transaction légale

Le
Joseph Boudou
Salut,

Dans mon cours sur la concurrence dans les BD on m'a parlé de
transaction bien formée, de transaction légale et d'ordonnancement
sérialisable. Si j'ai bien compris la première et la dernière notion,
je ne comprend pas du tout ce qu'est une transaction légale. Et ni
Google ni Gardarin ne m'a donné la réponse. Quelqu'un ici l'aurait-il ?

--
L'anti-terrorisme reproche centralement à ceux qu'il vise
des intentions, des idées, et reproche des infractions seulement
en second lieu comme matérialisation de ces idées et intentions.
-- Julien Coupat --
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
SQLpro
Le #24542201
Le 05/06/2012 18:38, Joseph Boudou a écrit :
Salut,

Dans mon cours sur la concurrence dans les BD on m'a parlé de
transaction bien formée, de transaction légale et d'ordonnancement
sérialisable. Si j'ai bien compris la première et la dernière notion,
je ne comprend pas du tout ce qu'est une transaction légale. Et ni
Google ni Gardarin ne m'a donné la réponse. Quelqu'un ici l'aurait-il ?




je ne suis pas sur que cela ait quelque chose à voir avec
l'informatique, mais la notion de transaction se retrouve dans de
nombreux métiers tels que la finance ou l'immobilier.
En immobilier, en particulier ou elle fait l'objet de Lois importantes
et complexes, une transaction consiste à se séparer d'une certaine somme
d'argent en contrepartie de la propriété d'un bien immobilier. Comme les
"immeubles" (au sens juridique du terme) ne sont pas mobiles par
définitions (sinon ce seraient des meubles) il est impossible des les
emporter comme un frigo ou une baguette. D’où l'importance de prévoir le
temps de vérifier le dossier constitué par le titre de propriété, les
éventuelles hypothèques, les recours au prêts, purger les droits de
préemption et engager la publicité foncière (faire savoir au public qui
est propriétaire du bien immobilier, notamment lorsqu'il s'agit de
terrains agricoles, bois, prairies...).
Bien entendu si quelques chose, cloche, la transaction, engagée par le
paiement d'un acompte (5 à 10% d'usage), est annulée et le prétendant
acquéreur est remboursé de son acompte. Ce peut être par exemple un
incendie, une préemption, une servitude non déclarée...

A +

--
Frédéric BROUARD - expert SGBDR et SQL - MVP SQL Server - 06 11 86 40 66
Le site sur le langage SQL et les SGBDR : http://sqlpro.developpez.com
Enseignant Arts & Métiers PACA, ISEN Toulon et CESI/EXIA Aix en Provence
Audit, conseil, expertise, formation, modélisation, tuning, optimisation
*********************** http://www.sqlspot.com *************************
Denis Beauregard
Le #24542251
Le Tue, 5 Jun 2012 18:38:22 +0200, Joseph Boudou

Salut,

Dans mon cours sur la concurrence dans les BD on m'a parlé de
transaction bien formée, de transaction légale et d'ordonnancement
sérialisable. Si j'ai bien compris la première et la dernière notion,
je ne comprend pas du tout ce qu'est une transaction légale. Et ni
Google ni Gardarin ne m'a donné la réponse. Quelqu'un ici l'aurait-il ?



C'est peut-être une transaction permise. Par exemple, pour modifier
une valeur dans une BD, il me faut un compte d'usager avec les
permissions requises. Donc, la transaction serait bien formée, mais
refusée parce que je n'aurais pas la permission de la faire.


Denis
Joseph Boudou
Le #24892792
Salut,

Et désolé de ressusciter ce fil de discussion. Je remercie les deux
contributeurs qui m'ont répondu. Mais comme leurs réponses étaient
erronées il me semblait utile de donner la bonne réponse.

Une transaction légale est ce que Gardarin appelle une transaction en
deux phases, càd une transaction où tous les verrous sont acquis avant
que le premier verrou soit relâché. Ce type de transaction garanti la
sérialisabilité mais peut conduire à un blocage mutuel (deadlock).

--
Joseph
Publicité
Poster une réponse
Anonyme