Tiens, au fait

Le
Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?

Merci pour vos réponses.

--
PGå
Life shows no mercy
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Aspic
Le #24814302
Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons avait prétendu :
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?

Merci pour vos réponses.



Et demarrer pour éteindre l'ordi

ect........
jr
Le #24814552
Le 26/09/2012 09:55, Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons a écrit :


Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?



Verbum: mot. "Litterae ad verbum scribendum": les caractères pour écrire
un mot. "Verba rebus imprimere": mettre des mots sur les choses
(exemples du Gaffiot).

Cela veut juste dire que quelqu'un a mis des mots sur votre turpitude,
et ces mots peuvent être écrits. Dans les campagnes autrefois les
gardes-champêtres parlaient de "protocole de contravention".

On fait aussi un procès-verbal, par écrit, d'une réunion de copropriétaires.

Mais sur le pare-brise, c'est un avis que vous avez.

--
jr
"in principio erat Verbum et Verbum erat apud Deum et Deus erat Verbum"
Cl.Massé
Le #24814692
"Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons" message de news:
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du chôle
papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement écrit?

Merci pour vos réponses.



Le prédicat verbal accolé au substantif procès signifie qu'il n'y a pas de
véritable procès avec un juge, un avocat et tutti quanti. L'officier est
assermenté et tient lieu de tout ce beau monde en accoutrement ambigu (pardonnez
le hiatus.) Il n'y a donc pas de greffe, pas de minute, pas de dossier, seule
la sentence figure sur le papillon, souvent sous la forme d'une simple coche.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
jr
Le #24814932
Le 26/09/2012 11:13, Cl.Massé a écrit :

"Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons" message de news:
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du chôle
papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement écrit?

Merci pour vos réponses.



Le prédicat verbal accolé au substantif procès signifie qu'il n'y a pas de
véritable procès avec un juge, un avocat et tutti quanti. L'officier est
assermenté et tient lieu de tout ce beau monde en accoutrement ambigu (pardonnez
le hiatus.) Il n'y a donc pas de greffe, pas de minute, pas de dossier, seule
la sentence figure sur le papillon, souvent sous la forme d'une simple coche.




N'importe quoi. Procès ici signifie (TLF) "Démarche réflexive ayant pour
objet la connaissance d'une chose", de procedo: avancer, faire des
progrès qui donne procéder et processus.

En grammaire les verbes qui indiquent un procès sont ceux qui décrivent
l'action faite par le sujet (je mange): le "procès-verbal" y prend tout
son sens: ici c'est "manger".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_%28linguistique%29

"Verbal" signifie qu'on met des mots sur une situation, comme expliqué
supra. Donc rien à voir avec un jugement ni même avec la justice (cf.
procès-verbal d'une réunion).

Sans compter qu'en l'espèce ce qui est sur le pare-brise n'est pas un PV.

--
jr
http://www.juristprudence.c.la
Le #24815102
Le 26/09/2012 09:57, Aspic a écrit :

ect........



plus exactement " etc." ('et caetera' avec un seul point)
ou bien " ... " (3 points suffisant)
Cl.Massé
Le #24815842
"jr" news:
Le 26/09/2012 11:13, Cl.Massé a écrit :

"Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons" le
message de news:
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle
papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?

Merci pour vos réponses.



Le prédicat verbal accolé au substantif procès signifie qu'il n'y a pas de
véritable procès avec un juge, un avocat et tutti quanti. L'officier est
assermenté et tient lieu de tout ce beau monde en accoutrement ambigu
(pardonnez
le hiatus.) Il n'y a donc pas de greffe, pas de minute, pas de dossier,
seule
la sentence figure sur le papillon, souvent sous la forme d'une simple coche.




N'importe quoi. Procès ici signifie (TLF) "Démarche réflexive ayant pour objet
la connaissance d'une chose", de procedo: avancer, faire des progrès qui donne
procéder et processus.

En grammaire les verbes qui indiquent un procès sont ceux qui décrivent
l'action faite par le sujet (je mange): le "procès-verbal" y prend tout son
sens: ici c'est "manger".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_%28linguistique%29

"Verbal" signifie qu'on met des mots sur une situation, comme expliqué supra.
Donc rien à voir avec un jugement ni même avec la justice (cf. procès-verbal
d'une réunion).



Ça c'est un glissement sémantique, l'acception ainsi allusionnée ne correspond
pas au contexte sus-mentionné, est est par surcroit abusive. Procès a un sens
général, et dans ce contexte un sens particulier embrassant l'ensemble des
procédure et procédés, verbaux ou écrits, afférants au traitement en Justice
d'une contravention, un délit ou un crime.

Sans compter qu'en l'espèce ce qui est sur le pare-brise n'est pas un PV.



Personne à part toi ici ne fait la confusion entre le papillon réglementaire
apposé à la lucarne vitreuse et généralement avant, et le PV lui-même.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
jr
Le #24815852
Le 26/09/2012 13:38, Cl.Massé a écrit :


"jr" news:
Le 26/09/2012 11:13, Cl.Massé a écrit :

"Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons" le
message de news:
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle
papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?

Merci pour vos réponses.



Le prédicat verbal accolé au substantif procès signifie qu'il n'y a pas de
véritable procès avec un juge, un avocat et tutti quanti. L'officier est
assermenté et tient lieu de tout ce beau monde en accoutrement ambigu
(pardonnez
le hiatus.) Il n'y a donc pas de greffe, pas de minute, pas de dossier,
seule
la sentence figure sur le papillon, souvent sous la forme d'une simple coche.




N'importe quoi. Procès ici signifie (TLF) "Démarche réflexive ayant pour objet
la connaissance d'une chose", de procedo: avancer, faire des progrès qui donne
procéder et processus.

En grammaire les verbes qui indiquent un procès sont ceux qui décrivent
l'action faite par le sujet (je mange): le "procès-verbal" y prend tout son
sens: ici c'est "manger".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_%28linguistique%29

"Verbal" signifie qu'on met des mots sur une situation, comme expliqué supra.
Donc rien à voir avec un jugement ni même avec la justice (cf. procès-verbal
d'une réunion).



Ça c'est un glissement sémantique,



Trop drôle. C'est juste le sens originel, excusez du peu. Celui qui est
précisément encore utilisé en linguistique et conservé dans
"procès-verbal", donc.

Et c'est la seule acception qui ait ici un sens tout court, léger
détail. Parce que vos histoires de papillon, hein...

l'acception ainsi allusionnée ne correspond
pas au contexte sus-mentionné, est est par surcroit abusive.



Quelle bouillie. Le sens originel de "procès" est conservé dans
"procès-verbal", de même que dans ce cas "verbal" ne veut pas dire
"oral". Essayez le "sexe verbal" avec une copine, vous verrez qu'elle
fera rapidement la différence avec le sexe oral.

Procès a un sens général,



En effet. Celui que je dis et qui est, excusez encore du peu, le premier
sens du TLF. Le sens de "procès" en justice en est *dérivé*.

et dans ce contexte un sens particulier embrassant l'ensemble des
procédure et procédés, verbaux ou écrits, afférants au traitement en Justice
d'une contravention, un délit ou un crime.



D'où le "procès-verbal" d'une réunion dans une association de
philatélistes, hein zozo. Où il n'est question ni de justice ni d'oral.
Juste de mettre des mots sur des décisions, ce qui est, quel zazard, le
sens premier de l'expression. Crotte.

Vous m'écrirez 100 fois: procès-verbal, c'est la mise en mots (verbum=
mot) d'une action (procedo= avancer, progresser, procéder au sens de faire).

C'est Questions pour un Champion tous les jours, avec vous.

--
http://rouillard.org/s.jpg
Cl.Massé
Le #24816052
"jr" news:5063419e$0$23426$
Le 26/09/2012 13:38, Cl.Massé a écrit :


"jr" news:
Le 26/09/2012 11:13, Cl.Massé a écrit :

"Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons" le
message de news:
Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle
papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?

Merci pour vos réponses.



Le prédicat verbal accolé au substantif procès signifie qu'il n'y a pas de
véritable procès avec un juge, un avocat et tutti quanti. L'officier est
assermenté et tient lieu de tout ce beau monde en accoutrement ambigu
(pardonnez
le hiatus.) Il n'y a donc pas de greffe, pas de minute, pas de dossier,
seule
la sentence figure sur le papillon, souvent sous la forme d'une simple
coche.




N'importe quoi. Procès ici signifie (TLF) "Démarche réflexive ayant pour
objet
la connaissance d'une chose", de procedo: avancer, faire des progrès qui
donne
procéder et processus.

En grammaire les verbes qui indiquent un procès sont ceux qui décrivent
l'action faite par le sujet (je mange): le "procès-verbal" y prend tout son
sens: ici c'est "manger".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_%28linguistique%29

"Verbal" signifie qu'on met des mots sur une situation, comme expliqué
supra.
Donc rien à voir avec un jugement ni même avec la justice (cf. procès-verbal
d'une réunion).



Ça c'est un glissement sémantique,



Trop drôle. C'est juste le sens originel, excusez du peu.



Le sens originel est rarement le sens usuel, il est même parfois complètement
oublié. De plus, dans certains jargons c'est souvent un sens figuré, notamment
en mathématiques et en droit.

Celui qui est précisément encore utilisé en linguistique et conservé dans
"procès-verbal", donc.

Et c'est la seule acception qui ait ici un sens tout court, léger détail.
Parce que vos histoires de papillon, hein...

l'acception ainsi allusionnée ne correspond
pas au contexte sus-mentionné, est est par surcroit abusive.



Quelle bouillie. Le sens originel de "procès" est conservé dans
"procès-verbal", de même que dans ce cas "verbal" ne veut pas dire "oral".



C'est toi qui lui donne se sens. Oral se rapporte à la bouche au sens physique,
alors que chacun sait que la voix est émise par le larynx. Verbal signifie
également de vive voix.

Essayez le "sexe verbal" avec une copine, vous verrez qu'elle fera rapidement
la différence avec le sexe oral.

Procès a un sens général,



En effet. Celui que je dis et qui est, excusez encore du peu, le premier sens
du TLF. Le sens de "procès" en justice en est *dérivé*.

et dans ce contexte un sens particulier embrassant l'ensemble des
procédure et procédés, verbaux ou écrits, afférants au traitement en Justice
d'une contravention, un délit ou un crime.



D'où le "procès-verbal" d'une réunion dans une association de philatélistes,
hein zozo. Où il n'est question ni de justice ni d'oral. Juste de mettre des
mots sur des décisions, ce qui est, quel zazard, le sens premier de
l'expression. Crotte.

Vous m'écrirez 100 fois: procès-verbal, c'est la mise en mots (verbum= mot)
d'une action (procedo= avancer, progresser, procéder au sens de faire).



Bon, je vois que la linguistique n'est pas ton fort.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Nestor le pingouin fabriqué en France
Le #24817092
Cl.Massé a écrit:
"Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons" message de news:

Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du chôle
papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement écrit?

Merci pour vos réponses.




Le prédicat verbal accolé au substantif procès signifie qu'il n'y a pas de
véritable procès avec un juge, un avocat et tutti quanti. L'officier est
assermenté et tient lieu de tout ce beau monde en accoutrement ambigu (pardonnez
le hiatus.) Il n'y a donc pas de greffe, pas de minute, pas de dossier, seule
la sentence figure sur le papillon, souvent sous la forme d'une simple coche.



Marie-Pervenche est officier ? Agent doit suffire.

--
LULU 2012 ! Les volets rouges, une blonde commak !
http://img849.imageshack.us/img849/1995/lulue.jpg
http://img51.imageshack.us/img51/9520/hollasarkmatch.jpg
Tous pour l'union ! Unissons-nous ! Vive l'unité unique !
Nestor le pingouin fabriqué en France
Le #24817082
jr a écrit:
Le 26/09/2012 09:55, Abdelkrim l'égorgeur de petits moutons a écrit :


Bonjour honorés M'sieursDams,

Pourquoi parle-t-on toujours de PV (soit, procès verbal), dans le cas du
chôle papelard que les vautours (et les vautourettes) vous collent sur le
pare-brise, quand, en réalité, le procès en question est invariablement
écrit?




Verbum: mot. "Litterae ad verbum scribendum": les caractères pour écrire
un mot. "Verba rebus imprimere": mettre des mots sur les choses
(exemples du Gaffiot).



In principio


Cela veut juste dire que quelqu'un a mis des mots sur votre turpitude,
et ces mots peuvent être écrits. Dans les campagnes autrefois les
gardes-champêtres parlaient de "protocole de contravention".

On fait aussi un procès-verbal, par écrit, d'une réunion de
copropriétaires.

Mais sur le pare-brise, c'est un avis que vous avez.






--
LULU 2012 ! Les volets rouges, une blonde commak !
http://img849.imageshack.us/img849/1995/lulue.jpg
http://img51.imageshack.us/img51/9520/hollasarkmatch.jpg
Tous pour l'union ! Unissons-nous ! Vive l'unité unique !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme