USA: la Cour suprême contre la discrimination positive à l'école publique

Le
Falloujah mon amour
WASHINGTON - La Cour suprme amricaine a estim jeudi que les col=
es
publiques ne pouvaient pas utiliser la discrimination positive pour
garantir la mixit raciale des tablissements.

Cette dcision, approuve par cinq voix contre quatre, s'applique mme
quand la race n'est qu'un lment parmi d'autres, selon la Cour
suprme.

La plus haute instance judiciaire amricaine avait t saisie par des
parents qui contestaient les rglements rgulant les inscriptions dans
les lyces de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest) et dans les
coles primaires de Louisville (Kentucky, centre-est), deux villes o
Blancs et minorits ne vivent pas dans les mmes quartiers.

A Seattle, entre 1999 et 2001, la race a t le critre qui a empc=
h
300 adolescents - 200 Blancs et 100 Noirs, Hispaniques ou Asiatiques -
d'aller dans le lyce de leur choix, qui avait plus de candidats que
de places. A Louisville, un petit garon n'a pas pu aller la
maternelle la plus proche de chez lui, o il restait des places, parce
qu'il y avait dj trop de Blancs.

Pour les parents d'lves, soutenus par le gouvernement, ces mesures
dcides par des conseils locaux d'ducation taient tout aussi
discriminatoires que la politique de sgrgation interdite par la Cour
suprme en 1954 dans sa dcision "Brown contre Conseil d'ducation".

Lors d'une audience le 4 dcembre, plusieurs juges progressistes
avaient insist sur l'intrt suprieur que reprsentait la lutte
contre la sgrgation.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Falloujah mon amour
Le #15561941
On 28 juin, 08:09, Falloujah mon amour wrote:
WASHINGTON - La Cour suprême américaine a estimé jeudi que les éc oles
publiques ne pouvaient pas utiliser la discrimination positive pour
garantir la mixité raciale des établissements.

Cette décision, approuvée par cinq voix contre quatre, s'applique m ême
quand la race n'est qu'un élément parmi d'autres, selon la Cour
suprême.

La plus haute instance judiciaire américaine avait été saisie par d es
parents qui contestaient les règlements régulant les inscriptions dans
les lycées de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest) et dans les
écoles primaires de Louisville (Kentucky, centre-est), deux villes où
Blancs et minorités ne vivent pas dans les mêmes quartiers.

A Seattle, entre 1999 et 2001, la race a été le critère qui a emp êché
300 adolescents - 200 Blancs et 100 Noirs, Hispaniques ou Asiatiques -
d'aller dans le lycée de leur choix, qui avait plus de candidats que
de places. A Louisville, un petit garçon n'a pas pu aller à la
maternelle la plus proche de chez lui, où il restait des places, parce
qu'il y avait déjà trop de Blancs.

Pour les parents d'élèves, soutenus par le gouvernement, ces mesures
décidées par des conseils locaux d'éducation étaient tout aussi
discriminatoires que la politique de ségrégation interdite par la Cour
suprême en 1954 dans sa décision "Brown contre Conseil d'éducation".

Lors d'une audience le 4 décembre, plusieurs juges progressistes
avaient insisté sur l'intérêt supérieur que représentait la lut te
contre la ségrégation.



Énormes répercussions prévues par CNN dans les écoles américaines
(plus moyen d'imposer minimum d'étudiants blancs ou de minorités
visibles).
Harpo
Le #15561711
Falloujah mon amour wrote:

plus moyen d'imposer minimum d'étudiants blancs



Vous êtes dans merde...
Nestor le pingouin pour la France
Le #15561661
Falloujah mon amour a écrit:

WASHINGTON - La Cour suprême américaine a estimé jeudi que les écoles
publiques ne pouvaient pas utiliser la discrimination positive pour
garantir la mixité raciale des établissements.



http://www.theonion.com/content/node/38641

--
#*$£+:#&!
D'Iberville
Le #15561601
Falloujah mon amour a écrit :
WASHINGTON - La Cour suprême américaine a estimé jeudi que les écoles
publiques ne pouvaient pas utiliser la discrimination positive pour
garantir la mixité raciale des établissements.

Cette décision, approuvée par cinq voix contre quatre



Ah ben ça, c'est ce qui arrive quand le remplacement de juges suprêmes
de la couleur politique A par d'autres de la couleur politique B finit
par inverser la tendance...


--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".
Cucurbitacé curieux
Le #15561521
D'Iberville a écrit :
Falloujah mon amour a écrit :

WASHINGTON - La Cour suprême américaine a estimé jeudi que les écoles
publiques ne pouvaient pas utiliser la discrimination positive pour
garantir la mixité raciale des établissements.

Cette décision, approuvée par cinq voix contre quatre




Ah ben ça, c'est ce qui arrive quand le remplacement de juges suprêmes
de la couleur politique A par d'autres de la couleur politique B finit
par inverser la tendance...





Suffit plus de que de chnager les juges suprêmes dans d'autres pays pour
enfin mieux distribuer le bon sens (le sens commun du peuple du coin et
npon des "élites" de gauche du coin).
D. A. Tsenuf
Le #15561421
"Nestor le pingouin pour la France" in message news:
Falloujah mon amour a écrit:

WASHINGTON - La Cour suprême américaine a estimé jeudi que les écoles
publiques ne pouvaient pas utiliser la discrimination positive pour
garantir la mixité raciale des établissements.



http://www.theonion.com/content/node/38641

--



Imbecile
The Onion est un journal de SATIRE.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme