Transport aérien et clients lésés

Le
alain
Bonjour,

Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
passagers.

Les préjudices :
- durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
inexistante),
- pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
(risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),
- fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),

Moyens de contestation : une liste d'une cinquantaine de contacts (noms,
N° de tél, adresses mail) rassemblée pendant la fin du vol.

Quelles possibilités d'interpeller la compagnie aérienne ?

Quelles demandes d'indemnisations possibles ?

Merci pour vos conseils.

Alain
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
deltaplan
Le #23074071
Alain191
Bonjour,

Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
passagers.

Les préjudices :
- durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
inexistante),
- pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
(risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),
- fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),



C'est pas clair : les bagages étaient-ils dans l'avion ou pas finalement
? Ont-ils pu être récupérés à l'arrivée ou bien 4 jours plus tard ?
moisse
Le #23074101
Alain191 a utilisé son clavier pour écrire :
Bonjour,

Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
passagers.

Les préjudices :
- durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
inexistante),
- pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
(risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),
- fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),

Moyens de contestation : une liste d'une cinquantaine de contacts (noms,
N° de tél, adresses mail) rassemblée pendant la fin du vol.

Quelles possibilités d'interpeller la compagnie aérienne ?

Quelles demandes d'indemnisations possibles ?

Merci pour vos conseils.

Alain



Il existe un règhlement européen que vopus trouverez sans difficulté
avec un moteur de recherche.
Il date de 2004
L'indemnisation est liée à la distance à parcourir.
Selon ce que vous exprimez l'indemnisation possible doit avoisiner
ZERO, car supputer par exemple la présence ou non des babages dans la
soute n'a guère de sens.
Soit les bagages étaient disponibles, soit ils ne l'étaient pas à
l'arrivée.
Enfin les actions de masses ne sont pas encore possibles en droit
français.
JCL
Le #23076661
moisse a présenté l'énoncé suivant :

Soit les bagages étaient disponibles, soit ils ne l'étaient pas à l'arrivée.
Enfin les actions de masses ne sont pas encore possibles en droit français.



J'ai cru comprendre que les conditions disaient que les bagages
pouvaient n'etre disponibles que 4 jours après...

--
Jean-Claude
http://www.jcl.new.fr
La photo numérique pour débutants et futurs débutants
alain
Le #23076641
Deltaplan
Alain191
> Bonjour,
>
> Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
> d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
> passagers.
>
> Les préjudices :
> - durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
> inexistante),
> - pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
> (risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),
> - fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),

C'est pas clair : les bagages étaient-ils dans l'avion ou pas finalement
? Ont-ils pu être récupérés à l'arrivée ou bien 4 jours plus tard ?



A ma connaissance une partie des passagers a disposé de ses bagares à
l'aterrissage, pour les autres je ne sais pas. Un questionaire lancé à
tous pourrait évidemment donner une réponse.

Alain
alain
Le #23076651
moisse
Alain191 a utilisé son clavier pour écrire :
> Bonjour,
>
> Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
> d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
> passagers.
>
> Les préjudices :
> - durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
> inexistante),
> - pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
> (risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),
> - fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),
>
> Moyens de contestation : une liste d'une cinquantaine de contacts (noms,
> N° de tél, adresses mail) rassemblée pendant la fin du vol.
>
> Quelles possibilités d'interpeller la compagnie aérienne ?
>
> Quelles demandes d'indemnisations possibles ?
>
> Merci pour vos conseils.
>
> Alain

Il existe un règhlement européen que vopus trouverez sans difficulté
avec un moteur de recherche.
Il date de 2004
L'indemnisation est liée à la distance à parcourir.



Ok, je vais le chercher, merci.

Selon ce que vous exprimez l'indemnisation possible doit avoisiner
ZERO, car supputer par exemple la présence ou non des babages dans la
soute n'a guère de sens.



Oui, il est nécessaire de clarifier ce point.

Soit les bagages étaient disponibles, soit ils ne l'étaient pas à
l'arrivée.
Enfin les actions de masses ne sont pas encore possibles en droit
français.



Vrai mais une action collective peut faire pression sur une compagnie
aérienne ou n'importe quel autre fournisseur de services, peut être le
fait dévoquer une adresse aux media pourrait faire pression aussi.

Alain
moisse
Le #23076621
Alain191 a pensé très fort :
moisse
Alain191 a utilisé son clavier pour écrire :
Bonjour,

Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
passagers.

Les préjudices :
- durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
inexistante),
- pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
(risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),
- fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),

Moyens de contestation : une liste d'une cinquantaine de contacts (noms,
N° de tél, adresses mail) rassemblée pendant la fin du vol.

Quelles possibilités d'interpeller la compagnie aérienne ?

Quelles demandes d'indemnisations possibles ?

Merci pour vos conseils.

Alain



Il existe un règhlement européen que vopus trouverez sans difficulté
avec un moteur de recherche.
Il date de 2004
L'indemnisation est liée à la distance à parcourir.



Ok, je vais le chercher, merci.

Selon ce que vous exprimez l'indemnisation possible doit avoisiner
ZERO, car supputer par exemple la présence ou non des babages dans la
soute n'a guère de sens.



Oui, il est nécessaire de clarifier ce point.

Soit les bagages étaient disponibles, soit ils ne l'étaient pas à
l'arrivée.
Enfin les actions de masses ne sont pas encore possibles en droit
français.



Vrai mais une action collective peut faire pression sur une compagnie
aérienne ou n'importe quel autre fournisseur de services, peut être le
fait dévoquer une adresse aux media pourrait faire pression aussi.

Alain



Une action collective à l'endroit d'une compagnie low costs pour
quelques heures de retard à l'arrivée ??
Je comprends bien que cela provoque quelques désagréments, mais cela
n'a rien à voir avec des correspondances manquées ou des RV
professionels tout aussi manquées.
R1
Le #23076611
Alain191 wrote on lundi 31 janvier 2011 21:53:

Bonjour,

Je suis à la recherche d'éléments sur les possibilités de demande
d'indemnisations à un transporteur aérien qui n'a pas respecté ses
passagers.

Les préjudices :
- durée d'escale allongée (avec communication sur les causes quasi
inexistante),


ça arrive régulièrement. Allongement dans quelles proportions?
est-ce la même compagnie qui assurait le vol arrivant et le vol partant?

- pas de garantie concernant la présence des babages dans l'avion
(risque évoqué de ne retrouver ses bagages que quatre jours plus tard),


les bagages en cabine voyagent à coup sur dans le même avion que vous mais
pour les autres il n'y a, je pense, pas d'engagement.

- fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),


ouah! c'est ENORME 6h de retard!
A noter que cela dépend de la durée initiale du vol: pour un Nice-Paris ce
n'est pas comme pour un Sydney-Paris.

Moyens de contestation : une liste d'une cinquantaine de contacts (noms,
N° de tél, adresses mail) rassemblée pendant la fin du vol.


Moyen? non, il faut que chacune des personnes ayant subit un désagrément
conteste auprès de la compagnie.

Quelles possibilités d'interpeller la compagnie aérienne ?


en écrivant à la DG?

Quelles demandes d'indemnisations possibles ?


voir les règlements européens et IATA, en fonction du préjudice que chacun
pourra développer.

Merci pour vos conseils.

Alain
Marie-Aude
Le #23077771
"Alain191" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1jvz18d.1awixl2edgyh7N%

- fort retard à l'arrivée (arrivée à 05h00 au lieu de 23h45 la veille),


Donc en clair, aéroport interdit pour l'activité de nuit, et obligation de
décaler pour l'arrivée au plus tôt.

--
Marie-Aude
Bernard Guérin
Le #23078551
Bonjour,

"R1" a écrit dans le message de groupe de discussion :
4d485d76$0$7691$

ouah! c'est ENORME 6h de retard!



Hé oui, les passagers deviennent vraiment exigeants. Ca m'a donné l'envie de
relire des histoires de voyages en Australie.
Voici un extrait trouvé sur : http://alemagri.free.fr/trainfr.htm
"Et quand la pluie était forte, les rails étaient littéralement balayés. Il
n’était pas rare de se retrouver bloqué pendant des jours entiers, et le
parachutage de vivres était devenu une pratique très au point pour secourir
les passagers prisonniers du Ghan dans la steppe rouge. Le record fut de 10
jours de retard !"

D'ailleurs, les retards habituels de ce train pour Alice Springs, et son
interruption de fonctionnement pendant plusieurs années, ont amené à ce qui
doit tout de même être une blague :
Une voyageuse enceinte demande au contrôleur si le train arrive bientôt,
elle doit accoucher.
Le contrôleur s'offusque : "Mais Madame, tout le monde sait que ce train est
souvent en retard, vous n'auriez pas dû monter dans le train en étant
enceinte !"
Alors la voyageuse : "Mais quand je suis montée dans ce train, je n'étais
pas encore enceinte !!!"

Bon, pour revenir au sujet, les retards font partie des risques des
transports. Quand on attend un colis, on constate souvent aussi un retard.
Est-ce qu'on demande une indemnisation parce que le colis arrive 6 H plus
tard que prévu ?

--
Bernard Guérin
moisse
Le #23078601
Bernard Guérin a pensé très fort :
Bonjour,

"R1" a écrit dans le message de groupe de discussion :
4d485d76$0$7691$

ouah! c'est ENORME 6h de retard!



[retard anecdote]

Bon, pour revenir au sujet, les retards font partie des risques des
transports. Quand on attend un colis, on constate souvent aussi un retard.
Est-ce qu'on demande une indemnisation parce que le colis arrive 6 H plus
tard que prévu ?



Je l'ai vu bien souvent.
Lorsqu'on livre des joints sur un pétrolier dont les surestaries se
montent à 20000 euro/jour, on va vous chercher des poux dans la tête
pour 6 heures de retard, frais et personnel en attente compris.
Lorsque vous faites livrer un pli de soumission qui doit être parvenu
avant une date et une heure précise, vous pouvez réclamer des DI
prévisibles et prévus au contrat en cas de retard provoquant la
forclusion de l'offre.
Pour en revenir à la situation exposée, un retard de 6 heurs n'est pas
indemnisable sauf s'il entraîne un retard de correspondance.
Encore faut-il dans ce cas relever une faute de la compagnie.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme