Vous avez dit "Faible lumière ?"

Le
Jacques Dassié
Salut,

Suite aux remarques émises par certains d'entre-vous, je me suis décidé
à essayer le Canon Mk II en lumière atténuée.

Conditions : mon bureau, volet roulant descendu, juste avant
l'obturation complète des petits interstices.
Mesure : Polaris 2 se croise les bras et ne veut rien mesurer du tout !
Et je ne parle pas des autres, genre Sekonic ou Sixtomat

Sur pied. Stabilisateur arrêté, autofocus arrêté. MaP à la mimine.
(Difficile, on y voit goutte) Distance 2,5 m, because le 100 mm 2,8
(c'est mon meilleur).
Sujet : l'une des étagères (je n'allais tout de même pas vous montrer
les nombreuses piles stalagmitiennes de livres et documents qui poussent
spontanément du sol du bureau).

L'mage : absolument sans aucun traitement, hormis une forte réduction de
taille pour que cela ne coince pas dans les tuyaux
Extrait des Exifs : 0,7 sec à 5,6, ISO = 25600 F = 100 mm
Sans apport de lumière artificielle.
Petit nota, entre-nous : ce n'est pas la peine de me dire d'un ton
parfois triomphant "Ha, ha, y a du bruit coloré !" : je le sais déjà !

Mais je sais aussi que l'on peut imprimer un A4 très honorable et que,
pour moi, le pari est gagné. Je suis donc satisfait des hautes
sensibilités du Canon Mk II.

http://www.cijoint.fr/cj201008/cijNkCQ2M3.jpg

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22482961
Le 18/08/10 14:26, Jacques Dassié a écrit :

http://www.cijoint.fr/cj201008/cijNkCQ2M3.jpg



Maintenant, te reste à essayer la macro d'insectes à main levée, sans
flashes...
Sinon, ça donne quoi une fois débruité, pour comparer ?

Noëlle Adam
Jacques Dassié
Le #22483121
Le Wed, 18 Aug 2010 14:44:11 +0200, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle

Maintenant, te reste à essayer la macro d'insectes à main levée, sans
flashes...



??? Tu aimes rechercher la difficulté !

Sinon, ça donne quoi une fois débruité, pour comparer ?



Et bien je te dirai cela dès que j'aurais eu l'opportunité d'utiliser
ces hautes sensibilités dans la pratique courante, en vraie grandeur.
Maintenant, si tu veux faire des manips, l'original se trouve sur mon
site (14 Mo) : http://archaero.com/MkII-0973.jpg

Je ne recherche pas la performance en elle-même, mais l'avoir "sous le
pied" est confortable et rassurant ! Et puis, qui peut le plus, peut le
moins... Et je viens de passer ma sensibilité standard MkII à ISO 1600.


--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22483111
Le 18/08/10 15:14, Jacques Dassié a écrit :

??? Tu aimes rechercher la difficulté !


C'est juste bien plus joli...J'ai à peu près tous les bouquins que j'ai
pu trouver de Claude Nuridsany et Marie Perennou (avant qu'ils soient
bien connus) et rien n'est fait au flash. C'est à la fois scientifique
et poetique comme vision.

Sinon, ça donne quoi une fois débruité, pour comparer ?



Et bien je te dirai cela dès que j'aurais eu l'opportunité d'utiliser
ces hautes sensibilités dans la pratique courante, en vraie grandeur.
Maintenant, si tu veux faire des manips, l'original se trouve sur mon
site (14 Mo) : http://archaero.com/MkII-0973.jpg


Je ne suis pas douée en manips de débruitage, même avec le raw.

Je ne recherche pas la performance en elle-même, mais l'avoir "sous le
pied" est confortable et rassurant ! Et puis, qui peut le plus, peut le
moins... Et je viens de passer ma sensibilité standard MkII à ISO 1600.



C'est peut-être quand même beaucoup pour l'usage général...

Noëlle Adam
Marechal Nouvoilat
Le #22483181
Je ne recherche pas la performance en elle-même, mais l'avoir "sous le
pied" est confortable et rassurant ! Et puis, qui peut le plus, peut le
moins... Et je viens de passer ma sensibilité standard MkII à ISO 1600.



C'est peut-être quand même beaucoup pour l'usage général...



Vous voulez dire le Canon 5D MkII en général ?

:-
Georges Solignac
Le #22483401
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" <"YoudontNeedThatNeither a écrit :

C'est juste bien plus joli...J'ai à peu près tous les bouquins que
j'ai pu trouver de Claude Nuridsany et Marie Perennou (avant qu'ils
soient bien connus) et rien n'est fait au flash. C'est à la fois
scientifique et poetique comme vision.



Désolé de te contredire mais c'est faux.

Admirateur de longue date, moi aussi de Nuridsany et Perennou, je te renvoie
à leur bouquin"Photographier la nature" paru en 1975 chez Hachette. Tu y
verras expliqué page 50 les techniques d'éclairage au flash et page 52
Claude en action dans la nature avec un nikkor 105 mm monté sur souflet et
deux torches (Braun F800 et Metz 216). Pages 153 et 154 ils donnent les
tables et formules de calcul de l'ouverture en fonction du nombre guide du
flash et de la sensibilité du film, et celles des distances flash sujet en
fonction du diaphragme, du rapport de reproduction et du nombre guide.

(Pour les plus jeunes : à l'époque les flashs n' étaient pas pilotés par
l'appareil, et ne possédaient aucun automatisme interne (appelés "computer"
quand ils ont apparus) pour arrêter l'éclair quand la lumière était
suffisante, il fallait tout calculer et régler avant.)

Sur beaucoup des photos de cet ouvrage on voit nettement la trace de
l'éclair dans les yeux des insectes.
Pour n'avoir regardé aujourd'hui que ces deux ouvrages, je citerai aussi "la
métamorphose des fleurs paru en 1997 aux éditions de La Martinière où il est
évident que de nombreuses images sont faites au flash.

Mon grand regret : n'avoir jamais osé aller les déranger. Ils vivent à 10 km
de l'endroit où je suis né et où réside la majorité de ma famille, et à 70
km de mon lieu de vie actuel !

--
Georges Solignac
Marechal Nouvoilat
Le #22483451
"Georges Solignac" news:4c6bf17e$0$425$
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" <"YoudontNeedThatNeither a écrit :

C'est juste bien plus joli...J'ai à peu près tous les bouquins que
j'ai pu trouver de Claude Nuridsany et Marie Perennou (avant qu'ils
soient bien connus) et rien n'est fait au flash. C'est à la fois
scientifique et poetique comme vision.



Désolé de te contredire mais c'est faux.

Admirateur de longue date, moi aussi de Nuridsany et Perennou, je te
renvoie à leur bouquin"Photographier la nature" paru en 1975 chez
Hachette. Tu y verras expliqué page 50 les techniques d'éclairage au flash
et page 52 Claude en action dans la nature avec un nikkor 105 mm monté sur
souflet et deux torches (Braun F800 et Metz 216). Pages 153 et 154 ils
donnent les tables et formules de calcul de l'ouverture en fonction du
nombre guide du flash et de la sensibilité du film, et celles des
distances flash sujet en fonction du diaphragme, du rapport de
reproduction et du nombre guide.

(Pour les plus jeunes : à l'époque les flashs n' étaient pas pilotés par
l'appareil, et ne possédaient aucun automatisme interne (appelés
"computer" quand ils ont apparus) pour arrêter l'éclair quand la lumière
était suffisante, il fallait tout calculer et régler avant.)

Sur beaucoup des photos de cet ouvrage on voit nettement la trace de
l'éclair dans les yeux des insectes.
Pour n'avoir regardé aujourd'hui que ces deux ouvrages, je citerai aussi
"la métamorphose des fleurs paru en 1997 aux éditions de La Martinière où
il est évident que de nombreuses images sont faites au flash.

Mon grand regret : n'avoir jamais osé aller les déranger. Ils vivent à 10
km de l'endroit où je suis né et où réside la majorité de ma famille, et à
70 km de mon lieu de vie actuel !

--
Georges Solignac



Où on saisit dans toute sa crudité l'infinie supériorité du numérique
sur l'argentique pour tout ce qui concerne la photo naturaliste où souvent
l'occasion reste unique et sans espoir de rachat ultérieur.
L'ouvrage cité a proprement été révolutionnaire à sa sortie, il démontrait
avec brio qu'on pouvait conjuguer photo scientifique et esthétisme.
Un must qui a orienté bien des vocations de photographes, amateurs ou non.
Les auteurs feront encore plus fort avec le documentaire "Microcosmos"
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22483521
Le 18/08/10 16:42, Georges Solignac a écrit :
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle"<"YoudontNeedThatNeither a écrit :

C'est juste bien plus joli...J'ai à peu près tous les bouquins que
j'ai pu trouver de Claude Nuridsany et Marie Perennou (avant qu'ils
soient bien connus) et rien n'est fait au flash. C'est à la fois
scientifique et poetique comme vision.



Désolé de te contredire mais c'est faux.


Bon, faute de trouver autre chose que "L'éloge de l'herbe" dans mon
bazar, je suis bien obligée de te croire. J'aimerais bien remettre la
main sur un des bouquins, où il y a entre autres un remarquable portrait
de "diable" celui là avait je crois des indications de la technique
employée. Et pas de reflets...
Mais si c'est le cas, j'ai fait toute ma période macro en partie sur un
malentendu, c'est drôle !

Admirateur de longue date, moi aussi de Nuridsany et Perennou, je te renvoie
à leur bouquin"Photographier la nature" paru en 1975 chez Hachette. Tu y
verras expliqué page 50 les techniques d'éclairage au flash et page 52
Claude en action dans la nature avec un nikkor 105 mm monté sur souflet et
deux torches (Braun F800 et Metz 216). Pages 153 et 154 ils donnent les
tables et formules de calcul de l'ouverture en fonction du nombre guide du
flash et de la sensibilité du film, et celles des distances flash sujet en
fonction du diaphragme, du rapport de reproduction et du nombre guide.

(Pour les plus jeunes : à l'époque les flashs n' étaient pas pilotés par
l'appareil, et ne possédaient aucun automatisme interne (appelés "computer"
quand ils ont apparus) pour arrêter l'éclair quand la lumière était
suffisante, il fallait tout calculer et régler avant.)

Sur beaucoup des photos de cet ouvrage on voit nettement la trace de
l'éclair dans les yeux des insectes.
Pour n'avoir regardé aujourd'hui que ces deux ouvrages, je citerai aussi "la
métamorphose des fleurs paru en 1997 aux éditions de La Martinière où il est
évident que de nombreuses images sont faites au flash.

Mon grand regret : n'avoir jamais osé aller les déranger. Ils vivent à 10 km
de l'endroit où je suis né et où réside la majorité de ma famille, et à 70
km de mon lieu de vie actuel !



Ah oui ça c'est dommage. J'en déduis que tu habites dans une bien belle
région.
J'allais souvent dans le nord de l'Aveyron quand j'étais jeune et pas
chargée de famille. Remarque bien que 10 km à vol d'oiseau, tu en a pour
une demi-heure de voiture -si tu ne t'arrêtes pas chez des copains au
passage, là ça tourne à la demi-journée.

Noëlle Adam
Georges Solignac
Le #22483571
Marechal Nouvoilat a écrit :

Où on saisit dans toute sa crudité l'infinie supériorité du numérique
sur l'argentique pour tout ce qui concerne la photo naturaliste où
souvent l'occasion reste unique et sans espoir de rachat ultérieur.
L'ouvrage cité a proprement été révolutionnaire à sa sortie, il
démontrait avec brio qu'on pouvait conjuguer photo scientifique et
esthétisme. Un must qui a orienté bien des vocations de photographes,
amateurs ou
non. Les auteurs feront encore plus fort avec le documentaire
"Microcosmos"



Effectivement ils ne sont pas étrangers, loin s'en faut, à mon gout pour la
photo en général et la macro en particulier.
Mon premier reflex a été un nikormat EL équipé d'un micro-nikkor 55 mm non
AI. Au delà de la photo, ils m'ont donné aussi une grande attirance pour le
monde des insectes. A l'époque de mes débuts, c'était du sport compte tenu
des moyens techniques dont on disposait et il falait serrer la ceinture pour
se payer le matériel et les films !

Microcosmos est pour moi un film incontournable, et le livre qu'ils en ont
tiré (Editions La Martinière 1996) est également splendide.

Par contre j'ai été assez déçu par "Micropolis - La Cité des Insectes" parc
à thème installé par le Conseil général de l'Aveyron à St Leons (village
natal d'un autre grand de l'enthomologie : jean-Henri Fabre) dans la
mouvance de la sortie de Microcosmos. Cette expo est assez décevante pour
des gens ayant quelques notions d'enthomologie, elle est plutôt conçue pour
faire connaître le monde des insectes aux enfants.

--
Georges Solignac
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22483611
Le 18/08/10 17:26, Georges Solignac a écrit :

Microcosmos est pour moi un film incontournable, et le livre qu'ils en ont
tiré (Editions La Martinière 1996) est également splendide.



Le film Genesis qui n'a pas eu le même succès est aussi très beau.

Dans l'Aveyron certaines années il y a un petit coléoptère bleu myosotis
métallisé, comme je n'en ai jamais vu ailleurs. Des bleus, des verts,
des bleu-vert, des dorés etc mais mais pas de cette couleur tendre. Si
tu es du coin est-ce que tu as eu l'occasion d'en voir ?

Noëlle Adam
Georges Solignac
Le #22483691
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" <"YoudontNeedThatNeither a écrit :

Bon, faute de trouver autre chose que "L'éloge de l'herbe" dans mon
bazar, je suis bien obligée de te croire. J'aimerais bien remettre la
main sur un des bouquins, où il y a entre autres un remarquable
portrait de "diable" celui là avait je crois des indications de la
technique employée. Et pas de reflets...
Mais si c'est le cas, j'ai fait toute ma période macro en partie sur
un malentendu, c'est drôle !



J'ai prété "L'éloge de l'herbe" et ne peut donc pas le consulter.

Ci joint une reproduction de la page dont je parlais extraite de
"Photographier la Nature"

http://www.cijoint.fr/cj201008/cijS1R0zih.jpg

Dans ce bouquin les conditions de prise de vue des images d'insectes sont
précisées, et pour un nombre conséquent elles ont été réalisées avec un ou
deux flashs.

Ah oui ça c'est dommage. J'en déduis que tu habites dans une bien
belle région.
J'allais souvent dans le nord de l'Aveyron quand j'étais jeune et pas
chargée de famille. Remarque bien que 10 km à vol d'oiseau, tu en a
pour une demi-heure de voiture -si tu ne t'arrêtes pas chez des
copains au passage, là ça tourne à la demi-journée.



Je ne te contredirai pas sur la beauté de ce pays.
Si tu as l'occasion de passer du côté du viaduc de Millau, tu es à 70 km du
très beau village de Salles la Source où ils habitent (ils sont dans
l'annuaire pour l'adresse exacte), et à 18 km de Micropolis où sont exposées
la caméra et son support équipé des verrins de commande qui ont servi à la
réalisation de Microcosmos (une prouesse technique !).

--
Georges Solignac
Publicité
Poster une réponse
Anonyme