URGENT SVP Dois-je rendre dépot de garantie ? URGENT SVP

Le
Emma
Bonjour à tous,

Mon locataire (placé par une agence que je n'ai pas choisie non plus car en
contrat Robien) veut partir 2 mois plus tôt et récupérer son dépôt de
garantie. J'ai accepté état des lieux et remise des clés 2 mois plus tôt en
refusant le préavis de 2 mois, sur conseil de l'ADIL. Qui ajoute que j'ai
ensuite 2 mois pour rendre le dépôt de garantie.

Si je perds 2 mois de loyers + dépôt de garantie, est-ce de bon conseil ?

Le locataire dit qu'il va rendre l'appartement impeccable.
L'agence dit qu'elle n'a pas d'autre locataire. Locataire et agence disent
que le loyer est trop élevé alors que le contrat Robien le loue en-dessous
du seuil.

QUESTION : Si je perds 2 mois de loyers en autorisant le locataire à partir
2 mois plus tôt alors que je n'ai personne pour le remplacer, dois-je rendre
ou conserver le dépôt de garantie ?

Merci à tous

Emma

PS : L'agence dit m'avoir envoyé le dépôt de garantie alors que je n'ai
aucun crédit correspondant sur mes comptes. J'ai demandé références du débit
au locataire (banque, numéro de compte) mais il dit qu'il faut 15 jours et
35 euros. Et veut partir avant.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Christophe, tout simplement
Le #15399201
"Emma" 4689791f$0$5097$
Bonjour à tous,

Mon locataire (placé par une agence que je n'ai pas choisie non plus car
en contrat Robien) veut partir 2 mois plus tôt et récupérer son dépôt de
garantie. J'ai accepté état des lieux et remise des clés 2 mois plus tôt
en refusant le préavis de 2 mois, sur conseil de l'ADIL. Qui ajoute que
j'ai ensuite 2 mois pour rendre le dépôt de garantie.

Si je perds 2 mois de loyers + dépôt de garantie, est-ce de bon conseil ?

Le locataire dit qu'il va rendre l'appartement impeccable.
L'agence dit qu'elle n'a pas d'autre locataire. Locataire et agence disent
que le loyer est trop élevé alors que le contrat Robien le loue en-dessous
du seuil.

QUESTION : Si je perds 2 mois de loyers en autorisant le locataire à
partir 2 mois plus tôt alors que je n'ai personne pour le remplacer,
dois-je rendre ou conserver le dépôt de garantie ?

Merci à tous

Emma

PS : L'agence dit m'avoir envoyé le dépôt de garantie alors que je n'ai
aucun crédit correspondant sur mes comptes. J'ai demandé références du
débit au locataire (banque, numéro de compte) mais il dit qu'il faut 15
jours et 35 euros. Et veut partir avant.



Bonsoir,

Si je comprend bien, on vous demande de renoncer aux deux mois de préavis
que l'on vous doit, alors que vous n'avez personne d'autre à mettre dans les
lieux, et de rendre un dépot de garantie que vous n'avez pas touché au
pretexte que l'état des lieux qui n'est pas encore intervenu sera nickel?

Vous faites partie de ces propriétaires indélicat qui ne paient même pas le
déménagement à leurs locataires *< :o)))!!!

Les mois de préavis vous sont dus. Il servent justement a trouver d'autres
locataires. Libre à vous de ne pas les prendre.

Le dépot de garantie doit être restitué sous deux mois après la sortie,
éventuellement diminué des travaux de remise à niveau des écarts entre état
des lieux d'entrée et état des lieux de sortie. Ce dépot de garantie ne peut
pas servir à couvrir deux mois de loyer non payés.
Pour répondre à votre question, vous devrez donc rendre le dépot de
garantie.

Par contre j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi vous traitez directement
avec le locataire si vous avez une agence qui fait votre gestion?
Enfin, résolvez ce problème de savoir où est passé le dépot de garantie
avant tout. Votre altruisme vous honore, mais va vous couter cher.

Bonne nuit,

Christophe
Emma
Le #15399111
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai donc, sur
son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et remise des clés, sans
accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me suis fait
avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise des clés, et je
suis apparemment obligée dans le même temps de lui rendre son dépôt de
garantie alors qu'il me doit 2 mois !

Je ne comprends vraiment pas (pourquoi le malhonnête serait remboursé).

Oui, je trouve étrange que le locataire m'ait directement téléphoné alors
que je ne le connaissais même pas (je n'ai donné mon tél qu'à "l'agence,"
une Sarl dans le Sud), et que je paie cher l'agence immobilière (7 % HT des
sommes encaissées, honoraires de location et rédaction d'actes à 1/2 loyer
hors charges, et 4 % de prime d'assurance). J'ai acheté sur plan en loi
Robien de sorte qu'on m'a tout imposé : promoteur, agence locale, locataire,
etc.

Je ne sais plus quoi faire.
Mon intérêt serait-il alors de refuser l'état des lieux et la remise des
clés (contrairement au "conseil" de l'ADIL) ? Dans tous les cas, le
locataire m'impose sa décision alors que je ne lui ai rien fait puisqu'il me
dit la chose suivante : soit il part tout de suite en me remettant les clés
sans payer les 2 mois de préavis, soit il reste jusqu'à la fin toujours sans
payer si je ne lui remets pas son dépôt de garantie (que je n'ai même pas
touché !).

J'ai le sentiment que c'est le locataire qui décide de tout lorsqu'arrive le
préavis puisque de quelque côté que je me tourne (ou qu'il me retourne),
c'est toujours moi qui perds... Suis-je condamnée à perdre inexorablement 2
mois chaque année pendant 9 ans (durée d'un Robien) en étant pieds et poings
liés (par un locataire qui se vante d'être plus riche que moi et de me
souhaiter bon courage) ?

QUE FAIRE ?

Bien à vous



--

"Christophe, tout simplement" <Répondez moi sur News @ Merci> a écrit dans
le message de news: 4689803d$0$25915$

"Emma" 4689791f$0$5097$
Bonjour à tous,

Mon locataire (placé par une agence que je n'ai pas choisie non plus car
en contrat Robien) veut partir 2 mois plus tôt et récupérer son dépôt de
garantie. J'ai accepté état des lieux et remise des clés 2 mois plus tôt
en refusant le préavis de 2 mois, sur conseil de l'ADIL. Qui ajoute que
j'ai ensuite 2 mois pour rendre le dépôt de garantie.

Si je perds 2 mois de loyers + dépôt de garantie, est-ce de bon conseil ?

Le locataire dit qu'il va rendre l'appartement impeccable.
L'agence dit qu'elle n'a pas d'autre locataire. Locataire et agence
disent que le loyer est trop élevé alors que le contrat Robien le loue
en-dessous du seuil.

QUESTION : Si je perds 2 mois de loyers en autorisant le locataire à
partir 2 mois plus tôt alors que je n'ai personne pour le remplacer,
dois-je rendre ou conserver le dépôt de garantie ?

Merci à tous

Emma

PS : L'agence dit m'avoir envoyé le dépôt de garantie alors que je n'ai
aucun crédit correspondant sur mes comptes. J'ai demandé références du
débit au locataire (banque, numéro de compte) mais il dit qu'il faut 15
jours et 35 euros. Et veut partir avant.



Bonsoir,

Si je comprend bien, on vous demande de renoncer aux deux mois de préavis
que l'on vous doit, alors que vous n'avez personne d'autre à mettre dans
les lieux, et de rendre un dépot de garantie que vous n'avez pas touché au
pretexte que l'état des lieux qui n'est pas encore intervenu sera nickel?

Vous faites partie de ces propriétaires indélicat qui ne paient même pas
le déménagement à leurs locataires *< :o)))!!!

Les mois de préavis vous sont dus. Il servent justement a trouver d'autres
locataires. Libre à vous de ne pas les prendre.

Le dépot de garantie doit être restitué sous deux mois après la sortie,
éventuellement diminué des travaux de remise à niveau des écarts entre
état des lieux d'entrée et état des lieux de sortie. Ce dépot de garantie
ne peut pas servir à couvrir deux mois de loyer non payés.
Pour répondre à votre question, vous devrez donc rendre le dépot de
garantie.

Par contre j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi vous traitez
directement avec le locataire si vous avez une agence qui fait votre
gestion?
Enfin, résolvez ce problème de savoir où est passé le dépot de garantie
avant tout. Votre altruisme vous honore, mais va vous couter cher.

Bonne nuit,

Christophe




Emma
Le #15399091
Emma a écrit :
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai donc, sur
son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et remise des clés, sans
accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me suis fait
avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise des clés, et je
suis apparemment obligée dans le même temps de lui rendre son dépôt de
garantie alors qu'il me doit 2 mois !



oui, mais ne pa smélanger les loyers (et préavis) avec la caution

le dépôt ne peut servire qu'à payer des travaux de remise en état sur
facture

Je ne comprends vraiment pas (pourquoi le malhonnête serait remboursé).

Oui, je trouve étrange que le locataire m'ait directement téléphoné alors
que je ne le connaissais même pas (je n'ai donné mon tél qu'à "l'agence,"
une Sarl dans le Sud), et que je paie cher l'agence immobilière (7 % HT des
sommes encaissées, honoraires de location et rédaction d'actes à 1/2 loyer
hors charges, et 4 % de prime d'assurance). J'ai acheté sur plan en loi
Robien de sorte qu'on m'a tout imposé : promoteur, agence locale, locataire,
etc.



tsss, tsss , pauvres riches ...
ou alors :
faut pas jouer les riches quand on n'a pas le sou ...
Je ne sais pas dans quel case vous êtes, mais faut aussi assumer être
propriétaire.

Je ne sais plus quoi faire.
Mon intérêt serait-il alors de refuser l'état des lieux et la remise des
clés (contrairement au "conseil" de l'ADIL) ? Dans tous les cas, le
locataire m'impose sa décision alors que je ne lui ai rien fait puisqu'il me
dit la chose suivante : soit il part tout de suite en me remettant les clés
sans payer les 2 mois de préavis, soit il reste jusqu'à la fin toujours sans
payer si je ne lui remets pas son dépôt de garantie (que je n'ai même pas
touché !).



il sera en tort

J'ai le sentiment que c'est le locataire qui décide de tout lorsqu'arrive le
préavis puisque de quelque côté que je me tourne (ou qu'il me retourne),
c'est toujours moi qui perds... Suis-je condamnée à perdre inexorablement 2
mois chaque année pendant 9 ans (durée d'un Robien) en étant pieds et poings
liés (par un locataire qui se vante d'être plus riche que moi et de me
souhaiter bon courage) ?



non, ne traitez pas avec le locataire

il y aurait bien de lui faire écrire (en réponse à une lettre que vous
lui feriez) pour avoir une trace écrite de ses menaces, car à ce niveau
là (ne pas payez etc) cela devient des menaces, mais c'est risqué;
Vu qu'il a l'air décidé je ne vous le conseille pas.

QUE FAIRE ?



puisque c'est une agence qui s'occupe de ça : Sommez l'agence de faire
son boulot.
ça ne me semble pas plus compliqué

Emma
JPM
Le #15399081
Bne alors??? on ne fait plus dans la social??????
Moisse
Le #15399051
D'une plume alerte, dans le message
4689e463$0$27390$,
Emma
Emma a écrit :
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai
donc, sur son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et
remise des clés, sans accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me
suis fait avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise
des clés, et je suis apparemment obligée dans le même temps de lui
rendre son dépôt de garantie alors qu'il me doit 2 mois !



oui, mais ne pa smélanger les loyers (et préavis) avec la caution

le dépôt ne peut servire qu'à payer des travaux de remise en état sur
facture



Ben voyons, restituer le dépôt à quelqu'un qui doit de l'argent,
heureusement que la loi de 89 en son artcile 22 soutient le contraire:

==/
Lorsqu'un dépôt de garantie est prévu par le contrat de location pour
garantir l'exécution de ses obligations locatives par le locataire, il
ne peut être supérieur à deux mois de loyer en principal.


Un dépôt de garantie ne peut être prévu lorsque le loyer est payable
d'avance pour une période supérieure à deux mois ; toutefois, si le
locataire demande le bénéfice du paiement mensuel du loyer, par
application de l'article 7, le bailleur peut exiger un dépôt de
garantie.


Il est restitué dans un délai maximal de deux mois à compter de la
restitution des clés par le locataire, déduction faite, le cas échéant,
des sommes restant dues au bailleur et des sommes dont celui-ci pourrait
être tenu, aux lieu et place du locataire, sous réserve qu'elles soient
dûment justifiées.

==/
A+


--
Emma
Le #15399031
Moisse a écrit :
Ben voyons, restituer le dépôt à quelqu'un qui doit de l'argent,
heureusement que la loi de 89 en son artcile 22 soutient le contraire:



j'ai voulu aller trop vite et répondre à la fois sur le problème du
locataire et celui du proprio

ce dépôt ne sert pas à couvrir les loyers dus. Si le locataire doit des
loyers, il doit payer les loyers pour récupérer sson dépôt.
S'il prétend ne pas payer, le propriétaire peut intenter une action (au
frais du locataire), récupérer son loyer puis ensuite quand tout est net
(état des lieux Et paiement des dettes), il doit rendre (l'agence) cette
caution.

En expliquant tout cela à l'agence (puisqu'il le faut)et en forçant
l'agence à faire son boulot, Emma pourra retrouver son dû


Emma
Christophe, tout simplement
Le #15399021
"Emma" 46898abd$0$5089$
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai donc, sur
son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et remise des clés,
sans accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me suis fait
avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise des clés, et je
suis apparemment obligée dans le même temps de lui rendre son dépôt de
garantie alors qu'il me doit 2 mois !

Je ne comprends vraiment pas (pourquoi le malhonnête serait remboursé).

Oui, je trouve étrange que le locataire m'ait directement téléphoné alors
que je ne le connaissais même pas (je n'ai donné mon tél qu'à "l'agence,"
une Sarl dans le Sud), et que je paie cher l'agence immobilière (7 % HT
des sommes encaissées, honoraires de location et rédaction d'actes à 1/2
loyer hors charges, et 4 % de prime d'assurance). J'ai acheté sur plan en
loi Robien de sorte qu'on m'a tout imposé : promoteur, agence locale,
locataire, etc.

Je ne sais plus quoi faire.
Mon intérêt serait-il alors de refuser l'état des lieux et la remise des
clés (contrairement au "conseil" de l'ADIL) ? Dans tous les cas, le
locataire m'impose sa décision alors que je ne lui ai rien fait puisqu'il
me dit la chose suivante : soit il part tout de suite en me remettant les
clés sans payer les 2 mois de préavis, soit il reste jusqu'à la fin
toujours sans payer si je ne lui remets pas son dépôt de garantie (que je
n'ai même pas touché !).

J'ai le sentiment que c'est le locataire qui décide de tout lorsqu'arrive
le préavis puisque de quelque côté que je me tourne (ou qu'il me
retourne), c'est toujours moi qui perds... Suis-je condamnée à perdre
inexorablement 2 mois chaque année pendant 9 ans (durée d'un Robien) en
étant pieds et poings liés (par un locataire qui se vante d'être plus
riche que moi et de me souhaiter bon courage) ?

QUE FAIRE ?




Bonjour,

Voici quelques exemple de possibilités d'action.

Puisque vous avez déjà accepté le préavis réduit par écrit, il me semble
plus honnête de ne pas revenir dessus. Mais vous pouvez éventuellement le
faire en Recommandé AR adressé au locataire, ou en préciser les modalités
comme par exemple accepter un préavis d'un mois, ou de 15 jours.

Par contre, je vous suggère de rédiger un nouveau courrier au locataire,
avec copie à l'agence, en lui demandant de ne plus s'adresser maintenant
qu'à l'agence à qui vous avez confié la gestion locative, pour le reste des
démarches.

Rédigez aussi un courrier à l'agence en recommandé avec AR, lui rappelant
son mandat et son contrat, et lui demandant de gérer la suite du départ,
dans le cadre de son contrat et d'agir au mieux de vos intérets. Faites lui
part du fait que vous n'avez pas été destinataire d'un quelconque versement
concernant le dépot de garantie, et que vous lui demandez des
eclaircissements sur ce qu'il est advenu de cette somme. Joignez à ce
courrier la copie du/des courriers adressés au locataire.

Vous pouvez aussi lui demander de rechercher un nouveau locataire, et de
mettre en oeuvre une éventuelle assurance de garantie de loyer si vous en
avez souscrite une.

Si en octobre le logement est toujours vide, changez d'agence.


Christophe
Emmanuelle MONSU
Le #15558571
Merci Christophe de vos précieux conseils. Qu'il est doux de savoir le
droit...
L'agence de là-bas se charge de tout, c'est le contrat Robien que j'ai signé
qui fait intervenir les partenaires adéquats (et la garantie de loyers
impayés). J'ai acheté sur plan, "packagé", donc je ne décide de rien. C'est
la plateforme spécialiste de l'investissement immobilier, A..., qui me
remplace dans les démarches juridiques.
Je ne fais que m'informer car je me trouve quand même un peu seule malgré
tout.

--

"Christophe, tout simplement" <Répondez moi sur News @ Merci> a écrit dans
le message de news: 4689f6ab$0$5069$

"Emma" 46898abd$0$5089$
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai donc, sur
son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et remise des clés,
sans accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me suis
fait avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise des clés,
et je suis apparemment obligée dans le même temps de lui rendre son dépôt
de garantie alors qu'il me doit 2 mois !

Je ne comprends vraiment pas (pourquoi le malhonnête serait remboursé).

Oui, je trouve étrange que le locataire m'ait directement téléphoné alors
que je ne le connaissais même pas (je n'ai donné mon tél qu'à "l'agence,"
une Sarl dans le Sud), et que je paie cher l'agence immobilière (7 % HT
des sommes encaissées, honoraires de location et rédaction d'actes à 1/2
loyer hors charges, et 4 % de prime d'assurance). J'ai acheté sur plan en
loi Robien de sorte qu'on m'a tout imposé : promoteur, agence locale,
locataire, etc.

Je ne sais plus quoi faire.
Mon intérêt serait-il alors de refuser l'état des lieux et la remise des
clés (contrairement au "conseil" de l'ADIL) ? Dans tous les cas, le
locataire m'impose sa décision alors que je ne lui ai rien fait puisqu'il
me dit la chose suivante : soit il part tout de suite en me remettant les
clés sans payer les 2 mois de préavis, soit il reste jusqu'à la fin
toujours sans payer si je ne lui remets pas son dépôt de garantie (que je
n'ai même pas touché !).

J'ai le sentiment que c'est le locataire qui décide de tout lorsqu'arrive
le préavis puisque de quelque côté que je me tourne (ou qu'il me
retourne), c'est toujours moi qui perds... Suis-je condamnée à perdre
inexorablement 2 mois chaque année pendant 9 ans (durée d'un Robien) en
étant pieds et poings liés (par un locataire qui se vante d'être plus
riche que moi et de me souhaiter bon courage) ?

QUE FAIRE ?




Bonjour,

Voici quelques exemple de possibilités d'action.

Puisque vous avez déjà accepté le préavis réduit par écrit, il me semble
plus honnête de ne pas revenir dessus. Mais vous pouvez éventuellement le
faire en Recommandé AR adressé au locataire, ou en préciser les modalités
comme par exemple accepter un préavis d'un mois, ou de 15 jours.

Par contre, je vous suggère de rédiger un nouveau courrier au locataire,
avec copie à l'agence, en lui demandant de ne plus s'adresser maintenant
qu'à l'agence à qui vous avez confié la gestion locative, pour le reste
des démarches.

Rédigez aussi un courrier à l'agence en recommandé avec AR, lui rappelant
son mandat et son contrat, et lui demandant de gérer la suite du départ,
dans le cadre de son contrat et d'agir au mieux de vos intérets. Faites
lui part du fait que vous n'avez pas été destinataire d'un quelconque
versement concernant le dépot de garantie, et que vous lui demandez des
eclaircissements sur ce qu'il est advenu de cette somme. Joignez à ce
courrier la copie du/des courriers adressés au locataire.

Vous pouvez aussi lui demander de rechercher un nouveau locataire, et de
mettre en oeuvre une éventuelle assurance de garantie de loyer si vous en
avez souscrite une.

Si en octobre le logement est toujours vide, changez d'agence.


Christophe



Emmanuelle MONSU
Le #15558561
Merci Moisse de ce point de droit que personne ne m'avait dit. Je vais
conserver précieusement tous ces échanges très intéressants. Je suis
impressionnée par la qualité des réponses des intervenants qui me ravissent
et me rassurent.

--
"Moisse" 4689ec60$0$4172$
D'une plume alerte, dans le message
4689e463$0$27390$,
Emma
Emma a écrit :
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai
donc, sur son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et
remise des clés, sans accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me
suis fait avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise
des clés, et je suis apparemment obligée dans le même temps de lui
rendre son dépôt de garantie alors qu'il me doit 2 mois !



oui, mais ne pa smélanger les loyers (et préavis) avec la caution

le dépôt ne peut servire qu'à payer des travaux de remise en état sur
facture



Ben voyons, restituer le dépôt à quelqu'un qui doit de l'argent,
heureusement que la loi de 89 en son artcile 22 soutient le contraire:

==/
Lorsqu'un dépôt de garantie est prévu par le contrat de location pour
garantir l'exécution de ses obligations locatives par le locataire, il ne
peut être supérieur à deux mois de loyer en principal.


Un dépôt de garantie ne peut être prévu lorsque le loyer est payable
d'avance pour une période supérieure à deux mois ; toutefois, si le
locataire demande le bénéfice du paiement mensuel du loyer, par
application de l'article 7, le bailleur peut exiger un dépôt de garantie.


Il est restitué dans un délai maximal de deux mois à compter de la
restitution des clés par le locataire, déduction faite, le cas échéant,
des sommes restant dues au bailleur et des sommes dont celui-ci pourrait
être tenu, aux lieu et place du locataire, sous réserve qu'elles soient
dûment justifiées.

==/
A+


--


Emma&F
Le #15558531
Voici ce que l'agence me répond :
"Je vous conseille de ne pas rappeler Mr K sachant qu'il a eu vos cordonnées
par d'autres sources que les miennes, votre appartement étant en gestion :
tout passe par l'agence, dites-lui par mail qu'il a bien fait de se mettre
en conformité avec loi en me laissant la possibilité de visiter et donc de
louer l'appartement dans un délai qui leur permettrait de récupérer une
partie du préavis, que vous attendez que l'agence vous dise qui a encaissé
le chèque de dépot de garantie et qu'à la suite de cela vous agirez
conformément à la loi, que vous effectuerez tout remboursement dont vous
pourriez être redevable dans le cadre de la loi si c'était le cas, et qu'il
veuille bien ne correspondre qu'avec l'agence."

J'ai donc mailé tel quel au locataire.

Mais sur mon répondeur où il appelle 4 fois par jour, il exige sans cesse
que je le rappelle. Il me dit qu'il n'a pas les références du chèque de
dépôt car la banque a "merdé", qu'il a déposé les clés à l'agence pour faire
visiter et que l'appartement est désormais vide.

Mon constat est qu'il va effectivement bien partir. Il ne va donc
certainement pas payer les 2 mois à venir. Il m'avait d'ailleurs lâché qu'il
se moquait du chèque de caution.

Donc je ne sais pas si je dois finir par lui répondre au téléphone (il est
agressif) et surtout pour lui dire quoi ?? Il va encore me culpabiliser en
me disant que je ne laisse pas de place à l'humain en ne lui faisant pas
cadeau du préavis tout en se vantant d'être plus riche que moi car il a une
grosse maison avec sa femme dans la ville (je le cite toujours) et qu'il
n'aurait jamais acheté dans une zone mal cotée exempte de taxe
profesionnelle (fin de citation).

--
"Christophe, tout simplement" <Répondez moi sur News @ Merci> a écrit dans
le message de news: 4689f6ab$0$5069$

"Emma" 46898abd$0$5089$
Bonsoir Christophe,

Merci de votre réponse rapide et détaillée.
N'y connaissant rien, j'avais demandé à l'ADIL quoi faire. J'ai donc, sur
son conseil, répondu que j'acceptais état des lieux et remise des clés,
sans accepter le préavis.
Mais j'avoue ne pas très bien saisir car cela me paraît paradoxal.

En lisant vos explications, je ressens avec inquiétude que je me suis
fait avoir. Car je perds 2 mois de loyer en acceptant la remise des clés,
et je suis apparemment obligée dans le même temps de lui rendre son dépôt
de garantie alors qu'il me doit 2 mois !

Je ne comprends vraiment pas (pourquoi le malhonnête serait remboursé).

Oui, je trouve étrange que le locataire m'ait directement téléphoné alors
que je ne le connaissais même pas (je n'ai donné mon tél qu'à "l'agence,"
une Sarl dans le Sud), et que je paie cher l'agence immobilière (7 % HT
des sommes encaissées, honoraires de location et rédaction d'actes à 1/2
loyer hors charges, et 4 % de prime d'assurance). J'ai acheté sur plan en
loi Robien de sorte qu'on m'a tout imposé : promoteur, agence locale,
locataire, etc.

Je ne sais plus quoi faire.
Mon intérêt serait-il alors de refuser l'état des lieux et la remise des
clés (contrairement au "conseil" de l'ADIL) ? Dans tous les cas, le
locataire m'impose sa décision alors que je ne lui ai rien fait puisqu'il
me dit la chose suivante : soit il part tout de suite en me remettant les
clés sans payer les 2 mois de préavis, soit il reste jusqu'à la fin
toujours sans payer si je ne lui remets pas son dépôt de garantie (que je
n'ai même pas touché !).

J'ai le sentiment que c'est le locataire qui décide de tout lorsqu'arrive
le préavis puisque de quelque côté que je me tourne (ou qu'il me
retourne), c'est toujours moi qui perds... Suis-je condamnée à perdre
inexorablement 2 mois chaque année pendant 9 ans (durée d'un Robien) en
étant pieds et poings liés (par un locataire qui se vante d'être plus
riche que moi et de me souhaiter bon courage) ?

QUE FAIRE ?




Bonjour,

Voici quelques exemple de possibilités d'action.

Puisque vous avez déjà accepté le préavis réduit par écrit, il me semble
plus honnête de ne pas revenir dessus. Mais vous pouvez éventuellement le
faire en Recommandé AR adressé au locataire, ou en préciser les modalités
comme par exemple accepter un préavis d'un mois, ou de 15 jours.

Par contre, je vous suggère de rédiger un nouveau courrier au locataire,
avec copie à l'agence, en lui demandant de ne plus s'adresser maintenant
qu'à l'agence à qui vous avez confié la gestion locative, pour le reste
des démarches.

Rédigez aussi un courrier à l'agence en recommandé avec AR, lui rappelant
son mandat et son contrat, et lui demandant de gérer la suite du départ,
dans le cadre de son contrat et d'agir au mieux de vos intérets. Faites
lui part du fait que vous n'avez pas été destinataire d'un quelconque
versement concernant le dépot de garantie, et que vous lui demandez des
eclaircissements sur ce qu'il est advenu de cette somme. Joignez à ce
courrier la copie du/des courriers adressés au locataire.

Vous pouvez aussi lui demander de rechercher un nouveau locataire, et de
mettre en oeuvre une éventuelle assurance de garantie de loyer si vous en
avez souscrite une.

Si en octobre le logement est toujours vide, changez d'agence.


Christophe



Publicité
Poster une réponse
Anonyme