testing ou unstable

Le
Pierre Crescenzo
Bonjour,

En cette période de freeze, je me repose une question qui me revient
souvent J'avais lu un jour une analyse qui conseillait de se
positionner en stable ou unstable plutôt qu'en testing. En stable parce
qu'elle est stable :-) ou en unstable parce qu'elle n'a pas beaucoup
plus de soucis que testing mais avec des actions correctives beaucoup
plus rapides. Quelle est votre expérience ? Qu'en pensez-vous ? Merci.

Cordialement,

[CITATION ALÉATOIRE : Pluie en Novembre, Noël fin décembre. Dicton]

--
Pierre Crescenzo
mailto:pierre@crescenzo.nom.fr
http://www.crescenzo.nom.fr/

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers debian-user-french-REQUEST@lists.debian.org
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS listmaster@lists.debian.org
Archive: http://lists.debian.org/87obgmyju9.fsf@tpol.unice.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Tanguy Ortolo
Le #25148482
Pierre Crescenzo, 2013-01-18 09:30+0100:
En cette période de freeze, je me repose une question qui me revient
souvent... J'avais lu un jour une analyse qui conseillait de se
positionner en stable ou unstable plutôt qu'en testing. En stable parce
qu'elle est stable :-) ou en unstable parce qu'elle n'a pas beaucoup
plus de soucis que testing mais avec des actions correctives beaucoup
plus rapides. Quelle est votre expérience ? Qu'en pensez-vous ? Merci.



Stable si tu veux un système éprouvé.
Testing si tu veux des logiciels récents et un peu testés.
Unstable si tu veux participer au test des logiciels pour la testing.

Testing + paquets individuels d'unstable au besoin si tu veux des
logiciels récents et un peu testés, et des correctifs rapides.

Je ne pense pas qu'on puisse s'attendre à ce que la unstable soit plus
stable que la testing : c'est certes par elle qu'arrivent les correctifs, mais c'est par elle aussi qu'arrivent les bugs !

--
,--.
: /` ) Tanguy Ortolo | `-' Debian Developer _

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/kdb4uk$lbe$
Pierre Crescenzo
Le #25148532
Bonjour,

En cette période de freeze, je me repose une question qui me revient
souvent... J'avais lu un jour une analyse qui conseillait de se
positionner en stable ou unstable plutôt qu'en testing. En stable
parce qu'elle est stable :-) ou en unstable parce qu'elle n'a pas
beaucoup plus de soucis que testing mais avec des actions correctives
beaucoup plus rapides. Quelle est votre expérience ? Qu'en
pensez-vous ? Merci.



Stable si tu veux un système éprouvé.

Testing si tu veux des logiciels récents et un peu testés.

Unstable si tu veux participer au test des logiciels pour la testing.

Testing + paquets individuels d'unstable au besoin si tu veux des
logiciels récents et un peu testés, et des correctifs rapides.

Je ne pense pas qu'on puisse s'attendre à ce que la unstable soit plus
stable que la testing : c'est certes par elle qu'arrivent les
correctifs, mais c'est par elle aussi qu'arrivent les bugs !



Oui, c'est la définition. :-) Mais je suis plus intéressé par ce que ça donne dans la réalité des faits quotidiens. Les conseils indiquant de ne pas rester en testing ne sont pas si rares et je voudrais avoir des retours d'expérience avant de me lancer éventuellement. As-tu l'expér ience de telles configurations ? Qu'est-ce que ça donne comme différenc es, pragmatiquement ? Merci.

Cordialement,

[CITATION ALÉATOIRE : Ne faites jamais l'amour le samedi soir, car s'il p leut le dimanche, vous ne saurez plus quoi faire. Sacha Guitry]

--
Pierre Crescenzo
mailto:
http://www.crescenzo.nom.fr/

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Bzzz
Le #25148592
On Fri, 18 Jan 2013 10:41:03 +0100
Pierre Crescenzo

Oui, c'est la définition. :-) Mais je suis plus intéressé par ce que ça donne
dans la réalité des faits quotidiens. Les conseils indiquant de ne pas rester
en testing ne sont pas si rares et je voudrais avoir des retours d'expà ©rience
avant de me lancer éventuellement. As-tu l'expérience de telles
configurations ? Qu'est-ce que ça donne comme différences, prag matiquement ?



Mauvaise expérience en testing il y a qq années, donc passage
en unstable qui ne m'a jamais rendu la machine inutilisable,
sauf si on ne lit pas les changelogs et les avertos lors des
MàJ.

Maintenant, s'il s'agit de basculer en wheezy sur un _desktop_,
je ne pense pas que ça soit un grave danger, et nous sommes
apparemment beaucoup à avoir sauté le pas récemment.

--
lapinouminou: moi j'ai antivir avec analyse heuristic activé et
antivir il se mets à jour tout seul au moins un
fois par semaine . de plus sous IE j'utilise secuser
et spybot search and destroy qui dispose d'un fonction
de vaccination cela permet de black listé des sites
internet au comportement frauduleux ,comme le fait
spywareblaster que j'ai aussi.
alchy: Bah moi j'ai linux

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Sylvain L. Sauvage
Le #25148672
Le vendredi 18 janvier 2013 à 10:41:03, Pierre Crescenzo a écrit
:
Bonjour,



’jour,

[…]
> Je ne pense pas qu'on puisse s'attendre à ce que la
> unstable soit plus stable que la testing : c'est certes
> par elle qu'arrivent les correctifs, mais c'est par elle
> aussi qu'arrivent les bugs !

Oui, c'est la définition. :-) Mais je suis plus intéressé par
ce que ça donne dans la réalité des faits quotidiens. Les
conseils indiquant de ne pas rester en testing ne sont pas
si rares et je voudrais avoir des retours d'expérience avant
de me lancer éventuellement. As-tu l'expérience de telles
configurations ? Qu'est-ce que ça donne comme différences,
pragmatiquement ? Merci.



Ces conseils viennent sans doute d’expériences légà ¨rement
douloureuses avec la Testing dans de mauvaises périodes. P.ex.
quelques unes des grosses migrations (XFree → Xorg, nouveau
Gnome ou nouveau KDE…) ou même parfois des petites rendent
Testing ininstallables (certains paquets sont déjà à la nouv elle
version mais pas tous → indisponibles) pendant quelques jours.
Si on est tombé au mauvais moment, c’est bête…
Depuis, ce genre de migrations est bien mieux géré.
Et même s’il arrive qu’un ou deux paquets soient
ininstallables, un tel événement en Testing est rare (puisqu⠀™en
général traité dans Unstable).
Ou alors, certains ne voient pas l’intérêt de Testing p ar
rapport à Unstable ; ça arrive…

Au delà de cela, pour moi, Testing, c’est pour les systà ¨mes
stables lorsque la stable est un peu vieille (en général pour le
matériel ou pour un logiciel précis), donc la destination est de
passer en Stable dès qu’elle sort.
Si on a besoin/envie de tester/utiliser les nouveautés, on
peut utiliser Unstable.
Et à part le fait qu’à mon avis, une Unstable a besoin d’être
mise à jour plus fréquemment, il n’y aurait donc effectiv ement
pas trop d’intérêt à rester en Testing si la stable sort.

--
Sylvain Sauvage

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Guillaume Caron
Le #25148822
Le vendredi 18 janvier 2013 à 09:30 +0100, Pierre Crescenzo a écrit :
Bonjour,

En cette période de freeze, je me repose une question qui me revient
souvent... J'avais lu un jour une analyse qui conseillait de se
positionner en stable ou unstable plutôt qu'en testing. En stable parce
qu'elle est stable :-) ou en unstable parce qu'elle n'a pas beaucoup
plus de soucis que testing mais avec des actions correctives beaucoup
plus rapides. Quelle est votre expérience ? Qu'en pensez-vous ? Merci.

