testamment olographe

Le
Nomenclator
Dans un testament olographe:
-a) est-il possible de déshériter un membre de sa famille (frère ou soeur) à
qui, pour diverses raisons, on ne souhaite "rien" (rien de chez chez rien)
laisser, même si l'on ne posséde pas grand chose. Exemple: collection de
livres que l'on trouve facilement dans le commerce, outillage, ou
autre "truc" du genre.
J'ai eu l'occasion de lire (et d'entendre aussi) qu'il pouvait voire son
authencité améliorée par la signature de deux (ou quatre ?) "témoins".
-b) est-il possible, par la suite, de le déposer chez un notaire et de faire
en sorte que celui-ci n'y apporte aucune modification d'aucune sorte ?

En effet je souhaite rédiger un tel testament en évitant les erreurs les
plus grossières susceptibles de le faire annuler.
--
S
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Marie-Gwen
Le #15963571
"Nomenclator" news: 47fb155d$0$857$
Dans un testament olographe:
-a) est-il possible de déshériter un membre de sa famille (frère ou soeur)
à
qui, pour diverses raisons, on ne souhaite "rien" (rien de chez chez rien)
laisser, même si l'on ne posséde pas grand chose. Exemple: collection de
livres que l'on trouve facilement dans le commerce, outillage, ou
autre "truc" du genre.



Si mes souvenirs sont bons, c'est possible à l'exception des héritiers
réservataires (en général les enfants). Et encore, vous pourriez leur
laisser leur part en prévoyant expressement qu'elle ne soit pas constituée
de certains objets.

Je laisse plus compétent que moi compléter et/ou corriger

;)

MG
Nomenclator
Le #15963551
Marie-Gwen wrote:


"Nomenclator"

Nomenclator
Le #15963561
Marie-Gwen wrote:


"Nomenclator"

Marc-Antoine
Le #15963541
Nomenclator wrote:
Dans un testament olographe:
-a) est-il possible de déshériter un membre de sa famille (frère ou
soeur) à qui, pour diverses raisons, on ne souhaite "rien" (rien de
chez
chez rien) laisser, même si l'on ne posséde pas grand chose. Exemple:
collection de livres que l'on trouve facilement dans le commerce,
outillage, ou
autre "truc" du genre.
J'ai eu l'occasion de lire (et d'entendre aussi) qu'il pouvait voire
son
authencité améliorée par la signature de deux (ou quatre ?) "témoins".
-b) est-il possible, par la suite, de le déposer chez un notaire et de
faire en sorte que celui-ci n'y apporte aucune modification d'aucune
sorte ?

En effet je souhaite rédiger un tel testament en évitant les erreurs
les
plus grossières susceptibles de le faire annuler.



Quelques fiches ci-dessous : Merci Google ;-)

http://www.dossierfamilial.com/famille/droit-demarche/comment-rediger-son-testament,617,2

http://www.linternaute.com/pratique/vos-droits/argent/transmission-de-patrimoine/312/reserve-hereditaire-et-quotite-disponible/

--
Marc-Antoine
Nomenclator
Le #15963431
>


http://www.linternaute.com/pratique/vos-droits/argent/transmission-de-patrimoine/312/reserve-hereditaire-et-quotite-disponible/



sur ce site justement:
ATTENTION : Les frères et soeurs peuvent en principe totalement être écarté
de la succession par le conjoint survivant qui vient seul à la succession.
Cependant, il existe une exception à cette règle : lorsque le conjoint a
vocation à hériter de l'intégralité de la succession, parce que le défunt
ne laisse ni descendant ni père ni mère, les biens de famille sont dévolus
pour moitié aux frères et soeurs du défunt ou de leurs descendants.
***********************
-a) je n'ai pas d'enfant !
- b) les biens familiaux ? Cela ne couvre tout de même pas mes collections
de bouquins, mes outils et mon matos micro-informatique, plus quelques
autres bricoles, tout de même ?
Je souhaite déshériter ma soeur et par la même son fils, car ils m'ont joués
un tout de cochon. Dont je peut, éventuellement, donner les grandes lignes.
J'ai bonne mémoire et la rancune tenace.
Nomenclator
Le #15963411
Nomenclator wrote:








http://www.linternaute.com/pratique/vos-droits/argent/transmission-de-patrimoine/312/reserve-hereditaire-et-quotite-disponible/



sur ce site justement:
ATTENTION : Les frères et soeurs peuvent en principe totalement être
écarté de la succession par le conjoint survivant qui vient seul à la
succession. Cependant, il existe une exception à cette règle : lorsque le
conjoint a vocation à hériter de l'intégralité de la succession, parce que
le défunt ne laisse ni descendant ni père ni mère, les biens de famille
sont dévolus pour moitié aux frères et soeurs du défunt ou de leurs
descendants. ***********************
-a) je n'ai pas d'enfant !
- b) les biens familiaux ? Cela ne couvre tout de même pas mes collections
de bouquins, mes outils et mon matos micro-informatique, plus quelques
autres bricoles, tout de même ?
Je souhaite déshériter ma soeur et par la même son fils, car ils m'ont
joués un tout de cochon. Dont je peut, éventuellement, donner les grandes
lignes. J'ai bonne mémoire et la rancune tenace.


