Vice caché : a qui écrire ?

Le
Gordon
Bonjour,

J'ai un problème avec un portable et je pense que cela relève du vice caché.

Dans un premier temps je veux essayer d'aboutir à une solution amiable si
possible.

L'appareil est hors garantie bien-sûr.

A qui dois-je écrire : au fabricant ou au revendeur sachant que si la
solution amiable n'aboutit pas j'engagerai les procédures devant les
tribunaux.

Merci de votre aide.

G.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
anonymous
Le #19827691
Le 25/07/2009 09:40, Gordon a écrit :
Bonjour,

J'ai un problème avec un portable et je pense que cela relève du vice caché.

Dans un premier temps je veux essayer d'aboutir à une solution amiable si
possible.

L'appareil est hors garantie bien-sûr.

A qui dois-je écrire : au fabricant ou au revendeur sachant que si la
solution amiable n'aboutit pas j'engagerai les procédures devant les
tribunaux.

Merci de votre aide.

G.





le portable a été acheté neuf ou d'occasion :)
Colonel Kilgore
Le #19827841
Gordon a couché sur son écran :
Bonjour,



J'ai un problème avec un portable et je pense que cela relève du vice caché.



Dans un premier temps je veux essayer d'aboutir à une solution amiable si
possible.



L'appareil est hors garantie bien-sûr.



A qui dois-je écrire : au fabricant ou au revendeur sachant que si la
solution amiable n'aboutit pas j'engagerai les procédures devant les
tribunaux.



En droit, vous pouvez vous adresser à l'un comme à l'autre.

En pratique, le revendeur ne fera en général que retransmettre au
fabricant, considérant que celui ci est mieux placé pour apprécier le
bien fondé de la demande. Et de deux choses l'une pour le revendeur :
- Pas de vice caché : affaire classée,
- Vice caché : in fine, c'est bien le fabricant qui garantira tout le
monde, y compris l'intermédiaire.

J'attire votre attention sur la généralement grande difficulté pratique
de démontrer le vice caché. Et c'est de plus souvent très couteux.
L'enjeu financier doit être approprié...

Peut être y aurait-il d'autres approches juridiques, (1386-1 et
suivants par exemple). Que reprochez vous à cet appareil, en fait ?

--
You will understand Captain, that this mission doesn't exist, nor will
nerver exist.
Colonel Kilgore
Le #19827831
anonymous a couché sur son écran :
Le 25/07/2009 09:40, Gordon a écrit :
Bonjour,

J'ai un problème avec un portable et je pense que cela relève du vice
caché.

Dans un premier temps je veux essayer d'aboutir à une solution amiable si
possible.

L'appareil est hors garantie bien-sûr.

A qui dois-je écrire : au fabricant ou au revendeur sachant que si la
solution amiable n'aboutit pas j'engagerai les procédures devant les
tribunaux.

Merci de votre aide.

G.



le portable a été acheté neuf ou d'occasion :)



Bonne question. En effet :

Le vice peut être d'origine : action contre le fabricant possible.

Ou bien être créé lors de sa possession par le précédent utilisateur :
action contre celui ci, mais pas contre le fabricant.

Mais : dans le cas présent, quel est donc ce vice caché ?

--
If I say its safe to surf this beach Captain, then its safe to surf
this beach.
Gordon
Le #19828421
"Colonel Kilgore"
Gordon a couché sur son écran :
Bonjour,



J'ai un problème avec un portable et je pense que cela relève du vice
caché.



Dans un premier temps je veux essayer d'aboutir à une solution amiable si
possible.



L'appareil est hors garantie bien-sûr.



A qui dois-je écrire : au fabricant ou au revendeur sachant que si la
solution amiable n'aboutit pas j'engagerai les procédures devant les
tribunaux.



En droit, vous pouvez vous adresser à l'un comme à l'autre.

En pratique, le revendeur ne fera en général que retransmettre au
fabricant, considérant que celui ci est mieux placé pour apprécier le bien
fondé de la demande. Et de deux choses l'une pour le revendeur :
- Pas de vice caché : affaire classée,
- Vice caché : in fine, c'est bien le fabricant qui garantira tout le
monde, y compris l'intermédiaire.

J'attire votre attention sur la généralement grande difficulté pratique de
démontrer le vice caché. Et c'est de plus souvent très couteux. L'enjeu
financier doit être approprié...

Peut être y aurait-il d'autres approches juridiques, (1386-1 et suivants
par exemple). Que reprochez vous à cet appareil, en fait ?

--
You will understand Captain, that this mission doesn't exist, nor will
nerver exist.





Merci beaucoup à tous pour vos réponses et vos conseils.

Alors dans l'ordre des questions :

- Le portable acheté neuf à la FNAC

- le vice caché : c'est un SONY VAIO acheté à la FNAC qui intègre une carte
graphique nvidia GEFORCE 8400M dont NVIDIA à reconnu qu'elle avait des
problèmes au bout de 18 mois d'utilisation, ce qui est mon cas.
Pour ceux que cela interesse :
http://www.nvidia.com/object/io_1215037160521.html qui reconnait un problème
et là
http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/chipsets-graphiques-mobiles-nvidia-8x00m-peu-fiables-t53693.html

- L'appareil est hors service et valait pas loin de 1300 euros, la
réparation (changement de la carte mère car la carte graphique est soudée de
dessus) : 525 euro avec aucune certitude de ne pas avoir le même chipset
graphique.


G.
Colonel Kilgore
Le #19829521
Gordon a exposé le 25/07/2009 :

- Le portable acheté neuf à la FNAC



- le vice caché : c'est un SONY VAIO acheté à la FNAC qui intègre une carte
graphique nvidia GEFORCE 8400M dont NVIDIA à reconnu qu'elle avait des
problèmes au bout de 18 mois d'utilisation, ce qui est mon cas.
Pour ceux que cela interesse :
http://www.nvidia.com/object/io_1215037160521.html qui reconnait un problème



Ca n'est pas si clair que ça.
C'est un problème, dans certains cas ("the failure appears related to
the combination of the interaction between the chip material set and
system design...", non précisément désignés...
On ne peut pas dire qu'ils reconnaissent le vice caché.
Ce serait le cas, s'il y avait un avis du genre "les cartes Machin n°
de série tant à tant..."
Que dit Sony, de son côté ?


et là
http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/chipsets-graphiques-mobiles-nvidia-8x00m-peu-fiables-t53693.html



Tout aussi peu probant.
Des clients gueulent, ok.
Et il semble que pour l'instant tout le monde botte en touche...

La réparation coute 500, le notebook 1300.
La seule expertise judiciaire vous fera avancer au moins 5000, peut
être 10 ou 20000... Sans garantie d'avoir gain de cause, car votre
carte, dans votre cas, a pu tomber en panne de façon fortuite, sans
aucun vice caché identifiable. Et si vous perdez le procès, vous aurez
en sus à payer le fameux "areticle 700" - autrement dit, rembourser
l'adversaire de ses frais....

Personnellement, je ne prendrais pas le risque.

--
If I say its safe to surf this beach Captain, then its safe to surf
this beach.
Droger Jean-Paul
Le #19829581
Colonel Kilgore a exprimé avec précision :
Gordon a exposé le 25/07/2009 :

- Le portable acheté neuf à la FNAC



- le vice caché : c'est un SONY VAIO acheté à la FNAC qui intègre une carte
graphique nvidia GEFORCE 8400M dont NVIDIA à reconnu qu'elle avait des
problèmes au bout de 18 mois d'utilisation, ce qui est mon cas.
Pour ceux que cela interesse :
http://www.nvidia.com/object/io_1215037160521.html qui reconnait un
problème



Ca n'est pas si clair que ça.
C'est un problème, dans certains cas ("the failure appears related to the
combination of the interaction between the chip material set and system
design...", non précisément désignés...
On ne peut pas dire qu'ils reconnaissent le vice caché.
Ce serait le cas, s'il y avait un avis du genre "les cartes Machin n° de
série tant à tant..."
Que dit Sony, de son côté ?


et là
http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/chipsets-graphiques-mobiles-nvidia-8x00m-peu-fiables-t53693.html



Tout aussi peu probant.
Des clients gueulent, ok.
Et il semble que pour l'instant tout le monde botte en touche...

La réparation coute 500, le notebook 1300.
La seule expertise judiciaire vous fera avancer au moins 5000, peut être 10
ou 20000... Sans garantie d'avoir gain de cause, car votre carte, dans votre
cas, a pu tomber en panne de façon fortuite, sans aucun vice caché
identifiable. Et si vous perdez le procès, vous aurez en sus à payer le
fameux "areticle 700" - autrement dit, rembourser l'adversaire de ses
frais....

Personnellement, je ne prendrais pas le risque.



sur le fond technique le plaigant a toutes les chances de perdre ....
un composant électronique (passif ou actif) a une probabilité non nulle
de tomber en panne (et elle est constante sauf en fin de vie) .. et il
n'y a plus grandement de courbe en baignoire car les composants sont
"déverminés" au départ .... et d'un type (enfin référence pour la même
fonction) composant à l'autre cette proba peut varier dans un rapport 1
à 10 et est fonction de la température ambiante à l'emplacement de
celui ci (typiquement quelque chose comme doublement pour une
augmentation de température de 20°C, c'était le cas des
microprocesseurs il y a une dizaine d'année)!!!

pour obtenir gain de causes, il faudrait fournir une statistique de
pannes (ou durée de vie) sur un nombre significatifs de machines ... ou
faire des essais ad hoc; impossible pour un particulier!!


en plus une enseigne comme la FNAC avait (et a sans doute encore) un
prix pour extension de garantie à 5 ans que notre ami n'a pas prix (et
je faits de même d'ailleurs)); il a donc choisi d'être son propre
assureur, ben qu'il en assume les conséquences!!

--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par
wanadoo; to send me directly a mail replace anti with droger and manama
with wanadoo;

Gordon
Le #19829911
"Droger Jean-Paul" news:
Colonel Kilgore a exprimé avec précision :
Gordon a exposé le 25/07/2009 :

- Le portable acheté neuf à la FNAC



- le vice caché : c'est un SONY VAIO acheté à la FNAC qui intègre une
carte graphique nvidia GEFORCE 8400M dont NVIDIA à reconnu qu'elle avait
des problèmes au bout de 18 mois d'utilisation, ce qui est mon cas.
Pour ceux que cela interesse :
http://www.nvidia.com/object/io_1215037160521.html qui reconnait un
problème



Ca n'est pas si clair que ça.
C'est un problème, dans certains cas ("the failure appears related to the
combination of the interaction between the chip material set and system
design...", non précisément désignés...
On ne peut pas dire qu'ils reconnaissent le vice caché.
Ce serait le cas, s'il y avait un avis du genre "les cartes Machin n° de
série tant à tant..."
Que dit Sony, de son côté ?


et là
http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/chipsets-graphiques-mobiles-nvidia-8x00m-peu-fiables-t53693.html



Tout aussi peu probant.
Des clients gueulent, ok.
Et il semble que pour l'instant tout le monde botte en touche...

La réparation coute 500, le notebook 1300.
La seule expertise judiciaire vous fera avancer au moins 5000, peut être
10 ou 20000... Sans garantie d'avoir gain de cause, car votre carte, dans
votre cas, a pu tomber en panne de façon fortuite, sans aucun vice caché
identifiable. Et si vous perdez le procès, vous aurez en sus à payer le
fameux "areticle 700" - autrement dit, rembourser l'adversaire de ses
frais....

Personnellement, je ne prendrais pas le risque.



sur le fond technique le plaigant a toutes les chances de perdre .... un
composant électronique (passif ou actif) a une probabilité non nulle de
tomber en panne (et elle est constante sauf en fin de vie) .. et il n'y a
plus grandement de courbe en baignoire car les composants sont
"déverminés" au départ .... et d'un type (enfin référence pour la même
fonction) composant à l'autre cette proba peut varier dans un rapport 1 à
10 et est fonction de la température ambiante à l'emplacement de celui ci
(typiquement quelque chose comme doublement pour une augmentation de
température de 20°C, c'était le cas des microprocesseurs il y a une
dizaine d'année)!!!

pour obtenir gain de causes, il faudrait fournir une statistique de pannes
(ou durée de vie) sur un nombre significatifs de machines ... ou faire des
essais ad hoc; impossible pour un particulier!!


en plus une enseigne comme la FNAC avait (et a sans doute encore) un prix
pour extension de garantie à 5 ans que notre ami n'a pas prix (et je faits
de même d'ailleurs)); il a donc choisi d'être son propre assureur, ben
qu'il en assume les conséquences!!

--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par wanadoo;
to send me directly a mail replace anti with droger and manama with
wanadoo;






Merci pour les conseils.

J'ai complétement conscience de la difficulté du dossier. Sur la réalité du
problème, les liens donnés ne sont pas exhaustifs, et il semble acquis qu'il
y a un problème avec ces séries de chipset de NVIDIA. C'est tellement vrai
que des marques ont déjà accordé des extensions de garanties sur les
machines qui intégraient ces cartes graphique (DELL, Parckard BELL, je crois
d'autres marques aussi).

Donc, en vie reelle (à l'inverse de "en droit") on peut objectivement
constater (action des marques DELL et PB, nombre de messsages sur ce
problème sur le net, confirmation informelle du personnel des SAV) que ces
cartes ont un taux de panne anormal et que cela constitue un vice caché.
Maintenant, en droit, cela peut être effectivement plus compliqué et
probablement trop cher. La voie du bruit médiatique est
probablement/malheureusement plus à même d'amener des résultats.

Un dernier point, pour l'auto-assurance, j'ai choisi d'être mon propre
assureur, certes, mais certainement pas de renoncer à la garantie légale
contre les vices cachés, l'objection ne tient pas.

La seule chose certaine c'est que mon prochain ordinateur je ne l'achéterai
pas à la FNAC et ce sera surement un DELL.

G.
lemeilleur
Le #19830091
On 25 juil, 18:30, "Gordon"
"Droger Jean-Paul"




> Colonel Kilgore a exprimé avec précision :
>> Gordon a exposé le 25/07/2009 :

>>> - Le portable acheté neuf à la FNAC

>>> - le vice caché : c'est un SONY VAIO acheté à la FNAC qui int ègre une
>>> carte graphique nvidia GEFORCE 8400M dont NVIDIA à reconnu qu'elle avait
>>> des problèmes au bout de 18 mois d'utilisation, ce qui est mon cas.
>>> Pour ceux que cela interesse :
>>>http://www.nvidia.com/object/io_1215037160521.htmlqui reconnait un
>>> problème

>> Ca n'est pas si clair que ça.
>> C'est un problème, dans certains cas ("the failure appears related t o the
>> combination of the interaction between the chip material set and syste m
>> design...", non précisément désignés...
>> On ne peut pas dire qu'ils reconnaissent le vice caché.
>> Ce serait le cas, s'il y avait un avis du genre "les cartes Machin n ° de
>> série tant à tant..."
>> Que dit Sony, de son côté ?

>>> et là
>>>http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/chipsets-graphiques-. ..

>> Tout aussi peu probant.
>> Des clients gueulent, ok.
>> Et il semble que pour l'instant tout le monde botte en touche...

>> La réparation coute 500, le notebook 1300.
>> La seule expertise judiciaire vous fera avancer au moins 5000, peut être
>> 10 ou 20000... Sans garantie d'avoir gain de cause, car votre carte, d ans
>> votre cas, a pu tomber en panne de façon fortuite, sans aucun vice c aché
>> identifiable. Et si vous perdez le procès, vous aurez en sus à pay er le
>> fameux "areticle 700" - autrement dit, rembourser l'adversaire de ses
>> frais....

>> Personnellement, je ne prendrais pas le risque.

> sur le fond technique le plaigant a toutes les chances de perdre .... u n
> composant électronique (passif ou actif) a une probabilité non null e de
> tomber en panne (et elle est constante sauf en fin de vie) .. et il n'y a
> plus grandement de courbe en baignoire car les composants sont
> "déverminés" au départ ....  et d'un type (enfin référence pour la même
> fonction) composant à l'autre cette proba peut varier dans un rapport 1 à
> 10 et est fonction de la température ambiante à l'emplacement de ce lui ci
> (typiquement quelque chose comme doublement pour une augmentation de
> température de 20°C, c'était le cas des microprocesseurs il y a u ne
> dizaine d'année)!!!

> pour obtenir gain de causes, il faudrait fournir une statistique de pan nes
> (ou durée de vie) sur un nombre significatifs de machines ... ou fair e des
> essais ad hoc; impossible pour un particulier!!

> en plus une enseigne comme la FNAC avait (et a sans doute encore) un pr ix
> pour extension de garantie à 5 ans que notre ami n'a pas prix (et je faits
> de même d'ailleurs)); il a donc choisi d'être son propre assureur, ben
> qu'il en assume les conséquences!!

> --
> Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par wanadoo ;
> to send me directly a mail replace anti with droger and manama with
> wanadoo;
>    

Merci pour les conseils.

J'ai complétement conscience de la difficulté du dossier. Sur la ré alité du
problème, les liens donnés ne sont pas exhaustifs, et il semble acqui s qu'il
y a un problème avec ces séries de chipset de NVIDIA. C'est tellement vrai
que des marques ont déjà accordé des extensions de garanties sur le s
machines qui intégraient ces cartes graphique (DELL, Parckard BELL, je crois
d'autres marques aussi).

Donc, en vie reelle (à l'inverse de "en droit") on peut objectivement
constater (action des marques DELL et PB, nombre de messsages sur ce
problème sur le net, confirmation informelle du personnel des SAV) que ces
cartes ont un taux de panne anormal et que cela constitue un vice caché .
Maintenant, en droit, cela peut être effectivement plus compliqué et
probablement trop cher. La voie du bruit médiatique est
probablement/malheureusement plus à même d'amener des résultats.

Un dernier point, pour l'auto-assurance, j'ai choisi d'être mon propre
assureur, certes, mais certainement pas de renoncer à la garantie lég ale
contre les vices cachés, l'objection ne tient pas.

La seule chose certaine c'est que mon prochain ordinateur je ne l'achét erai
pas à la FNAC et ce sera surement un DELL.

G.- Masquer le texte des messages précédents -

- Afficher le texte des messages précédents -



salut avant de gueuler si tu prenait la peine de contacter le
fabricant directement pour exposés tes doléances .si le vendeur ne
veut pas le faire pour toi
Colonel Kilgore
Le #19830991
Gordon avait prétendu :

J'ai complétement conscience de la difficulté du dossier. Sur la réalité du
problème, les liens donnés ne sont pas exhaustifs, et il semble acquis qu'il
y a un problème avec ces séries de chipset de NVIDIA. C'est tellement vrai
que des marques ont déjà accordé des extensions de garanties sur les machines
qui intégraient ces cartes graphique (DELL, Parckard BELL, je crois d'autres
marques aussi).



Le problème n'est pas de savoir si la série est vulnérable.
Il est de démontrer que votre ordinateur (le votre, pas un autre) est
en panne à cause d'un défaut d'origine de cette carte.


Donc, en vie reelle (à l'inverse de "en droit") on peut objectivement
constater (action des marques DELL et PB, nombre de messsages sur ce problème
sur le net, confirmation informelle du personnel des SAV) que ces cartes ont
un taux de panne anormal et que cela constitue un vice caché. Maintenant, en
droit, cela peut être effectivement plus compliqué et probablement trop cher.
La voie du bruit médiatique est probablement/malheureusement plus à même
d'amener des résultats.



Compris. Vous voulez faire du buzz sur le sujet.
Donc le sujet est clos.

--
VCs don't surf !
Gordon
Le #19831521
lemeilleur
On 25 juil, 18:30, "Gordon"
"Droger Jean-Paul" message denews:
mn.cc1c7d97640e0c7e.56__BEGIN_MASK_n#9g02mG7!__...__END_MASK_i?a63jfAD$





Colonel Kilgore a exprimé avec précision :
Gordon a exposé le 25/07/2009 :





- Le portable acheté neuf à la FNAC







- le vice caché : c'est un SONY VAIO acheté à la FNAC qui intègre
une carte graphique nvidia GEFORCE 8400M dont NVIDIA à reconnu
qu'elle avait des problèmes au bout de 18 mois d'utilisation, ce
qui est mon cas. Pour ceux que cela interesse :
http://www.nvidia.com/object/io_1215037160521.htmlqui reconnait un
problème







Ca n'est pas si clair que ça.
C'est un problème, dans certains cas ("the failure appears related
to the combination of the interaction between the chip material
set and system design...", non précisément désignés...
On ne peut pas dire qu'ils reconnaissent le vice caché.
Ce serait le cas, s'il y avait un avis du genre "les cartes Machin
n° de série tant à tant..."
Que dit Sony, de son côté ?





et là
http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/chipsets-graphiques-...







Tout aussi peu probant.
Des clients gueulent, ok.
Et il semble que pour l'instant tout le monde botte en touche...





La réparation coute 500, le notebook 1300.
La seule expertise judiciaire vous fera avancer au moins 5000,
peut être 10 ou 20000... Sans garantie d'avoir gain de cause, car
votre carte, dans votre cas, a pu tomber en panne de façon
fortuite, sans aucun vice caché identifiable. Et si vous perdez le
procès, vous aurez en sus à payer le fameux "areticle 700" -
autrement dit, rembourser l'adversaire de ses frais....





Personnellement, je ne prendrais pas le risque.





sur le fond technique le plaigant a toutes les chances de perdre
.... un composant électronique (passif ou actif) a une probabilité
non nulle de tomber en panne (et elle est constante sauf en fin de
vie) .. et il n'y a plus grandement de courbe en baignoire car les
composants sont "déverminés" au départ .... et d'un type (enfin
référence pour la même fonction) composant à l'autre cette proba
peut varier dans un rapport 1 à 10 et est fonction de la
température ambiante à l'emplacement de celui ci (typiquement
quelque chose comme doublement pour une augmentation de température
de 20°C, c'était le cas des microprocesseurs il y a une dizaine
d'année)!!!



pour obtenir gain de causes, il faudrait fournir une statistique de
pannes (ou durée de vie) sur un nombre significatifs de machines
... ou faire des essais ad hoc; impossible pour un particulier!!



en plus une enseigne comme la FNAC avait (et a sans doute encore)
un prix pour extension de garantie à 5 ans que notre ami n'a pas
prix (et je faits de même d'ailleurs)); il a donc choisi d'être son
propre assureur, ben qu'il en assume les conséquences!!



--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par
wanadoo; to send me directly a mail replace anti with droger and
manama with wanadoo;




Merci pour les conseils.

J'ai complétement conscience de la difficulté du dossier. Sur la
réalité du
problème, les liens donnés ne sont pas exhaustifs, et il semble
acquis qu'il
y a un problème avec ces séries de chipset de NVIDIA. C'est
tellement vrai
que des marques ont déjà accordé des extensions de garanties sur les
machines qui intégraient ces cartes graphique (DELL, Parckard BELL,
je crois
d'autres marques aussi).

Donc, en vie reelle (à l'inverse de "en droit") on peut objectivement
constater (action des marques DELL et PB, nombre de messsages sur ce
problème sur le net, confirmation informelle du personnel des SAV)
que ces
cartes ont un taux de panne anormal et que cela constitue un vice
caché.
Maintenant, en droit, cela peut être effectivement plus compliqué et
probablement trop cher. La voie du bruit médiatique est
probablement/malheureusement plus à même d'amener des résultats.

Un dernier point, pour l'auto-assurance, j'ai choisi d'être mon
propre
assureur, certes, mais certainement pas de renoncer à la garantie
légale
contre les vices cachés, l'objection ne tient pas.

La seule chose certaine c'est que mon prochain ordinateur je ne
l'achéterai
pas à la FNAC et ce sera surement un DELL.

G.- Masquer le texte des messages précédents -

- Afficher le texte des messages précédents -



salut avant de gueuler



Où as-tu entendu quelqu'un gueuler mon grand ?

si tu prenait la peine de contacter le
fabricant directement pour exposés tes doléances .si le vendeur ne
veut pas le faire pour toi



C'est déjà fait bien sûr par téléphone et la réponse est : nous ne
connaissons pas ce problème mais on vous propose 20% de remise sur la
réparation.

La question est donc maintenant de savoir qui je contacte par écrit : le
fabricant ou le revendeur. Pour l'instant j'hésite mais je penche pour le
fabricant.

G.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme