bientôt j'en conclus que je synchronise mon LDAP avec mon domaine en
.tel ou que je crée l'annuaire hotels.tel (souvent cité par les
regristrar) qui vaudra des millions.

Sinon, c'était quoi la question cachée sous votre question :-) ?



Savoir si je dois conseiller à mes clients de prendre leur .tel :) dont
certains domaine générique (mais à 270 euros en prime price, merci !)
Et pour moi également.
Il y a une époque ou j'avais des clients qui prennaient systématiquement
la brochette .com, .net, .fr.
Depuis le .info et.biz, ils ne prennent plus que le .fr et .com (voire
uniquement le .fr selon le site)
Patrick Mevzek
Le #18579161
Le Wed, 04 Feb 2009 11:31:31 +0100, Olivier Masson a écrit:
J'ai bien du mal alors à comprendre comment pourront fonctionner les
ACL.



C'est là où interviennent les extensions développées par TELNIC.

Rapidement :

- les informations dans les enregistrements NAPTR peuvent être chiffrées
par un mécanisme asymétrique,
- via un site web, chaque possesseur d'un .TEL peut signifier qui est son
"ami" (au sens large), et décider quelle(s) information(s) il peut voir,
- chaque possesseur de .TEL et chaque "ami" a donc une paire de clefs, et
la clef publique est publiée dans le DNS,
- les clefs publiques de chaque "ami" sont utilisées pour chiffrer
l'information à laquelle ils ont accès, et elle est stockée dans un
sous-domaine du .TEL considéré
- ainsi seul l'ami en question avec sa clef privée peut déchiffrer
l'information.

Techniquement, c'est assez standard comme usage du chiffrement
asymétrique, cependant j'ai un doute sur l'acceptation par le peuple de
devoir aller sur un site web de plus, créer un compte, gérer ses "amis",
etc. De plus l'ami qui veut les informations doit les chercher
spécifiquement dans un sous-domaine qu'il découvre lors de l'acceptation
de sa demande "soyons amis".

La documentation technique de Telnic sur ces extensions est là :
http://dev.telnic.org/docs/privacy.pdf
Le marketing et les reproductions d'écran sont là :
http://telnic.org/individual-discover2.html

On donne des infos sur toutes les façons de nous joindre mais
encore faut-il savoir quel domaine .tel est lié à la personne physique



C'est censé être utilisé dans les publicités, les cartes de visite,
les signatures, etc.
Mais on peut imaginer que dans une rencontre IRL, un simple échange de SMS
entre portables ou mécanismes équivalents suffise à faire passer
l'information.
Il peut aussi y avoir des moteurs de recherche spécifiques pour ces
informations, ou pas.
C'est en tout cas ce que propose Telnic :
http://telnic.org/business-discover3.html

ou morale. Je m'appelle Marcel Dupont, bon courage. Ma boite s'appelle
UCS ou l'étoile du nord (etoile-du-nord, letoiledunord, etc.), bonne
chance.



C'est le même problème que de trouver le site web d'une entité X.

Bref, à part une vcard un peu plus sophistiquée, je n'ai pas encore
compris l'intérêt.



D'ailleurs, si vous prenez les exemples donnés :
http://emma.tel/
http://henri.tel/

vous verrez que vous pouvez télécharger les informations... au format
vCard :-)

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Patrick Mevzek
Le #18579271
Le Wed, 04 Feb 2009 11:20:29 +0100, Olivier Masson a écrit:
Mais on va y mettre quoi ?



Techniquement, des enregistrements NAPTR, pour coder plein de choses sur
nos informations personnelles. Voir autre message de ma part dans ce fil,
ou les exemples :
http://emma.tel/
http://henri.tel/

qui sont des exemples construits à partir des données dans le DNS,
faire un
dig NAPTR emma.tel
pour voir.

Bientôt j'en conclus que je synchronise mon LDAP avec mon domaine en
.tel ou que je crée l'annuaire hotels.tel (souvent cité par les
regristrar) qui vaudra des millions.



Il peut y avoir de cela oui, j'imagine.

Sinon, c'était quoi la question cachée sous votre question :-) ?



Savoir si je dois conseiller à mes clients de prendre leur .tel :)



Difficile de répondre alors.
Ca ne vaut pas grand chose, mais je dirais que s'il y a une réelle
stratégie de développement derrière et d'utilisation, alors pourquoi pas,
sinon si c'est juste pour le garder dans un coin, voire spéculer, ou
espèrer se défendre des futurs cybersquatteurs, c'est peut-être moins
intéressant.
Mais, probablement, cela ne presse pas.

Il y a une époque ou j'avais des clients qui prennaient systématiquement
la brochette .com, .net, .fr.
Depuis le .info et.biz, ils ne prennent plus que le .fr et .com (voire
uniquement le .fr selon le site)



Ce qui paraît assez logique. Je suis effaré de voir le nombre de petites
boutiques de quartier par exemple qui quand elles livrent ne le font pas
au delà de quelques kilomètres, avoir un site web en .COM
Comme certaines municipalités françaises dont le site principal est en
.COM
Une aberration.

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Calimero
Le #18582861
Patrick Mevzek a écrit :
et même
les IDNs serviront-ils vraiment à quelque chose



Bah faciliter le phishing, non ? :)

--
A+
Calimero
Channels
Le #18582851
Bonsoir,

Tu peux expliciter ce qu'on peut faire, en dehors de "stocker des A/AAAA dans
le DNS" ? (vu la façon dont tu rédige, je pense qu'il y a quelque chose que
j'ai zappé plutot qu'une omission de ta part)



Stocké des NS, MX, TXT, SRV, CNAME, SOA, DNAME, HINFO, ou encore LOC

PS: Bizou Aurel :)

--
Les fautes d'orthographes sus-citées sont déposées auprès de leurs
propriétaires respectifs.
Aucune responsabilité n'est engagée sur la lisibilité du message ou les
éventuels dommages qu'ils peuvent engendrer
Publicité
Poster une réponse
Anonyme