*********************************************************
J'ai oublié de préciser que je suis divorcé depuis le début de l'année et
que le jugement a été dûment enregistré.
Le peux que je posséde, énumérer partiellement ci-dessus, comprend aussi
l'électro-ménager. Ce n'est pas beaucoup, certains matériel sont hors
d'âge. Ce qui reste d'utilisable je préfère encore qu'une organisation
comme l'UNICEF puisse en disposer pour les enfants démunis et dont il a
vocation à s'occuper.
Est-ce que ma soeur peut contester cela et récupérer mes affaires ? alors
que le tour de cochon qu'elle ma joué (en disant qu'elle avait fait cela à
titre "fraternel" (sic !). Du matos informatiques dont une partie seulement
était à la cave (dégât des eaux), alors que le plus important:
deux ordinateurs, un onduleur, une imprimante laser, et divers accessoires
étaient à l'étage 3 mètres plus haut. Et elle a eu le culot de prétendre
qu'eux aussi avaient été abimer de façon irrémdiable ? Elle a eu la chance
que ma femme m'ait arrêté sinon l'affaire (en mai 2003) aurait finit devant
le tribunal.
D'ailleurs d'après mon avocat (mon ancien assureur d'assitance juridique à
encore les dossiers dans ses archives) m'a donné l'assurance qu'un procés
pour récupérer le matos est encore possible.
Que cela me coûte plus que du matériel neuf est sans aucune importance pour
moi: c'est une question de principe ! Dès que mes finances iront mieux,
j'irais en justice pour récupérer mon matos. ! Et tant pis s'il est
totalement obsolète. Après tout il pourra toujours fonctionner avec
certains systèmes Linux.
Point à la ligne.
--
S
Nomenclator
Le #15963271
Nomenclator wrote:








http://www.linternaute.com/pratique/vos-droits/argent/transmission-de-patrimoine/312/reserve-hereditaire-et-quotite-disponible/



sur ce site justement:
ATTENTION : Les frères et soeurs peuvent en principe totalement être
écarté de la succession par le conjoint survivant qui vient seul à la
succession. Cependant, il existe une exception à cette règle : lorsque le
conjoint a vocation à hériter de l'intégralité de la succession, parce que
le défunt ne laisse ni descendant ni père ni mère, les biens de famille
sont dévolus pour moitié aux frères et soeurs du défunt ou de leurs
descendants. ***********************
-a) je n'ai pas d'enfant !
- b) les biens familiaux ? Cela ne couvre tout de même pas mes collections
de bouquins, mes outils et mon matos micro-informatique, plus quelques
autres bricoles, tout de même ?
Je souhaite déshériter ma soeur et par la même son fils, car ils m'ont
joués un tout de cochon. Dont je peut, éventuellement, donner les grandes
lignes. J'ai bonne mémoire et la rancune tenace.


*********************************************************
J'ai oublié de préciser que je suis divorcé depuis le début de l'année et
que le jugement a été dûment enregistré.
Le peux que je posséde, énumérer partiellement ci-dessus, comprend aussi
l'électro-ménager. Ce n'est pas beaucoup, certains matériel sont hors
d'âge. Ce qui reste d'utilisable je préfère encore qu'une organisation
comme l'UNICEF puisse en disposer pour les enfants démunis et dont il a
vocation à s'occuper.
Est-ce que ma soeur peut contester cela et récupérer mes affaires ? alors
que le tour de cochon qu'elle ma joué (en disant qu'elle avait fait cela à
titre "fraternel" (sic !). Du matos informatiques dont une partie seulement
était à la cave (dégât des eaux), alors que le plus important:
deux ordinateurs, un onduleur, une imprimante laser, et divers accessoires
étaient à l'étage 3 mètres plus haut. Et elle a eu le culot de prétendre
qu'eux aussi avaient été abimer de façon irrémdiable ? Elle a eu la chance
que ma femme m'ait arrêté sinon l'affaire (en mai 2003) aurait finit devant
le tribunal.
D'ailleurs d'après mon avocat (mon ancien assureur d'assitance juridique à
encore les dossiers dans ses archives) m'a donné l'assurance qu'un procés
pour récupérer le matos est encore possible.
Que cela me coûte plus que du matériel neuf est sans aucune importance pour
moi: c'est une question de principe ! Dès que mes finances iront mieux,
j'irais en justice pour récupérer mon matos. ! Et tant pis s'il est
totalement obsolète. Après tout il pourra toujours fonctionner avec
certains systèmes Linux.
Merci de ne pas répondre sur cette énumération si cela n'est pas jugé utile.
Point à la ligne.
--
S
Publicité
Poster une réponse
Anonyme