Cordialement,

[CITATION ALÉATOIRE : Pluie en Novembre, Noël fin décembre. Dicton]

--
Pierre Crescenzo
mailto:
http://www.crescenzo.nom.fr/




Hello,

D'expérience, je dirais le contraire : j'ai eu **beaucoup** plus de
problèmes avec Unstable qu'avec Testing. Depuis que je suis passé à
Testing, je ne rencontre presque plus de gros bug alors que j'en avais
au moins un chaque semaine.

Aujourd'hui, les seuls que j'ai parfois viennent de mes bidouilles entre
versions (j'ai mélangé avec des paquets Unstable et Experimental et ça
fout un peu la grouille).

Donc globalement, la Testing est très bien, pas aussi fiable que Stable
mais presque, les paquets sont déjà passé par le filtre Unstable où les
plus gros bugs sont corrigés, surtout aujourd'hui en période de freeze
où ce sont surtout des correctifs qui entrent.

Bon, on peut se dire que que les versions de logiciels sont quand même
un peu vieilles quand on compare à d'autres distros (on est encore à
GNOME 3.4 alors que la 3.6 apporte plein de chouettes trucs) mais bon,
c'est pas non plus comparable à la stable.

Bref, je conseille sans hésiter.

Cordialement,
--
Guillaume

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Jean-Michel OLTRA
Le #25148912
Bonjour,


Le vendredi 18 janvier 2013, Pierre Crescenzo a écrit...


Oui, c'est la définition. :-) Mais je suis plus intéressé par ce que ça donne dans la réalité des faits quotidiens. Les conseils indiquant de ne pas rester en testing ne sont pas si rares et je voudrais avoir des retours d'expérience avant de me lancer éventuellement. As-tu l'expérience de telles configurations ? Qu'est-ce que ça donne comme différences, pragmatiquement ? Merci.



Je suis en Testing depuis Lenny qui était, si je me rappelle bien, la
Testing de Potatoe. Pour une machine Desktop de travail (développement,
administration à distance).

Je ne me rappelle que d'un seul souci : quelque chose avec bzip qui
bloquait les mises à jour. C'est dire la stabilité de la bestiole.

D'un autre côté, je ne suis pas un gars très graphique, et j'utilise
WindowMaker comme WM. Ceci explique peut être la stabilité de ma
machine.

Alors je conseille également Testing pour une machine de bureau. Mais
nos serveurs sont tous en Stable.

--
jm

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Jean-Jacques Doti
Le #25149002
Salut,

Le 18/01/2013 11:25, Sylvain L. Sauvage a écrit :
Le vendredi 18 janvier 2013 à 10:41:03, Pierre Crescenzo a écrit
:
Bonjour,


’jour,

[…]
Je ne pense pas qu'on puisse s'attendre à ce que la
unstable soit plus stable que la testing : c'est certes
par elle qu'arrivent les correctifs, mais c'est par elle
aussi qu'arrivent les bugs !


Oui, c'est la définition. :-) Mais je suis plus intéressé par
ce que ça donne dans la réalité des faits quotidiens. Les
conseils indiquant de ne pas rester en testing ne sont pas
si rares et je voudrais avoir des retours d'expérience avant
de me lancer éventuellement. As-tu l'expérience de telles
configurations ? Qu'est-ce que ça donne comme différences,
pragmatiquement ? Merci.


Ces conseils viennent sans doute d’expériences légèrement
douloureuses avec la Testing dans de mauvaises périodes. P.ex.
quelques unes des grosses migrations (XFree → Xorg, nouveau
Gnome ou nouveau KDE…) ou même parfois des petites rendent
Testing ininstallables (certains paquets sont déjà à la nouvelle
version mais pas tous → indisponibles) pendant quelques jours.
Si on est tombé au mauvais moment, c’est bête…
Depuis, ce genre de migrations est bien mieux géré.
Et même s’il arrive qu’un ou deux paquets soient
ininstallables, un tel événement en Testing est rare (puisqu’en
général traité dans Unstable).
Ou alors, certains ne voient pas l’intérêt de Testing par
rapport à Unstable ; ça arrive…

Au delà de cela, pour moi, Testing, c’est pour les systèmes
stables lorsque la stable est un peu vieille (en général pour le
matériel ou pour un logiciel précis), donc la destination est de
passer en Stable dès qu’elle sort.
Si on a besoin/envie de tester/utiliser les nouveautés, on
peut utiliser Unstable.
Et à part le fait qu’à mon avis, une Unstable a besoin d’être
mise à jour plus fréquemment, il n’y aurait donc effectivement
pas trop d’intérêt à rester en Testing si la stable sort.


