Très intéressant article sur les dessous judiciaires actuels de l'affaire Woerth-Bettencourt and c°

Le
xenufrance
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Broc_Ex_Co
Le #22476341
"xenufrance"
http://www.lepost.fr/article/2010/08/14/2183962_affaire-woerth-bettencourt-le-point-sur-les-cinq-procedures-judiciaires-en-cours.html


Très intéressant, en effet, mais peut être pas dans le sens ou vous l'entendez. Cet article résume bien
certains travers actuels de la société, dont deux me paraissent dangereuses:

1 - LE PUBLIC ACCEPTE SANS RÉSERVE L'INFORMATION REÇUE, même si cette information a été sciemment distillée ou
morcelée pour manipuler.

Exemple:
- le premier jour on vous annonce que Mme B. a dissimulé deux comptes bancaires et la possession d'une île,
mais on attend trois jours pour vous dire que ce serait le ministre qui aurait signé le chèque de remboursement
du au plafonnement .
Or s'il y a plafonnement de l'impôt de Mme B., cela veut bien dire que la dissimulation n'a rien changé au
montant de son imposition ....
Mais comme vous êtes déjà choqué par le premier soupçon de dissimulation frauduleuse, non seulement vous ne
réagissez pas à l'absence d'effet de la dissimulation, mais encore vous devenez prêt à croire que l'éventuelle
intervention du ministre pourrait changer quoique ce soit au montant du remboursement!
Quoique qu'on puisse penser de ces affaires, il me semble important que les informations soient toutes
divulguées simultanément, et non morcelées pour manipuler.
A quand une déontologie plus stricte de l'information publique?!!!


2 - LA MÉFIANCE OUTRANCIÈRE DU PUBLIC POUR LES POLITIQUES ABOUTI A VOULOIR DES CHANGEMENTS ANTI DÉMOCRATIQUES.

Les politiques sont perçus comme une classe d'intouchables dont le contact ne peut que corrompre définitivement:
- selon l'article du post, tel procureur général a été dans le cabinet d'un ministre du même parti que le
ministre en cause (sous entendu: il est corrompu!)
- ce procureur général est le supérieur d'un autre procureur. (sous entendu: il ne peut que l'avoir corrompu);

L'article rappelle la déontologie : "a.4 Les magistrats préservent leur indépendance vis-à-vis des pouvoirs
exécutif et législatif, en s'abstenant de toute relation inappropriée avec leurs représentants et en se
défendant de toute influence indue de leur part."
... mais éviter les relations inappropriées ne veut pas dire refuser toute relation! De même que se défendre de
"toute influence indue" ne veut pas dire que les politiciens ne doivent pas influencer.

Rappelons que:
a- ce sont nos élus qui ont fait évoluer les mauvaise habitudes de la justice (dont celle de correctionnaliser
le viol au lieu de le traiter aux assises). L'influence des politiques est parfaitement justifiée, lorsqu'elle
est officialisée et qu'elle concerne des directives générales.
Sous couvert d'éviter les influences, n'aboutissons pas à créer une justice 'indépendante' totalement coupée de
la volonté populaire et qui pourrait perpétuer impunément des usages contraires à cette volonté!

b - c'est la lutte historique de la gauche qui a justement abouti à décloisonner la classe des politiques,
auparavant limitée à une aristocratie éloignée des besoins du peuple. L'élu doit rester inséré dans la société,
et en être en constante relation pour bien en comprendre les besoins à satisfaire (y compris en relation avec
les milieux friqués, patronaux, financiers, etc. )
La méfiance outrancière du public pour les relations des politiques aboutirait à rétablir une aristocratie
politique comme au début de la troisième république!
Steph. K
Le #22476391
Le 16/08/2010 10:46, Broc_Ex_Co a écrit :

Exemple:
- le premier jour on vous annonce que Mme B. a dissimulé deux comptes
bancaires et la possession d'une île, mais on attend trois jours pour
vous dire que ce serait le ministre qui aurait signé le chèque de
remboursement du au plafonnement .
Or s'il y a plafonnement de l'impôt de Mme B., cela veut bien dire que
la dissimulation n'a rien changé au montant de son imposition ...



Pas sûr de comprendre ton raisonnement.

Contre-exemple :

Mme B déclare 1 000 000 € de revenu
L'impôt maximum est de 500 000 €
Elle a payé 650 000 € d'impôts
M. W. lui fait un chèque de 150 000 €

Mme B vient de se rappeler qu'elle possédait une île et quelques comptes
à l'étranger.
Mme B déclare 2 000 000 € de revenu
L'impôt maximum est de 1 000 000 €
Elle a payé 650 000 € d'impôts
M. W. lui fait un chèque de 0 €
Mme B. doit 350 000 € d'impôt

--
Steph. K
Broc_Ex_Co
Le #22476381
"Steph. K"
Contre-exemple :

Mme B déclare 1 000 000 € de revenu
Mme B vient de se rappeler qu'elle possédait une île et quelques comptes à l'étranger.
Mme B déclare 2 000 000 € de revenu



......

Sauf que ni un compte en banque, ni une île ne constitue un revenu. Le contre exemple est donc erroné, puisque
le revenu est inchangé.
itague
Le #22476551
Quoique qu'on puisse penser de ces affaires, il me semble important que
les informations soient toutes
divulguées simultanément, et non morcelées pour manipuler.
A quand une déontologie plus stricte de l'information publique?!!!



Chaque info traitée séparément fait vendre le journal du jour.
Donc plusieurs infos augmentent de plus en plus le tirage.
Sans compter le fait que je soupçonne une vengeance personnelle la
dessous...
Steph. K
Le #22476631
Le 16/08/2010 11:16, Broc_Ex_Co a écrit :

"Steph. K" 4c6900e1$0$12085$

Contre-exemple :

Mme B déclare 1 000 000 € de revenu
Mme B vient de se rappeler qu'elle possédait une île et quelques
comptes à l'étranger.
Mme B déclare 2 000 000 € de revenu



.......

Sauf que ni un compte en banque, ni une île ne constitue un revenu. Le
contre exemple est donc erroné, puisque le revenu est inchangé.



Sauf qu'il y aurait une enquête parce que le gérant de l'île aurait
détourné des revenus de cette île (location? ) et que si mon compte ou
le tien ne rapporte rien ou si peu ce n'est pas le cas de tout le monde.
Quelle konne cette Mme B. de planquer son fric en Suisse ou ca ne
rapporte rien... ou alors elle était très mal conseillée.

On me sussure dans l'oreillette que la personne qui peut-être
éventuellement l'aurait conseillé serait une dénommée Mme W.

--
Steph. K
Broc_Ex_Co
Le #22476671
"Steph. K"
Le 16/08/2010 11:16, Broc_Ex_Co a écrit :

"Steph. K" 4c6900e1$0$12085$

Contre-exemple :

Mme B déclare 1 000 000 € de revenu
Mme B vient de se rappeler qu'elle possédait une île et quelques
comptes à l'étranger.
Mme B déclare 2 000 000 € de revenu



.......

Sauf que ni un compte en banque, ni une île ne constitue un revenu. Le
contre exemple est donc erroné, puisque le revenu est inchangé.



Sauf qu'il y aurait une enquête parce que le gérant de l'île aurait détourné des revenus de cette île
(location? ) et que si mon compte ou le tien ne rapporte rien ou si peu ce n'est pas le cas de tout le monde.



Reste a démontrer l'existence de ces revenus ...

Quelle konne cette Mme B. de planquer son fric en Suisse ou ca ne rapporte rien... ou alors elle était très
mal conseillée.



Ou alors, on garde un magot planqué "pour le cas ou" ....
Rachel C.
Le #22476861
"Broc_Ex_Co" 4c6901db$0$10221$

"Steph. K" 4c6900e1$0$12085$

Contre-exemple :

Mme B déclare 1 000 000 € de revenu
Mme B vient de se rappeler qu'elle possédait une île et quelques comptes
à l'étranger.
Mme B déclare 2 000 000 € de revenu



......

Sauf que ni un compte en banque, ni une île ne constitue un revenu. Le
contre exemple est donc erroné, puisque le revenu est inchangé.



tiens, un pro canaille.
Broc_Ex_Co
Le #22476851
"Rachel C." 4c692aa1$0$5397$

"Broc_Ex_Co" 4c6901db$0$10221$

"Steph. K"
Contre-exemple :

Mme B déclare 1 000 000 € de revenu
Mme B vient de se rappeler qu'elle possédait une île et quelques comptes à l'étranger.
Mme B déclare 2 000 000 € de revenu



......

Sauf que ni un compte en banque, ni une île ne constitue un revenu. Le contre exemple est donc erroné,
puisque le revenu est inchangé.



tiens, un pro canaille.



Je n'ai plus qu'à citer votre intervention sur un autre sujet: "quelle argumentation!"
auvergnarx
Le #22479261

Quelle konne cette Mme B. de planquer son fric en Suisse ou ca ne
rapporte rien... ou alors elle était très mal conseillée.



Ou alors, on garde un magot planqué "pour le cas ou" ....



Ou alors "ons" lui a placé ailleurs, et plus tard, l'age et l'oubli aidant :
dans la popoche ? L'obstacle fille devrait se méfier.

Antoine
Le #22479361
Le 17/08/2010, auvergnarx a pianoté :

Quelle konne cette Mme B. de planquer son fric en Suisse ou ca ne
rapporte rien... ou alors elle était très mal conseillée.



Ou alors, on garde un magot planqué "pour le cas ou" ....



Ou alors "ons" lui a placé ailleurs, et plus tard, l'age et l'oubli aidant :
dans la popoche ? L'obstacle fille devrait se méfier.






la fille a déjà hérité : la mère est usufruitière.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme