Y a t-il une adresse de news sur le matériels hifi svp?

Le
BanRay
Je souhaiterais parler de caissons de basses
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #17398051
BanRay a écrit :
Je souhaiterais parler de caissons de basses...




fr.rec.son-image.hifi

ou

fr.rec.son-image.home-cinema

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Gerald
Le #17400401
Jean-Pierre Roche
BanRay a écrit :
> Je souhaiterais parler de caissons de basses...
>
>
fr.rec.son-image.hifi

ou

fr.rec.son-image.home-cinema



On note au passage (et c'est pour moi une évidence) que la hifi ne fait
pas partie d'une quelconque hiérarchie *musique*, même secondaire, mais
bien d'une hiérarchie *son*. Cherchez l'erreur !

(sans critiquer Jean-Pierre dont la réponse est, effectivement, tout à
fait pertinente :-))

La hifi est, pour moi, à la musique ce que le poisson est à la
bicyclette. C'est l'éternelle méprise entre le contenant et le contenu,
la bouteille et l'ivresse...

Et c'est avant tout une grosse *perversion* (qu'on est libre de cultiver
à loisir par ailleurs, comme bien d'autres).

Juste pour lancer le troll (servez-vous à volonté) :

- Pourquoi, dans les studios d'enregistrements les plus cotés, au budget
le plus illimité, ne voit-on jamais *un seul* ampli hifi haut de gamme
(ni enceintes d'ailleurs...) mais bien des amplis "pro" et des enceintes
itou. La hifi ne serait-elle pas "pro" (malgré son prix, souvent
supérieur au matériel pro) ?

- La hifi a-t-elle une place en dehors d'une prise de son en paire xy
(avec une paire de schoeps appariée) ? Sinon, à l'ère des mixages en 5.1
ou 7.1 entièrement refabriqués (même si issus d'une prise de son
multicanal live), c'est une fidélité "à quoi" ? Quid de la norme THX ?

- Si la hifi pouvait avoir une utilité, ce serait évidemment dans le
domaine de la *dynamique* (= absence de compression). Les hifistes
sont-ils le moins du monde concernés par une discrimination positive des
enregistrements-sources les moins compressés ? Ces enregistrement étant,
par nature, moins gratifiants (bien que beaucoup plus musicaux),
n'arrivent-ils pas en fin de liste dans leur hit-parade ?

- Qu'apporte la hifi à un enregistrement des doigts de Dinu Lipatti ou
d'Albert Schweitzer, d'Art Tatum ou d'Eroll Garner, des sessions Savoy
de Charlie Parker ou de la voix de Bessie Smith... ?

-
--
Gérald
Jean-Pierre Roche
Le #17402031
Gerald a écrit :

On note au passage (et c'est pour moi une évidence) que la hifi ne fait
pas partie d'une quelconque hiérarchie *musique*, même secondaire, mais
bien d'une hiérarchie *son*. Cherchez l'erreur !



Pourquoi l'erreur ?

(sans critiquer Jean-Pierre dont la réponse est, effectivement, tout à
fait pertinente :-))

La hifi est, pour moi, à la musique ce que le poisson est à la
bicyclette. C'est l'éternelle méprise entre le contenant et le contenu,
la bouteille et l'ivresse...

Et c'est avant tout une grosse *perversion* (qu'on est libre de cultiver
à loisir par ailleurs, comme bien d'autres).

Juste pour lancer le troll (servez-vous à volonté) :

- Pourquoi, dans les studios d'enregistrements les plus cotés, au budget
le plus illimité, ne voit-on jamais *un seul* ampli hifi haut de gamme
(ni enceintes d'ailleurs...) mais bien des amplis "pro" et des enceintes
itou. La hifi ne serait-elle pas "pro" (malgré son prix, souvent
supérieur au matériel pro) ?



La hifi n'a jamais voulu être un outil pro...

- La hifi a-t-elle une place en dehors d'une prise de son en paire xy
(avec une paire de schoeps appariée) ? Sinon, à l'ère des mixages en 5.1
ou 7.1 entièrement refabriqués (même si issus d'une prise de son
multicanal live), c'est une fidélité "à quoi" ? Quid de la norme THX ?



Ca peut être une fidélité au mixage original... Et je ne
vois pas le rapport avec THX qui concerne les salles de
cinéma, la déclinaison grand public n'ayant vraiment aucun
intérêt. Regarder un film en 5.1 à la bande son bien faite
est un vrai plaisir même si ça n'a pas grand chose à voir
avec la musique. C'est de la diffusion sonore.

- Si la hifi pouvait avoir une utilité, ce serait évidemment dans le
domaine de la *dynamique* (= absence de compression). Les hifistes
sont-ils le moins du monde concernés par une discrimination positive des
enregistrements-sources les moins compressés ? Ces enregistrement étant,
par nature, moins gratifiants (bien que beaucoup plus musicaux),
n'arrivent-ils pas en fin de liste dans leur hit-parade ?

- Qu'apporte la hifi à un enregistrement des doigts de Dinu Lipatti ou
d'Albert Schweitzer, d'Art Tatum ou d'Eroll Garner, des sessions Savoy
de Charlie Parker ou de la voix de Bessie Smith... ?



Ben... Mieux vaut quand même écouter sur un système de
reproduction sonore qui permette de profiter des qualités de
l'original... La hifi a donné de grands délires mais je ne
vois pas en quoi on devrait la condamner dans son ensemble.
Dans le lot de ce qu'on appelle "musique", il est facile de
constater que le déchet ne manque pas non plus ;-)


--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Gerald
Le #17403721
Jean-Pierre Roche
Dans le lot de ce qu'on appelle "musique", il est facile de
constater que le déchet ne manque pas non plus ;-)



Ça je te l'accorde bien volontiers !

--
Gérald
mannucci_spamkiller
Le #17406871
Gerald

- Pourquoi, dans les studios d'enregistrements les plus cotés, au budget
le plus illimité, ne voit-on jamais *un seul* ampli hifi haut de gamme
(ni enceintes d'ailleurs...) mais bien des amplis "pro" et des enceintes
itou.




erreur.
Outre le fait que j'en connais qui ont, oui, un ampli hi-fi pour faire
quelques écoutes avant de valider le mix final, certains studios (ceux
drivés par des gens sérieux) se posent évidemment la question de la
"restitution" par une chaine hi-fi. Mais ça ne passe pas par
l'utilisation d'un ampli hi-fi, mais bien par l'utilisation d'une paire
d'enceintes ("hi-fi", ou dont la courbe de réponse est proche ou
identique)

--
Jean-marc Mannucci
************************************************
Jean-Pierre Roche
Le #17439031
jean-marc Mannucci a écrit :

Outre le fait que j'en connais qui ont, oui, un ampli hi-fi pour faire
quelques écoutes avant de valider le mix final, certains studios (ceux
drivés par des gens sérieux) se posent évidemment la question de la
"restitution" par une chaine hi-fi. Mais ça ne passe pas par
l'utilisation d'un ampli hi-fi, mais bien par l'utilisation d'une paire
d'enceintes ("hi-fi", ou dont la courbe de réponse est proche ou
identique)



Oui mais "l'enceinte hifi" est quelque chose d'assez
difficile à cerner tant ça regroupe des réalisations
différentes. Disons qu'écouter sur des enceintes censées
représenter l'équipement grand public moyen est sans doute
une bonne idée.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
mannucci_spamkiller
Le #17408851
Jean-Pierre Roche

Oui mais "l'enceinte hifi" est quelque chose d'assez
difficile à cerner tant ça regroupe des réalisations
différentes.



c'est d'autant plus vrai qu'au fil des années, elles ont
considérablement changé (j'allais taper "évolué", je me suis vite
ravisé, misère): ya 20 ans et plus, elles étaient encore en bois et
aujourd'hui, à part les trucs très "haut-de-gamme", elles sont toutes en
plastic, sandwichées au plomb, sertie dans le carbone, etc... (maman !)

mais elles sont "belles", hein... elles sont aerodynamiques,
insubmersibles, toussa.

Disons qu'écouter sur des enceintes censées
représenter l'équipement grand public moyen est sans doute
une bonne idée.



vi.


--
Jean-marc Mannucci
************************************************
Gerald
Le #17412611
jean-marc Mannucci
Outre le fait que j'en connais qui ont, oui, un ampli hi-fi pour faire
quelques écoutes avant de valider le mix final, certains studios (ceux
drivés par des gens sérieux) se posent évidemment la question de la
"restitution" par une chaine hi-fi. Mais ça ne passe pas par
l'utilisation d'un ampli hi-fi, mais bien par l'utilisation d'une paire
d'enceintes ("hi-fi", ou dont la courbe de réponse est proche ou
identique)