Je comprends le raisonnement et j'admets qu'il y a, ces derniers temps
et indépendamment de la période de freeze, moins de gros soucis dans
unstable. Cependant, on n'est toujours pas à l'abri de certains écueils.
Il n'y a pas si longtemps que ça, un de mes amis chez qui j'avais
installé une sid a pratiquement supprimé tout son système avec un
dist-upgrade (ou l'équivalent dans synaptic). Effectivement, il n'aurait
pas dû répondre positivement à la proposition de supprimer quelques
centaines de paquets… Il m'est également arriver de me retrouver avec un
système faisant un kernel panic au boot. Au final, rien de vraiment
insurmontable, à condition de savoir booter sur un système de secours,
faire un chroot, réinstaller grub ou regénérer un initrd. Au final, tout
cela peut être formateur, mais certainement hors de portée d'un simple
utilisateur (sans arrière pensée péjorative) ou au moins au delà de ce
qu'il peut accepter de faire dans des cas d'utilisation courante.

Alors, même si cela peut poser quelques soucis au niveau de la rapidité
des mises à jour de sécurité, je conseille plutôt l'utilisation de
testing à ceux qui veulent avoir des versions (assez) récentes de la
plupart des soft sans prendre trop de risques.
Sinon, pour garantir une fiabilité optimale tout en profitant de
certaines mises à jour, il y a toujours la possibilité d'une stable avec
ses backports (enfin, actuellement, sur un poste de travail, autant
partir sur wheezy et ajouter le dépôts des backports au moment de la
release officielle). Je pense que c'est une solution satisfaisante pour
beaucoup de monde.

A+
--
Jean-Jacques

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
maderios
Le #25149012
On 01/18/2013 09:30 AM, Pierre Crescenzo wrote:
Bonjour,

En cette période de freeze, je me repose une question qui me revient
souvent... J'avais lu un jour une analyse qui conseillait de se
positionner en stable ou unstable plutôt qu'en testing. En stable parce
qu'elle est stable :-) ou en unstable parce qu'elle n'a pas beaucoup
plus de soucis que testing mais avec des actions correctives beaucoup
plus rapides. Quelle est votre expérience ? Qu'en pensez-vous ? Merci.



Personnellement, je suis toujours resté en testing. J'ai même eu parfois
plus de problème en stable qu'en testing. Stable bloque l'évolution de
certains programmes au nom du Freeze tout en disant qu'il débeugue ces
programmes. Il suffit dans certains cas de passer à la version suivante,
version bloquée par le freeze, pour constater que certains bugs majeurs
ont été résolus par leurs développeurs. Je sais, Debian ne peut faire
autrement, c'est un cercle plus ou moins vicieux... Il faut à un certain
moment dire "stop" et faire comme si on pouvait TOUT stabiliser. C'est
une illusion, selon moi, d'après mon expérience. J'ai toujours une
stable sur une partition et je compare avec ma testing habituelle en
cas de problème. Je constate que jusqu'à maintenant, je ne me suis
jamais servi de stable dont l'obsolescence de certains paquets entraîne
des problèmes parfois plus gênants que des bugs. Je pense aux noyaux
(que je compile régulièrement , 3.7.3 le dernier), au graphisme, au
multimédia. Par ailleurs, le fait d'avoir du matériel très récent joue
énormément concernant le choix testing ou stable.

--
Maderios
"Art is meant to disturb. Science reassures."
"L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Georges Braque)

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Tanguy Ortolo
Le #25149342
Pierre Crescenzo, 2013-01-18 10:41+0100:
Oui, c'est la définition. :-) Mais je suis plus intéressé par ce que ça donne dans la réalité des faits quotidiens. Les conseils indiquant de ne pas rester en testing ne sont pas si rares et je voudrais avoir des retours d'expérience avant de me lancer éventuellement. As-tu l'expérience de telles configurations ? Qu'est-ce que ça donne comme différences, pragmatiquement ? Merci.



Je n'ai encore jamais utilisé entièrement unstable. Chaque fois que j'ai
eu des problèmes avec testing, j'ai simplement pris les nouvelles
versions des paquets incriminés dans unstable, pour avoir le meilleur
des deux mondes.

--
,--.
: /` ) Tanguy Ortolo | `-' Debian Developer _

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/kdbi17$ee2$
J
Le #25149402
Pierre Crescenzo, 2013-01-18 09:30+0100:
> En cette période de freeze, je me repose une question qui me revient
> souvent... J'avais lu un jour une analyse qui conseillait de se
> positionner en stable ou unstable plutôt qu'en testing. En stable
parce
> qu'elle est stable :-) ou en unstable parce qu'elle n'a pas beaucoup
> plus de soucis que testing mais avec des actions correctives
beaucoup
> plus rapides. Quelle est votre expérience ? Qu'en pensez-vous ?
Merci.



Allez, le grand jeu :

### Stable ###

Version de production fiable et très suivie pour la sécurité, conseillée
pour la production et les serveurs.

Les Backports peuvent palier à l'obsolescence de certains logiciels. On
peut aussi faire un pinning vers Testing dans les deux cas, on perd un
peu de la "stabilité" (version majeure fixée et suivi bugs et sécurité),
mais de manière limitée.

### Testing ###

Attention, Testing n'est pas du tout une "Unstable plus stable", elle
est là pour construire la distribution stable grâce aux paquets
provenant de Unstable.

Dans une période favorable comme la période de freeze actuelle, pas de
soucis de fonctionnalité manquante, juste des bugs à corriger avant la
version Stable.

Par contre, il y a un très gros risque de se retrouver, durant des
périodes parfois assez longues, avec une fonctionnalité ou des paquets
manquants.
Pire, un bug peut traîner plusieurs semaine car jamais corrigé jusqu'à
l'intégration de la version supérieure d'un paquet.

Donc, en dehors de période favorable, je conseille très fortement le
pinning soit vers Stable soit vers Unstable pour ne pas se retrouver
coincé.

Ça reste une solution viable sur des matériels non pris en charge par
Stable ou si on veut vraiment des versions plus récentes avec moins de
mises à jour que sur Unstable.
Si ce n'est que pour un ou deux logiciels, il vaut mieux rester en
stable quitte à utiliser le pinning ou compiler le logiciel à sa version
désiré.

### Unstable ###

Beaucoup, beaucoup de mises à jour, je la déconseille sur un réseau
limité en débit ou volume ce qui peut-être le cas quand on est en
déplacement sur une certaine durée avec des points d'accès wifi
aléatoires, limités et peu fiables.

Prudence et lecture obligatoire des messages lors de mises à jour. On
peut installer apt-listbugs pour aider. Éviter de forcer la mise à jour
en général, sauf si on sait ce qu'on fait.

Possibilité de problèmes importants, essentiellement si on ne respecte
pas les règles de prudences. Donc oui pour soi sur son PC, non en
"production" ou pour installer à une personne n'ayant pas un minimum de
compétences.

Problèmes généralement très vites corrigés contrairement à Testing, donc
"généralement plus utilisable" et ne plantant, à mon avis, pas forcément
plus que certaines rolling ou cycle rapide genre Fedora, les paquets de
SID étant souvent déclaré "stable" dans l'upstream (ce qui fait dire à
certains trolls avant-gardistes et téméraires que c'est "déjà vieux même
dans SID").

Voilà mes conclusions personnelles, après à toi de faire tes choix et
compromis en fonction de tes besoins, usages et envies. Il y a des
généralités mais jamais de réponse universelle.


--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme