RIM : les opérateurs veulent renégocier l'accès aux infrastructures

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Bloomberg
rim logo

En perte de vitesse, Research in Motion doit aussi faire face à une fronde des opérateurs demandant à renégocier le coût de l'accès à l'infrastructure BlackBerry, qui rapporte plusieurs milliards de dollars au fabricant chaque année.

Si le CEO de Research in Motion ( RIM ) conteste la vision selon laquelle le fabricant serait entré dans une spirale infernale, les mauvaises nouvelles ont pourtant tendance à s'accumuler. Alors que les sources de revenus se réduisent du fait de la baisse des ventes de terminaux, les soucis viennent également des opérateurs qui demandent désormais une renégociation du coût de l'accès aux infrastructures BlackBerry.

Car RIM ne vend pas que des smartphones et des tablettes, il propose aussi un réseau de communication sécurisé pour diffuser messagerie et messagerie instantanée, qui ont fait le succès de la plate-forme jusqu'à présent.

L'accès à ce réseau représente un coût pour les opérateurs qui est répercuté sur les consommateurs. Or si ces derniers sont moins demandeurs et se tournent moins vers les BlackBerry, les opérateurs n'ont plus de raison de payer le prix d'accès à cette infrastructure au tarif actuel.

rim logoCette manne génère pourtant plusieurs milliards de dollars de revenus annuellement pour RIM. Les analystes estiment qu'elle pourrait reculer de plus de 15% cette année, et même s'aggraver au cours du prochain exercice fiscal alors que les grands opérateurs US sont en train de mettre la pression sur le fabricant pour réduire ce coût.

Par ailleurs, RIM pouvait se permettre de proposer des coûts d'accès réduits sur les marchés émergents tant qu'ils pouvaient être compensés par la croissance régulière des utilisateurs. Si les ventes de terminaux chutent, ce modèle économique ne peut plus fonctionner et les marges en souffrent.


Compenser par de nouvelles sources de revenus
Et se repose une nouvelle fois la question du rythme auquel RIM est en train de consommer ses réserves de cash en attendant de trouver des relais de croissance efficaces, le plus important étant le succès espéré de BlackBerry 10, la prochaine évolution de sa plate-forme mobile.

D'où la recrudescence des inquiétudes à l'annonce du report du lancement de l'OS à début 2013 et des premiers terminaux à en être équipés. Avec des opérateurs plus fermes sur le coût d'accès à l'infrastructure BlackBerry, c'est aussi la recherche de nouvelles pistes génératrices de revenus qui pourrait revenir sur le devant de la scène avec plus de force, comme l'éventualité d'une ouverture de l'infrastructure aux opérateurs pour y diffuser leurs services, à la fois sur les BlackBerry mais aussi sur d'autres OS mobiles comme Android ou iOS.

Cette possibilité, qui ferait perdre à RIM un peu de son identité, pourrait toutefois compenser la baisse d'autres sources de revenus, parmi d'autres évolutions possibles du fabricant.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]