--
Gérald
Gerald
Le #17432531
jean-marc Mannucci
erreur.
Outre le fait que j'en connais qui ont, oui, un ampli hi-fi pour faire
quelques écoutes avant de valider le mix final, certains studios (ceux
drivés par des gens sérieux) se posent évidemment la question de la
"restitution" par une chaine hi-fi. Mais ça ne passe pas par
l'utilisation d'un ampli hi-fi, mais bien par l'utilisation d'une paire
d'enceintes ("hi-fi", ou dont la courbe de réponse est proche ou
identique)



L'erreur est pour toi :

La paire d'enceintes hifi de contrôle dont tu parles et dont je suis
entouré au moment où je te parle (et qui ne sont plus autant à la mode
qu'à une époque) a une histoire intéressante que je résume : elle n'a eu
de succès dans les studios que parce qu'il s'agissait d'enceintes hifi
*ratées* ! C'est l'histoire des NS10M Yamaha.

Retour arrière :

- au départ étaient les Auratone :
petites enceintes mono-HP « en bois d'arbre », présentées ici en stéréo
mais qui étaient plutôt utilisées en mono pour une « écoute de
proximité » permettant de se rendre compte, dans le studio, de ce que
pouvait être une écoute dans des conditions... disons moins
gratifiantes. Il ne s'agissait pas de hifi.

- puis débarquèrent les NS10M Yamaha, noires avec leur célèbre
haut-parleur blanc (quand on avait enlevé la grille) qu'on voit
présentées sur cette même photo en version « studio » (qui encaissait
mieux) et en position verticale (qui n'était justement pas la position
normale des NS10M-studio mais bien celle des NS10M d'origine et dont
était témoin l'orientation du logo Yamaha dans l'un et l'autre cas.

Il y en avait d'ailleurs toute une gamme commercialisée par la division
hifi de Yamaha, allant jusqu'à la NS1000X, hors de prix et quasi
non-importée en France : dans tous les cas leur résultat sonore avait
amené à accepter qu'au moins le goût, la culture, voire peut-être
certains aspects génétiques de l'oreille japonaise étaient radicalement
différents ...au moins de l'oreille française.

Ces NS10M étaient « ratées » en tant qu'enceintes hifi parce qu'elles
étaient particulièrement peu gratifiantes, extrêmement plates, avec une
courbe de réponse linéaire allant très loin dans les aigus à cause de
tweeters particuliers à membrane en bérylium (fragile). Ce qui était un
inconvénient en hifi devenait un avantage en création sonore, la
platitude de la réponse en écoute de proximité étant une garantie de ne
pas gommer abusivement certaines bandes de fréquences. Les modèles
d'origine aparaissaient sur les consoles sans leur grille et agrémentées
d'une feuille de PQ sur le tweeter pour atténuer son agressivité.

Longtemps, la division audio-pro de Yamaha a eu du mal à se faire
rétrocéder ces NS10M puis NS10M-studio par l'importateur de la hifi en
France (Hifa) puis par Yamaha Electronique France... en quantité
suffisante pour alimenter la grosse demande des studios. Ces enceintes
qui n'acceptaient que 25W à l'origine étaient très fragiles et créaient
un flux constant vers le SAV où on conservait en décoration les tweeters
les mieux « explosés » !

Back tou the present :

Elles sont désormais remplacées, de plus en plus, par des écoutes de
proximité amplifiées de diverses marques parmi lesquelles on peut citer,
outre les modèles « HS » de Yamaha qui les simulent, des marques comme
Fostex, Alesis, Mackie, JBL, et naturellement Genelec pour ceux qui ont
les moyens :
voir les autres marques citées et leurs modèles dans la colonne de
gauche.
les remplaçantes des NS10M Yamaha (plus commercialisées) étant ici :

Mais dans tous les cas, ces enceintes sont très peu « colorées », très
fades à l'écoute et sans aucun rapport avec le rendu sonore gratifiant
des enceintes hifi.

hth,

--
Gérald
P.a.SOUDAN
Le #17441431
Gerald a écrit :


*ratées* ! C'est l'histoire des NS10M Yamaha.



Ceci dit, toutes les enceintes de proximité peuvent servir au mixage,
l'important est de bien les connaitre: j'ai des Auratones, des NS10M,
HS50M, BX8... et il n'y en a pas deux qui se ressemblent!
Avec l'habitude, on arrive à se faire une idée du rendu final tel qu'il
sera "ailleurs", mais le gros problème des NS10, c'est le manque de
grave, et pour un mix "dub" sans subs, c'est très dur ! et si on remet
un caisson, ça fausse le son "droit".
les Enceintes Hifi de l'époque étaient tout de même plus équilibrées.
º¿º
Publicité
Poster une réponse
Anonyme