TR: TR: Vitesse de restauration

Le
D. Bacquez
--Message d'origine--
De : "François" TOURDE [mailto:fra-duf-no-spam@tourde.org]
Le 13690ième jour après Epoch,
D. Bacquez écrivait:
> Stn0? Connait pas cette bete là.

Le nom est peut-être erroné. Cherche dans ton /dev un périph de =
même
major number, avec un minor différent.

A l'époque (et ça a peut-être changé depuis) il existait =
plusieurs
périphs "virtuels" associés à un lecteur de bandes, selon qu'on
voulait rembobiner au close, compresser, ou ni l'un ni l'autre.

> Pleins d'outils? Tu parles de backuppc je suppose? Le truc que j'ai =
jamais
> réussi à installer correctement. Rien que le fait que =
l'administration se
> faisait sur une machine distante, et non en localhost, il a jamais
compris.
> J'ai preferé monter un script moi-même.
> Mais si tu me proposes un truc simple, qui marche sur une interface =
web
> aussi facile a installer que webmin, avec laquelle je gere =
completement
mes
> sauvegardes et mes resto, je prend.

Je ne parle de rien en particulier, mais j'ai entendu parler (lu
écrire ?) sur cette liste de plusieurs outils de sauvegardes. A toi de
chercher par toi-même :)

PS: Ta manière de quoter les messages est mauvaise et oblige à
"piocher" pour savoir qui dit quoi. Merci de faire un petit effort à
ce sujet ;)

*********************************************************

Ok je vais faire plus attention. Cette methode te convient elle?

Une rapide recherche m'a permis de découvrir ceci :
Vous pouvez trouver st0 ou nst0 comme appellation du même lecteur de =
bande.
La différence est simplement que si vous utilisez st0, la bande sera
rembobimée après chaque commande.
Si vous utilisez nst0, la bande restera là où elle s’est arrté =
lors de la
dernière commande.

Du coup j'ai modifié mon script en :
J'espere que ça fonctionnera

#!/bin/bash
# Script de sauvegarde des donnees du serveur sur bande
#
# Date
DATE=`date +"%Y-%m-%d"`
SAVLOG= /var/log/sauvegarde_du_$DATE.log
#
echo "Lancement de la sauvegarde du $DATE" > $SAVLOG
#
# Rembobinage de la bande si necessaire
mt -f /dev/nst0 rewind
RETVAL=$?
#
case "$RETVAL" in
0)
echo "Bande presente, lancement de la sauvegarde sur bande" >>
$SAVLOG
#sauvegarde de etc - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 1
tar cvf /dev/nst0 /etc >> $SAVLOG
#sauvegarde de /var - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 2
tar cvf /dev/nst0 --exclude var/log /var >> $SAVLOG
#sauvegarde de /opt - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 3
tar cvf /dev/nst0 /opt >> $SAVLOG
#sauvegarde de /usr - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 4
tar cvf /dev/nst0 /usr >> $SAVLOG
#sauvegarde de /sbin - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 5
tar cvf /dev/nst0 /sbin >> $SAVLOG
#sauvegarde de /home repertoires personnels - recuperation sur mt =
-f
/dev/nst0 fsf 6
tar cvf /dev/nst0 /home --exclude home/donnees --exclude
home/administration --exclude home/sav --exclude home/public --exclude
home/programs >> $SAVLOG
#sauvegarde de donnees - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 7
tar cvf /dev/nst0 /home/donnees >> $SAVLOG
#sauvegarde de administration - recuperation sur mt -f /dev/nst0 =
fsf 8
tar cvf /dev/nst0 /home/administration >> $SAVLOG
#sauvegarde des mails - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 9
tar cvf /dev/nst0 /home/sav >> $SAVLOG
#sauvegarde des programmes - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf =
10
tar cvf /dev/nst0 /home/programs >> $SAVLOG
#sauvegarde du rep public - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 11
tar cvf /dev/nst0 /home/public >> $SAVLOG
#
echo "Fin de la sauvegarde" >> $SAVLOG
sleep 10
# Ejection de la bande
mt -f /dev/nst0 offline
;;
*)
echo Pas de bande presente, echec de la sauvegarde >>
/var/log/sauvegarde_du_$DATE.log
;;
esac
exit 0
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
fra-duf-no-spam
Le #9778151
Le 13693ième jour après Epoch,
D. Bacquez écrivait:

-----Message d'origine-----
De : "François" TOURDE [mailto:]
Le 13690ième jour après Epoch,


[...]
PS: Ta manière de quoter les messages est mauvaise et oblige à
"piocher" pour savoir qui dit quoi. Merci de faire un petit effort à
ce sujet ;)

*********************************************************

Ok je vais faire plus attention. Cette methode te convient elle?



Euh... Si je te dis "pas encore tout à fait", ça te fâche pa s, hein?

A mon avis, la première étape serait de passer de Outlook à un MUA
libre, non? :)

Sinon, même avec Outlook tu peux faire des choses comme "Citer le
message", ce qui correspond à l'usage général de la ML.

Bref, on va pas non plus en faire un fromage...

Une rapide recherche m'a permis de découvrir ceci :
Vous pouvez trouver st0 ou nst0 comme appellation du même lecteur de bande.
La différence est simplement que si vous utilisez st0, la bande sera
rembobimée après chaque commande.
Si vous utilisez nst0, la bande restera là où elle s’est a rrté lors de la
dernière commande.



Voilà... nst0 ... Je savais qu'il y avait un n là-dedans.

[...]
tar cvf /dev/nst0 /etc >> $SAVLOG
#sauvegarde de /var - recuperation sur mt -f /dev/nst0 fsf 2
tar cvf /dev/nst0 --exclude var/log /var >> $SAVLOG


[...]

Par contre, tu devrais éventuellement vérifier si le weof n'est p as
plus rapide: Selon mes souvenirs, toujours, la recherche d'une marque
de fin de bande ou de fin de fichier est bien plus rapide qu'un fsf.

dans la doc de mt, il n'est pas marqué qu'on peut faire un wtm (qui
correspondait à un WRITE TAPE MARK). C'est dommage car les lecteurs
que j'avais utilisé étaient capables d'aller très vite à   cet
endroit-là.

Encore une fois, c'était il y a longtemps, et je crois que maintenant
les lecteurs de bande gèrent une TOC en début de bande, ce qui
améliore pas mal la vitesse.

D'autre part, dans la doc de mt on parle de [b|f]sfm mais aucunement
comment l'écrire...

A toi de jouer ;)

--
Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche.
-+- Michel Audiard -+-
Publicité
Poster une réponse
Anonyme