TM0HQ

Le
Gildas
Vive la TM0HQ ! Outre qu'ils utilisent un sabir compréhensible d'eux
seuls, les radioamateurs sont affublés d'un indicatif. C'est ainsi que
Michel Rousselet, alias F5FLN, nomme Gilles Desansac F6IRA, qui
appelle Michel Batbie F5EOT. Samedi, jour de la Fête nationale, même
la France était rebaptisée TM0HQ.
Lors d'un championnat du monde des radioamateurs, l'objectif est
simple, pour ne pas dire enfantin : marquer plus de points que les
autres. « Le monde est découpé en zones par l'Organisation
internationale des télécommunications, basée à Genève », nous a=
pprend
Michel Rousselet. « Si on contacte une station située dans notre zone,
on marque un point. Une station hors de notre zone, trois points; hors
continent, six points. »

C'est ainsi que la Russie, à cheval sur plusieurs continents, était
championne du monde en titre. La France, elle, avait obtenu l'an
dernier la troisième place, derrière l'Allemagne. « On n'a jamais
réussi à battre les Allemands, c'est notre objectif cette année »,
avoue Michel Rousselet.
Pour ce faire, la dizaine de Girondins réunie à Cursan devait se
relayer nuit et jour, pendant les 24 heures que dure la compétition,
pour contacter le plus de radioamateurs sur la planète. Huit pylônes
montés pour l'occasion, dont un qui atteint presque 30 mètres, les
aidaient à lancer et à attraper au vol les ondes portant la bonne
parole. (Sud-Ouest)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
My sister s hand
Le #14592661
Et même TMOHQ aurait en plus 3 points par message débile sur FFRA,
aucun doute ils vont dépasser tous les autres concurrents.
Et voilà 3 points de +
Vive la TM0HQ ! Outre qu'ils utilisent un sabir compréhensible d'eux
seuls, les radioamateurs sont affublés d'un indicatif. C'est ainsi que
Michel Rousselet, alias F5FLN, nomme Gilles Desansac F6IRA, qui
appelle Michel Batbie F5EOT. Samedi, jour de la Fête nationale, même
la France était rebaptisée TM0HQ.
Lors d'un championnat du monde des radioamateurs, l'objectif est
simple, pour ne pas dire enfantin : marquer plus de points que les
autres. « Le monde est découpé en zones par l'Organisation
internationale des télécommunications, basée à Genève », nous apprend
Michel Rousselet. « Si on contacte une station située dans notre zone,
on marque un point. Une station hors de notre zone, trois points; hors
continent, six points. »

C'est ainsi que la Russie, à cheval sur plusieurs continents, était
championne du monde en titre. La France, elle, avait obtenu l'an
dernier la troisième place, derrière l'Allemagne. « On n'a jamais
réussi à battre les Allemands, c'est notre objectif cette année »,
avoue Michel Rousselet.
Pour ce faire, la dizaine de Girondins réunie à Cursan devait se
relayer nuit et jour, pendant les 24 heures que dure la compétition,
pour contacter le plus de radioamateurs sur la planète. Huit pylônes
montés pour l'occasion, dont un qui atteint presque 30 mètres, les
aidaient à lancer et à attraper au vol les ondes portant la bonne
parole. (Sud-Ouest)


My sister s hand
Le #14592651
> My sister s hand vient de nous annoncer :
Et même TMOHQ aurait en plus 3 points



Il faut chausser vos doubles foyers...TMOHQ ? ne connais pas...seulement
TM0HQ.

Si vous confondez le "0" avec le "O", l'hospice n'est pas loin.



Tu as vraiment pas autre chose à foutre avec tes réflexions de cibistos
nullardos, la camisole et à Charenton
Publicité
Poster une réponse
Anonyme