Sites sociaux: les utilisateurs n'assurent pas leur sécurité

Le par  |  1 commentaire(s)
Facebook_Logo

Selon une enquête d'AVG Technologies et du CMO Council, les utilisateurs de réseaux sociaux sont conscients des problèmes de sécurité, mais pour autant ne prennent pas les mesures nécessaires pour se protéger.

Facebook_LogoLes sociétés spécialisées dans la sécurité informatique continuent de s'inquiéter de la popularité croissante des réseaux sociaux. S'appuyant sur les résultats d'une enquête en ligne menée au cours du deuxième trimestre 2009 avec le CMO Council auprès de 250 clients, AVG Technologies pointe du doigt une sorte de " schizophrénie " des utilisateurs de réseaux sociaux. Selon le fournisseur de solutions de sécurité, s'ils déclarent être préoccupés par la sécurité en ligne, " bien peu prennent les mesures élémentaires requises pour se prémunir de la cybercriminalité ".

D'après cette étude, 86 % des personnes interrogées utilisent les réseaux sociaux à domicile et/ou au travail. Néanmoins, moins d'un tiers fait le nécessaire pour se protéger alors qu'ils se disent par exemple très préoccupés par le risque d'usurpation d'identité, la propagation de logiciels malveillants et de spam. Des menaces auxquelles ils ont déjà été confrontés : près de 20 % des répondants pour l'usurpation d'identité, 47 % pour une infection de leur ordinateur par un malware,  55 % pour des attaques de phishing.

Parmi les mesures de sécurité qualifiées d'élémentaires, le changement régulier de mot de passe alors que 64 % ne le font que rarement voire jamais. Le réglage des  paramètres de sécurité d'un réseau social est quant à lui ignoré par 57 % des répondants, tandis que 90 % n'informent pas l'administrateur de leur réseau social d'éventuels problèmes.

Des mesures souvent ignorées et des comportements parfois à risque avec 21 % qui acceptent des demandes de contact de membres qu'ils ne reconnaissent pas, plus de la moitié qui laissent des connaissances accéder à des réseaux sociaux depuis leur ordinateur.

" L'augmentation des infractions et des contaminations sur les grands réseaux sociaux confirme la nécessité de renforcer les réflexes de prévention et de promouvoir une culture de l'alerte en cas de menace chez les membres des communautés "

, explique Donovan Neale-May, directeur général du CMO Council.

 

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #513311
bla bla bla..

les politiques utilisent facebook, les entreprises, les chaines de télés, les journalistes. Les fuites d'infos, les divers soucis de piratages, le phising c'est les entreprises qui en patissent les premiers pas les utilisateurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]