Requins vs câbles sous-marins : le gagnant n'est pas celui qu'on croit

Le par  |  13 commentaire(s)
Requin

Google a indiqué qu'un revêtement de type kevler va permettre de protéger ses câbles sous-marins transpacifique contre des attaques de requins. Celles-ci demeurent anecdotiques. L'avis de Éric Sèle, vice-président Strategic Solutions EMEA chez Ciena.

Aujourd'hui, les câbles sous-marins sont critiques pour les communications. Pourtant, ils sont souvent oubliés et les services qu'ils offrent considérés comme acquis, alors même qu'ils représentent pourtant plus d'un million de kilomètres de fibre optique dans le monde.

Eric-SelePour se représenter leur importance, il suffit de suivre le parcours que doit emprunter un email parti du Royaume-Uni en direction de l'Australie. Avant d'arriver à destination, il devra passer par Marseille, puis Alexandrie avant un détour par Mumbai et pour finir, Singapour. Ce voyage, de près de 9 500 kilomètres tout de même, est réalisé quasi-exclusivement via les câbles sous-marins – et ce en une fraction de seconde.

Les attaques de requins représentent une perte financière non négligeable, une morsure pouvant coûter des centaines de milliers d'euros en réparations. Mais les requins ne sont pas les seuls à en avoir après le réseau : tremblements de terre, tsunamis, encres de bateaux, courants de turbidité et bien sûr les plus classiques pannes matérielles. Au final, des câbles sont abîmés en moyenne tous les 3 jours.

Heureusement, les pannes de réseaux mondiales peuvent être évitées et notre connexion n'est pas complètement à la merci des intempéries. Aujourd'hui, les infrastructures de réseaux sous-marins utilisent des réseaux maillés dynamiques et flexibles, utilisant les multiples fibres géographiquement réparties et disponibles entre deux points pour rediriger et réparer automatiquement la connexion en cas de panne, en quelques millisecondes seulement. Autant dire que les requins ne sont pas prêts d'avoir le dernier mot.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1805893
"encre" de bateaux c'est pour le livre de bord.
L'ancre peux aussi être flottante mais la ça devient "voileux"
Le #1805894
jacob13 a écrit :

"encre" de bateaux c'est pour le livre de bord.
L'ancre peux aussi être flottante mais la ça devient "voileux"


tant qu'il ne confond pas la bitte d'amarrage avec celle du capitaine ...
Le #1805896
Oulaaaaa, vous faites fort les gars !
Le #1805897
L'ancre peut ...
Le #1805898
"Aujourd'hui, les infrastructures de réseaux sous-marins utilisent des réseaux maillés dynamiques et flexibles"

Bin vi, ça s'appelle les internets.
Le #1805900
Le #1805904
jacob13 a écrit :

"encre" de bateaux c'est pour le livre de bord.
L'ancre peux aussi être flottante mais la ça devient "voileux"


"L'ancre peux aussi être flottante" ... Ca ne serait pas plutôt : "L'ancre peuT aussi être flottante" ... La critique est aisée mais l'art est difficile, n'est-il pas ?
Le #1805906
jacob13 a écrit :

"encre" de bateaux c'est pour le livre de bord.
L'ancre peux aussi être flottante mais la ça devient "voileux"


Tu as un bouton pour signaler une erreur dans l'actu ...
Le #1805908
Heureusement que les cables ne sont pas en cuivres, car je pense qu'une communauté s'en chargerait et ferait beaucoup plus de dégats que les requins ou autres $$$$
Le #1805917
Ils sont quand même fort ces requins, arrivé à déterrer les fibres optiques.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]