TNT satellite l'imposture

Le
Jean
Je vous conseille de lire l'article édifiant de Daniel Renard dans
TÉLÉ SATELLITE N°211 -JUIN 2007 pages 12-17 sur ce sujet. Il explique
bien comment Canal+ et la Sagem ont mis la main sur la diffusion
satellitaire avec apparemment la complicité de l'État français et de
l'UMP.

J'ai numérisée la partie énumérant les impostures :
Une imposture après l'autre

La première imposture de Canal+ en la matière est la distorsion à la
concurrence faite par le choix de Sagem, en n'ayant pas commu­niqué à
tous les constructeurs intéressés qui en ont fait la demande, les
caractéristiques techniques à la construction des terminaux, afin que
tous puissent, s'ils le désirent, mettre sur le marché des terminaux
adaptés à la réception TNTSAT. En effet, la seconde impos­ture est
celle qui consiste à négliger de fait le large parc de terminaux
labellisés officielle­ment Viaccess, voire les téléviseurs incluant
une réception satellite avec module de décryp­tage, en refusant de
commercialiser la carte seule comme il avait été prévu par le
Groupement TNT (voir précédemment). Par voie de conséquence, Canal+
oblige le consommateur à acheter un nouvel appareil de réception, la
fourniture de la carte de décryp­tage étant liée à l'achat du
terminal, une pro­cédure qui rappelons-le tombe sous le coup de la loi
via, au moins, deux articles : L 122-1 du code de la consommation et L
420-2 du code de commerce, ce qui constitue une troisième imposture.
En respectant l'esprit de la loi 2007-309, qui voulait proposer au
téléspecta­teur une réception des chaînes de la TNT par satellite
aussi libre que celle de la TNT par voie terrestre avec un marché très
ouvert des adaptateurs, et désormais des téléviseurs avec adaptateur
intégré, il eût été simple de publier les caractéristiques tech=
niques
nécessaires à la réception du signal diffusé par Canal+ pour les
chaînes de la TNT, et de laisser faire le marché. Cela a
merveilleusement fonctionné pour les adaptateurs TNT, pourquoi
pas pour la réception par satel­lite ?

Que vous vouliez gagner votre pitance est normal, mais surtout ne
traitez pas les clients potentiels lucides de mauvais coucheurs car
Daniel Renard ne fait que développer avec les précautions d'usage, ce
que je vous ai dit dans mon premier message.

L'attribution du marché des radars et des décodeurs ''TNT''
satellitaires ressemble étrangement aux pratiques de la Ferme Générale
de l'Ancien Régime.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thierry VIGNAUD
Le #7265781
On Thu, 07 Jun 2007 13:22:41 -0700, Jean
Ce post est hors sujet dans ce newsgroup dédié uniquement à la télévision
terrestre, donc les émissions faites depuis la terre puisqu'il n'est question
que de diffusion satellite.

A reposter dans le fr.rec.tv.satellite


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
Ausene By Serge Surpin
Le #7265661
vous ne connaissez pas très bien le dossier
il est vrai qu'il y a favoritisme quand on voit que canal a choisi Sagem
mais c'est une mini exclusivité qui ne durera que jusqu'à septembre et de
plus le nombre de terminaux mis sur le marché sera très faible d'ici là

d'autre part, il y a obligation de part la loi de lancer tntsat avant la fin
juin 2007
quant au cryptage, s'il n'est pas obligatoire, il est imposé par les ayants
droits et il est alors obligatoire d'avoir un appareil fermé ne permettant
pas l'ouverture à d'autre bouquets

le choix du viaccess ? on connait ici les avantages et les inconvénients de
ce mode de contrôle d'accès
et je parierais que les "inconvénients" ont été aussi pris comme des
"avantages"

--
S.
"Jean"
Je vous conseille de lire l'article édifiant de Daniel Renard dans
TÉLÉ SATELLITE N°211 -JUIN 2007 pages 12-17 sur ce sujet. Il explique
bien comment Canal+ et la Sagem ont mis la main sur la diffusion
satellitaire avec apparemment la complicité de l'État français et de
l'UMP.

J'ai numérisée la partie énumérant les impostures :
Une imposture après l'autre

La première imposture de Canal+ en la matière est la distorsion à la
concurrence faite par le choix de Sagem, en n'ayant pas commu­niqué à
tous les constructeurs intéressés qui en ont fait la demande, les
caractéristiques techniques à la construction des terminaux, afin que
tous puissent, s'ils le désirent, mettre sur le marché des terminaux
adaptés à la réception TNTSAT. En effet, la seconde impos­ture est
celle qui consiste à négliger de fait le large parc de terminaux
labellisés officielle­ment Viaccess, voire les téléviseurs incluant
une réception satellite avec module de décryp­tage, en refusant de
commercialiser la carte seule comme il avait été prévu par le
Groupement TNT (voir précédemment). Par voie de conséquence, Canal+
oblige le consommateur à acheter un nouvel appareil de réception, la
fourniture de la carte de décryp­tage étant liée à l'achat du
terminal, une pro­cédure qui rappelons-le tombe sous le coup de la loi
via, au moins, deux articles : L 122-1 du code de la consommation et L
420-2 du code de commerce, ce qui constitue une troisième imposture.
En respectant l'esprit de la loi 2007-309, qui voulait proposer au
téléspecta­teur une réception des chaînes de la TNT par satellite
aussi libre que celle de la TNT par voie terrestre avec un marché très
ouvert des adaptateurs, et désormais des téléviseurs avec adaptateur
intégré, il eût été simple de publier les caractéristiques techniques
nécessaires à la réception du signal diffusé par Canal+ pour les
chaînes de la TNT, et de laisser faire le marché. Cela a
merveilleusement fonctionné pour les adaptateurs TNT, pourquoi
pas pour la réception par satel­lite ?

Que vous vouliez gagner votre pitance est normal, mais surtout ne
traitez pas les clients potentiels lucides de mauvais coucheurs car
Daniel Renard ne fait que développer avec les précautions d'usage, ce
que je vous ai dit dans mon premier message.

L'attribution du marché des radars et des décodeurs ''TNT''
satellitaires ressemble étrangement aux pratiques de la Ferme Générale
de l'Ancien Régime.
Jean-Claude Repetto
Le #7265651
Ausene By Serge Surpin a écrit :

quant au cryptage, s'il n'est pas obligatoire, il est imposé par les ayants
droits et il est alors obligatoire d'avoir un appareil fermé ne permettant
pas l'ouverture à d'autre bouquets




Je ne vois pas le rapport entre la protection des droits et l'obligation
de ne pas pouvoir utiliser l'appareil pour recevoir un autre bouquet.
La protection est droits est assurée par la carte à puce, pas par le
terminal numérique.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme